Serenia Academy

La Serenia Academy est la plus prestigieuse école de magie qui soit. Nous vous attendions, entrez donc...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les anciens personnages de Noriiko Shimazu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naomi Owen
Fondatrice


Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: Les anciens personnages de Noriiko Shimazu   Jeu 23 Avr - 19:27

Noriko Kobayashi


Nom : Kobayashi
Prénom : Noriko
Age : 16 ans
Date de naissance : 18 Novembre
Classe : Lycée
Race : magicienne
Pouvoirs : la musique(elle peut créer des sons, et faire des tas de choses en rapport avec la musique), mais ce pouvoir n'est pas fait que pour le divertissement, il peut aussi servir en combat) + le pouvoir de découvrir la race des autres depuis 2 ans

Physique : Noriko est une jeune fille qui a de longs cheveux bruns qui lui arrivent juste au-dessus du coude. Elle laisse souvent ses cheveux détachés. Elle ne les attache que pour les fêtes en un chignon en laissant dépasser 2 mèches de chaque côté de son visage. Elle a des yeux marrons très clairs. Elle mesure 1m62 et pèse environ 50kg. Elle s'habille comme les autres filles de son âge, c'est-à-dire souvent avec un jean noir(ou bleu) et un pull blanc ou noir sans col roulé. Quand il commence à faire plus chaud, elle met un maillot sans manches blanc et un cache-coeur noir par-dessus. Elle ne ressemble pas beaucoup à son père, elle ressemble beaucoup plus à sa mère qui est morte.

Caractère et loisirs : Même si Noriko a souvent été rejetté car elle est Hybride, c'est une jeune fille très gentille et sympathique, dont la principale qualité est qu'elle est à l'écoute des autres. Elle est souriante et chaleureuse. Elle est toujours de bonne humeur. Elle est très curieuse, et ne peut s'empêcher de l'être. Elle aime être entourée des autres, en général des personnes qu'elle aime. Elle est fascinée par les Magiciens et les Sorciers, pour en avoir connu un. Elle aime rire et s'amuser avec ses ami(e)s. Elle aime beaucoup la musique et met souvent son baladeur à fond sur ses oreilles. Elle aime lire pendant des après-midis entières quand elle ne sait pas quoi faire. Elle aime beaucoup écrire des histoires, en général fantastiques. Elle est également sérieuse en cours et quand il le faut. C'est une plutôt bonne élève. Elle aime aider les autres du mieux qu'elle peut. Elle se laisse rarement décourager. Elle n'a pas peur des Magiciens et des Sorciers, et cherche toujours à se lier d'amitié avec eux. Elle sourit tout le temps pour cacher en vérité une déception...

Son histoire : Noriko est la fille du Directeur de la Magic School. Son père est un excellent Magicien, et sa mère est une Humaine. Enfin, sa mère était une humaine. Elle est morte il y a 10 ans d'un cancer. Elle a été élevée par son père. Depuis 2 ans environ, elle est fascinée par les Magiciens et les Sorciers, mais ne révèle jamais pourquoi. Depuis qu'elle est petite, elle a souvent été rejetté par les autres. Elle était froide lorsqu'elle était enfant. Mais elle a eu une liaison il y a 2 ans, qui a changé son caractère. Elle n'a jamais parlé à personne de cette liaison. Avant, bien que son père soit le Directeur de la Magic School, elle n'était pas inscrite ici. Puis elle a décidé il y a 2 ans de s'inscrire ici, bien qu'au départ, ses parents étaient contre cette idée. Ils avaient peur qu'elle soit une nouvelle fois rejettée. Mais Noriko s'en fichait, elle voulait rencontrer ceux par qui elle est fascinée...

Petit plus : La Face Cachée de Noriko, ce qu'elle ne dit à personne
Ce que Noriko ne dit pas, et qu'elle préfère garder pour elle, c'est une partie de son passé assez proche.
Il y a 2 ans, Noriko a rencontré un Sorcier du nom de Ojiro Mihara. Elle a totalement changé de caractère en le rencontrant : avant elle était froide, et depuis, comme le disait Ojiro, elle est une fille au grand coeur! Les 2 jeunes gens sont tombés amoureux, et Noriko est donc sortie plusieurs mois avec Ojiro, qui avait 2 ans de plus qu'elle(donc il avait 16 ans et Noriko en avait 14). Ojiro lui a appris à apprécier les Sorciers, et du même coup les Magiciens. Depuis cette liaison elle est fascinée par les Sorciers et les Magiciens. Il lui a appris à reconnaitre les différentes races, ce qui lui a fait développer un nouveau pouvoir il y a 2 ans. Mais un jour, Ojiro a rompu avec Noriko en prétextant qu'il la mettait en danger. Depuis, elle n'a jamais revu Ojiro, qui a déménagé. Mais Noriko continue de l'aimer, et elle le cherche désepéremment pour pouvoir s'expliquer avec lui. Elle pense que son argument pour la plaquer ne tient pas la route, car elle n'a jamais été en danger avec lui(il l'a toujours protégé et fait attention à elle).
C'est pour cette raison qu'elle s'est inscrite à la Magic School : non seulement elle voulait rencontrer des Sorciers et des Magiciens, mais elle pensait aussi avoir une chance de retrouver Ojiro. C'est pour cela qu'elle est très sympathique, gentille, toujours de bonne humeur, souriante et chaleureuse : qui pourrait se douter que sous ce caractère se cache une grande déception amoureuse? Et c'est aussi pour ça que la musique tient une part importante de sa vie, et qu'elle aime autant en écouter, chanter et danser : à l'époque de leur rupture, la musique l'a aidé à surmonter cette épreuve et à aller de l'avant. Le fait qu'elle aime la musique est lié à son pouvoir. Cette liaison avec un Sorcier a en fait décidé de tout son caractère et de toute sa personnalité.
Mais ce qu'elle ne sait pas, c'est la véritable raison qui a poussé Ojiro à rompre avec elle. Ojiro, à l'époque où il sortait avec la jeune fille, avait reçu plusieurs lettres de menaces : il risquait de se faire tuer par un Magicien s'il continuait de sortir avec Noriko. Même lui ne le sait pas, mais c'est en réalité le père de Noriko qui a envoyé ces lettres. La dernière lettre qu'il a reçu l'a poussé à déménager : Noriko risquait de mourir s'il restait là. Il n'a rien dit à la jeune fille, et a pretexté qu'il la mettait en danger en sortant avec elle. Il a déménagé, et Noriko ne l'a jamais revu depuis 2 ans. Noriko le retrouvera-t-elle? Découvrira-t-elle toute la vérité?



Dernière édition par Noriiko Shimazu le Lun 26 Nov - 18:28, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Noriiko
Invité



MessageSujet: Honami Harukaze dit Darkness Girl   Sam 25 Avr - 22:29

Honami Harukaze


Nom : Harukaze
Prénom : Honami dit "Darkness Girl"
Age : 14 ans
Date de naissance : 10 Avril
Classe : Collège
Race : Sorcière
Pouvoirs : Les Ténèbres(pouvoir qu'elle ne maitrise pas très bien)

Description physique : Honami est une jeune fille blonde aux cheveux longs. Ses cheveux lui arrivent en bas du dos. Elle a une frange droite. Ses yeux sont bleus nuits, et semblent n'exprimer aucun sentiments. Elle est petite, elle ne mesure que 1m45. Elle est fine et jolie. Elle porte souvent des vêtements rouges ou/et noirs.

Caractère et loisirs : Honami semble souvent très froide, distante et sans émotions. Elle est solitaire. Elle ne sourit pas beaucoup, pour ne pas dire jamais. Elle essaie de paraître comme ça devant les autres, pour faire croire qu'elle est une fille forte, et qu'elle a un fort caractère. Elle n'est pas très bavarde, et tente d'éviter les autres. En réalité, quand on apprend à la connaître, elle n'est pas comme elle semble être : elle se montre sympathique et affectueuse. Elle a parfois du mal à accorder sa confiance aux gens. Elle est rejettée par les magiciens, et ne s'est jamais fait d'ami(e)s. Elle peut parfois être grognon.

Son histoire : Honami est issue d'une famille tout ce qu'il y a de plus normal. Ses parents sont sorciers. Depuis qu'elle est toute petite, elle est rejettée par les magiciens, car ils prétendent qu'elle est méchante(étant donné qu'elle est sorcière). Depuis, elle s'est forgée un caractère à l'image de ce que voyaient les autres : une fille froide, pas souriante, solitaire, pas très bavarde. Elle ne s'est jamais faite d'ami(e)s à cause de son caractère. Son caractère et son pouvoir lui ont valu le surnom de "Darkness Girl". Elle fait comme si elle s'en fichait, mais en réalité, elle aimerait être comme tout le monde. Son pouvoir des Ténèbres est lié à ses émotions(c'est pour ça qu'elle ne le maitrise pas toujours). C'est pour cette raison qu'elle doit apprendre à maîtriser son pouvoir. Elle veut prouver aux autres, et en particulier aux magiciens que les sorciers ne sont pas tous tournés vers le mal. Elle est donc inscrite à la Magic School, et espère que sa vie va changer, bien qu'elle ne se fasse pas d'illusions...


Dernière édition par Honami Harukaze le Jeu 30 Juil - 14:45, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noriiko
Invité



MessageSujet: Ojiro Mihara, le chéri de Noriko   Lun 11 Mai - 20:33

Ojiro Mihara


Nom : Mihara
Prénom : Ojiro
Age : 18 ans
Date de naissance : 30 Septembre
Classe : 1ère année d'université
Race : Sorcier
Pouvoir : tout ce qui concerne le Feu

Description physique : Ojiro est grand. Il est blond aux yeux bleu(même si ça se voit pas sur l'avatar. Dans FF, Tidus a les yeux bleu). Il est un peu bronzé et très beau. Il s'habille comme tous les jeunes de son âge.

Caractère : Ojiro est gentil. Il n'est pas un méchant Sorcier, comme les Magiciens pourraient le croire. Il déteste les injustices, et essaye toujours de venir en aide à ceux qui en ont besoin. Ojiro est un blagueur né(un peu comme Shinichi). Il est toujours loyal et fidèle envers ses amis(et envers Noriko bien sûr). Il est beau gosse et plait beaucoup aux filles(ce qui l'agace un peu), et il s'enfuit en les voyant lui courir après.

Son histoire : Il y a 2 ans, Ojiro a rencontré une Hybride du nom de Noriko Kobayashi. Les 2 jeunes gens sont tombés amoureux, et Ojiro est donc sortie plusieurs mois avec Noriko, qui avait 2 ans de moins que lui(donc il avait 16 ans et Noriko en avait 14). Ojiro lui a appris à apprécier les Sorciers, et du même coup les Magiciens. Depuis cette liaison elle est fascinée par les Sorciers et les Magiciens, et elle a totalement changée de caractère(Ojiro la qualifie même de fille au grand coeur). Il lui a appris à reconnaitre les différentes races. Mais un jour, Ojiro a rompu avec Noriko en prétextant qu'il la mettait en danger. Il a déménagé et il veille de loin sur Noriko depuis 2 ans. Il continue de l'aimer. Voici la raison qui a poussé Ojiro à rompre avec Noriko : Ojiro, à l'époque où il sortait avec la jeune fille, avait reçu plusieurs lettres de menaces : il risquait de se faire tuer par un Magicien s'il continuait de sortir avec Noriko. Il ne savait pas qui était l'auteur de ces lettres. La dernière lettre qu'il a reçu l'a poussé à déménager : Noriko risquait de mourir s'il restait là. Il n'a rien dit à la jeune fille, et a déménagé. Il n'a toujours pas trouvé qui est l'auteur de ces lettres, et c'est pour ça qu'il hésite à revenir vers Noriko, de peur qu'il lui arrive quelque chose. C'est pour ça que quand il a rencontré Honami il y a quelques mois, il a chargé cette dernière de veiller sur Noriko à sa place. Mais il a fini par s'inscrire à la Magic School, bien qu'il maitrise plutôt bien ses pouvoirs, uniquement pour renouer avec Noriko...
Si il a une autre histoire, je le mettrais plus tard dans le rpg.

Sa mort : Comme j'avais pas envie de faire de rp de mort, je vais vous expliquer ce qu'il se serait passé dans ce fameux rp.
C'était une après-midi d'hiver comme les autres. Il faisait froid, et notre petit couple, Ojiro et Noriko, avait décidé de se balader main dans la main sur la plage. Ils s'amusaient, discutaient et riaient ensemble. Jusque là, tout était normal. Mais un peu plus loin, Kisara se trouvait assise derrière des rochers, à observer la mer. Sauf qu'elle ne se sentait pas bien ce jour-là. Son bras avec le tatouage de la malédiction lui faisait mal. Elle avait de plus en plus de mal à respirer, et elle sentait qu'elle perdait le contrôle d'elle-même. C'était là une nouvelle phase de sa malédiction à 4 phases. Elle était en pleine transformation, et elle se sentait impuissante devant cette nouvelle phase. Ichiro était caché non loin de la jeune fille. Il avait l'intention de tuer Ojiro aujourd'hui. Déjà, parce que le préfet en avait après lui, et en plus, parce qu'Ichiro avait quelques différends avec lui. C'est alors qu'il manipula légèrement l'esprit de la jeune Kisara, afin d'accélérer sa transformation. Elle ne pût rien faire, et son corps échappa totalement à son contrôle. Ses yeux et ses cheveux devinrent noirs, tel les ténèbres en personne. La 2ème phase de sa malédiction était désormais irréversible. Puis, elle se tourna vers Ojiro et Noriko, qui passait par-là. C'est alors qu'après leur avoir dit qu'ils la dégoutaient avec tout ce bonheur et cet amour, un combat entre Ojiro et Kisara commença. Noriko fut mise à l'écart. Les pouvoirs de Kisara étaient beaucoup plus puissants et beaucoup dangereux lors de sa transformation. Ojiro se défendit avec courage pendant un long moment, puis la fatigue l'emporta : Kisara l'acheva et le tua de sang-froid, car elle n'arrivait pas à reprendre le contrôle d'elle-même. Noriko courut s'agenouiller près du corps de son petit-ami, et alors qu'elle pleurait en prenant le tête d'Ojiro contre elle, les dernières paroles du jeune homme furent : "Noriko, je t'aime et je t'aimerai toujours... Je ne veux pas que tu te rendes malheureuse... Sois heureuse, mon coeur". A cet instant, il mourut dans les bras de Noriko, qui était en larmes. Ichiro fit son apparition à ce moment et prit Noriko dans ses bras. Kisara redevint normale, mais elle savait ce qu'elle avait fait, et fondit elle-aussi en larmes en demandant pardon à Noriko.
Répercutions sur : *Noriko : La jeune fille est éplorée. Plus rien n'a de sens pour elle. Elle a perdu son sourire et la générosité qui la caractérisait. Après avoir été triste, elle a décidé de se reprendre. Et depuis, elle haït Kisara. Elle n'est plus que l'ombre d'elle-même et vit très malheureuse.
*Kisara : Eh bien, avec elle, c'est le pompom xD. Elle se sent plus que coupable, elle s'en veut beaucoup, même si elle n'y est pas pour grand-chose, étant donné qu'elle n'a aucun contrôle sur sa malédiction. Depuis, elle ne vit plus tranquille et cherche à se suicider...
*Ichiro : à part de la tristesse pour sa fille, il s'en fiche xD.


Dernière édition par Ojiro Mihara le Mer 23 Déc - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noriiko
Invité



MessageSujet: Kasumi Kinomoto, nouvelle lycéenne   Ven 12 Juin - 18:39

Kasumi Kinomoto


Nom : Kinomoto
Prénom : Kasumi alias Kasu-chan
Age : 16 ans
Date de naissance : 18 novembre
Classe : Lycéénne
Race : Humaine
Pouvoir : voir les esprits

Description physique : Kasumi est de taille moyenne(1m62). Elle est fine et légère, elle pèse 45kg. Elle est très gracieuse lorsqu'elle se déplace. Elle est très mignonne. Elle a de longs cheveux noirs(qui ne se voient pas sur l'avatar)qu'elle attache le plus souvent en une queue, ainsi qu'une frange. Elle a des yeux violet pâle/gris. Elle s'habille le plus souvent d'une jupe noir qui lui arrive aux genoux et d'un débardeur noir par-dessus lequel elle met un cache-coeur noir.

Caractère :

Qualités : Kasumi est très gentille et sympathique. Elle est loyale : l'amitié compte beaucoup pour elle. Elle est très sérieuse quand il le faut. Elle aime aider les autres lorsqu'ils ont des problèmes. Une fois qu'elle devient votre amie, elle devient moins timide. C'est une grande romantique qui espère trouver un jour le Grand Amour. Elle est très attachante malgrè ses défauts.
Défauts : Kasumi n'est pas du genre à lancer une conversation à cause da sa timidité, parfois excessive. Elle a toujours peur de decevoir ses amis. Elle manque de confiance en elle et elle doute souvent de ses capacités. Elle a toujours peur qu'on la rejette. Elle est du genre naïve, à faire confiance à n'importe qui. Elle est parfois longue à la détente, bien qu'elle ne soit pas bête. Elle est un peu maladroite. Elle est un peu gamine une fois qu'on la connait.
Loisirs : Kasumi adore la musique(un peu comme Noriko, en fait). Elle aime beaucoup écrire des histoires, et elle est d'ailleurs très douée dans ce domaine.

2ème Caractère : Elle a une deuxième personnalité car elle a en quelques sortes "absorbé" l'esprit de sa grand-mère. Vous découvrirez cette 2ème personnalité dans le rp^^

Son histoire : Kasumi est une humaine tout ce qu'il y a de plus normal. A la différence près qu'elle possède un pouvoir. Elle peut voir les esprits(donc les âmes des morts). Elle n'a hérité de ce pouvoir que récemment(il y a environ 6 mois). Un Magicien, qu'elle voyait tous les jours dans son ancien lycée, lui a un jour avoué ce qu'il était vraiment. A cette époque, Kasumi le croyait humain, et c'est ce jour qu'elle a découvert l'existence des Sorciers et des Magiciens. Ce Magicien appréciait beaucoup la jeune fille, et pour lui faire partager son don pour la magie, il lui a donné le pouvoir de voir les esprits. Il a tout de suite vu que Kasumi pourrait aider bon nombre d'âmes errantes à trouver la paix. La jeune fille peut voir les esprits, mais elle ne peut pas encore communiquer avec eux. Mais il a également compris qu'elle devait d'abord connaitre mieux le monde de la magie(car la jeune fille est une novice en matière de magie). C'est pour cette raison qu'il lui a conseillé de s'inscrire à la Magic School. Kasumi a mis quelques mois avant de se décider à intégrer la Magic School. Elle est désormais très intéressée par le monde de la magie et par ses mystères...

Petit plus : Sa grand-mère est morte il y a 4 mois de vieillesse. Kasumi était déjà capable de voir les esprits. Mais elle ne maitrisait pas son pouvoir, et elle a vu l'esprit de sa grand-mère, qu'elle a... absorbé. Du coup, elle a hérité la personnalité "explosive" de sa grand-mère. Cette 2ème personnalité peut intervenir à tout moment!

Elle est morte. Elle a été assassiné.


Dernière édition par Kisara Yume le Sam 19 Sep - 19:26, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noriiko
Invité



MessageSujet: Kisara Yume   Ven 18 Sep - 22:23

FICHE KISARA YUME VERSION 1

Nom : Yume

Prénom : Kisara

Age : 16 ans(17 ans à partir du 18 Novembre)

Date de naissance : 18 Novembre 1992

Classe : Lycée

Race : Hybride : Mi-humaine, Mi-naine

Pouvoir(s) : le temps et l'espace + les fleurs^^


Description physique : Kisara est petite, elle ne mesure qu'1m52. Elle est petite à cause de sa moitié nain. Elle est fine et très légère, elle pèse 40kg, ce qui lui permet d'être très agile. Mais du coup, elle n'est pas très forte, sa puissance de frappe est assez faible. Sinon, elle est assez jolie. Elle a de longs cheveux blancs/chatains extremement clairs(là, j'avoue je sais pas trop de quelle couleur ils sont). Ses yeux sont bleu et ils ne peuvent rien exprimer d'autre que tristesse, douleur et parfois lassitude. Ils semblent quelques fois dénués d'expression et perdus dans le vague. Elle pourrait porter n'importe quel vêtement si elle le voulait, tout lui va. Mais elle préfère porter un simple jean noir, un pull noir et des tennis noirs. Elle dégage une bonne odeur : elle sent l'odeur de son parfum préféré, "Belong" de Celine Dion et un peu l'orchidée, qui est l'odeur de son déodorant.

Caractère et loisirs : Kisara est assez étrange pour qui ne la connait pas. Elle ne sait ressentir que douleur, tristesse et lassitude par rapport à la vie. Tout autre sentiment lui est étranger : la joie, le bonheur, l'amour, elle ne sait plus ce que c'est depuis un an. Elle est méfiante envers les hommes. Elle espère ainsi se protéger d'eux. Elle sourit très peu. Et lorsque que ça lui arrive, son sourire est triste. Elle est devenue assez solitaire, car elle refuse d'entrainer des gens dans sa propre douleur. Et pourtant, elle est loin d'être froide et méchante. Si vous lui parlez, vous verrez qu'elle est gentille, douce et sympathique. Elle est très discrète et déteste parler de son passé. C'est pour cette raison qu'elle feint d'être amnésique à ce sujet. Elle est donc asez mystérieuse en ce sens. Elle est timide envers les adultes et donc les gens plus âgés qu'elle. Ce qui lui crée un énorme problème à l'oral. Il lui arrive parfois de l'être avec les gens de son âge, mais c'est rare. Elle doute souvent d'elle et de ses capacités, elle a perdu toute confiance en elle depuis un an. Elle est sérieuse. Elle n'apprécie pas vraiment les elfes. Elle est un peu maladroite et étourdie. Elle est généralement très calme. Elle est assez pessimiste. Elle aime beaucoup la musique et le chant. Elle aime beaucoup écrire des histoires en tout genre. Elle chante juste, avec une magnifique voix très douce. Elle danse magnifiquement bien, elle est très gracieuse. Elle joue parfaitement du piano.

Histoire : Accrochez-vous, le récit va être long je crois^^
Kisara est née d'un amour entre un nain et une humaine. Son père a quitté sa patrie des nains, car il ne voulait plus être comme eux, c'est-à-dire vil et plutôt maléfique. Par chance, les autres nains ont accepté sa décision et n'ont jamais cherché à se venger(car en réalité, les nains possédant des pouvoirs sont très souvent rejettés). Il a recontré une humaine, et de leur amour est née Kisara Yume. La jeune fille n'a jamais eu d'autre famille que sa mère et son père. Elle vivait heureuse, entourée de l'amour de ses parents, qui l'aimaient de tout leur être. Son père attachait une importance particulière à l'éduquer dans le but de faire d'elle une fille profondément gentille et généreuse. Il ne voulait pas qu'elle connaisse le crime, comme lui l'avait connu dans sa jeunesse. Seulement, le destin en décida autrement. Son père était un nain très puissant. Il comptait de nombreux ennemis parmi les elfes. L'anniversaire de ses 16 ans, Kisara donnait une fête avec ses amis les plus proches. Ce jour-là, elle apprit qu'elle allait devenir grande soeur : sa mère était enceinte. Tout se passait bien, les gens riaient, ne sachant pas quel drame allait se produire. Des hommes masqués apparurent de nulle part. On pouvait reconnaitre leur race grâce à leurs longues oreilles pointues : c'était des elfes, les ennemis de son père. Ils avaient l'intention de se venger de lui. Ils commencèrent par tuer tous les invités un par un, sans en épargner un seul. La pelouse du jardin n'était déjà plus qu'une énorme marre de sang. Kisara était paralysée par ce qu'elle voyait. Puis les assassins s'en prirent à sa mère. Plusieurs d'entre eux la violèrent sous les yeux remplis de rage de son père. Mais malheureusement, il ne pût rien faire : ses pouvoirs avaient été neutralisés. Ils finirent par la tuer violemment, faisant gicler son sang. Kisara tomba à genoux par terre, pleurant en silence. Soudain, les tueurs se tournèrent vers la jeune fille. Ils voulaient la faire souffrir devant les yeux de son père. Ils commencèrent par la brutaliser à coups de poings et de pieds, car elle se débattait. Puis 5 d'entre eux la violèrent brutalement. Après l'avoir fait souffrir, ils tentèrent de la tuer. Mais juste avant que la lame du poignard ne s'abatte dans son coeur, Kisara utilisa ses pouvoirs pour la première fois : elle figea le temps momentanément. Elle échappa de justesse à la mort. Elle fuit dans la foret, s'y cachant par peur de retourner chez elle. Puis le temps reprit son cours et le soir tomba. La jeune fille décida de rentrer chez elle : après tout, son père était peut-être encore en vie... Mais lorsqu'elle arriva chez elle, son père était lui-aussi mort : il gisait innanimé près de sa mère. Leurs assassins étaient partis. Elle ala vers le cadavre de ses parents, pleurant tout ce qu'elle pût et les appelant. Elle se sentait responsable de leur mort : pourquoi ses pouvoirs n'étaient-ils pas intervenus plus tôt? Pourquoi avait-elle fui? Pourquoi n'avait-elle pas pû sauver ses parents? Alors elle voulut mettre fin à ses jours, tant elle se sentait coupable et honteuse. De plus, elle avait été violée : comment pourrait-elle à nouveau faire confiance aux autres? Comment pourrait-elle vivre normalement après ça? Mais là encore, ses pouvoirs l'empêchèrent de se suicider. A chaque tentative, elle échouait toujours. C'est alors qu'elle prit la décision de s'inscrire à la Magic School, comme l'avait toujours voulu son père. Ainsi, elle pourrait apprendre à maitriser ses pouvoirs. Mais sa vie avait perdu tout son sens...

