Serenia Academy

La Serenia Academy est la plus prestigieuse école de magie qui soit. Nous vous attendions, entrez donc...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vladimir Dracula... Mais appeler moi Taiki Nakamura (!!!Attention!!!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Vladimir Dracula... Mais appeler moi Taiki Nakamura (!!!Attention!!!)   Lun 26 Juil - 23:11

ATTENTION: Cette fiche contient des scènes violente et descriptive, âme sensible s'abstenir!



Tu veux entendre mon histoire...? Alors, appuie sur l'ambiance et écoute moi!

Mon histoire… Elle commence il y a bien longtemps… Dans les méandres des ténèbres, dans les siècles de l’injustice, dans les année de l’incompréhension. Je ne suis pas un monstre! Détrompez-vous! C’est vous… Les humains! C’est monstre qui ce reproduise plus vite que le bétail. J’ai simplement décidé pendant mes années d’existence de changer tout cela… Bienvenue dans mon monde chaotique de la survie et du sang.

Comment suis-je apparut? Comment mon existence est venue à aboutir dans ce monde qu’est le votre? Pourquoi en ai-je ramené d’autre comme-moi… Toute ses réponse je te les fournirais! Soit patient et écoute les péripétie de mon vécu… Une nuit pleine d’une lune entièrement sang, une femme mi bas à un enfant qui n’allais jamais pouvoir crée sa place en t’en que mortelle parmi les leurs. Engrossé par un aberration de la nature, cette femme mis au monde une toute nouvelle espèce. L’accouchement fut long, pénible et mortelle pour cette femme… Elle cria jusqu’à s’époumoner, mais personne ne venue l’aidé, elle sanglota jusqu’à ne plus rien voir, mais jamais personne ne la rassura. Elle était condamnée pour avoir joué dans un jeu d’où elle n’aurait jamais du mettre les pieds. Des convulsions prirent son corps d’assaut, son dos se cambra vers l’arrière en un arc difforme, le bruit des os qui cédais sous la pression se firent entendre. Toujours dans le bruit affreux des craquement retentissant, ses cotes finirent par transpercé sa peau doré. Un liquide chaud et collant parcourut les courbes de son corps maintenant mal formé. Malgré le fait qu’elle tentait de hurlé, rien ne sortais plus de ses lèvres devenue pâle comme la mort. Finalement, dans un mélange de sang et de liquide amniotique le nouveau né vie enfin la couleur de la lune rouge, tendis que la belle elle finissait son dernier soupire d’agonie…

Quand le soleil montra le boue de son née, les gens se mirent à apparaître près de la demeure de la magnifique créature sans vie. Le frère de cette dame pénétra dans la demeure seul, courageux? Non… Plutôt, cet homme tenait particulièrement à l’honneur intacte du nom de sa famille. Il repoussa la faible porte en bois de la demeure de sa main, celle-ci grinça comme le cris d’une personne à l’agonie. Chacun de ses pas retentir dans la pièce vide et son pois faisais grincé le faible bois de merisier sous ses pieds. Plus il approchait de la chambre de sa sœur et plus une forte odeur de pourriture lui montais au née. Il empoigna son chandail et le remonta par dessus son née, pour pouvoir respirer plus aisément. Quand il repoussa la porte de la chambre et avança dans la pénombre de celle-ci, le planché mouillé d’un liquide le fit basculé vers l’avant. Son chandail ne tenant pas sur son visage lui permis de gouter à la sensation horrible du sang collant sur son visage et surtout ses lèvres. Il se redressa rapidement un gout de rouille dans la bouche, allumant une lampe avec une allumette il constata alors la scène immonde. Face à son regard horrifié se trouvais étalé sur le sol le corps inoffensif de sa pauvre sœur meurtrie. La belle avait une expression de douleur insupportable affiché sur ses traits, sa bouche grand ouverte, ses yeux totalement écarquillé et son estomac perforé de ses propres os, donnaient vision à une multitude de petit vers blanc qui venais se régaler sur sa personne. L’homme tenta de retenir son ventre de s'emballer, cependant il ne put retenir bien longtemps la bille à ses lèvres. Étouffant des jurons il était prêt à repartir en m’étant le feu à cette endroit de malheur, cependant un mouvement dans l’angle mort de sa vision attira son attention. Il regarda à nouveau le corps difforme avant de s’approcher plus de celui-ci. Regardant parmi le liquide séché du sol, il remarqua alors, recouvert d’une légère croute de sang, un poupon gesticulant à peine. Il se pencha prudemment avant de prendre à l’aide d’un drap propre sur la couchette, le poupon. Il regarda silencieusement cette petite créature sans comprendre pourquoi elle avait survécue et non sa sœur. Le nouveau né complètement silencieux, l’homme nu aucun mal à le caché sous son vêtement. Sortant de la demeure, il affirma que le monstre et sa mère étais mort tout les deux et de mettre le feu à l’endroit. Nul ne posa aucune question et se mirent en action, pendant que montant sur sa monture l’homme s’éloignait avec la bête.