Petit plus : Elle considère être inutile. Pour elle, sa vie n'a plus aucun sens. Elle espère secrétement, sans vouloir se l'avouer, qu'un événement vienne redonner tout son sens à sa vie. Qui saura l'apaiser et lui redonner l'envie de vivre et son sourire?

2ème petit plus : Kisara a hérité du pouvoir de son père, c'est-à-dire le temps et l'espace, mais elle contrôle très mal ce pouvoir et se fatigue vite lorsqu'elle l'utilise. Sa mère, qui était pourtant une humaine, avait un pouvoir, qu'elle avait hérité d'un ami magicien : les fleurs. La jeune fille a donc également le pouvoir de sa mère.

Petit plus secret : Sa malédiction ne consiste pas simplement en la souffrance éternelle. Elle fera également souffrir les gens autour d'elle, lorsqu'elle aura atteint la phase 2 de sa malédiction. C'est une malédiction à 5 phases. La dernière consiste en une destruction pure et simple de ce qui l'entourera, voir même plus...



FICHE KISARA YUME VERSION 2



Nom : Yume
Prénom : Kisara, surnommée Kisa
Age : 17 ans
Date de naissance : 18 novembre 1992
Race : Humaine, auparavant hybride(lisez l'histoire pour comprendre)
Classe : Université (elle est en avance pour son âge)
Pouvoir : elle n'en a plus qu'un, et c'est celui de l'âme de Noriko : la musique. Elle peut créer des sons en les diffusant depuis son corps. Ses capacités en matières musicales sont bien au-dessus de la moyenne.

Histoire
Pour commencer, je vous conseille d'aller lire la première partie de son histoire sur son ancienne fiche qui se trouve dans la partie des archives du forum.
Ensuite, voici la suite de l'histoire. Kisara est donc élève de la Magic School. Avec sa malédiction, elle n'a jamais pris le temps de se faire d'amis. Ça, c'était sa situation avant qu'elle parte faire un voyage sur ordre de la directrice, Naomi Lufkin. Une fois sur place, elle découvrit que Noriko était là-bas aussi. Ce voyage avait été planifié par la directrice, dans le but de réconcilier les deux jeunes filles. Mais jamais elle n'avait imaginé ce qu'il se passerait par la suite... Kisara, une fois sur place, commença de nouveau à faire des recherches sur sa malédiction. Dans le même temps, Noriko commença à aller vers Kisara, afin qu'elles puissent se réconcilier. Au fur et à mesure, les deux jeunes filles ont fini par se rapprocher, renouant l'amitié qu'elles avaient autrefois. Kisara partagea les peines de Noriko. Mais de son côté, Kisara resta très discrète à propos de sa malédiction. Noriko l'avait vu à l'œuvre le jour de la mort d'Ojiro, mais pourtant, elle n'avait pas compris que l'état anormal de Kisara était dû à la magie. C'est par hasard que Noriko appris que Kisara était victime d'une malédiction. Alors que Kisa faisait des recherches pour trouver le moyen de se libérer de cela, Noriko la découvrit, et elle demanda des explications. La jeune fille n'eut d'autre choix que de tout dévoiler à Nori. Nori-chan décida donc d'aider Kisa-chan dans ses recherches. Et après un bon bout de temps, elles trouvèrent la solution. Mais il y avait de lourds sacrifices à faire : d'une, il fallait qu'une personne se sacrifie toute entière. Quelqu'un devait sacrifier son corps, afin que son esprit rejoigne le corps de la maudite et que leurs deux esprits fusionnent. De deux, la maudite devait sacrifier une partie importante de son être. Cela pouvait être n'importe quoi : des pouvoirs phénoménaux, son statut de magicien, voir même sa propre âme... Ce rituel nécessitait des plantes rares, afin d'en faire une potion. Noriko proposa alors de se sacrifier. Kisara refusa : elle ne voulait pas que la jeune fille ait à faire une telle chose pour elle... Ses problèmes ne concernaient qu'elle, elle ne devait pas entrainer ses seuls amis là-dedans. Face au refus de Kisara, Noriko n'eut d'autre choix que de lui forcer la main. Elle alla donc chercher les plantes rares durant la nuit, et fit la potion elle-même. Le lendemain matin, tout était prêt. Elle avait disposé 7 bougies blanches en cercle, le bol contenant la potion se trouvait au centre, il ne manquait plus que Kisara. Lorsque cette dernière arriva, Noriko l'entraina vers le cercle, et après une longue argumentation, elle finit par convaincre la jeune fille d'accomplir le rituel. Les deux jeunes filles se placèrent alors dans le cercle de bougies, assise à genoux l'une en face de l'autre, le bol de potion entre elles. Elles joignirent leurs mains en passant un ruban rouge autour de leurs poignets. Noriko sacrifia son corps : son esprit s'envola pour s'unir à celui de Kisara dans le corps de cette dernière. Kisara sacrifia son statut d'hybride, abandonnant sa moitié naine, et elle abandonna également tous ses pouvoirs : le temps et l'espace ainsi que les fleurs. Lorsque le rituel prit fin, le tatouage symbolisant la malédiction disparut, signe que sa malédiction avait pris fin. Noriko n'est donc plus qu'un esprit, unit à celui de Kisara. Noriko a sacrifié son existence en temps qu'être à part entière pour que Kisara puisse vivre pleinement sa vie. En même temps que son sacrifice, Kisara a hérité du pouvoir de la musique de Noriko. Kisa ne pourra jamais la remercier assez de son généreux sacrifice...
La voilà donc de retour à la Magic School, où Naomi l'attend et sait déjà que sa fille n'est plus. Elle l'a appris de ses informateurs qu'elle a envoyé là-bas en cachette pour surveiller les jeunes filles. Kisa-chan va donc reprendre peu à peu une vie normale, essayant d'oublier les terribles événements du passé, ou tout du moins elle fera son possible pour tourner la page. Et qui sait, si Pakito est dans les parages, ça n'en sera que mieux!^^

Description caractère :
L'une de ses principales qualités est qu'elle est toujours à l'écoute des autres. Kisara aime particulièrement aider ses amis du mieux qu'elle peut lorsqu'ils ont des problèmes. Bien qu'elle ne soit pas forcément très douée pour cela, elle tente toujours de trouver les mots justes pour réconforter, rassurer et conseiller ses amis. Savoir les gens qu'elle aime heureux suffit à son bonheur. Parfois, il lui arrive de vouloir aider des inconnus. Elle déteste en revanche qu'on l'aide, elle préfère se débrouiller seule. Elle aime profiter de l'instant présent, même si elle pense beaucoup à son avenir et en particulier à ce qu'elle pourra faire de sa vie. Elle aime rire et s'amuser avec ses amis. Une fois que vous la connaissez mieux, elle devient moins timide et est même du genre à rire tout le temps(elle est peut-être même folle xD). Elle donne sans compter à ses proches, qui sont pour elle comme sa famille. Elle est très loyale et fidèle, que ce soit en amour et en amitié. L'amitié est quelque chose de très important pour elle. Elle est très sensible. Elle est une personne digne de confiance. Elle n'aime pas mentir, de toutes façons, lorsqu'elle ment, on le sent à son coeur qui bat plus vite et à sa voix tremblante. Kisara est très timide, à tel point qu'il lui arrive fréquemment d'avoir le cœur qui bat et de rougir lorsqu'elle parle. Elle essaie toujours de prendre sur elle-même pour vaincre sa timidité, mais elle n'y arrive pas souvent. Elle ne regarde jamais les gens dans les yeux, toujours par timidité. Elle a même parfois la fâcheuse habitude de détourner le regard quand elle parle. Vous pouvez être sûr qu'elle ne fera jamais le premier pas, il faut donc que les gens viennent vers elle pour lui parler. Elle est beaucoup trop discrète, à tel point qu'on ne la remarque jamais. Elle semble être invisible tant elle passe inaperçue. Elle ne parle que lorsqu'on le lui demande ou alors qu'elle sent qu'elle doit dire quelque chose. Sinon, elle écoute les autres parler. Elle a tendance à être pessimiste, même si elle essaie toujours d'être la plus optimiste possible. Elle est parfois trop terre-à-terre, ce qui fait qu'elle ne voit pas toujours le bon côté des choses. Elle est du genre peureuse, et elle évite toujours de s'embarquer dans des situations dangereuses, sauf si c'est pour ses amis. Elle manque de confiance en elle et doute souvent de ses capacités. Elle est du genre naïve, trop naïve. Une fois que vous avez gagné sa confiance, vous pouvez lui demander ce que vous voulez. Sur ce point, elle manque de volonté. Il lui arrive d'être pleurnicharde. Elle a quelques fois du mal à montrer ses sentiments envers les autres, en tout cas à l'oral, car l'écrit ne lui pose aucun problème. Elle est parfois longue à la détente, bien qu'elle ne soit pas totalement idiote. Elle est un peu tête en l'air. Elle déteste la solitude, mais elle ne fait rien pour la briser. Elle est nulle en cuisine(c'est à peine si elle sait faire cuire les pâtes^^)et nulle en dessin. Kisara ne demande qu'un chose : c'est de se sentir aimée, et en retour, elle vous donnera sans compter. Elle ne se sent à sa place que si elle est entourée de ses amis. Elle déteste parler de son passé, et même quand on lui demande, elle donne très peu de détails et préfère aller à l'essentiel.
Sa principale passion est la musique. Elle adore vraiment beaucoup la musique. Ayant hérité des dons en matière de musique de Noriko, elle est très douée en musique. Elle aime beaucoup écrire des histoires en tout genre, que ce soit des romans ou des nouvelles, de genre romantique, fantastique, etc... On lui a d'ailleurs dit un jour qu'elle était douée dans ce domaine. Elle aime lire toutes sortes de romans. Elle aime beaucoup les animaux, et en particulier les caresser et les dorloter. Son animal préféré est le chat.

Description physique :

Kisara est une jeune fille de petite taille, elle ne mesure qu'1m50 pour 40kg. C'est à cause de son ancienne moitié d'hybride nain. Sa taille et son poids lui permettent d'être agile et souple. Sa petite taille lui permet aussi de passer inaperçue. Ses cheveux sont longs et de couleur châtain extrêmement clair. Ils sont la plupart du temps laissé libres. Ses yeux sont bleu, et quelque chose au fond de ses yeux rappelle Noriko. Ils ne sont plus aussi inexpressifs qu'auparavant. Sa peau n'est ni trop pâle, ni trop blanche, ni trop bronzée. Son physique n'a rien d'extraordinaire, elle est tout simplement une jeune fille banale qui passe le plus souvent inaperçue.
Quand à son style vestimentaire, elle n'en a pas de particulier. Les vêtements qu'elle porte ne sont pas là pour la mettre en valeur. Elle met toujours des couleurs foncées et/ou pâles(noir, gris, marron foncé, indigo, un peu de beige, parfois un peu de blanc), justement pour passer inaperçue. Elle ne porte jamais de couleurs vives et claires, telles que le orange, le jaune, le fushia, le rose, le vert, le rouge, etc... Le plus souvent, elle porte un leggings long avec une robe pull qui lui arrive presque aux genoux, ainsi qu'une paire de ballerine. Et croyez-moi, elle est trop mignonne en leggings et robe-pull^^. Elle ne porte jamais de jupe, de robe, de short, de pantacourt, de décolleté et de hauts talons(jamais plus de 1 ou 2 centimètres de talons).

Petit plus : *C'est une grande romantique, et elle a tendance à n'aimer que les histoires d'amour qui finissent bien^^



FICHE KISARA YUME VERSION 3



J'admets, il n'y a pas grand chose qui a changé, mais bon, je préfère remettre à jour toutes mes fiches^^

Nom : Yume, littéralement, cela signifie rêve
Prénom : Kisara, surnommée Kisa
Age : 17 ans
Date de naissance : 18 novembre 1992
Race : Humaine, auparavant hybride mi-naine mi-humaine
Classe : Université (elle est en avance pour son âge)
Pouvoir : elle n'en a plus qu'un, et c'est celui de l'âme de Noriko : la musique. Elle peut créer des sons en les diffusant depuis son corps. Ses capacités en matières musicales sont bien au-dessus de la moyenne, elle est capable de jouer de n'importe quel instrument sans problème. Peut-être que ce pouvoir en apparence inutile possède une face cachée...

Histoire :
Partie I :
Kisara est née d'un amour entre un nain et une humaine. Son père a quitté sa patrie des nains, car il ne voulait plus être comme eux, c'est-à-dire vil et plutôt maléfique. Par chance, les autres nains ont accepté sa décision et n'ont jamais cherché à se venger(car en réalité, les nains possédant des pouvoirs sont très souvent rejetés). Il a rencontré une humaine, et de leur amour est née Kisara Yume. La jeune fille n'a jamais eu d'autre famille que sa mère et son père. Elle vivait heureuse, entourée de l'amour de ses parents, qui l'aimaient de tout leur être. Son père attachait une importance particulière à l'éduquer dans le but de faire d'elle une fille profondément gentille et généreuse. Il ne voulait pas qu'elle connaisse le crime, comme lui l'avait connu dans sa jeunesse. Seulement, le destin en décida autrement. Son père était un nain très puissant. Il comptait de nombreux ennemis parmi les elfes. L'anniversaire de ses 16 ans, Kisara donnait une fête avec ses amis les plus proches. Ce jour-là, elle apprit qu'elle allait devenir grande sœur : sa mère était enceinte. Tout se passait bien, les gens riaient, ne sachant pas quel drame allait se produire. Des hommes masqués apparurent de nulle part. On pouvait reconnaitre leur race grâce à leurs longues oreilles pointues : c'était des elfes, les ennemis de son père. Ils avaient l'intention de se venger de lui. Ils commencèrent par tuer tous les invités un par un, sans en épargner un seul. La pelouse du jardin n'était déjà plus qu'une énorme marre de sang. Kisara était paralysée par ce qu'elle voyait. Puis les assassins s'en prirent à sa mère. Plusieurs d'entre eux la violèrent sous les yeux remplis de rage de son père. Mais malheureusement, il ne pût rien faire : ses pouvoirs avaient été neutralisés. Ils finirent par la tuer violemment, faisant gicler son sang. Kisara tomba à genoux par terre, pleurant en silence. Soudain, les tueurs se tournèrent vers la jeune fille. Ils voulaient la faire souffrir devant les yeux de son père. Ils commencèrent par la brutaliser à coups de poings et de pieds, car elle se débattait. Puis 5 d'entre eux la violèrent brutalement. Après l'avoir fait souffrir, ils tentèrent de la tuer. Mais juste avant que la lame du poignard ne s'abatte dans son cœur, Kisara utilisa ses pouvoirs pour la première fois : elle figea le temps momentanément. Elle échappa de justesse à la mort. Elle fuit dans la foret, s'y cachant par peur de retourner chez elle. Puis le temps reprit son cours et le soir tomba. La jeune fille décida de rentrer chez elle : après tout, son père était peut-être encore en vie... Mais lorsqu'elle arriva chez elle, son père était lui-aussi mort : il gisait inanimé près de sa mère. Leurs assassins étaient partis. Elle alla vers le cadavre de ses parents, pleurant tout ce qu'elle pût et les appelant. Elle se sentait responsable de leur mort : pourquoi ses pouvoirs n'étaient-ils pas intervenus plus tôt? Pourquoi avait-elle fui? Pourquoi n'avait-elle pas pu sauver ses parents? Alors elle voulut mettre fin à ses jours, tant elle se sentait coupable et honteuse. De plus, elle avait été violée : comment pourrait-elle à nouveau faire confiance aux autres? Comment pourrait-elle vivre normalement après ça? Mais là encore, ses pouvoirs l'empêchèrent de se suicider. A chaque tentative, elle échouait toujours. A cette époque, on aurait pu la qualifier de faible et de lâche. C'est alors qu'elle prit la décision de s'inscrire à la Magic School, comme l'avait toujours voulu son père. Ainsi, elle pourrait apprendre à maitriser ses pouvoirs. Mais sa vie avait perdu tout son sens...

Partie II :
Kisara est donc élève de la Magic School. Avec sa malédiction, elle n'a jamais pris le temps de se faire d'amis. Ça, c'était sa situation avant qu'elle parte faire un voyage sur ordre de la directrice, Naomi Lufkin. Une fois sur place, elle découvrit que Noriko était là-bas aussi. Ce voyage avait été planifié par la directrice, dans le but de réconcilier les deux jeunes filles. Mais jamais elle n'avait imaginé ce qu'il se passerait par la suite... Kisara, une fois sur place, commença de nouveau à faire des recherches sur sa malédiction. Dans le même temps, Noriko commença à aller vers Kisara, afin qu'elles puissent se réconcilier. Au fur et à mesure, les deux jeunes filles ont fini par se rapprocher, renouant l'amitié qu'elles avaient autrefois. Kisara partagea les peines de Noriko. Mais de son côté, Kisara resta très discrète à propos de sa malédiction. Noriko l'avait vu à l'œuvre le jour de la mort d'Ojiro, mais pourtant, elle n'avait pas compris que l'état anormal de Kisara était dû à la magie. C'est par hasard que Noriko appris que Kisara était victime d'une malédiction. Alors que Kisa faisait des recherches pour trouver le moyen de se libérer de cela, Noriko la découvrit, et elle demanda des explications. La jeune fille n'eut d'autre choix que de tout dévoiler à Nori. Nori-chan décida donc d'aider Kisa-chan dans ses recherches. Et après un bon bout de temps, elles trouvèrent la solution. Mais il y avait de lourds sacrifices à faire : d'une, il fallait qu'une personne se sacrifie toute entière. Quelqu'un devait sacrifier son corps, afin que son esprit rejoigne le corps de la maudite et que leurs deux esprits fusionnent. De deux, la maudite devait sacrifier une partie importante de son être. Cela pouvait être n'importe quoi : des pouvoirs phénoménaux, son statut de magicien, voir même sa propre âme... Ce rituel nécessitait des plantes rares, afin d'en faire une potion. Noriko proposa alors de se sacrifier. Kisara refusa : elle ne voulait pas que la jeune fille ait à faire une telle chose pour elle... Ses problèmes ne concernaient qu'elle, elle ne devait pas entrainer ses seuls amis là-dedans. Face au refus de Kisara, Noriko n'eut d'autre choix que de lui forcer la main. Elle alla donc chercher les plantes rares durant la nuit, et fit la potion elle-même. Le lendemain matin, tout était prêt. Elle avait disposé 7 bougies blanches en cercle sur le sol, le bol contenant la potion se trouvait au centre, il ne manquait plus que Kisara. Lorsque cette dernière arriva, Noriko l'entraina vers le cercle, et après une longue argumentation, elle finit par convaincre la jeune fille d'accomplir le rituel. Les deux jeunes filles se placèrent alors dans le cercle de bougies, assise à genoux l'une en face de l'autre, le bol de potion entre elles. Elles joignirent leurs mains en passant un ruban rouge autour de leurs poignets. Noriko sacrifia son corps : son esprit s'envola pour s'unir à celui de Kisara dans le corps de cette dernière. Kisara sacrifia son statut d'hybride, abandonnant sa moitié naine, et elle abandonna également tous ses pouvoirs : le temps et l'espace ainsi que les fleurs. Lorsque le rituel prit fin, le tatouage symbolisant la malédiction disparut, signe que sa malédiction avait pris fin. Noriko n'est donc plus qu'un esprit, unit à celui de Kisara. Noriko a sacrifié son existence en temps qu'être à part entière pour que Kisara puisse vivre pleinement sa vie. En même temps que son sacrifice, Kisara a hérité du pouvoir de la musique de Noriko. Kisa ne pourra jamais la remercier assez de son généreux sacrifice...
La voilà donc de retour à la Magic School, où Naomi l'attend et sait déjà que sa fille n'est plus. Elle l'a appris de ses informateurs qu'elle a envoyé là-bas en cachette pour surveiller les jeunes filles. Kisa-chan va donc reprendre peu à peu une vie normale, essayant d'oublier les terribles événements du passé, ou tout du moins elle fera son possible pour tourner la page.


Description caractère :
L'une de ses principales qualités est qu'elle est toujours à l'écoute des autres. Kisara aime particulièrement aider ses amis du mieux qu'elle peut lorsqu'ils ont des problèmes. Bien qu'elle ne soit pas vraiment douée pour conseiller les gens, elle tente toujours de trouver les mots justes pour réconforter, rassurer et conseiller ses amis. En fait, elle est même un peu maladroite avec les mots à l'oral, donc les conseils ne sont pas son fort. Mais elle est en revanche débordante de sincérité. Savoir les gens qu'elle aime heureux suffit à son bonheur. Elle déteste en revanche qu'on l'aide, elle préfère se débrouiller seule. Elle aime profiter de l'instant présent, même si elle pense beaucoup à son avenir et en particulier à ce qu'elle pourra faire de sa vie. Elle aime rire et s'amuser avec ses amis. Une fois que vous la connaissez mieux, elle devient moins timide et est même du genre à rire tout le temps(elle est peut-être même folle xD). Elle donne sans compter à ses proches, qui sont pour elle comme sa famille. Elle est très loyale et fidèle, que ce soit en amour et en amitié. L'amitié est quelque chose de très important pour elle. Elle est très sensible, et il lui arrive fréquemment de pleurer pour ses amis. Elle est une personne digne de confiance, et on peut lui confier n'importe quel secret, vous serez sûr qu'il sera bien gardé. Elle n'aime pas mentir, de toutes façons, lorsqu'elle ment, on le sent à son cœur qui bat plus vite et à sa voix tremblante.
Kisara est très timide, à tel point qu'il lui arrive fréquemment d'avoir le cœur qui bat et de rougir lorsqu'elle parle. Elle essaie toujours de prendre sur elle-même pour vaincre sa timidité, mais elle n'y arrive pas souvent. Elle ne regarde jamais les gens dans les yeux, toujours par timidité. Elle a même parfois la fâcheuse habitude de détourner le regard quand elle parle. Ce trait de caractère pourrit en quelques sortes sa vie sociale, la réduisant presque à néant. Vous pouvez être sûr qu'elle ne fera jamais le premier pas, il faut donc que les gens viennent vers elle pour lui parler. Elle est beaucoup trop discrète, à tel point qu'on ne la remarque jamais. Elle semble être invisible tant elle passe inaperçue. Elle ne parle que lorsqu'on le lui demande ou alors qu'elle sent qu'elle doit dire quelque chose. Sinon, elle écoute les autres parler. Elle a tendance à être pessimiste, même si elle essaie toujours d'être la plus optimiste possible. Elle est parfois trop terre-à-terre, ce qui fait qu'elle ne voit pas toujours le bon côté des choses. Elle est du genre peureuse, et elle évite toujours de s'embarquer dans des situations dangereuses, sauf si c'est pour rendre service à ses amis : dans ce cas, elle fera tout ce qui est en son possible pour leur venir en aide. Elle manque de confiance en elle et doute souvent de ses capacités. Elle est du genre naïve, trop naïve. Une fois que vous avez gagné sa confiance, vous pouvez lui demander ce que vous voulez. Sur ce point, elle manque de volonté. Il lui arrive d'être pleurnicharde. Elle a quelques fois du mal à montrer ses sentiments envers les autres, en tout cas à l'oral, car l'écrit ne lui pose aucun problème. Elle est parfois longue à la détente, bien qu'elle ne soit pas totalement idiote. Au contraire, elle n'est pas le genre d'élève à se mettre au fond de la classe pour bavarder, même si elle n'est pas non plus dans les têtes. Elle est un peu tête en l'air. Elle déteste la solitude, mais elle ne fait rien pour la briser. Elle est peut-être un peu égoïste, mais elle préfèrerait donner sa vie pour un ami plutôt que pour un inconnu si cela devait arriver. Elle déteste être le centre d'intérêt d'une conversation et elle se sent assez vite mal à l'aise dans ces cas-là.
Elle est nulle en cuisine(c'est à peine si elle sait faire cuire les pâtes^^)et nulle en dessin. Kisara ne demande qu'un chose : c'est de se sentir aimée, et en retour, elle vous donnera sans compter. Elle ne se sent à sa place que si elle est entourée de ses amis. Elle déteste parler de son passé, et même quand on lui demande, elle donne très peu de détails et préfère aller à l'essentiel. Il lui arrive aussi d'éviter le sujet.
Sa principale passion est la musique. Elle adore vraiment beaucoup la musique. Ayant hérité des dons en matière de musique de Noriko, elle est très douée en musique. Elle aime beaucoup écrire des histoires en tout genre, que ce soit des romans ou des nouvelles, de genre romantique, fantastique, etc... On lui a d'ailleurs dit un jour qu'elle était douée dans ce domaine. Elle aime lire toutes sortes de romans. Elle aime beaucoup les animaux, et en particulier les caresser et les dorloter. Son animal préféré est le chat.


Description physique :

Kisara est une jeune fille de petite taille, elle ne mesure qu'1m50 pour 40kg. C'est à cause de son ancienne moitié d'hybride nain. Sa taille et son poids lui permettent d'être agile et souple. Sa petite taille lui permet aussi de passer inaperçue. Cela lui donne aussi un côté petite fille et certains peuvent la trouver «chou» ou «mignonne». Ses cheveux sont longs et de couleur châtain extrêmement clair(peut-être blanc légèrement argenté?). Ils sont la plupart du temps laissé libres. Ses yeux sont bleu, et quelque chose au fond de ses yeux rappelle Noriko. Encore faut-il qu'elle vous montre ses yeux et que vous l'observiez attentivement pour le voir xD. Ils ne sont plus aussi inexpressifs qu'auparavant. Sa peau n'est ni trop pâle, ni trop blanche, ni trop bronzée, mais elle est douce. Son physique n'a rien d'extraordinaire, elle est tout simplement une jeune fille banale qui passe le plus souvent inaperçue, n'ayant aucun atout particulier ni même de défaut spécial. Elle dégage une bonne odeur : elle sent l'odeur de son parfum préféré, "comme une évidence" et un peu l'orchidée, qui est l'odeur de son déodorant.
Quand à son style vestimentaire, elle n'en a pas de particulier. Les vêtements qu'elle porte ne sont pas là pour la mettre en valeur. Elle met toujours des couleurs foncées et/ou pâles(noir, gris, marron foncé, indigo, un peu de beige, parfois un peu de blanc), justement pour passer inaperçue. Elle ne porte jamais de couleurs vives et claires, telles que le orange, le jaune, le fushia, le rose, le vert, le rouge, etc... Le plus souvent, elle porte un leggings long avec une robe pull qui lui arrive presque aux genoux, ainsi qu'une paire de ballerine. Et croyez-moi, elle est trop mignonne en leggings et robe-pull^^. Elle porte aussi des jeans et des tennis noires. Elle ne porte jamais de jupe, de robe, de short, de pantacourt, de décolleté et de hauts talons(jamais plus de 1 ou 2 petits centimètres de talons).
Si elle le voulait, elle pourrait porter des vêtements qui la mettraient plus en valeur et elle n'en serait que plus mignonne et pourrait peut-être attirer les regards.


Petit plus : *C'est une grande romantique, et elle a tendance à n'aimer que les histoires d'amour qui finissent bien^^


Dernière édition par Kisara Yume le Sam 14 Nov - 21:37, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noriiko
Invité



MessageSujet: Lucille, petite elfe toute douce   Dim 15 Nov - 19:09

Lucille


Nom : …...
Prénom : Lucille
Age : 12 ans
Classe : Collège
Date de naissance : 10 avril 1997
Race : Elfe
Pouvoir : l'eau(comme par exemple provoquer des raz-de-marée, marcher sur l'eau, contrôler les mouvements de l'eau et des vagues...)

Description physique : Lucille a des cheveux bleu comme ceux de sa sœur, coupés au carré ainsi qu'une petite frange droite. Sur le devant de son visage, deux mèches sont retenues par deux chouchous fins de couleur rose. Ses yeux sont roses(voir légèrement dorés sur les signatures) et expriment généralement ses émotions. C'est très pratique pour connaître ses sentiments! Sa peau a une teinte normale, et n'est ni pâle ni bronzée. Ses joues sont légèrement rosées, comme les enfants. Sinon, niveau taille, elle a une taille plutôt normale pour son âge : environ 1m44. Elle est fine et plutôt légère. Elle porte généralement une tenue traditionnelle de son pays d'origine. Comme c'est une elfe, elle a bien évidemment des oreilles longues et pointues comme ses congénaires. Personnellement, je la trouve trop mignonne!

Caractère : Lucille est une fille plutôt douce mais un peu pleurnicharde. Elle adore qu'on s'occupe d'elle, et déteste la solitude. Elle est prête à presque tout pour attirer l'attention sur elle, afin de ne pas être mise à l'écart, que ce soit passer pour une gamine, être ridicule, etc... Elle est toujours souriante, mais prend peur facilement(en particulier des nains). Elle est énergique, dynamique, pleine de vie. Elle est très gentille et sympathique, toujours très douce, que ce soit dans ses actes ou dans ses paroles. Elle est généreuse, elle a la main sur le coeur si on peut dire. Elle est en revanche du genre naïve. Elle est très optimiste et voit toujours la vie en rose si on peut dire, et ce malgré son dur passé. C'est le genre de personne sincère, qui parle à coeur ouvert sans jamais être blessante. Elle est du genre assez bavarde, et elle ne sait pas garder un secret.

Histoire : Lucille est née dans une famille chaleureuse, composée de son père(gardien du royaume), de sa mère(créatrice de bijoux et de potions), de son oncle(grand couturier), de ses 4 grands parents(qui étaient calme et plein d'amour) et de sa sœur Marisa. Elle et sa sœur avaient 5 ans de différence, mais étaient tout de même très complices. Dans ce royaume vivaient toutes sortes d'elfes de multiples couleurs. Lucille vécut heureuse pendant 5 ans, mais ce bonheur ne dura pas. L'année de ses 5 ans(et des 10 ans de Marisa), un drame se produisit : une attaque eut lieu. Des nains habillés de noir et de rouge arrivèrent, attaquant et détruisant tout sur leur passage sans que l'on sache pourquoi. Sa mère s'effondra au sol, un liquide rouge l'entourait... Son père lutta impuissant contre les nains... Son oncle paniqua... Ses grands-parents furent tués en un geste... Sa sœur s'enfuit en courant... Lucille l'appelait en criant son nom, et pleurant : la jeune elfe se fit capturer par les nains, sans rien pouvoir faire...
Pendant plusieurs années, la petite Lucille a été retenue prisonnière chez les nains, qui se servaient d'elle comme esclave. Elle n'était pratiquement pas nourrie, on lui donnait juste le strict minimum. Elle remplissait toutes sortes de tâches pour les nains, et étaient obligée d'obéïr, sinon on la battait. Au début, elle pleurait tout le temps, mais plus elle pleurait, plus on la battait. Elle a vécu malheureuse dans des conditions de vie épouvantables pendant pratiquement 6 ans, jusqu'au jour de sa libération, voila maintenant environ 10 mois. Lucille a découvert ses pouvoirs, et alors qu'on la battait parce qu'elle avait cassé les verres d'alcool qu'elle devait apporter à ses geôliers, ses pouvoirs se sont déclenchés. La violence de ses pouvoirs a été telle que l'eau a envahi la pièce, manquant de la noyer au passage avec les autres nains. Les nains qui l'avaient kidnappé sont morts noyés. Lucille aurait pu être noyée, mais l'un des gardes s'était épris de la petite elfe. Il la sauva de la noyade et la recueillit chez lui. Il s'occupa bien d'elle, soigna ses blessures et lui donna de bons repas, pour qu'elle retrouve la forme. Ce nain fut le seul dont elle n'avait pas peur. Seul lui pouvait s'approcher d'elle, car elle avait peur de tous les autres(ce qui était tout à fait compréhensible vu ce qu'elle avait vécu). Puis 10 mois plus tard, il entendit parler de la Magic School. Ayant vu à l'oeuvre les pouvoirs de Lucille, il décida de l'y inscrire, afin qu'elle apprenne à s'en servir. La petite ne voulait pas qu'il la laisse seule, alors il lui promit qu'elle retrouverait des gens qui lui étaient chers là-bas. Il lui donna le collier qu'il portait autour du cou, afin que l'elfe ne l'oublit pas et qu'elle ait un souvenir de lui. C'est ainsi que Lucille débarqua à la Magic School...

Petit plus : //


Dernière édition par Lucille le Dim 25 Juil - 23:26, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noriiko
Invité



MessageSujet: Naomi Lufkin, Directrice   Mer 23 Déc - 21:53

FICHE NAOMI LUFKIN VERSION 1



Bon, comme Ojiro est mort(voir sa fiche dans personnages morts ou partis de la Magic School--->j'y ai mis le scénario de la mort d'Ojiro), voici celle qui le remplacera : Naomi Lufkin

Nom : Lufkin

Prénom : Naomi

Age : c'est compliqué^^ son corps a 19 ans, son âme en a 24. Et si elle avait encore son corps d'origine, elle aurait...35 ans.

Date de naissance : 18 Novembre

Classe : Directrice de la Magic School

Race : Humaine

Pouvoir(s) : aucun

Description physique : Naomi est petite pour son âge, elle ne mesure qu'1m62---> 1m70. On aurait pû la croire plus grande, mais ce n'est pas le cas. Elle est tout de même fine et légère, elle pèse environ 45kg. Elle a un physique normal, ses formes ne sont ni trop petites ni disproportionnées. Elle a de longs cheveux noirs à reflets bleutés, ainsi qu'une sorte de "mèche" qui lui sert de frange. Ses yeux sont et sont bleu/vert du genre inexpressifs. Inutile de lire dans ses yeux, vous ne verrez pas ce qu'elle ressent. Quand à sa peau, elle n'est ni trop pâle ni trop bronzée. Mais elle est douce^^. Elle n'a pas de style vestimentaire particulier et aime changer de vêtements très souvent. Et tout lui va!

Caractère et loisirs :

Histoire : Le passé de Naomi est inconnu... Elle-même ne se souvient de rien, pour une raison qu'elle-même ignore. Son premier souvenir remonte à il y a seulement 1 an. Tout était noir autour d'elle. Son esprit flottait dans le néant complet. Elle entendait une voix qui appelait au loin : "Natsumi, reviens à toi! Réveille-toi et deviens autre! Entre dans ce nouveau corps, reviens à la vie!". Puis la jeune femme se sentit aspirée vers le bas, sans rien pouvoir y faire. Elle ressentit une vive douleur qui lui traversa tout le corps. Elle se réveilla en sursaut, s'asseyant sur ce qui semblait être une table. Autour de cette table se trouvait des bougies de rituel blanches en train de brûler. Le premier visage qu'elle vit fut celui d'un homme aux cheveux blonds et aux yeux bleu intense. Il lui souriait et prit les mains de la jeune femme entre les siennes. Il semblait chaleureux et extremement gentil. Il inspirait la confiance. Alors, fronçant les sourcils, la jeune femme commença à se poser des questions. Tout était si confus dans sa tête :
"_Mais... qu'est-ce que...?
Alors, l'interrompant en mettant un doigt sur la bouche de la jeune femme et s'asseyant auprès d'elle, l'homme lui dit d'une voix apaisante en conservant son sourire :
"_Chut... Calme-toi Natsumi. Ou plutôt devrais-je dire Naomi. Tout va bien, tu es en sécurité ici."
Voici la suite de leur discussion, dont chaque mot est resté gravé dans la mémoire de Naomi :
"_Mais... Qui suis-je? Qu'est-ce que je fais ici?"
"_Ne t'inquiète pas, je vais tout t'expliquer. Tu étais morte et je t'ai ramené à la vie grâce à mes pouvoirs. Ton esprit errait dans les limbes. Voila 10 ans que ton esprit n'arrivait pas à s'envoler pour l'autre monde. J'ai senti ton appel à l'aide et j'ai trouvé un corps pour y faire entrer ton esprit. J'ai volé le corps de cette jeune humaine de 19 ans alors que son heure était arrivée. Elle venait de mourir, son esprit s'est envolé pour l'autre monde, mais son corps était intact. Je l'ai ramené chez moi et j'ai commencé le rituel pour fusionner ce corps et ton esprit. Et j'ai finalement réussi à te réanimer."
"_Je ne comprends pas... Je ne comprends rien du tout..."
"_Chut...(lui pose une main sur le visage)Je sais. Mais ce n'est pas important. Tu comprendras très bientôt. Tout ce que tu dois savoir, c'est que pour raison de sécurité, tu ne peux pas dévoiler ta véritable identité. J'ai dû effacer ta mémoire, pour éviter que des gens mal-intentionnés viennent fouiller tes souvenirs. A partir de maintenant, ton nom sera Naomi Lufkin."
"_Mais, toi... Qui es-tu? Comment tu sais tout ça?"
"_Mon nom n'est pas important. Sache simplement que je suis un ange. Désormais, une nouvelle commence pour toi. Je vais t'envoyer sur terre et ainsi tu pourras vivre ta vie comme tu l'entends. Bonne chance, Naomi! Fais bon usage de tes dons!"
Puis une grande lumière l'aveugla et elle se retrouva dans un appartement. Elle était sur Terre, sans même avoir pû en savoir plus sur cet ange. Elle ne se souvenait de rien avant cette journée. Elle commença à vivre comme tous les terriens, sauf qu'à l'inverse de tout le monde, elle n'arrivait pas à ressentir le moindre sentiment. Puis, après environ 5 mois d'adaptation à la vie humaine, en passant devant un magasin de disque, elle se découvrit une véritable passion pour la musique et en particulier le chant. Elle se mit alors à donner des concerts en pleine rue. On aurait dit que c'était sa destinée : sa voix était parfaite, juste et magnifique à entendre. Elle envoutait littéralement les gens lorsqu'elle chantait. Elle découvrit par hasard que c'était dû à son pouvoir : celui de soigner les gens et en particulier d'apaiser leur coeur. Elle l'utilisait sans s'en rendre compte pendant qu'elle chantait. Puis au bout de 3 mois, elle finit par se faire repérer par un producteur et enregistra son tout premier album en 2 mois.
Voila maintenant 2 mois que son premier album est paru dans les bacs et il a fait un carton. Naomi commence à avoir beaucoup de succès. Puis elle entendit parler d'une école réservé aux gens comme elle, qui possédaient des pouvoirs : la Magic School. Sans réellement savoir pourquoi, elle s'y inscrivit. Elle se sentait attirée par cette école. Et puis, elle avait fini par se convaincre que cela serait une bonne expérience pour elle. Une expérience qui lui permettrait d'amplifier son pouvoir, pour qu'ainsi son chant attire un public plus large...

Petit plus : Notre petite Naomi est une chanteuse professionnelle très talentueuse. Elle a déjà sorti un album et commence à avoir du succès.



FICHE NAOMI LUFKIN VERSION 2




Nom : Lufkin, dans son ancienne vie Kobayashi

Prénom : Naomi, originellement Natsumi

Age : c'est compliqué^^ son corps a 19 ans, son âme en a 24. Et si elle avait encore son corps d'origine, elle aurait...35 ans.

Date de naissance : 18 Novembre

Classe : Directrice de la Magic School+enseigne à toutes les sections

Race : Professeure de Musique, anciennement Humaine

Pouvoir(s) : Elle n'en avait pas auparavant, mais le préfet magique a jugé paradoxal de nommer Directrice de la Magic School une simple humaine sans pouvoir. Donc elle est devenue professeure et a hérité de deux pouvoirs, plutôt répandus mais très utiles : la télékinésie et la télépathie(afin qu'elle puisse savoir ce qu'ont en tête les élèves)
Description physique : Naomi est de taille moyenne, elle mesure 1m70. On aurait pu la croire plus grande, mais ce n'est pas le cas. Elle est tout de même fine et dans la normale question poids, elle pèse environ de 60kg. Elle a un physique normal, ses formes ne sont ni trop petites ni disproportionnées. Elle a de longs cheveux noirs à reflets bleutés, ainsi qu'une sorte de "mèche" qui lui sert de frange. Ses yeux sont bleu/vert du genre assez pétillants. Quand à sa peau, elle est plutôt bronzée. Et elle est douce^^. Elle n'a pas de style vestimentaire particulier et aime changer de vêtements très souvent. Et tout lui va! Même si elle semble assez adulte, elle a tout de même un côté adolescente=)

Caractère et loisirs : Naomi est la reine de la maitrise d'elle-même. Elle se contrôle toujours : jamais elle ne dit de paroles blessantes délibérément, jamais elle ne s'énerve, jamais elle ne se met à crier, jamais elle ne se laisse aller. Elle ne prend jamais de parti, et préfère rester neutre. C'est un modèle de calme. Elle a une sorte de sixième sens, qui lui permet parfois d'anticiper certaines choses, ou de savoir à qui elle peut faire confiance. Elle sait se confier aux autres, mais jamais à propos de sujets graves qui nécessitent de l'aide. En gros, elle est du genre super débrouillarde, et jamais collante, casse-pieds et pleurnicharde. Elle est tout de même assez renfermée lorsqu'il s'agit de ses problèmes personnels. Hormis cela, elle est très patiente, gentille et douce. Par contre, elle n'est pas bonne conseillère, et préfère vous envoyer vers quelqu'un d'autre pour les conseils. Ce qui ne l'empêche pas de vous prêter une oreille attentive si vous tenez à lui parler. Elle est très sensible mine de rien. Lorsqu'elle se trouve seule, elle semble assez rêveuse. En fait, pendant ces moments-là, elle se creuse les méninges pour rien xD. La solitude n'est pas une chose qui la gêne, mais elle aime bien nouer des contacts. Elle n'est ni trop timide, ni trop extravertie. Elle est assez souriante. Elle est du genre très loyale et fidèle. Elle est très généreuse et serviable, et parfois, elle confond bêtise et générosité. Elle est du genre très protectrice avec les gens qui lui sont proches. Elle est extrêmement pacifique et déteste la violence. Dès qu'on commence à la connaitre un peu, on voit vite qu'elle est assez espiègle, et qu'elle aime s'amuser et plaisanter.

Histoire : Pour commencer, je vous conseille d'aller lire son ancienne histoire : http://serenia-academy.myogame.net/personnages-morts-ou-partis-de-la-magic-school-f63/naomi-chanteusechangement-de-fiche-t465.htm#4547
Ensuite, lors de la mort de l'ancien Directeur Ichiro Kobayashi, Naomi a enfin redécouvert son passé. Naomi est en réalité l'ex femme défunte d'Ichiro. Son nom d'origine est Natsumi Kobayashi et elle était une humaine sans pouvoir. Natsumi a en réalité été victime d'une malédiction lancé par des nains, possédant des pouvoirs, contrôlés par le préfet de la magie. Ce fameux préfet haïssait Natsumi, car c'était à cause d'elle qu'Ichiro le grand tueur à gages avait cessé d'obéir aux ordres et d'exécuter les gens. Cette malédiction l'a faite tomber gravement malade. C'était une maladie incurable et mortelle. Elle est donc morte une première fois, sous les yeux d'Ichiro. Elle avait une fille : Noriko Kobayashi. A l'époque de sa mort, Noriko avait 6 ans. C'est suite à la mort de sa femme qu'Ichiro, qui pendant 6 ans, avait cessé toute activité d'assasin, recommença à tuer des innocents. Il est également devenu directeur, et cachait qu'il menait une double-vie à tout le monde. Parce qu'elle savait très bien que son mari ne se remettrait jamais de sa mort, l'âme de Natsumi n'a jamais réussi à rejoindre l'au-delà. Voila donc comment elle a erré pendant 10 entre l'au-delà et l'ici-bas. Mais un ange a ressenti que l'âme de la jeune femme avait besoin d'aide, et c'est ainsi qu'il a décidé de lui trouver un nouveau corps, celui de Naomi Lufkin. Il lui avait effacé la mémoire, afin que le préfet magique ne sache rien de sa renaissance. Mais maintenant, ce secret n'a plus de secret pour personne. Comme vous le savez, la Magic School avait donc perdu son directeur. Le préfet de la magie voulait faire fermer l'école, mais Naomi s'y opposa avec audace et courage. Le préfet a été obligé de céder : si l'école fermait, cela créerait une émeute dans le monde magique, qui était déjà ébranlé par le secret du directeur de la plus prestigieuse école de magie. Voila comment Naomi décida de reprendre l'école et d'en devenir la directrice. Seulement, les membres du préfet jugeaient qu'une simple humaine ne pouvait pas diriger décemment une école aussi réputée. C'est pour cela qu'ils l'ont élevé au rang de professeur, et qu'ils lui ont légué des pouvoirs. Accueillez tous chaleureusement votre nouvelle directrice!^^

Petit plus : Cette fois-ci, Naomi est une directrice normale, et elle ne cache rien de bien méchant. Elle déteste Ichiro et espère faire oublier le fait qu'elle ait été sa femme. Elle fera tout pour réparer les fautes de l'ancien directeur! Elle n'a pas l'intention d'abandonner sa carrière de chanteuse professionnelle. Elle va en avoir du boulot : prof, directrice, gérante d'un club, chanteuse...


FICHE NAOMI LUFKIN VERSION 3



Comme pour la fiche de Kisara, il n'y a pas grand chose qui a changé, j'ai juste ajouté des détails.

Nom : Lufkin, dans son ancienne vie Kobayashi
Prénom : Naomi, originellement Natsumi dans son ancienne vie
Age : c'est compliqué^^ son corps a 19 ans, son âme en a 24. Et si elle avait encore son corps d'origine, elle aurait...35 ans
Date de naissance : 18 Novembre
Classe : Directrice de la Magic School + enseigne à toutes les sections
Race : Professeur de Musique, anciennement Humaine
Pouvoir(s) : Elle n'en avait pas auparavant, mais le Préfet Magique a jugé paradoxal de nommer Directrice de la Magic School une simple humaine sans pouvoir. Donc elle est devenue professeur et a hérité de deux pouvoirs, plutôt répandus mais très utiles : la télékinésie et la télépathie(afin qu'elle puisse savoir ce qu'ont en tête les élèves)

Description physique :
Naomi est de taille moyenne, voir peut-être un peu petite comparée à d'autres adultes, elle mesure 1m70. On aurait pu la croire plus grande, mais ce n'est pas le cas. Elle est tout de même fine et dans la normale question poids, elle pèse environ de 60kg. Elle a un physique normal, ses formes ne sont ni trop petites ni disproportionnées. Mais comme ses formes sont harmonieuses, elle est plutôt jolie. Elle a de longs cheveux noirs à reflets bleutés bouclés/ondulés, ainsi qu'une sorte de "mèche" qui lui sert de frange. Ses yeux sont bleu/vert du genre rassurants en toutes circonstances. Ses cils sont naturellement plutôt allongés et donnent de l'impact à son regard.(non, ils ne sont pas colorer de toutes les couleurs!^^) Quand à sa peau, elle est plutôt bronzée et très douce. Même si elle semble assez adulte, elle a tout de même un côté adolescente dans la forme de son visage, qui est en totale contradiction avec son caractère.
Elle n'a pas de style vestimentaire particulier et aime changer de vêtements très souvent. Et tout lui va à ravir! Elle ne dépasse cependant pas les limites de la décence dans l'enceinte de l'école. Dans le but de paraître plus adulte, elle s'habille avec élégance et classe. Elle se déplace avec grâce et légèreté, ce qui peut parfois lui attirer la jalousie de jeunes filles séductrices!