J’ai été élever pour une certaine parti du temps, par mon oncle et sa femme, avec leurs fils, pourtant je ne considérais aucunement aucun de ses mortelles comme ma famille. Je n’ai jamais vraiment considéré les mortelles comme quelque chose autre que de la nourriture. Mon oncle avait tenté de m’apprivoiser comme une bête de mauvaise fortune, avez vous déjà rencontrez-vous, un requin qui se laisse dresser? Ou qui accepterais de mangé de la luzerne, pour préserver la vie de ses “semblable” les poissons? Je ne crois pas…Étant né comme un prédateur je le resterais toujours, cet homme pour épargner pendant un moment sa vie m’avait enchaîné dans une sorte de cave entièrement faite de pierre. Il m’envoyait toujours un cadavre à chaque nuit pour apaisé ma faim et me garder calme… Cependant je n’attendais que le moment propice à m’évader. J’ai premièrement profité de l’idiotie de cet homme pour amplifier ma force en me nourrissant gratuitement et enrichissant mes connaissance et mes capacité de combat. Une fois âgé de six ans il me fit suffisamment confiance pour me relâcher parmi sa famille. J’ai laissé les années couler, une fois mon corps âgé de quinze année de sevrage à la viande déjà morte, j’ai laissé mon désire perverti prendre le dessus. J’ai attendu que la nuit tombe et j’ai entamé mon grand buffet de festivité. Dans la plus profonde des obscurités, je me suis avancé à pas furtif vers la chambre de mon sois disant frère… Je me suis rendue jusqu’à son lit, doucement dans un mouvement fluide j’ai glissé ma main contre sa joue et j’ai caressé ses cheveux en appuyant mon autre paume contre sa bouche. Quant-il se réveilla, son regard étais bondé de veine et malgré qu’il tente de me repousser, la simple force de mes deux mains étais suffisament forte pour le retenir. Il tentait avec ses deux mains de retirez celle qui étais contre ses lèvres et il envoya balancé ses pieds dans tout les sens en espérant m’atteindre. Malheureusement, il était loin d’être très souple! Pauvre homme… Un sourire difforme venue fendre mon visage, tout en laissant à ma proie la vision de deux longues canines acérées. Mon regard rougeoyant brilla de mille feu par l’excitation de mon premier repas vivant. J’ai approché mes lèvres de sa nuque, avant de laissé ma langue parcourir la peau bouillant de son cou, qui renfermais le merveilleux nectar chaud qu’était son sang! Âgé de simplement un ans de plus que moi il avait donc seize ans, une proie encore fraîche et de plus, sa pilosité n’étais pas encore, ce que je préférais d’ailleurs! De ma main qui caressais sa chevelure brune j’ai refermer les doigts, agrippant fermement sa tignasse, puis j’ai retroussé les babines. Mon corps frémissais de plaisir et je tentais de contenir mes impulsions pour ne pas finir trop rapidement mon repas. Finalement je laissais un grognement sourd parcourir mon thorax avant de planté sauvagement mes canines dans la chair bouillante de mon “frère”