Caractère et loisirs :

Naomi est la reine de la maitrise d'elle-même. Elle se contrôle toujours : jamais elle ne dit de paroles blessantes délibérément, jamais elle ne s'énerve, jamais elle ne se met à crier, jamais elle ne se laisse aller. Elle ne prend jamais de parti, et préfère rester neutre. C'est un modèle de calme. Du coup, il est parfois difficile de la cerner car on ne peut jamais vraiment savoir ce qu'elle ressent comme elle affiche toujours le calme apparent. Elle a une sorte de sixième sens, qui lui permet parfois d'anticiper certaines choses, ou de savoir à qui elle peut faire confiance. Elle sait se confier aux autres, mais jamais à propos de sujets graves qui nécessitent de l'aide. En gros, elle est du genre super débrouillarde, et jamais collante, casse-pieds et pleurnicharde. Elle est tout de même assez renfermée lorsqu'il s'agit de ses problèmes personnels. Hormis cela, elle est très patiente, gentille et douce. Elle est également toujours à votre écoute, vous prêtant en permanence un oreille attentive quand il le faut. Elle tentera même de vous réconforter et de vous conseiller lorsqu'il le faut. Elle est très sensible mine de rien, mais ne le montre pas étant donné qu'elle ne se laisse pas aller à ses émotions. Lorsqu'elle se trouve seule, elle semble assez rêveuse. En fait, pendant ces moments-là, elle se creuse les méninges pour rien xD. Elle est donc un peu trop réfléchie par moment. C'est le genre de femme ordonnée et soigneuse. La solitude n'est pas une chose qui la gêne, mais elle aime bien nouer des contacts. Elle n'est ni trop timide, ni trop extravertie. Elle est assez souriante. Elle est du genre très loyale et fidèle. Elle est très généreuse et serviable, et parfois, elle confond bêtise et générosité. Elle pense plus souvent aux autres qu'à elle-même. Elle est du genre très protectrice avec les gens qui lui sont proches. Elle a côté maternel envers les plus jeunes. Elle est extrêmement pacifique et déteste la violence, même si elle est prête à tout pour son école et ses élèves. Elle cherche toujours à apaiser les esprits afin de mettre fin à des conflits. Elle a horreur de provoquer des scandales et c'est pour cette raison que son comportement est exemplaire. Elle est du genre bienveillante, à veiller sur les autres comme une grande sœur ou une mère sans jamais rien demander en retour. Bien que gentille, elle n'en pas moins beaucoup d'autorité, et sait se faire respecter quand il le faut. Le travail ne lui fait pas peur et vous ne l'entendrez jamais s'en plaindre.
Dès qu'on commence à la connaitre un peu, on voit vite qu'elle est assez espiègle, et qu'elle aime s'amuser et plaisanter. Dans ces moments-là, elle redevient comme une adolescente. Mais attention, elle ne montre cette facette de sa personnalité que dans un cercle privé d'amis! En société, elle sait se tenir!
Mais on peut quand même dire que Naomi est la sagesse et la vertu incarnée!


Histoire :

Partie I :
Le passé de Naomi est inconnu... Elle-même ne se souvient de rien, pour une raison qu'elle-même ignore. Son premier souvenir remonte à il y a seulement 1 an. Tout était noir autour d'elle. Son esprit flottait dans le néant complet. Elle entendait une voix qui appelait au loin : "Natsumi, reviens à toi! Réveille-toi et deviens autre! Entre dans ce nouveau corps, reviens à la vie!". Puis la jeune femme se sentit aspirée vers le bas, sans rien pouvoir y faire. Elle ressentit une vive douleur qui lui traversa tout le corps. Elle se réveilla en sursaut, s'asseyant sur ce qui semblait être une table. Autour de cette table se trouvait des bougies de rituel blanches en train de brûler. Le premier visage qu'elle vit fut celui d'un homme aux cheveux blonds et aux yeux bleu intense. Il lui souriait et prit les mains de la jeune femme entre les siennes. Il semblait chaleureux et extremement gentil. Il inspirait la confiance. Alors, fronçant les sourcils, la jeune femme commença à se poser des questions. Tout était si confus dans sa tête :
"_Mais... qu'est-ce que...?
Alors, l'interrompant en mettant un doigt sur la bouche de la jeune femme et s'asseyant auprès d'elle, l'homme lui dit d'une voix apaisante en conservant son sourire :
"_Chut... Calme-toi Natsumi. Ou plutôt devrais-je dire Naomi. Tout va bien, tu es en sécurité ici."
Voici la suite de leur discussion, dont chaque mot est resté gravé dans la mémoire de Naomi :
"_Mais... Qui suis-je? Qu'est-ce que je fais ici?"
"_Ne t'inquiète pas, je vais tout t'expliquer. Tu étais morte et je t'ai ramené à la vie grâce à mes pouvoirs. Ton esprit errait dans les limbes. Voila 10 ans que ton esprit n'arrivait pas à s'envoler pour l'autre monde. J'ai senti ton appel à l'aide et j'ai trouvé un corps pour y faire entrer ton esprit. J'ai volé le corps de cette jeune humaine de 19 ans alors que son heure était arrivée. Elle venait de mourir, son esprit s'est envolé pour l'autre monde, mais son corps était intact. Je l'ai ramené chez moi et j'ai commencé le rituel pour fusionner ce corps et ton esprit. Et j'ai finalement réussi à te réanimer."
"_Je ne comprends pas... Je ne comprends rien du tout..."
"_Chut...(lui pose une main sur le visage)Je sais. Mais ce n'est pas important. Tu comprendras très bientôt. Tout ce que tu dois savoir, c'est que pour raison de sécurité, tu ne peux pas dévoiler ta véritable identité. J'ai dû effacer ta mémoire, pour éviter que des gens mal-intentionnés viennent fouiller tes souvenirs. A partir de maintenant, ton nom sera Naomi Lufkin."
"_Mais, toi... Qui es-tu? Comment tu sais tout ça?"
"_Mon nom n'est pas important. Sache simplement que je suis un ange. Désormais, une nouvelle commence pour toi. Je vais t'envoyer sur terre et ainsi tu pourras vivre ta vie comme tu l'entends. Bonne chance, Naomi! Fais bon usage de tes dons!"
Puis une grande lumière l'aveugla et elle se retrouva dans un appartement. Elle était sur Terre, sans même avoir pu en savoir plus sur cet ange. Elle ne se souvenait de rien avant cette journée. Elle commença à vivre comme tous les terriens, sauf qu'à l'inverse de tout le monde, elle n'arrivait pas à ressentir le moindre sentiment. Puis, après environ 5 mois d'adaptation à la vie humaine, en passant devant un magasin de disque, elle se découvrit une véritable passion pour la musique et en particulier le chant. Elle se mit alors à donner des concerts en pleine rue. On aurait dit que c'était sa destinée : sa voix était parfaite, juste et magnifique à entendre. Elle envoutait littéralement les gens lorsqu'elle chantait de par sa voix au timbre rare et inégalable. Puis au bout de 3 mois, elle finit par se faire repérer par un producteur et enregistra son tout premier album en 2 mois.
Voila maintenant 2 mois que son premier album est paru dans les bacs et il a fait un carton. Naomi commence à avoir beaucoup de succès. Puis elle entendit parler d'une école réservé aux gens qui possédaient des pouvoirs et qui étaient hors-norme : la Magic School. Sans réellement savoir pourquoi, elle s'y inscrivit. Elle se sentait attirée par cette école. Et puis, elle avait fini par se convaincre que cela serait une bonne expérience pour elle... Notre petite Naomi est une chanteuse professionnelle très talentueuse. Elle a déjà sorti un album et commence à avoir du succès...


Partie II :
Lors de la mort de l'ancien Directeur Ichiro Kobayashi, Naomi a enfin redécouvert son passé. Naomi est en réalité l'ex femme défunte d'Ichiro. Son nom d'origine est Natsumi Kobayashi et elle était une humaine sans pouvoir. Natsumi a en réalité été victime d'une malédiction lancé par des nains, possédant des pouvoirs, contrôlés par le préfet de la magie. Ce fameux préfet haïssait Natsumi, car c'était à cause d'elle qu'Ichiro le grand tueur à gages avait cessé d'obéir aux ordres et d'exécuter les gens. Cette malédiction l'a faite tomber gravement malade. C'était une maladie incurable et mortelle. Elle est donc morte une première fois, sous les yeux d'Ichiro. Elle avait une fille : Noriko Kobayashi. A l'époque de sa mort, Noriko avait 6 ans. C'est suite à la mort de sa femme qu'Ichiro, qui pendant 6 ans, avait cessé toute activité d'assassin, recommença à tuer des innocents. Il est également devenu directeur, et cachait qu'il menait une double-vie à tout le monde. Parce qu'elle savait très bien que son mari ne se remettrait jamais de sa mort, l'âme de Natsumi n'a jamais réussi à rejoindre l'au-delà. Voila donc comment elle a erré pendant 10 entre l'au-delà et l'ici-bas. Mais un ange a ressenti que l'âme de la jeune femme avait besoin d'aide, et c'est ainsi qu'il a décidé de lui trouver un nouveau corps, celui de Naomi Lufkin. Il lui avait effacé la mémoire, afin que le Préfet Magique ne sache rien de sa renaissance. Mais maintenant, ce secret n'est plus un secret pour personne. Comme vous le savez, la Magic School avait donc perdu son directeur. Le Préfet de la Magie voulait faire fermer l'école, mais Naomi s'y opposa avec audace et courage. Le préfet a été obligé de céder : si l'école fermait, cela créerait une émeute dans le monde magique, qui était déjà ébranlé par le secret du directeur de la plus prestigieuse école de magie. Voila comment Naomi décida de reprendre l'école et d'en devenir la directrice. Seulement, les membres du préfet jugeaient qu'une simple humaine ne pouvait pas diriger décemment une école aussi réputée. C'est pour cela qu'ils l'ont élevé au rang de professeur, et qu'ils lui ont légué des pouvoirs. Accueillez tous chaleureusement votre nouvelle directrice! Seulement, le Préfet veille au grain, et ils n'hésiteront pas à fermer l'école si le moindre problème venait à survenir...

Petit plus : Cette fois-ci, Naomi est une directrice normale, et elle ne cache rien de bien méchant. Elle déteste Ichiro et espère faire oublier le fait qu'elle ait été sa femme. Elle fera tout pour réparer les fautes de l'ancien directeur! Elle n'a pas l'intention d'abandonner sa carrière de chanteuse professionnelle. Elle va en avoir du boulot : prof, directrice, gérante d'un club, chanteuse...


Dernière édition par Naomi Lufkin le Jeu 24 Juin - 20:49, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noriiko
Invité



MessageSujet: Mlle Kuragari   Sam 16 Jan - 20:56

Honoka Kuragari



Nom : Kuragari(=Ténèbres)

Prénom : Honoka(=délicate, discrète)

Age : 22 ans

Date de naissance : inconnue

Classe : Toutes classes confondues

Race : Professeur(de combat et de sport), son ancienne race est un mystère

Pouvoir(s) : les ténèbres

Description physique : Honoka est de taille moyenne, elle mesure 1m70 pour un petit 60kg, elle a donc le poids idéal pour sa taille. Sa peau est de couleur assez pâle, blanche en tout cas. Elle a de longs cheveux bleu, ainsi qu'une frange irrégulière. En fait, on pourrait même dire qu'elle n'a qu'une simple mèche en guise de frange. Le plus souvent, elle laisse ses cheveux libre, sauf pour certains de ses cours. Ses yeux sont de couleur bleu intense et totalement inexpressifs. On pourrait presque les qualifier de glace. Elle est plus forte qu'elle ne semble. Son style vestimentaire : elle aime porter des vêtements noirs, et gothique quand elle le peut. Et j'oubliai : merci Marisa^^

Caractère et loisirs : Honoka ne ressent aucune émotion, et est dans toutes les situations totalement inexpressive et impassible. C'est pour cela qu'on la dit froide et distante. Ne ressentant rien, les sentiments des autres lui importent peu. Jusque là, on ne peut pas dire qu'elle soit vraiment une prof "classique". Elle est très autoritaire et ferme et sait se faire respecter. Les élèves ont donc intérêt à se tenir à carreau avec elle. Elle n'hésite pas à crier lorsque la situation l'exige. Elle sait toutefois faire preuve de patience lors des cours qu'elle donne. Elle est très réfléchie et le plus souvent très calme. En revanche, si on la cherche, elle est du genre impulsive et emportée. Elle est aussi méfiante, et il est très difficile de la duper. Elles est du genre prudente, mais qui n'a peur de rien. Elle est très mystérieuse, et ne parle jamais de son passé. Elle est bien évidemment très forte, que ce soit physiquement ou mentalement. Elle est très franche, quitte à blesser moralement les autres. La solitude n'est pas une chose qui la gêne. Elle n'est pas du tout timide, mais pourtant, elle n'est pas du genre à aller parler aux autres. Elle parle peu, mais tente de montrer un minimum d'intérêt aux gens lorsqu'on lui parle. Elle n'a pas d'intérêt particulier. Étrangement, la vue du sang et de la mort ne la dérange pas plus que ça.

Histoire : Honoka... Honoka est un vrai mystère pour tout le monde, et même pour elle-même. Déjà, elle ne connait pas ses parents, puisqu'elle a vécu à l'orphelinat durant toute son enfance et son adolescence. On ne connait pas non plus sa race d'origine. Elle-même ne le sait pas exactement. Tout ce qui est sûr est qu'elle n'était ni un nain, ni un elfe, ni une sirène, ni une ange, ni un démon, ni un loup, ni un vampire. Déjà, cela réduit beaucoup les choix : elle était peut-être humaine, magicienne, sorcière, ghost ou hybride. Elle était toujours à l'écart de tout le monde, ce qui a forgé son caractère. En réalité, elle se mettait volontairement à l'écart, et en même temps, ses camarades l'évitaient. Et comme elle était à l'écart, personne ne sait ce qu'elle faisait vraiment. Elle passait son temps à emmagasiner des connaissances sur le monde magique. Elle était passionnée par la magie et pour cause : elle possédait un pouvoir... des plus redoutables. Les Ténèbres. D'où le nom de famille qu'elle a choisi. Elle apprenait à maitriser ses pouvoirs seule. Elle a appris à se battre à la perfection. Et à partir de l'âge de 14 ans, elle a commencé à faire des fugues dans le but de se perfectionner encore. Elle combattait toutes sortes de races magiques, et cela augmenta encore sa force. Elle n'a pas hésité à tuer pour de devenir encore plus puissante. Et elle n'a eu besoin d'aucune école que ce soit pour apprendre les mystères de la magie et l'art de manier un pouvoir. 4 ans plus tard, l'année de ses 18 ans, on la vira de l'orphelinat : elle était devenue adulte et devait maintenant se débrouiller par elle-même. Ce qu'elle fit, en commençant des études afin de devenir professeur. Mais pas un prof ordinaire : un prof de combat et de sport d'une école de magie. Elle était la meilleure de sa promotion, et elle obtint son diplôme sans difficulté. Elle a aujourd'hui 22 ans, et elle a été engagé dans la célèbre Magic School pour son tout 1er poste... Pourquoi est-elle devenue professeur? C'est encore un autre mystère à son sujet... Peut-être percerez-vous tous ses secrets un jour? Quoique, étant très mystérieuse et discrète, c'est peu probable...

Petit plus : Honoka n'a pas vraiment de camp défini. Elle est plutôt neutre.

Oubli : Honoka a un petit secret, un truc qui lui permet d'être assez patiente avec les élèves : c'est le kendo. Elle pratique ce sport très fréquemment, pour extérioriser ses pulsions agressives et autres(elle n'a pas vraiment de sentiments, simplement des pulsions). Ce qui fait que lorsqu'elle pratique du kendo, elle est vraiment elle-même et donne tout ce qu'elle a et c'est là qu'elle révèle toute sa force. Sans ce sport, elle deviendrait facilement insupportable, et disons que nos pauvres élèves auraient du soucis à se faire.U_U


Dernière édition par Honoka Kuragari le Jeu 6 Mai - 21:24, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noriiko
Invité



MessageSujet: L'ancien directeur, Ichiro Kobayashi   Dim 24 Jan - 16:23

Ichiro Kobayashi



Nom : Kobayashi
Prénom : Ichiro
Age : Ben... il est immortel, il est figé dans sa 26ème année pour l'éternité. Normalement il est censée être plus vieux. En réalité, il a plus de 800 ans et des brouettes.
Date de naissance : 3 Mars
Classe : Directeur de la Magic School, professeur remplaçant dans toutes les sections et professeur principal au Collège
Race : Professeur(ancien Magicien)
Pouvoir : *Les pensées : il peut lire dans les pensées des autres, contrôler leurs pensées grâce à ses yeux : c'est pour ça qu'il impose le respect aux élèves. Il peut calmer une foule en délire en quelques secondes. Il est capable de torturer par l'esprit.
*La terre

Description physique : Ichiro est grand(1m89). Il est brun, et a des yeux marrons. Ses yeux deviennent couleur or lorsqu'il utilise son pouvoir pour contrôler ou lire les pensées des autres. Il parait jeune, mais c'est normal quand on est immortel^^ Il est plutôt athlétique et assez beau gosse(enfin, tout le monde ne le trouve pas beau gosse, mais la plupart des gens, si).

Caractère : Là, ça se complique... Bon, Ichiro a toutes les qualités requises pour être professeur et directeur. Il est patient, attentif aux autres et gentil. Il sait aider les élèves en difficultés. Mais n'allez pas croire qu'il laisse tout passer : il se montre sévère quand un élève fait le pitre ou désobéit au réglément. Il est du genre à être très concentré sur son boulot(il est "boulot-boulot"). C'est un vrai gentleman, et sur ce point, il peut agacer(j'ai envie de le baffer quand il est trop poli). Il est toujours courtois, poli, calme... Il est souriant aussi. Ah oui, et très protecteur envers ses proches. ça, c'est sa personnalité de jour.
La nuit... ah ah, ça va être plus drôle! Enfin, je l'espère. La nuit, Ichiro est tout autre : il devient un redoutable tueur à gages. En fait, il ne dort jamais, c'est une caractèristique de son immortalité. Donc, la nuit réveille son instinct de tueur. Il traque sans relâche les gens qu'on lui dit de tuer. Ou plutôt que le préfet de la magie lui dit de tuer. Eh oui, il est au service du gouvernement magique! Il devient donc sans pitié, et fait toujours un carnage, mais discret tout de même. Comme de jour, il est très réfléchi. La vue du sang ne le dégoute pas, au contraire : c'est ce qu'il aime dans son métier. Jamais, non jamais, il ne laissera une de ses proies en vie. Et... ben c'est tout ce qu'il y a à dire sur sa personnalité de nuit^^

Son histoire : Ichiro est né immortel. Cela était dit dans une ancienne prophétie : "un jour naitra un enfant immortel. celui-ci sera alors doté de grands pouvoirs, lui permettant de tuer sans répit de nuit. Ange de jour, démon de nuit." Notre petit Ichiro est donc cet enfant. Depuis, il tue la nuit et est sage comme une image le jour. Mais seulement voila : un jour, au bout de 800 ans d'expérience et de vie, il rencontra une jeune femme tout à fait charmante : c'était une jeune humaine, âgée d'une petite vingtaine d'année, qui travaillait dans la même fac que lui le jour. Ils tombèrent amoureux, et de cet amour naquit Noriko, sa fille hybride. Cette humaine, du nom de Natsumi, était la seule à savoir pour la prophétie et pour les instincts de tueur. C'était la seule personne à qui Ichiro confiait tout. Elle avait même réussi l'impensable : calmer les instincts de tueur de Ichiro. Seulement, la magie s'en mêla : au bout de 6 années de vie commune en famille, une malédiction frappa Natsumi. Elle tomba gravement malade, elle fût atteinte d'un cancer incurable sous l'effet de la malédiction. Elle mourût, sans qu'Ichiro n'y puisse rien faire. Il eût beaucoup de mal à s'en remettre(même encore aujourd'hui, il n'aime pas parler de sa femme). Il est devenu le Directeur de la Magic School il y a plus de 10 ans, à la mort de sa femme, laissant souvent Noriko seule avec une nounou. Il est plutôt "boulot-boulot" depuis ce temps, mais ne pensez pas qu'il ne pense qu'au travail : sa famille compte beaucoup, et il se montre très protecteur envers ses proches, surtout depuis que sa femme est morte, et qu'il n'a rien pû faire pour la soigner. Tellement protecteur qu'il est la cause de la rupture de sa fille et d'Ojiro Mihara, le sorcier dont elle était amoureuse(voir dans la précedente histoire). Ichiro a depuis retrouvé ses instincts de tueurs de nuit. Il a également découvert que des nains étaient responsables de la mort de sa femme, et depuis il s'est vengé : il a tué le père de Kisara Yume, qui était l'un des seuls nains à pouvoir lancer des malédictions. C'est lui qui a envoyé des elfes le tuer(il savait que les elfes étaient les ennemis des nains). En fait, il est responsable du malheur de Kisara. Il a également tué Kasumi Kinomoto, car cette dernière possédait un pouvoir puissant qu'elle ne connaissait pas encore. C'est le gouvernement qui lui a demandé. En somme, il a fait beaucoup de mal dans sa vie, et continuera à en faire. Même sa fille n'est pas au courant de ses instincts de tueurs.

Petit plus : comme vous l'aurez compris, Noriko n'est au courant de rien. Elle ne sait pas que son père est un tueur à gages redoutable. Il a donc tué les parents de Kisara, et l'a rendu malheureuse, il a tué Kasumi Kinomoto et fait comme si il ne savait rien à propos de sa disparition.
Et pour rajouter à mon perso, qui est tout de même un hypocrite : S'il sort avec Mlle Oedyth, c'est tout simplement à cause de ses pouvoirs. Il continue à vouloir retrouver sa femme. Comme Seven à la pouvoir de donner vie, il voulait l'utiliser dans le but de faire renaitre Natsumi.(désolé Seven-senseï... je sais, Ichiro est un gros salaud)
Revenir en haut Aller en bas
Noriiko
Invité



MessageSujet: Anju Noriko Osaki   Sam 27 Fév - 22:01

FICHE ANJU NORIKO OSAKI VERSION 1


Nom: Osaki

Prénom: Anju(signifie Ange) Noriko(signifie enfant de la loi)

Âge: 18 ans

Date de naissance: 18 Novembre

Classe : Université

Race: Ange

Pouvoirs: *Prémonitions, qui portent sur le passé, le présent et le futur
*c'est assez spécial : voyez-vous le cristal de couleur bleu qu'elle porte sur la poitrine? Eh bien, ce cristal lui permet d'entrer dans une sorte de fusion avec le Soleil(non, elle n'est pas Amaterasu, je vous rassure xD). Cette fusion lui confère des pouvoirs spéciaux tels que l'hyper-vitesse, une force plus grande et lui permet de manipuler la puissance du soleil. Cette puissance s'apparente à quelque chose comme la lumière ou le feu. Et ce qu'elle tient entre les mains est une arme qui peut canaliser ses pouvoirs.

Description physique: Anju Noriko est de taille moyenne, elle mesure 1m70 pour 60kg. Niveau poids, elle est pile poil ce qu'il faut. Pour une ange, son physique est assez banal, mais je crois qu'on peut quand même la qualifier de mignonne. Sa peau n'est ni trop pâle, ni trop bronzée. Elle des cheveux blonds coupés au carrée, ainsi qu'une frange droite qui lui arrive juste au-dessus des sourcils. Ses yeux sont bleu et assez souvent, on peut y lire ses émotions dedans. Ils sont presque toujours pétillants de joie. Niveau style vestimentaire, elle n'aime pas porter des couleurs tristes telles que le noir et le gris. Non pas qu'elle aime se faire remarquer, mais elle n'aime pas porter des vêtements qui lui donnent un côté invisible. Sinon, elle change souvent de tenue et ce qu'elle porte lui va toujours à ravir! Bon d'accord, elle ne fait pas son âge, mais c'est à cause de son côté mignon^^

Caractère et loisirs: Noriko est une jeune femme dynamique et pleine d'entrain. Elle est du genre extravertie. Elle est toujours joyeuse et souriante. Elle est très gentille, chaleureuse et sympathique. L'une de ses principales qualités est qu'elle est toujours à l'écoute des autres. Elle est du genre débrouillarde et elle ne demande jamais d'aide. Elle cherche toujours à connaître les problèmes des autres pour les aider et les réconforter! C'est un peu normal, étant ange gardien, elle adore aider les gens du mieux qu'elle peut. Elle peut facilement faire des confidences aux gens. Elle a une patience d'ange. Elle aime rire et s'amuser. En fait, elle ne semble pas très sérieuse, mais elle sait l'être bien plus qu'on ne le pense. Elle est assez naïve et très douce. Elle est du genre téméraire et parfois trop impulsive. Elle est toujours optimiste, elle voit toujours le bon côté des choses. Elle a une grande force de caractère et est très déterminée, elle n'abandonne jamais. Elle est toujours de bonne humeur. Elle est très curieuse, et ne peut s'empêcher de l'être. Elle aime être entourée des autres, en général des personnes qu'elle aime.

Histoire : Anju Noriko Osaki est née de l'union de deux anges aux ailes blanches. Sa mère était ange gardien et son père un ange très respecté qui vivait parmi les siens. Sa mère vient d'un petit village où la plupart des anges gardiens naissent. Comme elle était une ange gardien, elle descendait souvent sur terre afin d'aider les terriens. Nobuo Osaki(le père de Noriko)connaissait la réputation d'Anju Nozomi Tsuchiya(la mère de Noriko) : Nozomi était réputée pour ne jamais échouer dans ses missions. Elle était la meilleure ange gardienne de son village, à tel point que sa réputation a fini par se savoir à travers le royaume des cieux. C'est ainsi que Nobuo, qui admirait les prouesses de la jeune femme, décida d'aller à sa rencontre. Et ce fut instantanément le coup de foudre : ils tombèrent amoureux, et finirent par se marier. Ils vécurent heureux, Nozomi continuait à accomplir des miracles pour les terriens. Mais un jour, elle tomba enceinte : c'est ainsi qu'elle fut obligée de cesser ses missions d'ange gardien, devant désormais élever et former son enfant dans le but de devenir ange gardien si c'était une fille, et si c'était un garçon, de l'élever au rang d'ange guerrier. Ce fut un coup dur pour la jeune femme, qui adorait par dessus tout aider les autres. Mais elle s'y fit vite, une fois Noriko née. Toutes les filles dans le village portaient comme premier prénom Anju qui signifie ange, voila pourquoi la petite s'appelle Anju Noriko Osaki et sa mère Anju Nozomi. Noriko grandit dans l'amour parental et le bonheur familial jusqu'à la mort de sa mère. Déjà toute petite, elle aimait aider les autres et semblait déjà pré-disposée à devenir ange gardien comme sa mère. Mais voila de cela 4 ans, sa mère tomba gravement malade. C'était une maladie héréditaire de la famille Tsuchiya. Sa grand-mère ne l'avait jamais eu, mais sa mère si. Au bout d'un an de souffrance et de combat contre la maladie, Anju Nozomi Tsuchiya devenue Osaki finit par mourir, sa maladie l'ayant terrassée. C'est à ce moment-là que Noriko se décida vraiment à suivre la voie de sa mère : elle devint ange gardien à son tour. Au tout début, c'était pour oublier sa tristesse. Mais ensuite, elle a appris à prendre du plaisir à aider les autres. Au fil de ses missions, elle a accumulé une certaine expérience et uen certaine maturité. Aujourd'hui, elle a 18 ans, et ayant entendu parler de la Magic School, elle décida de s'y rendre, sachant pertinemment qu'il y aurait des gens qu'elle pourrait aider. Mais qui sera donc son protégé?

Petit plus : Les anges gardiens sont une catégorie d'anges un peu particulière : ces anges-là ont une mission spéciale. Eux doivent descendre sur terre, afin d'aider des terriens. Ils sont chargés de protéger et d'aider au mieux leur protégé. Ils n'en ont généralement qu'un à la fois. Les anges gardiens les plus expérimentés peuvent avoir jusqu'à 3 protégés en même temps. On les envoie vers une personne qui a besoin d'aide dans n'importe quel domaine. Généralement, les anges gardiens adorent rendre les autres heureux et sont doués de qualités telles que l'écoute des autres, la générosité et l'esprit rempli de bons conseils.



FICHE ANJU NORIKO OSAKI VERSION 2




Nom : Osaki

Prénom : Anju(qui signifie ange) Noriko(qui signifie enfant de la loi), appelée plus couramment Noriko

Age : 18 ans

Date de naissance : 18 Novembre

Classe : Université

Race : Ange

Pouvoir(s) : *Son premier pouvoir est celui de prémonition. Il peut se déclencher de n'importe quelle manière, que ce soit en rêve ou en touchant quelqu'un ou quelque chose. Ce pouvoir porte sur le futur bien évidemment, mais aussi sur le passé et sur le présent. Ses visions sur le passé sont fiables à 100%, celles sur le présent sont assez fiables(le risque d'erreur est assez faible), mais en revanche ses visions sur le futur sont beaucoup moins fiables, puisqu'une personne peut changer son destin en faisant un choix différent de celui annoncé dans ses visions. Elle a en gros une chance sur 2 de se tromper concernant l'avenir.
*Son deuxième et dernier pouvoir est particulier. En effet, Noriko a une grande affinité avec le soleil que peu d'anges possèdent. Cette affinité avec le soleil lui permet donc de fusionner avec ce dernier, révélant sa forme originelle, celle d'un ange blanc pur. Cette fusion lui confère des pouvoirs particuliers qu'elle ne peut pas utiliser sous sa forme humaine : l'hyper-vitesse, une plus grande force physique et le fait de pouvoir voler bien évidemment. De plus, le pouvoir du soleil s'apparente plus ou moins aux pouvoirs du feu/de l'électricité/de la lumière. Le bâton qu'elle tient entre ses mains sous sa forme angélique est en réalité le sceptre du soleil, qui lui permet de mieux canaliser ses pouvoirs. Mais il y a un hic : pour qu'elle puisse utiliser le pouvoir du soleil, il faut bien évidemment... du soleil. Si le soleil n'est pas présent, elle ne pourra pas fusionner. De plus, les jours sans soleil(pluie, neige, grêle, tempête et compagnie), elle est affaiblie physiquement.


Description physique : 5 lignes minimums complètes pour décrire le physique de votre perso
*Forme Humaine
Sous sa forme humaine, Anju Noriko ressemble à n'importe quelle jeune femme humaine de son âge. Elle est de petite taille, elle mesure 1m62 pour 52kg, poids idéal pour sa taille. Elle n'est donc ni trop grosse, ni trop maigre. Son corps n'a rien de particulier, elle n'a aucun atout particulier, ce qui fait d'elle une femme banale, dans la norme. Ses formes sont harmonieuses, n'étant ni disproportionnées ni inexistantes. Sa peau est assez pâle, sans doute à cause de ses origines. Son visage est fin et allongé, visage de la jeune femme idéale chez les japonais. Son visage est toujours illuminé par un joli sourire chaleureux. Ses lèvres sont fines et sa bouche assez petite. Son nez est droit et fin. Ses yeux sont légèrement étirés en amande, et de couleur marron. Ses cils sont naturellement légèrement allongés, ce qui donne de l'impact à son regard. Ses yeux sont très expressifs, et donnent des indications sur ses émotions si on y prête attention. La plupart du temps, ses yeux sont pétillants de vie. Ses cheveux sont longs et lisses, ils lui arrivent au niveau des coudes. Ils sont blonds pâle, presque blancs. Ils sont la plupart du temps laissés libre/détachés. Elle a une longue frange qui retombe sur le côté gauche. Niveau style vestimentaire, elle n'aime pas porter des couleurs tristes telles que le noir et le gris. Non pas qu'elle aime se faire remarquer, mais elle n'aime pas porter des vêtements qui lui donnent un côté invisible. Sinon, elle change souvent de tenue et ce qu'elle porte lui va toujours à ravir! Elle s'habille tout de même assez simplement, souvent avec un jean et un simple débardeur.
*Forme Angélique
Sous sa forme d'ange, Noriko a bien évidemment la même taille, c'est-à-dire 1m62. Elle est pourtant plus fine, ayant deux kilos en moins(allez savoir pourquoi...)et semble par la même occasion plus frêle. Son physique reste tout aussi banal que sous sa forme humaine. Sa peau reste pâle. Son visage est assez fin et un sourire orne toujours ce dernier. Son petit nez est droit. Ses lèvres sont fines. Sous cette forme, elle des cheveux blonds coupés au carré, ainsi qu'une frange droite qui lui arrive juste au-dessus des sourcils. Elle a de grands yeux bleu assez foncé, qui sont tout aussi pétillants de vie que sous sa forme humaine. Ses vêtements changent eux-aussi : elle porte une longue robe blanche à manches légèrement bouffantes fendue jusqu'en haut de la cuisse des deux côtés. Au milieu de sa poitrine se trouve un cristal de couleur bleue. Dans son dos se trouvent des ailes blanches, qu'elle ne peut pas rétracter lorsqu'elle est sous cette forme. Elle tient entre ses mains le sceptre du soleil, ce dernier est orné d'un long ruban bleu foncé.


Caractère (et loisirs) : 5 lignes minimums complètes pour décrire le caractère et les loisirs de votre perso
Noriko est une jeune femme dynamique et pleine d'entrain. Elle est du genre extravertie, elle aime le contact humain et entretenir des relations, ce qui fait que c'est une grande bavarde. Elle est toujours joyeuse et souriante. Elle est très gentille, chaleureuse et sympathique. L'une de ses principales qualités est qu'elle est toujours à l'écoute des autres. Elle est du genre débrouillarde et elle ne demande jamais d'aide. Elle cherche toujours à connaître les problèmes des autres pour les aider et les réconforter! C'est un peu normal, étant ange gardien, elle adore aider les gens du mieux qu'elle peut, de n'importe quelle race soient-ils. Elle donne souvent des conseils, qui s'avèrent assez souvent juste. Elle essaie toujours de trouver les mots qu'il faut pour motiver et réconforter les autres. Elle peut facilement faire des confidences aux gens, en effet elle est du genre naïve et ne se méfie jamais de ceux qui l'entourent, ayant une confiance aveugle en ce monde. Mais ce sont plutôt les autres qui lui font des confidences. Sa grande naïveté la pousse à ne voir que les bons côtés des gens, et jamais elle ne repérera qu'elle est manipulée. Elle a une patience d'ange(oh le jeu de mot pourri xD). Elle inspire le plus généralement confiance, même si face aux êtres des ténèbres et de la nuit, cela ne lui est pas d'une grande utilité. Elle a la manie de toujours considérer les autres comme ses amis. Elle n'aime pas se faire des ennemis, et c'est d'ailleurs très rare qu'elle s'en fasse. Elle fait vraiment tout pour être appréciée. Elle aime rire et s'amuser. En fait, elle ne semble pas très sérieuse, mais elle sait l'être bien plus qu'on ne le pense. Elle est bienveillante avec tout le monde. Elle est du genre téméraire et parfois trop impulsive. Elle n'a donc pas peur des sensations fortes. Elle est toujours optimiste, elle voit toujours le bon côté des choses. Elle a une grande force de caractère et est très déterminée, elle n'abandonne jamais. C'est une vraie tête de mule, et vous ne la ferez pas changer d'avis. Elle est toujours de bonne humeur. Elle est très curieuse, et ne peut s'empêcher de l'être, ce qui fait qu'elle pose toujours toutes sortes de questions(parfois bizarres d'ailleurs). C'est d'ailleurs ce côté de sa personnalité qui rappelle le comportement des enfants en bas âge. Elle aime être entourée des autres, en général des personnes qu'elle aime. Elle n'est pas le genre de personne à aimer la solitude. Elle est très sensible aux problèmes des autres et elle peut se mettre à pleurer si on lui parle de choses tristes. Elle est très serviable, et parfois elle confond bêtise et générosité. Elle est protectrice avec ses amis. C'est une personne très loyale et fidèle. Elle est pacifique et déteste la violence. Autant dire qu'elle tente toujours de calmer les esprits pour éviter les bagarres. Elle ne le montre pas, mais elle est en réalité une grande romantique, aimant les histoires d'amour en tout genre et surtout celles qui finissent bien.
Dans tous les cas, même en ayant un caractère si conciliant, elle ne provoque pas les mêmes réactions chez tout le monde : certains détestent le fait qu'elle soit sympa et la trouve agaçante, et d'autres l'adorent. Noriko est donc facile à vivre, même si elle se mêle toujours des problèmes de tout le monde. Elle ne reste généralement pas indifférente aux autres.
Sa principale passion est la musique. Elle se balade toujours avec son baladeur MP3 dans ses poches, et quand elle est seule elle en profite pour écouter de la musique. Elle aime chanter et danser. Sa voix est d'ailleurs puissante, même si elle peut être douce. Ensuite, elle adore lire et écrire. Elle lit surtout des romans fantastiques et romantiques. Par écrire, j'entends inventer des histoires, même tordues. C'est un moyen pour elle de laisser libre cours à son imagination et de s'occuper.



Histoire : 10 lignes minimums complètes pour l'histoire de votre perso
La chose la plus importante à savoir à propos d'Anju Noriko est qu'elle n'a rien connu de réellement dramatique. Son enfance a été des plus normales et heureuse. Mais voici quand même son histoire :
Anju Noriko Osaki est née de l'union de deux anges aux ailes blanches. Sa mère était ange gardien et son père un ange très respecté qui vivait parmi les siens. Sa mère est originaire d'un petit village où la plupart des anges gardiens naissent. Comme elle était une ange gardien, elle descendait souvent sur terre afin d'aider les terriens. Nobuo Osaki(le père de Noriko)était fasciné par la demoiselle, il connaissait la réputation d'Anju Nozomi Tsuchiya(la mère de Noriko) : Nozomi était réputée pour ne jamais échouer dans ses missions. Elle était la meilleure ange gardien de son village, à tel point que sa réputation a fini par se savoir à travers le royaume des cieux. C'est ainsi que Nobuo, qui admirait les prouesses de la jeune femme, décida d'aller à sa rencontre, en se faisant passer pour l'un des protégés de la jeune femme. Et ce fut instantanément le coup de foudre : ils tombèrent amoureux, et finirent par se marier. Une banale histoire d'amour en somme. Ils vécurent heureux, Nozomi continuait à accomplir des miracles pour les terriens. Tout se passait bien pour notre couple, qui croyait qu'ils n'avaient besoin de rien d'autre pour être heureux. Mais un jour, elle tomba enceinte : ce fut une surprise. En effet, elle ne pensait pas devenir mère à son tour et craignait de ne plus pouvoir aider les autres. C'est ainsi qu'elle fut obligée de cesser ses missions d'ange gardien, devant désormais élever et former son enfant dans le but de devenir ange gardien si c'était une fille, et si c'était un garçon, de l'élever au rang d'ange guerrier. Ce fut un coup dur pour la jeune femme, qui adorait par dessus tout aider les autres. Mais elle s'y fit vite, une fois Noriko née. Finalement, elle adorait son rôle de mère et aimait par-dessus tout sa petite fille. Le bonheur de Noriko comptait plus que ce qu'elle voulait elle. Toutes les filles dans le village portaient comme premier prénom Anju qui signifie ange, voila pourquoi la petite s'appelle Anju Noriko Osaki et sa mère Anju Nozomi.
Noriko grandit donc dans l'amour parental et le bonheur familial pendant toute son enfance et presque toute son adolescence. Déjà toute petite, elle aimait aider les autres et semblait déjà pré-disposée à devenir ange gardien comme sa mère. Elle était elle aussi fascinée par tout ce que sa mère avait accompli avant sa naissance, et cherchait par tous les moyens à devenir comme elle. Vous allez me dire : le père, il compte pour du beurre? Eh bien non! Qui allait-elle voir en permanence lorsqu'elle voulait parler, qu'elle avait besoin de réconfort, que sa mère la grondait? Son père! Nobuo était en effet un père aimant, et protégeait toujours Noriko, y compris lorsqu'il arrivait que des camarades se moquent d'elle. Nozomi, elle, se chargeait d'éduquer sa fille, lui apprenait toutes les ficelles du métier d'ange gardien, lui racontait ses exploits. Bref.
Mais voila de cela 4 ans, sa mère tomba gravement malade. Noriko n'a jamais compris pourquoi elle tomba malade subitement, et les médecins ne trouvèrent pas de quelle maladie il s'agissait. Nobuo, lui, savait. L'une des dernières missions de Nozomi fut de convertir les démons du mal. Ce n'était pas une mission officielle, mais plutôt un objectif personnel : elle rêvait d'un monde où les démons et les anges s'entre-aideraient et vivraient en harmonie. Elle fit donc de plusieurs démons des gens du bien. Elle réussit même à convertir l'un des disciples les plus proches du roi des démons. Cela ne resta pas sans conséquence : le roi des démons, Lucifer, eut vent de cette histoire, qu'il nomma mascarade. Lorsqu'il se retrouva en face de Nozomi, il la menaça de la tuer, elle l'ange qui osait défier et briser le contrôle qu'avait Lucifer sur les démons. Nozomi n'en eut que faire, et continua jusqu'à sa grossesse. Et c'est ainsi que plusieurs années plus tard, son passé la rattrapa : Lucifer avait trouvé le moyen de la maudire, afin de la tuer à petit feu. Mais Nobuo, même s'il connaissait cette histoire, avait fait la promesse à sa femme de ne pas en parler à Noriko. Au bout d'un an de souffrance et de combat contre la maladie, Anju Nozomi Tsuchiya devenue Osaki finit par mourir, sa maladie l'ayant terrassée. Cet évènement fut un vrai choc pour notre ange. Il déclencha en elle le besoin de devenir ange gardien à son tour, afin de suivre les traces de sa mère pour ne pas l'oublier. Au tout début, c'était pour oublier sa tristesse. De cette manière, elle se sentait plus proche de sa mère et avait l'impression de perpétuer sa mémoire. Mais ensuite, elle a appris à prendre du plaisir à aider les autres. Au fil de ses missions, elle a accumulé une certaine expérience et une certaine maturité. Aujourd'hui, elle a 18 ans, et ayant entendu parler de la Magic School, elle décida de s'y rendre, sachant pertinemment qu'il y aurait des gens qu'elle pourrait aider... Ce qu'elle ne sait pas, c'est que Lucifer s'apprête à intégrer l'école et qu'elle risque des ennuis si elle le croise... Quels seront ces ennuis? Rien d'extrêmement sadique, vous le découvrirez une fois qu'il aura intégré la Magic School...

Voila quelques mois qu'elle est dans la Magic School. Elle n'a toujours aucun protégé, mais elle va faire la rencontre d'un vampire qui va lui octroyer son apparence humaine... La suite de l'histoire est à lire en rp^^



Petit plus : Voici ce qu'est un ange gardien : Les anges gardiens sont une catégorie d'anges un peu particulière. Ces anges-là ont une mission spéciale. Ils doivent descendre sur terre, afin d'aider des terriens. Ils sont chargés de protéger et d'aider au mieux leur protégé. Ils n'en ont généralement qu'un à la fois. Les anges gardiens les plus expérimentés peuvent avoir jusqu'à 3 protégés en même temps. On les envoie vers une personne qui a besoin d'aide dans n'importe quel domaine. Généralement, les anges gardiens adorent rendre les autres heureux et sont doués de qualités telles que l'écoute des autres, la générosité et l'esprit rempli de bons conseils.


Et maintenant, étape finale... Donnez-nous les codes!
*Code du règlement : {Autovalidé}
*Code contexte : {Autovalidé}
*Code races : {Autovalidé}


Dernière édition par Anju Noriko Osaki le Dim 2 Mai - 21:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noriiko
Invité



MessageSujet: Krystal, prof à l'avenir sombre   Sam 13 Mar - 22:02

Krystal Rosewell


Nom : Rosewell

Prénom : Krystal

Age : 24 ans

Date de naissance : 18 Novembre

Classe : Toutes sections

Race : Professeur d'anglais, anciennement Sorcière

Pouvoir(s) : *Krystal a la capacité de changer d'apparence physique à volonté. La seule condition est que tous ses corps de rechange doivent être des filles dont la physionomie correspond à des filles entre 3 et 15 ans.
*Elle possède un deuxième pouvoir, d'une force incroyablement surpuissante : la terre. Elle peut provoquer des tremblements de terre d'une forte magnitude, créer des brèches dans la terre, contrôler tout ce qui a rapport avec la terre.

Description physique : Krystal est une jeune femme de taille moyenne, elle mesure 1m70 pour 60kg, elle est donc pile poil ce qu'il faut pour sa taille. Sa peau n'est ni trop pâle, ni trop bronzée. Elle a la chance d'avoir un visage et un corps sans défaut. Mais elle n'a pas d'atout particulier non plus. Bref, elle est une jeune femme dans la norme. Ses cheveux sont bruns, et souvent attachés en une natte haute, avec deux mèches laissées libres(une de chaque côté du visage). Ses yeux sont verts émeraude et il arrive qu'on puisse y lire ce qu'elle ressent. Côté style vestimentaire, elle n'en a pas de particulier. Elle porte toujours des vêtements simples, de n'importe quelle couleur, du moment qu'elle change de tenue tous les jours.

Caractère et loisirs : Krystal est la reine de la maitrise d'elle-même. Elle se contrôle toujours : jamais elle ne dit de paroles blessantes délibérément, jamais elle ne s'énerve, jamais elle ne se met à crier, jamais elle ne se laisse aller. Elle ne prend jamais de parti, et préfère rester neutre. C'est un modèle de calme. Elle a une sorte de sixième sens, qui lui permet parfois d'anticiper certaines choses, ou de savoir à qui elle peut faire confiance. Elle sait se confier aux autres, mais jamais à propos de sujets graves qui nécessitent de l'aide. En gros, elle est du genre super débrouillarde, et jamais collante, casse-pieds et pleurnicharde. Hormis cela, elle est très patiente, et gentille. Par contre, elle n'est pas bonne conseillère, et préfère vous envoyer vers quelqu'un d'autre pour les conseils. Ce qui ne l'empêche pas de vous prêter une oreille attentive si vous tenez à lui parler. Lorsqu'elle se trouve seule, elle semble assez rêveuse. La solitude n'est pas une chose qui la gêne, mais elle aime bien nouer des contacts. Elle n'est ni trop timide, ni trop extravertie. Dès qu'on commence à la connaitre un peu, on voit vite qu'elle est assez espiègle, et qu'elle aime s'amuser et plaisanter.