Malgré ma main qui avait recouvert jusqu’alors sa bouche, il réussit à émir un atroce plainte recouvert par des déglutis, car il était évidemment entrain de s’étouffer avec son propre nectar. J’aspirais à grande coup le sang de celui-ci m’emplissant la bouche de cette fabuleuse source de vie, je retirais alors subitement mes crocs de sa chaire dans un bruit de succion. Cette fois je ne tenais plus sa voix, je le laissais crier autant qu'il lui plaisait, je n’avais pas terminé! J’avais soudainement envie de l’entendre hurler beaucoup plus fort, j’ai liché le sang qui coulais des deux troue de sa gorge avant de replanté mes canines dans sa chaire. Toutefois, je décidais que pour sa deuxième expérience je devais lui laissé une trace mémorable! J’ai resserré ma mâchoire contre l’artère principale, dans un bruit de ligament qui se déchire, je lui est arraché et cisaillé en deux le conduit principal de tout son sang. Ma peau aussi pâle que la neige se fit aspergé et je me délectais de cette sensation fabuleuse de se sentir vivant. Je détestais cette famille qui m’avais traité comme un animal et j’allais leur rendre en les dévorant comme du bétail! Soudainement, alors que je tenais dans mes bras le corps devenue aussi moue que le fluide qui s’écoulais de celui-ci de mon cousin, j’entendis le cris étouffer de ma chère tente qui venais d’ouvrir la porte. Elle se mit alors à crier en sanglotant, mon oncle près d’elle me regardait le regard pétrifier d’horreur. Je leur offrit à tout deux, mon plus beau sourire recouvert du liquide rouge de leurs fils… Puis dans un bond aussi rapide que l’éclaire je suis atterrit contre la poitrine de la femme dans une position bestial. J’ai regardé son regard mouillé, avant d’afficher un air complètement écœuré en lui prenant le visage entre chacune de mes main. Mon oncle toujours pétrifier ne savais que faire, sa femme elle osait à peine gémir. J’ai soudainement et brutalement tourné la tête de la dame dans un sens totalement opposé à ce que la science nous permet de croire. Un échos osseux résonna, alors que la peau s’arrachais et que je secouais la tête dans tout les sens pour cassé l’os et décroché celle-ci de son support. Une fois fait je me suis redressé la tête de la dame dans la main droit et me lichant les doigts de la main gauche. Mon regard se redressa imperceptible vers mon oncle, un sourire toujours aussi bestial sur les lèvres. Je me suis approché de lui qui tremblais comme une feuille avant de lui faire tendre les bras. Dans sa paume j’ai déposé la tête de sa bien aimé et j’ai susurré à son oreille.

“Vie mon oncle… Vie et rappelle toi! Tu deviendra vieux et moi je continuerais à être… Tu te rappellera chaque jours de ta misérable existence, le moment ou tu à ramener l’enfant de ta sœur sous ton toit!”

Sur c’est mots, j’ai empoigné solidement le cou de celui-ci le soulevant du sol. J’ai regardé son visage devenir progressivement bleuté avant de le lancé dans les airs et de lui assené un coup au thorax. Je sentais que ses cotes avais brisé sous mon coup et que sa colone c'était fracturé contre le mur, il allait probablement devoir être paralysé et vivre comme un vieux fou toute sa vie. Lançant un regard latéral sur mon travail j’ai empoigné un long manteau sombre, le lançant sur mes épaules recouvrant ma tête de son large capuchon, je suis sortie aussi vite que le vent parmi cette triste nuit… J’ai continué de tuer dans ma ville native encore quelque année forçant les mortelles à me bâtir même une grande demeure et m’appeler compte. Les rumeurs sur moi dans la ville de Pennsylvanie se son alors répandu comme la peste. la rumeur du comte Dracula étais maintenant née… J’ai toutefois, soudainement disparut une nuit sens jamais revenir dans cette ville de malheur… J’étais partis approfondir ma culture!

Des année ont passé, elle se sont écoulé comme le sable d’un sablier… Je ne voyais plus le temps, je ne sentais plus les saisons et je ne comprenais plus les sentiments. Je me sentais totalement mort, le jeux de la chasse avait prit un gout morne dans mon corps. Il n’y avait plus rien qui me donnais l’excitation dentant… Un jours en me baladant dans les ruelles de la grande Angleterre, Londres pour être plus précis… Je l’ai croisé, une femme aussi mystérieuse que la nuit et aux sang aussi bouillant que le feu ardent qui consumais mon âme damnée. Elle avait de long cheveux ondulé noir, des pupilles aussi sombre que la nuit, cette magnifique gitane, au multitude de jupe dansait et chantait sur une mélodie neutre et apaisante. Mon âme pendant quelque seconde ses complètements calmé le temps d’une fin de balade. Je l’ai regardé dans l’ombre d’un bâtiment, soudain son regard de braise ses posé sur ma personne… Les gens qui l’accompagnais se son sauvé à la vue de mon regard rougeoyant, cependant la dame des nuits est rester à me contempler sens frémir. Je me suis permis une avancé lente vers elle et jamais son corps ne douta un moment. Cette nuit là… Nous avons parlé, longtemps… Si longtemps que je ne me rappelle plus ne pas lui avoir révélé un secret. Elle me portait une confiance total, malgré mon instinct bestial. J’avais toujours fais gravement attention de ne pas la blesser, de ne même pas pensé à gouté au nectar! Une soirée, alors que tout s’annonçais bien à l’aube de notre année entière de fréquentation je me suis laissé allé dans le désir charnelle de la belle. Non que je ne l’avais pas désirer plus tôt, cependant je ne voulais nullement heurté la belle.