Histoire :
Partie I : Enfance et Sorcellerie
Les Rosewell. Un nom de famille banal aux Etats-Unis. Cette famille est réputée pour n'être composée que de Sorciers maléfiques de pure souche, s'opposant farouchement aux Magiciens. C'est dans une branche de cette famille que naquit Krystal, 3ème fille d'une famille de 7 enfants. Cette branche de la famille est la plus vaste, étant donné que les membres qui la composent sont nombreux. Mais chez les Rosewell, maléfique ne signifie pas pour autant chacun pour soi. Au contraire, ils sont tous très soudés entre eux, et se soutiennent mutuellement. Il est rare de voir un membre de cette famille se promener seul. Krystal, ainsi que tous ses frères et soeurs, étudièrent l'art de la sorcellerie et de la magie noire dans une école américaine réservée aux Sorciers. Cette école accueille tous les sorciers jusqu'à leurs 15 ans. Passé cet âge, les étudiants peuvent enfin retrouver leur famille. Krystal était la plus espiègle et la plus sadique de tous. Son passe-temps était d'aller provoquer les autres, et elle était celle qui préparait les coups en douce. Son esprit était des plus farfelus et elle trouvait toujours un moyen sadique d'humilier les autres. Ses frères et soeurs la soutenaient à 100%. Elle adorait pratiquer la magie interdite ainsi que la magie noire. Elle progressa très vite, aidée de sa famille. Elle maitrisa très vite ses pouvoirs, et elle était très douée pour confectionner sortilèges et potions. Bref, ses frères, ses soeurs et elle étaient de vrais terreurs de la cour de récréation, et ils étaient très respectés par les autres, tout simplement parce que tout le monde les craignaient. Vint enfin le jour où Krystal put rentrer chez elle : elle avait 15 ans, et possédait enfin le diplôme prouvant qu'elle avait brillamment réussi ses études. La jeune fille resta tournée vers le mal jusqu'à ce fameux jour...

Partie II : Le Pacte
Six mois s'écoulèrent depuis le retour de Krystal chez ses parents. Déjà, deux de ses frères étaient rentrés, l'un il y a 3 ans, et l'autre il y a 1 an. Les deux dernières, les jumelles, n'avaient que 5 ans, et elles ne pouvaient pas entrer à l'école. Il restait encore une de ses petites soeurs(13 ans) et un de ses petits frères(10 ans) à l'école. C'était un jour d'été comme les autres. Il faisait beau et chaud. Le père de famille était assis sous l'arbre du jardin, et se reposait. La mère s'occupait des deux jumelles, qui voulaient absolument jouer avec les verres de terre trouvés dans le jardin. Les deux grands frères s'amusaient à se battre, comme des garçons. Quand à Krystal, elle concoctait des potions pour jouer un mauvais tour à ses voisins. Alors que tout le monde s'occupait dans son coin, le ciel se couvrit brutalement, faisait tomber les ténèbres. Dans un nuage de fumée, un puissant démon, sans doute l'un de plus puissants du monde souterrain, apparut dans la cour des Rosewell, ayant pris en otage les deux membres de la famille qui se trouvaient encore à l'école. Il commença par faire tomber la foudre sur la maison de la famille, détruisant tout ce que les Rosewell possédaient. Le démon se justifia de cette manière, s'adressant plus particulièrement au père de famille avec un ton cynique :
"_Dimitri Rosewell! Tu as osé provoqué le plus puissant des démons! Pour ton imprudence, toute ta famille va payer! N'espère pas que j'épargnerai ne serait-ce qu'un seul d'entre vous!"
C'est ainsi qu'il souleva l'une de des jumelles en la tirant par les cheveux, et qu'il voulut la tuer. Mais à ce moment-là, Krystal s'interposa :
"_Touche un seul des cheveux de ma soeur, et t'es mort! Repose-la tout de suite, espèce de sale démon!"
Elle le fixait droit dans les yeux de manière effrontée, et se tenait immobile devant lui, tenant fermement la main qui tenait sa soeur. Le démon sentit alors en elle une grande puissance, bien plus grande que chez sa famille : ses pouvoirs étaient surpuissants, sa maitrise de la magie était parfaite, sa force était immense. Même toute sa famille réunie ne lui arrivait pas à la cheville. Il lâcha alors la petite, et regarda Krystal avec un air intéressé. La tempête que le démon avait provoqué sembla diminuer légèrement d'intensité. C'est alors qu'il lui dit, avec un air désinvolte et un sourire triomphant sur les lèvres :
"_Oserais-tu t'opposer au plus prestigieux de tous les démons? Crois-tu vraiment que tu as une chance d'arrêter ma fureur, petite sotte?
_Oui. Je t'empêcherai de t'en prendre à ma famille! Disparais démon, tu n'auras jamais victoire sur les miens!
_Mais c'est que j'aurai presque peur dis donc!(rire tonitruant) Tu me fais perdre mon temps, folle que tu es! J'ai des comptes à régler avec ton père. Et à moins que tu n'arrives à me battre, ce qui est impossible vu mon grade dans le monde souterrain, je ne m'en irai que lorsque j'aurai répandu le sang de toute ta famille au sol!"
Puis il fit mine de repartir vers le père, afin de le tuer. Krystal chercha à s'interposer grâce à ses pouvoirs, mais le démon, d'un niveau très élevé, réussit à contrer la plupart de ses attaques. Il voulait forcer la jeune fille à capituler. Déjà, ses deux grands frères avaient été mis K.O par le démon. Il ne restait plus aucun espoir, son père risquait de se faire tuer à tout moment. Sans le savoir, Krystal prononça les mots que le démon attendait :
"_Laisse ma famille tranquille, espèce de lâche! Pourquoi tu ne t'en prendrais pas à moi pour changer? Je te défie en combat singulier, démon!
_(rire tonitruant)Pauvre folle! Il ne faut jamais défier le plus puissant démon après Lucifer le tout puissant! Tu vas bien vote regretter tes paroles!"
C'est ainsi qu'un lutte acharnée commença entre les deux opposants. Le combat dura très longtemps, même si le démon conservait toujours l'avantage. Il semblait invincible, il ne craignait aucune attaque. Alors que la jeune fille était au sol, le démon en profita pour l'immobiliser, et fit apparaitre dans une nuage de fumée un bout de papier :
"_Bien, maintenant que tu es à ma merci, tu n'as d'autres choix que d'accepter les conditions. Alors écoute bien, je ne fais pas une telle offre à n'importe qui! Deux possibilités s'offrent à toi : la première est que je te laisse la vie sauve, mais que je tue toute ta famille devant tes yeux.
_Non! Laisse les tranquilles!
_Alors écoute attentivement ta deuxième possibilité : sorcière, tu détiens un potentiel hors du commun. C'est pour cela que je te propose un pacte : je laisse la vie sauve à ta famille, mais en échange, dans 10 ans, je viendrai prendre ton âme et récupérer tes pouvoirs. Alors, qu'en dis-tu?
_Et pourquoi je te donnerai mon âme, hein?"
Le démon se retourna alors vers les deux frères K.O, et fit gronder le tonnerre au-dessus de leurs têtes. C'est alors que Krystal comprit tout ce qu'incluait le pacte du démon. C'était elle ou sa famille. Elle n'avait pas le choix. Alors elle se résigna et dit en serrant les poings :
"_Arrête ça, démon. J'accepte le pacte. Tu laisses ma famille tranquille, et en échange, tu auras tout ce que tu veux de moi.
_Bien, je vois que tu es raisonnable! Signe le contrat ici.(Krystal signe) En apposant ta signature ici, tu attestes connaitre l'intégralité des clauses du présent pacte, et tu t'engages à les respecter. J'ai oublié de te préciser que dans le meilleur des cas, je ne prendrai pas vraiment ton âme. Je te priverai simplement de tes pouvoirs, de tes sens ainsi que de ta mobilité! Tout dépendra de mon humeur! Ah ah ah!"
Et le démon disparut dans un nuage de fumée, laissant la vie sauve à la famille Rosewell...

Partie III : Avenir incertain
Voici donc comment Krystal démarra une nouvelle vie. C'est ce jour-là qu'elle prit conscience que la voie dans laquelle elle s'engageait n'était pas la bonne. Voulait-elle devenir aussi maléfique que ce démon? Voulait-elle tuer des familles entières simplement pour le plaisir? Voulait-elle faire souffrir des gens normaux pour rien? Non. Même si elle avait toujours été tournée vers le mal, jamais elle n'avait voulu faire des choses aussi maléfique. Elle ne voulait pas faire le mal pour le mal, sans but précis. Comment pouvait-elle imposer à d'autres ce que ce démon avait imposé à sa famille? Elle n'en avait pas le coeur. Elle se rendit compte qu'elle ne pouvait plus faire souffrir les gens comme elle l'avait toujours fait, ayant connu elle-même la souffrance. Non, en réalité, elle voulait transmettre aux gens des valeurs positives. Elle voulait leur faire prendre conscience que la vie était trop courte pour la passer à faire le mal. Et elle devait le faire, avant qu'il ne soit trop tard pour elle. Comme l'avait dit le démon, il reviendrait la voir dans 10 ans. Soit elle mourrait, soit elle finirait à l'état de légume. Dans tous les cas, elle devait faire vite. Et quoi de mieux pour apprendre aux autres que de devenir professeur? C'est ainsi qu'elle décida de devenir professeure d'anglais, l'anglais étant sa langue natale. Elle obtint son diplôme à l'âge de 22 ans, après avoir quitté sa famille à l'âge de 17 ans. Pendant deux ans, elle enseigna un peu partout à l'étranger. Puis en ce début de nouvelle année scolaire, Naomi Lufkin, la directrice de la prestigieuse Magic School, fit appel à elle afin qu'elle enseigne l'anglais à toutes les races admises dans l'établissement. C'est ainsi que Krystal débarque à la Magic School, avec seulement un an de vie...

Petit plus : Je vous prie d'excuser mes fautes d'anglais. Même si j'avoue avoir un relativement bon niveau, il m'arrive de faire des fautes comme tout le monde.


Dernière édition par Krystal Rosewell le Ven 26 Mar - 22:16, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noriiko
Invité



MessageSujet: Kaynan Minelli, prof du club d'art musical   Mar 9 Nov - 11:13

Kaynan Minelli



Nom : Minelli

Prénom : Kaynan

Âge : 22 ans

Date de naissance : 18 novembre

Classe : toutes sections, mais elle gère plus spécifiquement le club d'art musical(auparavant club de musique)

Race : Professeur de musique et de danse(ou d'arts musicaux), auparavant Magicienne

Pouvoirs : Elle n'a en réalité aucun pouvoir personnel. Son truc, c'est la copie. En touchant une personne avec ses mains(nan, sans blague avec ses mains xD), elle est capable de copier le pouvoir ou les pouvoirs de cette personne. Elle peut aussi avoir accès à la mémoire/aux souvenirs/au passé d'une personne de cette manière. Le problème avec ce "pouvoir" de copie, c'est qu'elle risque aussi de vous voler votre vie : en restant trop longtemps en contact avec une personne, elle peut s'approprier sa personnalité, sa vie entière ainsi que son énergie vitale. Et par la même occasion, entrainer la mort d'une personne. L'autre problème avec ce pouvoir, c'est que du coup, elle peut avoir 1001 souvenirs qui la hantent, et son pauvre crâne a bien du mal à supporter cela.


Description physique : 5 lignes minimums complètes pour décrire le physique de votre perso
Kaynan est une jeune femme, de taille moyenne : elle mesure 1m70 pour 55kg. Question poids, elle est donc assez fine. Sa taille et son poids lui permettent d'être relativement agile, souple et rapide. Son physique n'a aucun défaut, mais aucun atout particulier, ce qui fait d'elle une femme dans la norme, tout à fait banale. Ses formes sont assez harmonieuses, n'étant ni disproportionnées ni trop petites. Tout dépend des goûts de chacun bien sûr, mais pour certains elle peut sembler jolie ou mignonne, et pour d'autres complétement banale et sans intérêt. Elle semble de faible constitution, ayant l'air d'une femme frêle et faible. Sa démarche est légère et assurée et elle possède une certaine grâce dans ses déplacements. Sa façon de marcher rappelle parfois des pas de danse de par sa grâce.
Elle a de longs cheveux bruns, doux et soyeux avec une frange qui lui arrive au niveau des sourcils. Elle se les attache le plus souvent en une queue de cheval haute en laissant deux mèches s'échapper de sa queue, une de chaque côté de son visage afin d'encadrer ce dernier. Elle a toujours une barrette en forme de papillon noir/bleu marine dans ses cheveux.
Ses yeux sont de couleur vert émeraude. Ses cils sont naturellement légèrement allongés sans l'être de manière démesurée. Ses yeux expriment quelques fois ses émotions. Son regard est assez attirant à cause de la jolie couleur émeraude de ses yeux et de ses longs cils, qui donnent de l'impact à son regard.
Les traits de son visage sont plutôt fins et délicats, ce qui lui donne parfois un aspect frêle et inoffensif. Sa peau est douce et du genre plutôt pâle sans l'être trop, mais du genre à ne jamais bronzer. Ses doigts sont fins et ses mains sont douces et délicates. Ses ongles sont joliment vernis de violet. Ses jambes sont fines, sans l'être excessivement, et affine sa silhouette. C'est le genre de femme qui fait attention à elle.
Côté style vestimentaire, elle est hyper féminine : jamais de jean, toujours des robes ou des jupes, voir des leggings. Ce qu'elle aime, c'est changer encore et toujours de tenue, même si c'est à peu près toujours dans le même style. Elle pourrait porter n'importe quel style si elle le voulait. Selon ce qu'elle porte, elle peut faire plus adulte, ou bien elle peut donner l'impression d'être encore adolescente. Côté couleurs, c'est en fonction de la saison : des couleurs vives et claires en été, et du noir, du gris ou des couleurs chaudes en hiver.



Caractère(et loisirs) : 5 lignes minimums complètes pour décrire le caractère et les loisirs de votre perso
Kaynan est une jeune femme du genre assez calme en présence de ses élèves. Calme, mais sévère. Si ses élèves sont prêts à apprendre, elle le leur rendra bien en essayant de rendre son cours intéressant. En revanche, s'ils se décident à la pousser à bout, ils en baveront toute l'année. Elle déteste les fouteurs de bazar qui empêchent les élèves sérieux de travailler. Et dans ces cas-là, elle sera dure et sévère. Si tout se passe bien, elle sera douce et gentille pendant ces cours. Elle l'est aussi à l'extérieur. Elle est extrêmement rigoureuse et perfectionniste. C'est pour cela que pendant ses cours, elle reprendra souvent ses élèves, afin qu'ils atteignent la perfection. Ensuite, côté vie privée, elle est souriante. La solitude n'est pas une chose qui la gêne, mais elle aime bien nouer des contacts. Elle n'est ni trop timide, ni trop extravertie. Elle est du genre très loyale et fidèle. Elle est extrêmement pacifique et déteste la violence. Elle est assez sûre d'elle, et ne doute que rarement de ses capacités. Elle sait ce qu'elle est capable de faire et ce qu'elle ne peut pas faire. Elle est aussi très prudente et ne prendra jamais de risques inutiles. En revanche, elle est du genre à facilement se plaindre mais ce n'est pas pour une banale histoire «d'ongle cassé» ou quelque chose dans le genre. En somme, elle n'est pas renfermée et partage ses émotions et ses ressentis avec son entourage proche. Elle n'aime pas beaucoup regarder dans son passé, mais certaines choses continuent de la hanter, bien qu'elle aille tout de même de l'avant. Son gros défaut est qu'elle se laisse facilement manipuler lorsqu'on la prend par les sentiments. En effet, elle prend facilement les gens en pitié, compatissant pour eux et les aidant volontiers. Elle est aussi extrêmement maternelle envers les plus jeunes, et se montre possessive avec ses proches. Devinez quel est sa conception de l'amour... Un amour romantique, du genre le chevalier qui protège sa belle. En somme, chacun son rôle. Une femme est une femme et un homme un homme, mais attention tout de même à l'égalité des sexes. Elle est aussi cœur d'artichaut sur les bords, et tombe facilement amoureuse. Mais elle n'est pas non plus du genre à se jeter dans les bras du premier homme venu. Elle préfèrera toujours attendre, afin d'être sûre qu'elle est tombée sur la bonne personne. Elle tombe facilement amoureuse, mais ce n'est pas pour autant qu'elle n'est pas fidèle. Au contraire, elle sait très vite qu'elle est amoureuse, mais une fois qu'elle est attachée à quelqu'un, c'est un lien solide.


Histoire : 10 lignes minimums complètes pour l'histoire de votre perso
Kaynan est née dans une famille de sorciers banals, au sein d'un village de magiciens. Tout allait bien dans sa famille, elle vivait tranquillement chez ses parents, comme toute famille normale. Jusqu'au jour où son village fut attaqué par des sorciers, pour on ne sait quelle raison. Malveillance, vengeance ou autre, tout est possible. Le fait est qu'une grande majorité des magiciens de son village fut tué ce jour-là. Au départ, les enfants magiciens furent gardés en vie et enlevés afin d'en faire des esclaves. Kaynan avait alors à l'époque 6 ans. Arrivés chez les sorciers, alors qu'on enfermait tous les autres enfants, un couple de sorciers prit en pitié la petite Kaynan. Ils la prirent avec eux, et la petite vécut chez ces sorciers pendant plusieurs années. Même si les premiers mois durent difficiles, ce couple devint un peu comme sa seconde famille. Et alors que la vie de Kaynan avait retrouvé un semblant de normalité, d'autres sorciers découvrirent la véritable identité de la petite : elle faisait partie des enfants magiciens enlevés 7 ans plus tôt. Et ce couple l'avait enlevé pour ensuite l'élever comme des parents, sans accord de quiconque. Cet acte risquait de leur coûter cher. Mais ils se fichaient pas mal des conséquences, et refusaient d'abandonner Kaynan, quitte à mourir. Alors, pour les protéger, Kaynan décida de quitter sa famille adoptive. Elle quitta le village de sorciers dans lequel on l'avait emmené des années plus tôt, n'ayant que 13 ans et ne sachant pas où aller. Et c'est alors qu'un ange gardien vint l'aider. Cet ange gardien, c'était la mère de Noriko, Nozomi Osaki. Et elle lui trouva une famille qui acceptait de l'adopter, des humains ce coup-ci, dans une grande ville. Bien que l'ange ne resta pas longtemps aux côtés de la jeune fille, Kaynan n'a jamais oublié celle qui l'avait protégé et aidé. Depuis, elle vit dans une famille d'humains aisée et sans problème. Elle se découvrit une passion pour la musique et la danse, et entra bien vite dans une école d'art musical réputée, n'ayant pas encore obtenu son bac. Malheureusement, même en travaillant énormément, elle ne s'en sortait pas. Et son pouvoir qui l'empêchait d'avoir des relations normales... En effet, elle ne pouvait pas poser les mains sur ses amis sans risquer de voir s'évanouir ces derniers. Même ses professeurs n'étaient pas à l'abri... Alors qu'elle voyait son rêve s'éloigner, ce ne fut pas un ange qui l'aida... Mais un démon. Il se présenta sous le nom de Kenzo Masura. Et la chance sourit enfin à la jeune femme : elle développa un vrai don en danse et en chant, devenant la petite prodige de l'école en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Kenzo venait de la doter d'un énorme talent. En échange, il désirait simplement quelques petits services de sa part. Le pouvoir de la jeune femme semblait intéresser le démon. Mais à cette époque, elle ne se rendit pas compte que cela signifiait qu'elle devait se plier aux ordres de Kenzo et devenir en quelques sortes... son esclave. Son désir de devenir une grande danseuse l'avait aveuglé, à tel point qu'elle était prête à tout pour obtenir ce qu'elle désirait. Et ce n'est que quelques temps plus tard qu'elle comprit ce que voulait le démon : il lui demanda d'utiliser son pouvoir pour tuer des gens. Et jamais il ne lui dévoila pourquoi elle devait tuer les gens. La motivation de Kenzo resta un mystère pour Kaynan. Mais elle n'eut d'autres choix que de se plier aux ordres, sinon elle risquait de perdre tout ce qu'il lui avait permis d'obtenir et ce n'était pas tout, elle risquait pire encore... Alors elle tua. Bien sûr qu'elle s'en voulait. Tous les gens qu'elle a tué continuent de la hanter. Et l'année dernière, elle tua des gens qui lui étaient proches : il s'agissait du frère de son père adoptif humain. Il se trouve qu'il était marié et qu'il avait un enfant, ou plutôt un bébé de six mois. Cette mort fut pire que tout pour elle. Même en un an, elle ne s'en est toujours pas remis. La seule chose qu'elle a trouvé pour essayer de racheter son acte, c'était de prendre soin du bébé et de l'élever comme si c'était le sien. Et voila comment depuis un an, elle est devenue "maman" de remplacement. Aujourd'hui, elle vient tout juste d'obtenir son diplôme d'enseignant avec brillo. Elle a posté plusieurs candidatures pour enseigner la danse et la musique. Et il se trouve que c'est la Magic School, la célèbre école de magie, qui a retenu sa candidature. C'est ainsi que Kaynan Minelli débarque à la Magic School, en tant que professeur d'art musical. Mais elle n'a pas précisé qu'elle arrivait avec un bébé d'un an et demi...


Petit plus : Kaynan a le nom de famille de ses parents adoptifs humains. Le bébé dont elle a la garde s'appelle Amy.


Et maintenant, étape finale... Donnez-nous les codes!

*Code du règlement : validé
*Code contexte : validé
*Code races : validé

Comment avez-vous connu le forum? j'suis la fondatrice


Dernière édition par Kaynan Minelli le Mar 30 Nov - 21:05, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Owen
Fondatrice


Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: Noriiko Shimazu, ancienne Noriko Osaki   Jeu 30 Déc - 20:15

Noriiko Shimazu, 1ère du nom



Nom : Shimazu

Prénom : Noriiko, mais la plupart des gens le prononce tout simplement Noriko, sans le dédoublement de la voyelle

Âge : 19 ans

Date de naissance : 18 Novembre

Classe : Université

Race : Ange. Dans ses veines coule un sang royal, mais elle ne le sait pas. Elle possède deux apparences : l'une humaine et l'autre angélique. L'une et l'autre apparences se ressemblent beaucoup, en fait, il n'y a que la présence d'ailes ou non qui diffère : sous sa forme d'ange, deux immenses ailes d'un blanc pur et éclatant apparaissent dans son dos et lui permettent de voler.

Pouvoir(s) : *Son seul véritable pouvoir est celui de la copie. En touchant une personne avec ses mains(nan, sans blague avec ses mains xD), elle est capable de copier le pouvoir ou les pouvoirs de cette personne. Elle peut aussi avoir accès à la mémoire/aux souvenirs/au passé d'une personne de cette manière. Le problème avec ce "pouvoir" de copie, c'est qu'elle risque aussi de vous voler votre vie : en restant trop longtemps en contact avec une personne, elle peut s'approprier sa personnalité, sa vie entière ainsi que son énergie vitale. Et par la même occasion, entrainer la mort d'une personne. L'autre problème avec ce pouvoir, c'est que du coup, elle peut avoir 1001 souvenirs qui la hantent, et son pauvre crâne a bien du mal à supporter cela.
*Elle possède également le pouvoir du chant : elle peut modeler sa voix, c'est-à-dire qu'elle peut très bien changer de voix lorsqu'elle chante(par exemple, elle peut avoir une voix puissante ou une voix douce...). Elle peut également imiter la voix d'une autre personne. Et puis, son pouvoir fait qu'elle a un énorme potentiel au chant. Elle ne peut pas manipuler les émotions des gens par son chant, mais elle est capable d'apaiser les cœurs et les âmes en peine, tout du moins pendant qu'elle chante. C'est un peu comme si son chant permettait d'oublier la peine, la douleur, ou le chagrin. Mais Noriiko ne se rend pas compte des bienfaits que sa voix peut avoir sur les gens... C'est bien dommage, car cela pourrait l'aider à changer dans le bon sens du terme... Pour terminer avec ce pouvoir, elle a également un grand potentiel pour jouer des instruments.