Nous nous laissâmes emporté dans un jeu de caresse et de plaisir charnelle, nos corps s’entre noua, nos désir se jumelèrent et mon appétit grandit… Avant même d’avoir le temps de crier garde, mes baisé contre sa nuque c’étais rapidement transformé en délectation de ma proie. J’ai planté mes crocs dans sa chair tendre et souple. Dans ma bouche, un véritable eau de jouvence m’emporta et je ne pouvais me contenir. Jamais pourtant elle ne cria pour me ramener à moi… Elle enlaça tout simplement mon corps en respirant de plus en plus lentement. Mon âme fini par me revenir et je recula rapidement de la belle femme de la nuit… Mon visage se figea alors que je remarquais sa belle peau aussi pâle que la mort. Je ne savais que faire, mon âme étais emporter par la douleur et la frustration, cependant je prenais garde de me contenir pour ne pas brisé cette fragile poupée entre mes doigts. Je me suis souvenue alors que mon sang me permettais une guérison accélérer des plus grand mots! Mordant mon poignet j’ai tenter de lui faire boire mon sang de damnée, les goutes tombaient dans sa bouche sans qu’elle ne réagisse…

À l’aube dans ma demeure, j’avais emmener le corps sens vie avec moi et l’avais posé contre un grand lit de drap de satin. Les yeux fermer mon corps coucher près de celle que j’avais… Aimé… J’ai sentis alors une caresse contre ma joue, puis un baiser contre ma nuque. J’ai ouvert mes paupières en tournent mon regard sur le coté pour la voir… Elle étais à nouveau animé de mouvement, cependant… Elle n’étais plus celle que j’avais connus. Sans le savoir j’avais crée mon premier vampire, elle me sourit me dévoilant ses canines avant de me soufflé sur une voix trop neutre et trop résonnante pour être la sienne. “Mon amour…” Je les regardé sens bouger… Je ne pouvais rien dire, mon cœur se figea à nouveau dans une pierre aussi solide que le marbre avant que mon corps se redresse. Elle parcourait mon corps de ses mains froide et habille, cependant ses geste n’avait plus rien de la douce femme de lune. J’ai gardé ma compagne avec moi une année entière de plus, sans pour autant la considérer comme mon amoureuse. Elle semblait toujours m’aimé, mais elle avait cette perversité et cette colère sans fin qui n’étais pas celle de mon amante. Je ne pus me résigner à la tué malgré sa folie, même si ma force la dépassais de loin... Je me suis donc simplement contenter de disparaître et la laisser à son sort. Par la suite beaucoup d’autre de notre race son apparut grâce à elle… J’ai pour ma part transformé simplement une autre personne de ma propre volonté… Cette personne étais un ami très fidèle. Il est devenue en quelque sorte, mon bras droit et la seul personne méritant quelque peu mon respect… Je suis devenue, plutôt considérer par tous, comme le père de tout les vampires. Mon parcoure me mena à me faire disparaitre de leur mémoire que plus aucun ne me reconnaisse. Je voulais voir comment mes pions évoluerais sens moi, bien évidemment ils évoluèrent dans le plus infernal des chaos. J’ai changé mon nom et plus les années se sont écoulé et plus mon existence devenu un mystère. Tellement, que tout les vampires finirent par pensés que j’étais mort!

Mon corps avec toute ses années de vie ne savais plus quoi désirer, il n’y avait rien qui avais su enfin faire revenir toute mon envie. Il n’y avait rien que je n’avais pas fait ou tenté! Décapité les gens, les démembrer en leur arrachant les yeux de leurs orbites, les faisant devenir complètement maboule par la torture. J’avais tout fait, toute les torture les plus terribles et les geste les plus immonde. J’avais été explorer les boyaux, le sang n’avait plus aucune composition inconnue pour moi, ma propre personne étais entièrement découverte de tout ses talents caché. Je me sentais vide, je me sentais sens point fixe ni repaire. Je n’avais jamais su retrouver quelqu’un ou quelque chose qui me face revivre comme cette femme. Cette femme que j’avais par mes propres mains tué et que je devrais probablement terminé le travaille d’achever son enveloppe charnelle qu’une autre âme souillais depuis bien trop longtemps. Pour moi, jamais mon âme avait été une autre, j’étais né ainsi et jamais je n’avais été quelqu’un d’autre. J’ai pratiqué diverse forme de douleur corporelle, beaucoup m’en on voulut pour mon manque… D’âme? J’ai testé la résistance des orteils des gens quand on les cloues par celle-ci et qu’on laisse pendre leur masse corporelle vers le bas… Savez-vous se qui arrive aux orteils dans une tel situation? Elle ne s’arrache pas tout de suite, premièrement toute les orteils se disloque une à une ou en même temps! Tout dépendamment de la résistance de l’être en question, par la suite, après plusieurs jours ou la peau s’affaiblit, les orteils se mette à arraché. Une fois que tous son retirées du pied, cela veux dire que la personne est morte de faim, au boue de son sang ou tout simplement de douleur atroce.