Description physique : 5 lignes minimums complètes pour décrire le caractère et les loisirs de votre perso
Noriiko est une jeune femme de petite taille pour son âge : elle mesure 1m62. Mais tout ce qui est petit est mignon, n'est-ce pas? Son poids est dans la norme si on le compare à sa taille : 50 kg. Question poids, elle est donc assez fine, on pourrait même dire qu'elle a une taille mannequin. Sa taille et son poids lui permettent d'être relativement agile, souple et rapide. Son physique n'a aucun défaut, mais aucun atout particulier, ce qui fait d'elle une femme dans la norme, tout à fait banale. Ses formes sont assez harmonieuses, n'étant ni disproportionnées ni trop petites. Tout dépend des goûts de chacun bien sûr, mais pour certains elle peut sembler jolie ou mignonne, et pour d'autres complétement banale et sans intérêt. Elle semble de faible constitution, ayant l'air d'une femme frêle et faible. Mais il ne faut pas se fier aux apparences, elle a un tempérament de feu.
Ses cheveux sont de couleur brun, avec de jolis reflets couleur chocolat. Ils sont longs et le plus généralement détachés. On remarque qu'elle a une pince de couleur blanche au sommet de son crâne afin de retenir à l'arrière une mèche de cheveux un peu trop rebelle.
Ses yeux sont de couleur noisette et ont les mêmes reflets couleur chocolat que ses cheveux. Elle a de longs cils naturellement allongés, et cela donne de l'impact à son regard. D'ailleurs, son regard est plutôt froid et il n'incite pas les gens à venir vers elle.
Les traits de son visage sont plutôt fins et délicats, ce qui lui donne un aspect frêle et inoffensif. Son visage est fin, visage parfait chez les Japonais. Sa peau est douce et son teint est plutôt pâle, mais l'est moins que la plupart des Japonaises. Ses lèvres sont plutôt pulpeuses, sans l'être excessivement. Ses doigts sont fins et ses mains sont douces et délicates. Ses jambes sont fines, sans l'être excessivement, et affine sa silhouette. Sa démarche est légère et assurée et elle possède une certaine grâce dans ses déplacements. Sa façon de marcher rappelle parfois des pas de danse de par sa grâce.
Pour terminer, son style vestimentaire. Elle a un style plutôt rock, voir punk-gothique selon ce qu'elle porte. Sa couleur préférée est le noir, tous ses vêtements ou presque sont de cette couleur. Sinon, elle a des vêtements de couleur indigo et un peu de rouge également. Tout dépend de son humeur, elle porte aussi bien jupe comme jean. La plupart du temps, elle porte des boots. Si elle le voulait, elle pourrait porter des vêtements mignons ou tout simple, cela lui irait tout autant. Elle n'est tout simplement plus habituée à s'habiller de manière simple. Si elle s'habille de cette manière, c'est tout simplement pour tenter d'éloigner les gens au maximum.



Caractère (et loisirs) : 5 lignes minimums complètes pour décrire le caractère et les loisirs de votre perso
Si on devait décrire Noriiko en une phrase, ce serait celle-ci : elle a un caractère de chien. En effet, elle n'est pas des plus sociables. Au contraire, elle a le plus grand mal à supporter la foule, et son visage sera marqué d'impatience. Et c'est encore pire lorsqu'on s'adresse directement à elle. Elle n'est pas très aimable, et ne répond que par une phrase, un mot, une monosyllabe, bref, la réponse la plus courte qu'elle peut donner. Elle n'est pas très bavarde, vous l'aurez compris. Elle est du genre solitaire du coup, et donc elle semble distante et froide. Elle peut se montrer très agressive lorsqu'on lui donne ne serait-ce que des conseils. Mieux vaut éviter de lui marcher sur les pieds ou de lui faire des crasses, elle risquerez de vous rendre la pareille en pire, car oui, elle n'est pas du genre à se laisser faire. Elle n'est donc pas du genre à se plier à la volonté des autres, elle n'obéit pas aux ordres qu'on lui donne. C'est donc une vraie tête de mule, elle est toujours hyper-déterminée lorsqu'elle a une idée en tête et n'abandonne jamais. Elle est en plus du genre plutôt impulsive, et agit avant de réfléchir le plus souvent. Elle a un mental de fer, c'est-à-dire qu'elle n'est pas du genre à pleurer ou à s'apitoyer sur son sort. Elle ne se laisse que rarement aller. Bien au contraire, dans n'importe quelle situation, elle préfère aller de l'avant, elle déteste regarder derrière elle et ruminer son passé. Elle déteste les gens qui se plaignent tout le temps, et ne peut pas s'empêcher de leur crier dessus. Elle est en effet très franche, et déteste le mensonge et les geignards. Elle n'hésitera donc pas à dire des vérités blessantes de façon naturelle lors d'une conversation par excès de franchise. Certaines personnes assimilent cela à de la méchanceté gratuite. Elle déteste parler d'elle-même, et de toutes façons, elle n'a pas grand chose à raconter dit-elle. Elle a pris pour habitude de cacher ce qu'elle ressent, elle garde ses sentiments en elle, c'est donc aux autres de deviner. Et généralement, on dit d'elle qu'elle a un cœur de pierre et qu'elle est incapable de ressentir quoi que ce soit. Elle est très intuitive, et bien souvent, ses intuitions se révèlent exactes. Sa confiance n'est pas facile à gagner, Noriiko est très méfiante mais une fois qu'elle vous fait confiance, elle sera d'une loyauté sans faille. Elle est prête à tout pour protéger les êtres qui lui sont chers. C'est une jeune femme libre et indépendante. Elle ne demande jamais rien à personne. Elle est très débrouillarde, et déteste qu'on lui vienne en aide. Et enfin, elle adore s'amuser et faire la fête, c'est dans ces moments-là qu'elle est plus sociable et que vous avez une chance de lui parler sans vous faire rembarrer. Elle sort donc souvent en ville, et surtout le soir pour aller en boîte de nuit, même si elle a cours le lendemain. On pourrait croire qu'elle n'est pas très sérieuse, en réalité, il s'agit simplement d'une histoire de motivation : si elle n'est pas motivée, elle fera le strict minimum sans se casser la tête.
Mais bon, Noriiko n'a pas un mauvais fond, elle n'est pas froide simplement par plaisir. C'est un moyen pour elle de se protéger des autres, car elle ne l'avouera jamais, mais les autres sont pour elle des gens dont il faut se méfier à cause de toutes les méchancetés qu'ils sont capables de faire autour d'eux. En réalité, elle préférerait être gentille et douce avec les autres, mais cela lui fait trop peur de risquer d'être rejetée de nouveau. Elle a en réalité peur du monde qui l'entoure, mais elle préfère faire la fière plutôt que de montrer sa faiblesse.
Concernant ses passions, elle en a plusieurs. La première est sans aucun doute la musique. Elle ne peut pas vivre sans musique. Elle adore écouter de la musique à longueur de journée dès qu'elle peut, et a une voix magnifique, ce qui fait qu'elle chante divinement bien. Sa deuxième passion est l'écriture et l'invention d'histoire. Elle n'écrit jamais ses pensées personnelles, mais elle aime inventer des personnages et les faire évoluer au fil des histoires qu'elle invente. Et enfin, elle adore les animaux. Son truc, c'est de s'occuper des animaux, les soigner, les nourrir, les bichonner. Elle dit souvent que les animaux valent mieux que les humains, car les animaux sont incapables de blesser les gens simplement par méchanceté ou étroitesse d'esprit. Il suffit simplement de s'occuper d'eux et de les aimer pour qu'ils nous aiment en retour, ce qui n'est pas le cas chez les êtres humains.


Histoire : 10 lignes minimums complètes pour l'histoire de votre perso
L'histoire de Noriiko est assez particulière, en particulier à cause des zones d'ombre de son passé, ce dont elle ne peut pas se souvenir car elle était trop jeune et qui explique pourtant ses origines. Seulement, on ne le lui a jamais expliqué. Voici son histoire entière.
Noriiko est née un jour d'automne, un 18 novembre pour être précise, dans un immense château luxueux appartenant à la famille Shimazu. Ses parents étaient tous deux des Anges de sang pur et de rang royal. Ils étaient Roi et Reine, leur enfant naquit donc avec le titre de Princesse. Ils étaient connus de la plupart des Anges et Démons, et étaient considérés comme des gens respectables, leurs paroles étaient quasi-sacrée et on les écoutait très souvent. La petite fille fut nommée Noriiko, dérivé de Noriko qui signifie "fille de loi", car ses parents voulaient qu'elle représente la loi, le respect et l'harmonie au sein des Anges. Mais pour faire original, ils ont ajouté un "i" à son prénom. Noriiko vivait bien dans sa famille, elle était choyée de tous et avait tout pour être heureuse. Mais comme vous le savez, Anges et Démons ne s'entendent pas très bien. L'acte qui changea toute la vie de Noriiko fut provoqué par des Démons qui cherchaient à renverser cet équilibre et cette harmonie au sein des Anges. La famille royale Shimazu reçut plusieurs menaces : des lettres prédisant leur mort, des Anges descendus sur terre furent tués de façon sanguinaire, des disparations eurent lieu dans l'entourage proche de la famille... Alors les parents de Noriiko cherchèrent à protéger leur fille du massacre à venir. Ils décidèrent donc de lui trouver une famille d'adoption, des Humains de préférence, afin que Noriiko puisse être considérée comme une humaine et n'ait plus à être menacée par les Démons. La petite avait à l'époque 3 ans, c'est pour cette raison qu'elle n'a aucun souvenir de ses parents biologiques. Lorsqu'ils eurent repérés une famille humaine qui ne pouvait avoir d'enfant, les Shimazu apportèrent la petite Noriiko chez eux. C'était un soir de neige, en plein mois de Décembre. Orisa et Sesshu(deux prénoms rares, prénoms de sa mère et son père) étaient vêtus d'un long manteau afin de se protéger du froid, et aussi afin de cacher leurs visages. Orisa portait Noriiko dans ses bras. La petite ne comprenait pas ce qui se passait. Les Anges frappèrent à la porte de la famille Sakagami, deux humains n'ayant pas d'enfant car la femme(Miyu)était stérile. Ni l'une ni l'autre famille ne se connaissaient. Les Shimazu donnèrent quelques explications, sans entrer dans les détails. Ils expliquèrent aux Sakagami que leur fille Noriiko était en danger en restant avec eux, et qu'elle avait besoin d'une famille qui prendrait soin d'elle. Sesshu s'empressa d'ajouter que la petite fille développerait sûrement des pouvoirs magiques en raison de son statut d'ange Les Sakagami, bien que ne s'attendant pas à une telle chose, acceptèrent de s'occuper de Noriiko et de l'élever comme leur propre fille. C'est ainsi que Noriiko Shimazu fut adoptée par Miyu et Satoshi Sakagami. Elle a toujours su qu'elle était adoptée, mais en grandissant, elle oublia le visage de ses vrais parents. Les Shimazu devaient venir récupérer leur fille lorsque la situation avec les Démons se serait arrangée, ou tout du moins apaisée, mais ils n'en eurent jamais le temps : ils furent tués, après avoir donné une lettre que les Sakagami devraient remettre à Noriiko lorsqu'elle aurait grandi. Quel est le contenu de cette lettre? C'est un mystère, personne ne l'a jamais ouverte...
Noriiko grandissait, et bien que sachant qu'elle était une enfant adoptée, elle vécut heureuse et aimée par ses parents adoptifs. Le fait de ne pas être la fille biologique de ses parents ne lui posait aucun problème et elle l'acceptait très bien. Elle était intelligente, douce, s'entendait bien avec ses camarades de classes et n'était pas du genre capricieuse. Elle vivait parmi les humains et on la prenait pour l'un d'eux. Elle faisait très attention de ne pas montrer ses ailes. Mais tout se compliqua lorsqu'elle entra au collège : elle découvrit pour la première fois son pouvoir, celui de copier les pouvoirs des autres et d'aspirer les souvenirs et l'énergie vitale des gens. Elle avait 12 ans, elle discutait avec ses amies lorsqu'un garçon la poussa sur l'une de ses amies. C'est lors de ce choc que son pouvoir se manifesta : en touchant son amie, elle aspira sans le vouloir une partie de son énergie vitale et vit défiler dans sa tête tous les souvenirs de cette dernière. Son amie tomba dans le coma pendant plusieurs mois, et les autres enfants se mirent à rejeter Noriiko, la traitant de sale sorcière, disant qu'elle était une meurtrière... A partir de ce jour-là, son caractère se mit à changer. Cela lui avait fait beaucoup de mal d'être rejetée de la sorte, et elle se forgea une carapace, de peur d'être de nouveau rejetée. Elle adopta un style vestimentaire plus sombre également, ce qui n'améliora pas ses relations avec les autres humains de son collège. Pire, avec son nouveau look, on disait d'elle qu'elle était le mal en personne, une sorcière qui pouvait tuer tout le monde, qui jetait des sorts aux autres avec ses mains, qu'il ne fallait pas se laisser toucher par elle, etc... On l'évitait comme la peste. Les Sakagami n'étaient pas aveugles, et savaient ce qui se passait. Ils décidèrent de déménager, afin de recommencer à zéro, pour laisser une seconde chance à la petite fille. Mais cela n'avait pas suffi : un an et demi plus tard, il se produisit un incident similaire avec les pouvoirs de Noriiko. Elle fut de nouveau rejetée. Ses parents adoptifs cherchèrent un moyen d'aider leur fille, et ils entendirent parler de la Miwashi School, une école de magie où des êtres comme Noriiko apprenaient à maitriser leurs pouvoirs. Il apparaissait clairement que Noriiko avait besoin de maitriser son pouvoir avant de pouvoir reprendre une vie normale. La petite avait 14 ans. Lorsque Miyu et Satoshi lui parlèrent de cette école, elle refusa en bloc leur proposition d'intégrer l'établissement. "J'suis pas une bête de foire. J'ai pas envie d'aller dans une école de monstres!", répondit-elle. Cette phrase en dit long sur ce qu'elle pense d'elle. Elle était... un monstre. C'est bien ironique, elle qui est de l'une des races les plus pures qui existent. Les Sakagami renoncèrent à cette idée dans un premier temps. Mais ils se rendirent compte que la situation de Noriiko ne s'améliorait pas. Au contraire, elle n'avait plus de vie sociale, les seuls êtres vivants qu'elle fréquentait encore étaient des animaux. Elle s'intéressait à l'écriture et à la musique, car cela lui permettait d'oublier un instant ses peines. L'année de ses 16 ans, les Sakagami l'inscrivirent tout de même à la MIwashi School, ce que l'adolescente prit très mal : elle fit une fugue et n'intégra pas l'établissement. Elle figurait sur les listes, mais elle n'y mit pas les pieds, donc elle fut considérée absente pendant 3 ans. Durant 3 ans, elle n'est pas rentrée chez elle : elle est effectivement allée dans la ville de Miwashi, sans pour autant intégrer l'école. Elle n'était pas une Sorcière. Sachant ce que cela représentait, elle ne voulait pas être considérée comme telle. Et puis, elle se décida finalement à entrer dans cette école qu'elle observait de loin, la Miwashi School. C'était sans doute la seule chance qu'il lui restait de pouvoir reprendre une vie à peu près normale. Elle a encore du mal à accepter son statut d'ange et ses pouvoirs, mais elle n'a pas la choix et doit vivre avec. Elle ne savait pas ce qui l'attendait dans cette école, mais elle tenta l'expérience...



Petit plus : Vous l'aurez compris, elle a de nombreuses choses à apprendre sur elle-même.

Et maintenant, étape finale... Donnez-nous les codes!
*Code du règlement : ok
*Code contexte : ok
*Code races : ok

Comment avez-vous connu le forum? Je suis la fondatrice, Noriko Osaki. Mais j'ai fait partir Noriko car elle m'ennuyait et voici donc Noriiko, sa remplaçante xD

_________________
"I only miss you when I'm breathing, I only need you when my heart is beating.
Without your love don't know how I survive, it's you that's keeping me alive..."




Dernière édition par Noriiko Shimazu le Sam 19 Mar - 18:56, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Naomi Owen
Fondatrice


Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: Noriiko Shimazu, professeur d'anglais complétement tarée   Ven 1 Avr - 11:08

Noriiko Shimazu, 2ème du nom


Spoiler:
 


Informations générales

Nom : Shimazu, au titre de mademoiselle, ce n'est pas encore une madame xD

Prénom : Noriiko, mais la plupart des gens le prononcent tout simplement Noriko, sans le dédoublement de la voyelle

Âge : 22 ans

Date de naissance : 18 Novembre 1989

Classe : Toutes sections confondues : elle est Professeur d'anglais en matière principale et gère le club d'art musical pour dépanner. En effet, elle a des prédispositions naturelles pour la musique et la danse. Elle est également la nouvelle professeur principale du lycée, en remplacement de Valérian Ambrosius, son prédécesseur disparu.

Race : Sirène. Elle est issue sans le savoir d'une famille royale. Il y a peu de différences entre son apparence humaine et son apparence sirène. La seule chose qui diffère est la présence d'une queue de poisson à la place de ses jambes lorsqu'elle entre dans l'eau. Sa queue est de couleur bleu foncé.

Pouvoirs : *Noriiko possède le pouvoir du chant : elle peut modeler sa voix, c'est-à-dire qu'elle peut très bien changer de voix lorsqu'elle chante(par exemple, elle peut avoir une voix puissante, une voix rauque ou une voix douce...). Elle peut également imiter la voix d'une autre personne. Et puis, son pouvoir fait qu'elle a un énorme potentiel au chant. Son chant a un effet magique sur les gens, il lui permet de contrôler les émotions des gens, de leur faire ressentir ce qu'elle souhaite. Disons qu'elle manipule les émotions des gens par sa voix. Elle ne sert jamais de son pouvoir à mauvais escient. Elle essaie plutôt de faire ressentir de la joie ou de l'apaisement aux gens. Pour terminer avec ce pouvoir, elle a également un grand potentiel pour jouer des instruments.
*Noriiko possède le pouvoir de prémonition. Ses prémonitions portent sur le passé, le présent et le futur. Celles portant sur le passé sont fiables à 100%, celles sur le présent sont fiables la plupart du temps mais ne sont pas à l'abri d'erreurs. Quand à celles portant sur le futur, elles sont fiables à 50%, elle a une chance sur deux de se tromper. Le futur est incertain, une personne peut très bien changer son avenir en prenant une décision différente de celle annoncée par une vision. Ses prémonitions arrivent dans son sommeil, pendant ses rêves, ou bien en touchant un objet ou une personne. Le hic, c'est qu'elle a l'impression de réellement vivre ses visions : en fait, c'est comme si elle vivait la scène depuis le corps de son futur elle si ça la concerne, et depuis le corps de la personne dont il est question dans la vision. Donc elle ressent les émotions de ses visions et il n'est pas rare qu'elle craque après en avoir eu une. Il se peut même qu'elle soit réellement blessée à la suite d'une prémonition particulièrement violente.






Qui est vraiment votre personnage?

Description physique : Noriiko est une jeune femme de petite taille pour son âge : elle mesure 1m55, ce qui est en-dessous de la moyenne de taille chez les femmes japonaises(1m60). Son poids est dans la norme si on le compare à sa taille : 45 kg. Question poids, elle est donc assez fine, on pourrait même dire qu'elle a une taille mannequin. Sa taille et son poids lui permettent d'être relativement agile, souple et rapide. Son physique n'a aucun défaut, mais aucun atout particulier, ce qui fait d'elle une femme dans la norme, tout à fait banale. Ses formes sont assez harmonieuses, n'étant ni disproportionnées ni trop petites. Tout dépend des goûts de chacun bien sûr, mais pour certains elle peut sembler jolie ou mignonne, et pour d'autres complétement banale et sans intérêt. Elle semble de faible constitution, ayant l'air d'une femme frêle et faible. Sa démarche est légère et assurée et elle possède une certaine grâce dans ses déplacements. Sa façon de marcher rappelle parfois des pas de danse de par sa grâce.

Ses cheveux sont de couleur blond doré et le plus souvent détachés, retombant en une belle cascade dorée sur ses épaules. Ses cheveux sont doux et soyeux et le fait de les détacher révèle toute la beauté de Noriiko. Ils sont très longs et lui arrivent en bas de dos. Il arrive qu'elle se les attache pour ne pas être gênée, surtout pendant ses cours. Elle se fait des chignons, des couettes, des tresses, des queues de cheval, etc. Bref, toutes les coiffures que sa chevelure lui permet de faire.

Ses yeux sont de couleur bleu ciel. Ses cils sont naturellement légèrement allongés sans l'être de manière démesurée et mettent en valeur ses yeux. Son regard est assez attirant à cause de la jolie couleur de ses yeux, comparable à une immense ciel sans nuage dans lequel on a envie de se perdre, et de ses longs cils, qui donnent de l'impact à son regard. Ses yeux peuvent être empreints de toutes sortes d'émotions, mais dans tous les cas, son regard est celui d'une personne qui aime la vie. Son regard est pétillant.

Les traits de son visage sont plutôt fins et délicats, ce qui lui donne un aspect frêle et inoffensif. Son visage est fin, visage parfait chez les Japonais. Sa peau est douce et plutôt pâle. Ses doigts sont fins et ses mains sont douces et délicates. Ses jambes sont fines, sans l'être excessivement, et affine sa silhouette.

Terminons avec son style vestimentaire. C'est compliqué... disons qu'elle n'en a pas vraiment. Elle s'habille généralement de manière décontractée, de telle sorte qu'elle soit libre de ses gestes et qu'elle se sente à l'aise. Mais elle aime rajouter une touche de féminité dans ce qu'elle porte, même une touche discrète, que ce soit une couleur féminine, une robe féminine, des chaussures féminines, etc. Vous ne la verrez pas habillée en bimbo, ni même avec des robes/des jupes courtes, ce n'est pas son style. Elle porte à la perfection n'importe quel vêtement, son physique lui permet de mettre ce qu'elle veut sans paraitre ridicule ou artificielle. Elle est toujours très naturelle. Elle porte très peu d'accessoires, voir pas du tout.



Caractère et loisirs : Noriiko n'est pas une professeur comme les autres : avec elle, les cours ne seront jamais ennuyeux! Elle est pour le moins originale, autant dire qu'elle a un sacré grain de folie. Elle aime rendre ses cours le plus amusant possible, afin de capter l'attention d'un maximum d'élèves. C'est pour elle le meilleur moyen pour qu'ils apprennent quelque chose. Elle est très dynamique, que ce soit en cours ou en dehors des cours. Elle est même hyperactive et déteste l'ennui, elle peut aller jusqu'à se surcharger de travail pour s'occuper et faire quelque chose d'utile. Elle fait tout ce qu'elle peut pour être une professeur digne de ce nom, une professeur qui permet à ses élèves de progresser. Elle est patiente et préfère expliquer plusieurs fois la même chose pour être sûr que ses élèves comprennent. Elle n'aime pas beaucoup les fouteurs de bazar qui la poussent à bout, mais au lieu de donner des punitions ou de distribuer des heures de colle, elle préfère employer d'autres méthodes. Par exemple, si un élève discute pendant son cours, elle peut lui faire faire le tour du campus en courant, ou bien elle peut lancer un effaceur à tableau plein de craie dans le visage de l'élève concerné. Enfin, ce ne sont que des exemples, il y a pire. Bon, il lui arrive aussi de distribuer des heures de colle. Il n'est pas rare qu'elle se laisse tutoyer par ses élèves, elle trouve cela plus convivial et moins formel. Et puis, c'est une pensée un peu tordue, mais le fait qu'on la vouvoie lui donne l'impression d'être vieille, c'est aussi pour cela qu'elle tient au "mademoiselle" et non pas "madame".

Bon, passons à son attitude en dehors des cours. Noriiko est une sacrée bout-en-train, elle est très dynamique et elle pète toujours la forme. Elle est pleine de vie donc. Elle est assez extravertie, voir très extravertie. On pourrait croire que tous les profs sont sages et calmes, eh bien pour elle, on ne peut pas dire que ce soit le cas : de par sa vitalité, on pourrait la croire encore adolescente. Elle est toujours joyeuse, gentille, chaleureuse et souriante. Si elle ne sourit pas, c'est qu'elle a un problème. Enfin, elle ne vous dira jamais quel est son problème car elle est plutôt renfermée et déteste que les autres s'apitoient sur son sort ou se fassent du soucis pour elle. Alors elle aime régler ses problèmes toute seule, pour ça, elle est débrouillarde et pas pleurnicharde. Beaucoup la qualifie de tarée, dans le sens fo-folle. En effet, elle est toujours prête à déconner, à faire la fête, à s'amuser entre ami(e)s, etc. Elle est un peu espiègle et aime rire. Elle a toujours des idées de sorties "amusement", "détente", etc. D'ailleurs, elle se met souvent dans des situations ridicules rien que pour s'amuser. Mais le ridicule ne tue pas et elle se fiche pas mal que d'autres se moquent d'elle. Vous seriez surpris de ce qu'elle peut faire dans ce sens... et même devant ses élèves! Elle est téméraire et a un petit côté casse-cou, elle aime les sensations fortes et tente toutes sortes de choses pour s'amuser... comme du saut à l'élastique si l'occasion s'en présentait. Mais n'allez pas croire qu'elle ne fait pas son travail, elle est sérieuse quand il le faut et fait son travail comme il faut sans jamais s'en plaindre. Et puis, elle aime les choses bien faites, alors elle prend son temps. C'est pareil en amour, elle aime prendre son temps.