J’ai aussi crée diverse instrument, tel que la tombe clouté. Une pièce maitresse qui consiste à mettre un individus dans une tombe de l’attaché avec des lanières de cuir et ensuite de refermer sur lui lentement un couvercle avec une multitude d’énorme pique accroché. J’ai moi-même expérimenté mes propres méthode quand un groupe humanoïde tenu à se venger sur ma personne. Lassé de la vie j’ai crus que je pourrais probablement en terminé de cette façon, cependant mis à par la douleur physique, ses torture non rien donner et mon ravivé une certaine intensité de rage envers ma propre personne. Mon bras droit que j’avais transformé, lui ne tenue pas vraiment à me voir disparaître et eu le malheur de me sortir de mon endroit d’isolation avant que j’ai totalement repris le contrôle sur ce sentiment infernal qu’ai la colère. J’ai une fois de plus décimé toutes âmes qui vivaient dans cette endroit.

Ayant voyagé de continent en continent, j’ai finalement arrêter ma destination dans une endroit qui a tout particulièrement excité ma curiosité, un établissement nommé Magic School… Je me suis fais entrée dans les registre en temps qu’un jeune homme de 18 ans nommé Taiki Nakamura. Maintenant que mon âme ne trouve plus de sens à perduré, je suis venue m’amusé et trouvé se qui pourrait redonné vie à cette âme figé dans le temps que ma personne est…



Nom
D’ordinaire les gens qui connaisse les légende me nomme Dracula… Seulement et simplement quant ils savent vraiment qui je suis! Sinon pour le commun des mortels mon nom est Nakamura…
Prénom
Je me prénommais dans le passé Vladimir… Ce prénom de baptême c’est maintenant convertit en celui de Taiki
Âge
Il est difficile de donner un chiffre à une personne qui ne voix plus le temps passés… Cependant de physique, je me fait percevoir comme une personne âgé entre dix-huit et vingt et un ans approximativement
Date de naissance
Je ne sais plus vraiment… Disons simplement que se sera le 27 octobre…
Classe
Je suis situé dans le niveau universitaire, non que je ne l’ai pas déjà fait… Mais il me plaisait de retourné parmi le commun des mortelles.
Race
Sans l’ombre d’un doute je puis vous affirmer que je suis belle et bien un vampire
Petit plus
Si tel est encore le cas de votre personne et que le doute vous envahis toujours face à ma position sociale, alors permettez moi de clarifier tout de suite la chose. Je suis belle et bien le tout premier vampire et père de chacun d’entre eux qui peuple ce monde chaotique.



Pouvoir(s)
Comme pratiquement tout mes semblable, je possède une force décuplée incroyable, une résistance stupéfiante, un régénération rapide des particules de mon corps, ainsi qu’une vitesse incroyable, sens oubliez un dons de séduire mes proie et celle d’être immortel… Cependant malgré les bonus naturels de notre constitution physique je possède en moi bien d’autres talents cachés. Par exemple la maîtrise marionnette, je puis manipuler les fonctions motrices d’un corps animé ou d’un objet non animé. J’ai aussi contrairement à mes congénères un corps empoisonné selon mon bon vouloir… Par exemple tenté de boire mon sang sans d’abord avoir eu une permission pourrais être fatal à la première goute. Je suis aussi un manipulateur des éléments… Je n’ai pas besoin de vous mentionnez que je n’utilise que très rarement mes pouvoirs… Après tout, il faut être très convainquant pour me pousser à être sérieux! De plus, je n'ai jamais mentionné les manipuler à merveille!



Description physique
Ma description physique… À croire que simplement me voir ne suffit pas à ce faire une idée. Enfin c’est vous qui l’aurez voulus! Très bien alors commençons, disons que si l’on commence par le plus visible, ce trouvant à être mon visage je dirais que la forme de celui-ci est plutôt mince et étirer. En faite je comparerais peut-être même ma tête pour la majeure partie de la forme à celle d’un félin. Les traits de mon visage son en fait très délicat et gracieusement tracer. Je ne possède pas non plus un front très large mais de toute façon il n’est pas vraiment visible. Pour ce qui est de ma peau, je dois avouer que pour cette aspect je ne semble pas trop humain, car ma peau est unique… J’ai la peau aussi pâle que la neige. En faite ma peau est de la couleur de la porcelaine, bien sur on peu retrouver la couleur des humains oui mais elle semble juste plus transparente et pâle que les gens normaux. Ma peau est si pâle, que parfois elle donne l’impression de brillé d’une aura blanche, ce qui est très loin de me représenter, mais qui attire mes repas.

Sur mon visage je crois que l’aspect de moi qui attire le plus les regards son mes yeux. Après tout malgré que je sois immortel je ne peux pas cacher toute les marques du temps sur mon visage. Effectivement mon regard est d’une couleur qu’aucun humain, vampire ou lycaon ne possédera jamais… Avec le temps mais yeux qui au départ était d’un rouge fade plutôt foncé est devenue de plus en plus éclatant, jusqu’a un jour passer a un rouge pratiquement blanc et miroir, d’où une lumière semble émané en permanence et non d’un simple éclat de quelque seconde. En faite ma couleur était devenue encore plus magnifique qu’au départ, car mes yeux ne ressemblaient plus à aucun autre sur terre. Un regard d’aveugle miroitant au couleur d’un rouge lunaire intense. Mon iris d’un noir profond au départ était devenu d’un noir plus embrumé. La couleur de pigment de mes yeux étais devenue rouge et blanc reflétant ce que je regardais. En bref une sorte de miroir rougeâtre très pâle presque blanc et luminescent. Puis, pour ce qui étais de mon iris qui entourais et approfondissait la couleur de mon œil, lui avait gardé une couleur cendrer rouge foncé. Le halo plus foncé et colorer que le reste de mes yeux fit ressortir le tout magnifiquement et hypnotisant. Mais ce n’étais pas tout pour mon regard, comme mes cheveux coupé en plusieurs mèche frivole semi longue au quelque mèche rouge, je possédais des cils aussi foncé que l’ébène. Ce qui donnais un air de contraste incroyable et de plus mes cils son noir, mais non épais, même que pour un homme il son assez étrangement mince. Mais par contre malgré qu’ils soient déjà noir, ils sont moins foncé que mes cheveux d’abysse, surement à cause des mèches rouge qui vienne amplifier le tout. Mit à par l’incroyable aspect de mon regard il y a encore beaucoup à décrire.

Sous ma toison sombre se cache mes oreilles orné de quelque décoration, qu’elle que anneau et simple boucle d’oreille. Le tout harmonisant parfaitement mon apparence sombre. Mon visage d’albâtre, mon née pointue et mes lèvres de charmeur son aussi se qui forme un ensemble parfait du piège que je suis. Si nous laissons un peu de coté l’aspect physique de mon visage, il est possible de remarquer que mon corps forme une grandeur plus que surprenante. Mesurant six pied et quatre je vous laisse croire que dans l’époque ou je suis née, l’ont me considérais comme un géant. Ma musculature aussi bien taillé que les adonises des musées, je ne possède donc pas la moindre once de graisse sur mon corps. Chaque centimètre de ma personne ayant été crée affin de charmé et d’envouter mes proies, je ne semble pas possédé une forme de déformation. Sur mon torse s’écoulant sur mes bras et se terminant dans la totalité de mon dos un tribal me parcoure. Bien évidemment, chacune des branches de se tribal représente une personne que j’ai dévorer ou tué. Ce qui vous laisse entendre que le nombre de prendre est surprenante… Surtout que dans les traits magnifiquement tracé de ce tribal, est perceptible pour ceux à qui je laisse le temps de le contemplé, une femme entourée de bête à longue croc. Mais comme je l’ai mentionné se dessin est caché parmi mon ensemble de ligne fine.

Finalement pour terminé en beauté avec mon aspect physique, je vous parlerais de mes goût vestimentaire. Je suis une personne très propre de mon corps et je n’aime donc pas porté de vieille apparat. Quand je ne porte pas l’uniforme, je porte souvent une multitude d’accessoire, tel que des bracelets, des colliers, le plus souvent en cuirs ou en chaine normal. J’aime aussi porté des gangs troué aux doigts en cuir ou encore des chandails extravaguant cependant qui affine toujours mon apparence. En bref, je porte surtout ce que certaine personne qualifie du look mauvais garçon ou encore un peu gothique…. Je ne sais pas très bien pourquoi il y a des qualifications dans les styles vestimentaire cependant c’est ceux qui me son parvenue pour le mien. Comme beaucoup peuvent certainement sans douté, je porte majoritairement du noir ou des couleurs plutôt sombre, les couleurs claires ou voyante qui me recouvre son souvent les accessoires qui vienne me compléter.



Caractère (et loisirs)
Hum... Comment je peu vous expliquer tout cela… Voyons voir un peu, il faut dire qu’il y à bien longtemps qu’on ne ma pas demander d’homologuer mon propre cerveaux de ses caractéristique et il mes plutôt compliquer de vous élaborer tout ce qu’il contient… Mais je ferais tout de même de mon mieux pour tenter de vous expliquer le plus clairement possible ce qu’il en est pour le moment avec le mental que je possède. Comme vous le savez le mental ce résume en plusieurs partie très complexe. Je vous en énumèrerais donc quelque une et vous décrirais celle-ci.