Ses relations amoureuses, parlons-en : elle est du style romantique et fleur bleue. Certes, c'est un peu vieux jeu le diner au restaurant pour déclarer sa flamme, mais c'est le genre de choses qu'elle apprécie. Elle aime les hommes fidèles, car elle est elle-même très fidèle et n'oserait jamais tromper l'homme avec lequel elle sort. Elle ne supporte donc pas l'infidélité et elle coupera les ponts à l'instant où elle l'apprendra. Elle est aussi plutôt jalouse et n'aime pas beaucoup qu'une autre femme tourne autour de son petit-ami. Elle est aussi un peu cœur d'artichaut sur les bords, elle peut très vite tomber amoureuse d'un homme. C'est en quelques sortes un coup de foudre, mais cela ne dure jamais très longtemps. Et puis, ce n'est pas parce qu'elle tombe vite amoureuse qu'elle déclare vite sa flamme! Elle préfère attendre d'être sûre de ses sentiments avant de commencer les choses sérieuses. Et généralement, elle sent au fond d'elle-même si ce ne sera qu'une amourette de passage ou une histoire plus longue. Elle se tournera d'ailleurs vers les histoires plus longues. Cependant, il lui est déjà arrivé d'avoir de aventures d'un soir car elle se sentait seule. C'était pour elle un moyen pour essayer de combler sa solitude.

Bon, après avoir parlé de sa vision de l'amour, passons à d'autres choses. Sa vision de l'amitié par exemple. Ses amis sont pour elle comme sa deuxième famille. Elle leur est très fidèle et loyale. Elle est aussi très protectrice envers ses proches et ne tolère pas qu'on leur fasse du mal. Elle aime voir ses amis heureux et ne peut s'empêcher de se sentir frustrée ou triste pour ses amis lorsqu'ils sont malheureux. Elle aime aussi les aider du mieux qu'elle peut lorsqu'ils ont des problèmes, que ce soit en leur donnant des conseils, en les réconfortant ou en les distrayant. Voir ses proches heureux est pour elle une source de bonheur. En revanche, s'il y a bien une chose qu'elle ne supporte pas de la part de ses amis, c'est la trahison : elle ne supporte pas que ses amis lui fassent une crasse, lui cassent du sucre sur le dos, etc. Elle a les plus grandes difficultés du monde à pardonner cela.

Ensuite, continuons avec son caractère. Hormis son côté fo-folle et pleine de vie, elle est aussi une personne digne de confiance. Elle est toujours à votre écoute, vous prêtant en permanence une oreille attentive, que vous soyez son ami ou qu'elle ne vous connaisse pas, qu'elle vienne de vous rencontrer ou non, etc. Et elle tentera de vous aider comme elle peut. Elle est très généreuse et serviable, et parfois, elle confond bêtise et générosité. Elle pense plus souvent aux autres qu'à elle-même. Elle est donc naïve, très naïve et ne se méfie pas des gens. Alors elle accorde sa confiance trop vite et parfois, cela peut se révéler être une mauvaise chose. Elle ne voit le plus souvent que les qualités des gens. Elle est très optimiste et c'est rare qu'elle broie du noir ou qu'elle soit pessimiste. Elle a une grande force de caractère et est très déterminée. Elle n'abandonne jamais et va toujours jusqu'au bout de tout ce qu'elle entreprend. Cependant, elle sait reconnaitre ses erreurs et ne s'entête pas lorsqu'elle se rend compte qu'elle fait une erreur. Elle peut faire preuve de maladresse, non pas dans ses paroles, mais plutôt dans ces actes. Il lui arrive souvent de glisser sur une peau de banane et de faire des bourdes car elle est un peu distraite et tête en l'air. Elle est extrêmement pacifique et déteste la violence. Elle estime qu'il existe d'autres moyens pour régler ses problèmes ou pour s'exprimer. Elle est assez franche et dit ce qu'elle a à dire, mais elle ne veut pas blesser les gens alors elle fait toujours attention avec les mots et à la manière dont elle va dire une vérité qui pourrait être blessante. Elle est très curieuse et n'hésite pas à poser des questions. Cependant, elle prend des gants lorsqu'il s'agit de questions personnelles. Ah, et pour finir, elle est une jeune femme naturelle et agit sans se poser de questions sur le "que va-t-on penser de moi?", etc.

Concernant ses passions, elle en a plusieurs. La première est sans aucun doute la musique. Elle ne peut pas vivre sans musique. Elle adore écouter de la musique à longueur de journée dès qu'elle peut, et a une voix magnifique, ce qui fait qu'elle chante divinement bien. Sa deuxième passion est l'écriture et l'invention d'histoire. Elle aime inventer des personnages et les faire évoluer au fil des histoires qu'elle invente. Sa troisième passion est la cuisine et elle se débrouille plutôt pas mal. Ensuite, elle voue une véritable passion à la langue anglaise et ne peut s'empêcher de vouloir transmettre cet amour de la langue à ses élèves, par le biais de l'enseignement. Voila pourquoi elle est devenue prof d'anglais. Et enfin, elle adore les animaux. Son truc, c'est de s'occuper des animaux, les soigner, les nourrir, les bichonner.



Histoire :
Prologue
La première chose à savoir est que Noriiko a perdu la mémoire concernant les 8 premières années de sa vie. Elle n'arrive pas à se rappeler du visage de ses vrais parents, mais quelques images confuses de son passé lui reviennent de temps en temps en mémoire, sans qu'elle arrive à les mettre en ordre et à leur donner un sens. Tout ce qu'elle sait, c'est que ses parents biologiques sont sans aucun doute des Sirènes, car elle-même en est une. Il y a deux ou trois petites choses dont elle est sûre, comme par exemple son patronyme et sa date de naissance : aussi loin qu'elle arrive à se souvenir, elle a toujours porté un médaillon autour de son cou. Sur ce dernier est inscrit son nom : Noriiko Shimazu, et au verso de ce médaillon est inscrit sa date de naissance : 18-11-1989. Voici maintenant l'histoire complète de Noriiko, un passé dont elle ne soupçonne même pas l'existence...

Chapitre 1 : Un passé oublié
Noriiko est née dans un royaume sous-marin de l'Océan Pacifique. Ses parents étaient deux ondins et étaient Roi et Reine de cet Océan. Ils étaient très respectés des leurs, on les écoutait toujours et leur parole était considérée comme sacrée. Dans le monde sous-marin, il existe plusieurs familles royales, une pour chaque Océan et Mer et une autre, une famille toute puissante qui dirige depuis un endroit inconnu toute la surface maritime de la terre. Noriiko fait donc partie sans le savoir de l'une de ces familles royales, mais ce n'est pas la plus importante. Elle a vécu 8 ans dans cet océan, où elle vivait heureuse entourée de sa famille qui l'aimait et la choyait. Elle ne manquait de rien et a toujours été très heureuse. Elle était fille unique et on l'élevait en parfaite jeune fille pour qu'un jour, elle devienne Reine de l'océan pacifique à son tour. Mais elle n'avait pas à se plaindre, elle pouvait s'amuser comme tous les enfants de son âge et ses parents veillaient à ce qu'elle soit toujours joyeuse. Cependant, toute bonne chose a une fin et on ne peut apprécier les bons moments que si l'on connait des choses difficiles. Un drame se produisit et bouleversa cette paisible vie...

Chapitre 2 : La révolution
Une révolution se préparait au fin fond de l'Océan Pacifique. Les Sirènes cherchaient à renverser la famille royale, pour des raisons complétement fausses : ils disaient que la famille royale les oppressaient, qu'ils vivaient sous une dictature, etc., alors que le rôle des Shimazu était simplement de faire régner la paix dans cet océan. Ils avaient plus un titre honorifique qu'autre chose et leurs paroles étaient porteuses de paix. En aucun cas ils ne cherchaient à imposer une dictature. Cette fausse idée a été lancée par un ondin vil et malhonnête, qui cherchait à renverser la famille royale par vengeance. En effet, il était auparavant conseiller du Roi, mais il a été démis de ses fonctions suite à son larcin : il a dérobé l'argent publique qui devait servir à faire des travaux de rénovation pour son compte personnel. Il n'a jamais supporté son renvoi et il avait trouvé un prétexte pour se venger. C'était lui le chef de file de la révolte. Et ce qui devait arriver arriva : les sirènes cherchèrent à pénétrer dans le palais royal afin d'y tuer les Shimazu. C'était un jour comme les autres, bien que la famille royale redoutait un acte de ce genre. Les rebelles pénétrèrent dans le palais, saccageant tout sur leur passage. C'était comme si le désir de tuer les rendaient fous. Des cris de terreur retentirent dans tout le palais : les domestiques qui se trouvaient là furent tués. Les Shimazu cherchèrent à s'enfuir par des issues de secours. Malheureusement, ils se retrouvèrent coincés dans l'une des chambres du palais, n'ayant aucune issue : sauter par la fenêtre était inenvisageable. La petite Noriiko, qui n'avait alors que 8 ans, ne comprenait pas grand chose à la situation. Tout ce qu'elle savait, c'était que ses parents avaient peur et cela augmentait sa panique. Et alors que les rebelles tentaient de forcer la porte, l'un des derniers domestiques survivants ouvrit une porte dans le mur. Malheureusement, il ne put sauver que Noriiko : c'était trop tard pour le Roi et la Reine, qui étaient encerclés par les rebelles. Il emmena la petite dans un passage secret, qui menait aux chambres des domestiques. Il intima à Noriiko de se taire. Le roi et la reine avaient péri sous les coups des rebelles...

Chapitre 3 : Une nouvelle vie
Noriiko était désormais la seule Shimazu encore en vie. Si le domestique n'avait pas été là, elle aurait péri elle-aussi. Mais alors se posa le problème de la survie de la petite, qui n'avait que 8 ans. Elle venait de perdre sa famille et devenait du même fait la dernière héritière du trône du royaume de l'Océan Pacifique. Mais il était impossible pour elle de rester ici au vu de la situation, au risque de se faire tuer elle-aussi. Il était même sûr qu'en restant ici, les rebelles la retrouveraient et la tueraient. Le domestique qui l'avait sauvé ne vit qu'une solution possible : envoyer Noriiko sur terre, là où les sirènes ne pourraient pas la retrouver. En effet, Noriiko faisait partie de la moitié de sirènes qui possédait des jambes humaines une fois sortie de l'eau. Mais une fois sur terre, qui prendraient soin d'elle? Elle était encore une enfant et ne pourraient pas survivre livrée à elle-même. La petite fut alors transportée au Japon, à Kobé. C'est là-bas que furent effectuées toutes les démarches administratives, tel que la création de son identité humaine. Sur terre, ses parents étaient morts dans un crash d'avion alors qu'ils étaient en voyage d'affaires. On décida de la placer dans un foyer, qui l'envoya ensuite dans une famille d’accueil. La mémoire de Noriiko fut effacée, afin de la protéger contre les dangers des sirènes qui cherchaient à la tuer elle-aussi. Tout a été fait pour qu'on ne retrouve pas sa trace et qu'elle puisse vivre en paix. C'est donc pour cette raison qu'elle n'a aucun souvenir de sa vie sous-marine. Puis la famille d'accueil dans laquelle elle était décida de l'adopter définitivement, car ils s'étaient attachés à cette petite fille, bien plus qu'ils n'auraient dû malgré leur différence : ils n'étaient qu'humains et ils savaient qu'elle était une Sirène, qu'elle avait une queue de poisson à la place des jambes à chaque fois qu'elle entrait dans l'eau. Mais ils l'aimaient malgré tout. C'est ainsi qu'elle put trouver l'amour parental dans une famille humaine et vivre heureuse dans cette nouvelle vie.

Chapitre 4 : Entre Humaine et Sirène
Noriiko vivait bien sur Terre, elle ne manquait pas d'amour et vivait dans une famille modeste, les Nakamura. Elle a toujours gardé son nom d'origine, Shimazu. Depuis qu'elle était arrivée sur Terre, elle portait un médaillon autour du cou, indiquant sa date de naissance. Elle vivait donc à Kobé et après un petit temps d'adaptation à sa nouvelle vie, elle put enfin aller à l'école avec les autres enfants de son âge. Elle se mêlait donc aux humains sans rechigner et sans comprendre quelle différence il y avait entre elle et eux. Elle se croyait comme eux, ou plutôt elle pensait que tout le monde était comme elle. Ses parents adoptifs ne savaient pas vraiment à quoi s'attendre avec Noriiko. Elle était Sirène, mais ils ne savaient pas quelles conséquences cela aurait sur sa croissance, sur ses relations avec les autres, sur sa "normalité" par rapport aux humains. Au début, tout se passait bien, Noriiko s'était bien intégrée. Ce n'est qu'en entrant au collège que son statut de Sirène lui posa des problèmes. Elle avait alors aux environs de 12/13 ans. D'abord, elle se fondit dans la masse, elle semblait être quelqu'un de normal. Puis un jour, il y eut une sortie scolaire... à la piscine. Lorsqu'elle en parla à ses parents adoptifs, ils lui dirent qu'elle ne pourrait pas y participer et qu'ils feraient un mot expliquant qu'elle ne devait pas entrer dans la piscine. Le jour de la sortie arriva. Noriiko prit le mot de ses parents... mais ne le montra pas aux enseignants, car elle voulait s'amuser comme tout le monde. Seulement voila : elle entra dans l'eau et ses jambes se transformèrent en une queue de poisson bleu ciel. C'est là qu'elle comprit quelle différence il y avait entre elle et les Humains. Les autres adolescents se mirent à hurler de peur, les maitres-nageurs criaient qu'il fallait sortir de la piscine au plus vite et s'enfuir. La jeune fille fut traitée de monstre, de bête de foire, de chose hideuse et encore d'autres noms. C'est alors qu'elle se rendit compte qu'elle était différente : elle qui avait toujours cru que les Humains étaient comme elle, elle se rendit compte de son erreur. Elle comprit pourquoi ses parents lui avaient interdit d'entrer dans l'eau : ils craignaient cette émeute. Ce jour changea la manière de vivre de Noriiko...

Chapitre 5 : La Sirène malheureuse
Le fait que Noriiko se soit transformée en Sirène devant des Humains provoqua une panique terrible en ville. Partout on disait qu'un monstre rôdait, que le diable avait pris possession d'une adolescente et qu'il fallait l'éviter le plus possible. Ceci obligea la famille adoptive de Noriiko a déménagé. Ils emménagèrent donc à Kyoto, là où se trouvait une partie de la famille Nakamura. C'est ainsi que Noriiko put de nouveau tenter sa chance sur Terre. Mais cette fois-ci, elle avait compris son erreur et ne voulait pas la reproduire. Elle décida donc de cacher à tout prix son statut de sirène. Cela changea son rapport à l'eau : toutes les sirènes aiment l'eau, Noriiko incluse. Mais en même temps, elle avait peur de l'eau, peur de se transformer devant les autres à cause de l'eau, peur d'être de nouveau rejetée. L'eau était aussi synonyme de rejet pour elle. Voila comment elle décida en quelques sortes de renier une partie d'elle. A cette époque, elle voulait être Humaine et n'assumait d'être un ondin. Et une nouvelle fois, elle réussit à s'intégrer parmi les humains. Cette fois-ci, tout se passait bien. Elle faisait attention de bien cacher son secret. Elle pensait que si elle s'intégrait, elle serait heureuse. Mais c'était une erreur : elle n'était pas heureuse. Cette période de sa vie fut celle où elle fut la plus malheureuse. Elle s'aperçut que ce qu'elle voulait, c'était se faire accepter comme elle l'était sans devoir cacher ses dons de sirène, ce qui était impossible parmi les humains. Ses parents adoptifs voyaient bien qu'elle n'était pas heureuse. Alors ils cherchèrent un moyen pour elle de vivre sans devoir se cacher. Il leur fallut du temps, mais ils finirent par trouver un endroit où elle pourrait assumer pleinement d'être Sirène : une petite communauté d'Ondins aux États-Unis, en Californie, vivait dans un internat spécialement prévu pour eux, sans que les humains ne s'en inquiètent. Eux ne savaient pas parler anglais, mais Noriiko avait des bases car c'était une langue qu'elle apprenait au collège. Ils parlèrent à Noriiko de cette communauté et décidèrent ensemble que seule elle pouvait aller aux États-Unis...

Chapitre 6 : Voyage en Californie
L'année de 16 ans fut une vraie renaissance. Cette année-là, ses parents l'inscrivirent dans cet internat spécial en Californie. Bien qu'elle était triste de quitter les Nakamura, elle savait au fond d'elle que c'était la meilleure solution. Et après le vol Osaka-California, la voila arrivée dans cette communauté. Bien sûr, au début, cela lui semblait étrange de pouvoir enfin dévoiler sa véritable apparence. Mais elle s'y fit très vite et se plaisait dans cet internat d'Ondins, où elle put enfin se faire de vrais amis. Là-bas, les Ondins allaient dans les mêmes écoles que les Humains, à condition de cacher leur apparence aquatique lorsqu'ils sortaient de l'internat. C'était la principale règle : dans l'internat, n'hésitez pas à montrer que vous êtes un Ondin, mais une fois à l'extérieur, ne le montrez pas aux Humains sous peine d'être renvoyé. Noriiko a donc continué ses études en Californie, mais a dû s'adapter à la langue anglaise. Elle avait déjà quelques bases, mais ce voyage lui a permis d'apprendre à parler anglais couramment en seulement quelques mois. C'est à partir de ce moment-là que s'est développé sa passion pour cette langue. Plus elle parlait anglais, plus elle aimait cette langue aux sons si doux et si différents du japonais. Au fil des années, l'idée de devenir professeur d'anglais en retournant vivre au Japon près des membres de sa famille adoptive fit son chemin dans l'esprit de la jeune fille. C'est ainsi qu'après avoir obtenu son bac, elle entra dans une fac d'anglais pour préparer un diplôme dans le professorat, tout en continuant de vivre à l'internat. Pendant tout ce temps, elle garda le contact avec sa famille, leur envoyant des lettres et leur téléphonant souvent. Elle revenait souvent à Kyoto pour passer les vacances. Les Nakamura ne pouvaient que se réjouir du bonheur de Noriiko, même si elle leur manquait.

Chapitre 7 : Retour au Japon
Noriiko avait maintenant 22 ans. Cela faisait 6 ans qu'elle était en Californie et elle savait parler parfaitement anglais désormais. Elle avait enfin obtenu son diplôme de professeur et allait pouvoir retourner chez elle, à Kyoto. Le seul problème était de trouver une place de titulaire. De plus, un autre problème s'y ajouta : elle ne voulait se cacher en prétendant être humaine alors qu'elle était une sirène. Elle voulait pouvoir montrer sa véritable apparence sans qu'on la prenne pour une monstre. Une seule chose était donc envisageable : enseigner l'anglais dans une école de magie inter-raciale. C'est ainsi qu'elle se mit en quête d'école de magie dans l'archipel japonais. Elle rentra chez ses parents adoptifs et envoya des CV dans toutes les écoles de magie qu'elle avait trouvé. Les réponses se firent attendre. Entre-temps, elle devait faire attention de ne pas révéler son statut de sirène. Elle ne voulait pas vivre un nouveau rejet. Mais ce qu'elle ignorait, c'était qu'en allant en Californie, un Ondin rescapé de la révolution sous-marine dans l'Océan Pacifique, il y avait maintenant plus de 10 ans de cela, avait reconnu Noriiko. Il avait reconnu en la jeune femme les traits de la jeune héritière du trône, âgée à cette époque de 8 ans. Et il n'allait pas taire ce qu'il avait vu... Il retourna dans l'Océan Pacifique, qui avait bien changé depuis la révolution. Auparavant royaume harmonieux et prospère, il était devenu un océan de malheur. L'Ondin qui avait déclenché la révolution était monté sur le trône et cela faisait 14 ans qu'il régnait tyranniquement sur cet océan. Les Sirènes étaient lasses de ce règne qui n'avait que trop duré, et en venaient à regretter la révolution. Alors lorsqu'un Ondin de Californie arriva et annonça que Noriiko Shimazu, héritière au trône, était toujours en vie, cela redonna espoir à toutes les Sirènes de l'océan, qui espéraient qu'elle reviendrait pour que le royaume redevienne ce qu'il était. La rumeur fit le tour de l'Océan et ne tarda pas à arriver aux oreilles du Roi tyrannique, qui se jura de tuer cette Noriiko avant qu'elle ne revienne prendre la place de Reine...

Epilogue
Finalement, Noriiko reçut plusieurs réponses négatives pour devenir professeur dans une école de magie. Il y avait en tout environ une dizaine d'écoles de magie dans tout l'archipel, mais il fallut du temps avant que n'arrive une réponse positive. La première école à l'accepter fut la Miwashi School. Et ce n'était pas n'importe quelle école : c'était la plus grande et la plus prestigieuse école de magie du Japon et du monde. Il ne lui fallut pas longtemps pour rassembler ses affaires et prendre un vol en direction de l'île Okushiri, où une nouvelle page de son existence allait commencer... Mais les démons de son passé guettent : pendant que certains cherchent à la tuer pour l'empêcher de reprendre le trône du Pacifique, d'autres la cherchent pour la ramener dans cet Océan, afin qu'elle puisse reprendre la place qui lui est dû... Que se passera-t-il?




Informations personnelles

Prénom : Noëmie alias Nori ou Nono


Avez-vous déjà fait du RP? : Ben oui!


Comment avez-vous connu le forum : Hum... peut-être parce que je suis la fonda? xD


Code du règlement : Ok
Code du contexte : Ok
Code races : Ok



Dernière édition par Noriiko Shimazu le Ven 24 Juin - 12:56, édité 53 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Naomi Owen
Fondatrice


Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: Lucifer, le roi des démons et l'amoureux d'Alyss   Ven 17 Juin - 14:29

Lucifer


Avatar :

Possibilité de choisir un autre avatar, le proposé à Alyss avant. Pour avoir l'image en grand ou pour avoir le nom du personnage sur l'image contacter Alyss.
Ps: L'image à changer de l'image initial, il y auras donc dans la description physique écrite des choses à modifier.


Nom : Leister(vous pouvez en changer), mais ce n'est qu'un nom d'emprunt. Son vrai nom? C'est un mystère

Prénom : Stephen(vous pouvez en changer), mais encore une fois, ce n'est qu'un faux prénom. Sa véritable identité : Lucifer, le dieu et roi des démons en quelques sortes!

Age : il semble avoir aux environs de 25 ans, mais il est en réalité aussi vieux que le monde

Date de naissance : inconnue

Classe : [à vous de voir]

Race : Démon, et pas n'importe lequel : le plus puissant d'entre tous, celui dont le sang est le plus pur, le créateur de tous les autres.

Pouvoir(s) : [à vous de voir]

Description physique : 5 lignes minimums complètes pour décrire le physique de votre perso

[exemple de description physique, vous pouvez en refaire une vous-même]

Stephen est de grande taille, il mesure 1m91. Son poids est idéal pour sa taille, il n'est ni trop fin ni trop gros. Il a en revanche une masse musculaire impressionnante, que l'on distingue nettement sous son t-shirt. De par sa carrure, il est impressionnant. En étant aussi grand, il pourrait sembler dégingandé, être vouté ou quelque chose comme ça mais il n'en est rien : il est très gracieux et ses mouvements sont assurés et totalement fluides. Il se tient toujours droit, presque d'une