Alors… Voyons voir. Mon imaginaire est surement la partie de mon cerveau la plus étrange, c’est après tout grâce à celle-ci que j’ai développé mes idées de torture. Dans la partie imaginaire de mon cerveau ce trouve une pensée chimérique. Une pensée chimérique, ceci étant les pensées de projet irréalisable que chaque être vivant possède en lui, cette pensée pour moi est celle de détruire la race des humains en entier, ou encore retrouver un semblant de résonnement. Certains dise cette dernière idée déjà perdu d’avance, mais mon cerveau tente de si accrocher le plus fort qu’il peu… Enfin bref, dans mes pensées chimériques, on retrouve beaucoup de mes rêves illusoire. C’est la partie de moi qui ne tien pas à lâcher prise vous comprenez…? Dans mon esprits imaginaire aussi il y à la fabrique, je la nomme ainsi du moins, pourquoi croyez vous que l’on rêve, ou que l’on pense, c’est grâce à notre imagination et la fabrique qui si trouve. Dans celle-ci j’ai conçut plusieurs de mes esprits de génie. J’y ai développé la puissance que je désire toujours plus grande. J’ai trouvé l’utilisation de diverse capacité comme le poison et je compte trouver beaucoup plus encore! Dans le monde imaginaire encore de l’esprit il y à encore beaucoup à dire. C’est dans cette partie que vous retrouvez tout ce qui vous tient le plus à cœur. Le fictif, l’irréel ou encore le légendaire, le fantastique et le mythique, l’onirique et le l’utopique, qu’elle magnifique ballais russe que l’imagination. J’en déborde, je danse avec elle, je parle et conçoit dans ses bras. Mon imagination est la clef de tous mes exploits. Grâce à ce monde magnifique de connaissance et de pensée invraisemblable, j’ai pus trouver des réponses à toute mes questions. Le mental de mon imaginaire à moi est très développer, je l’utilise constamment ce qui fait de moi une personne plutôt lunatique et étrange. Je suis toujours dans ce monde tumultueux qu’est mon esprit à la recherche de nouvelle connaissance. C’est une des raisons qui permet de vous poussez à comprendre mon adoration à me reposer, car dans le repos c’est le meilleur moment pour laisser l’esprit aller dans une tonne de penser plus lunatique et farfelus les une que les autres. Et c’est dans ce moment que je suis le plus sociable et tranquille. Si je me repose, il est mieux de me laisser dans mon monde, car je mis sens mieux que dans mon propre monde ou mon enveloppe charnelle ce trouve et me dérange pourrait contribuer à attisé mes foudre.

Je ne suis pas une personne qui peu ressembler à tout le monde, je déteste la routine et tiens à faire de mes jours quelque choses de toujours différent. Mon comportement est relativement froid et sinistre avec les gens. Malgré que mon physique attire rapidement la majorité des regard, mon aura, mon regard et mon caractère eux les repoussent aussitôt. Je suis une énigme vivante, je n’aime pas parlé de moi et je vie en permanence avec des idées noir qui me traverse les songes. Je n’arrive pas très bien à me familiarisé avec les gens si se n’ai que pour les emmenés à me servir de repas. Il est bien rare que j’apprécie quelque chose de précis, je vais tout d’abords tenté de vous faire une courte énumération des choses qui ne me plaise pas. Je n'aime pas premièrement me plaindre, je ne suis pas de ces gens qui ne trouvent que pour les consoler cas déblatérer sur leur sort... Après tout si quelques choses est comme ça, sais que ça devait arriver, si tu n'es pas assez fort pour changer quelques choses, sais que tu ne sers à rien. C'est ce que je pense et je penserais toujours, les faibles ne devraient pas être existant. Se plaindre a simplement été inventé pour les faibles ses tout ce que je crois ! Je déteste complètement de plus les faibles, ceux qui se croient permit de confronter les plus grands, mais qui non même pas la force, de pouvoir résister à la mort... Ceux qui possède de la difficulté à mettre un pied devant l'autre, sens tomber et qui se disent aptes a sauvé le monde... Pathétique. Les lâches sont aussi un autre problème que je méprise, celui qui promet aux gens de les défendre, de les sauver, les protéger et qui pourtant en voyant un adversaire les menacer ce sauve à pleine jambe en suppliant qu'on l'épargne. Je trouve cela de toute indignation...

Pour ce qui est des choses que j’apprécie un peu plus… Il faut dire, que je me plais bien à mentir. Je suis un grand utilisateur du mensonge, je le respire et vie à l'intérieur. Je mens toujours, vous ne savez jamais qui je suis vraiment, l'âge que j'ai ou encore mon nom puisqu'il change toujours. Si vous en voulez la meilleure preuve, je suis le créateur secret de ce chaos... Alors, ça vous en donne la preuve non ? De toutes façons je n'ai rien à prouver, cependant je puis simplement dire qu'il me plait de voir à quel point vous pouvez facilement tomber dans le panneau. J'arrive grâce à mes mensonges, à vous bercer de mes illusions, je suis un maître dans le domaine de la tromperie. Malgré bien de mes défauts, je dois pourtant affirmé une seul chose de probablement positif dans mon caractère entièrement bourré de mauvais point. La seul et unique chose que je déteste le plus, est aussi la chose que j’aime le plus… Amusant non? L’humain est ce que je souhaite le plus au monde voir disparaître et par la même occasion, c’est aussi la seul chose qui ma fait un jours ressentir un désir appelé sentiment, appelé l’amour… Leur fragilité et leur vie est mon point faible et par la même occasion se qui me dégoute le plus…

Les codes juste pour vous Wink
*Code du règlement : {OK by Noriko-chan}
*Code contexte : {Bon by Noriko-chan}
*Code races : {Validé by Noriko-chan}


Dernière édition par Taiki Nakamura le Mer 28 Juil - 18:32, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Owen
Fondatrice
avatar

Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: Re: Vladimir Dracula... Mais appeler moi Taiki Nakamura (!!!Attention!!!)   Mar 27 Juil - 12:21

Bienvenue parmi nous... Dracula=)
Joli avatar, j'crois que je vais en tomber amoureuse... xD (attention, d'ici que j'embrasse pas l'écran, y'a qu'un pas xD) I love you
Je passe en coup de vent ce matin, donc je lirai la fiche en entier cette après-midi promis Wink
Mais comme je vois que tout est ok, je te valide donc =)
Amuse-toi bien parmi nous^.<

_________________
"I only miss you when I'm breathing, I only need you when my heart is beating.
Without your love don't know how I survive, it's you that's keeping me alive..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vladimir Dracula... Mais appeler moi Taiki Nakamura (!!!Attention!!!)   Mar 27 Juil - 16:39

Merci pour c’est charmant commentaire et ma fois je vous les retournes bien, car vous êtes une personne délicieusement ravissante Wink
Revenir en haut Aller en bas
Marisa

avatar

Messages : 122
Points RP : 0
Date d'inscription : 16/08/2009
Age : 24
Localisation : charente-maritime(17)

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Université
Votre fiche: http://URL-DE-VOTRE-FICHE

MessageSujet: Re: Vladimir Dracula... Mais appeler moi Taiki Nakamura (!!!Attention!!!)   Mer 28 Juil - 12:20

Bon et bien trash ton histoire O_O
Alors je te valide aussi, mais juste une petite remarque, tu fais d'énormes fautes d'accords ou d'orthographes, par exemple: le compte Dracula: euh compte comme cela c'est quand on parle de chiffres, c'est comte Dracula sinon ^^
Après tu oublies des accords, enfin ce genre de chose, donc relis-toi bien et fais très attention à ce que tu écris ^.<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fandisneypocahontas.skyblog.com
Arya Mistrale
Ex Graphiste
avatar

Messages : 188
Points RP : 0
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 23
Localisation : Demande et tu l'sauras uu~uu

Feuille de personnage
Race: Hybride
Classe: Université
Votre fiche: http://URL-DE-VOTRE-FICHE

MessageSujet: Re: Vladimir Dracula... Mais appeler moi Taiki Nakamura (!!!Attention!!!)   Jeu 29 Juil - 14:46

Bienvenue... à la bourre mais tu me pardonnes dis?

J'aime beaucoup ta fiche et Marisa à dit tout ce que je pensais dessus (je me sens vraiment inutile en ce moment...). D'ailleurs tu m'as donné envi de lire du Lovecraft mais je vais résister à l'envi sinon je vais pas me coucher ce soir xD

Bref donc bon RP et amuse toi bien^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://syphony-og-ages.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vladimir Dracula... Mais appeler moi Taiki Nakamura (!!!Attention!!!)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vladimir Dracula... Mais appeler moi Taiki Nakamura (!!!Attention!!!)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On le savait déjà mais...
» Draft M11: Je suis mauvais mais j'me soigne...
» Merci ? Mais de rien...
» Jour 6 : Mais quel flemmard!
» Mon lapin répire, mais c'est tout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Serenia Academy :: Corbeille : archives du forum :: Personnages n'existant plus-
Sauter vers: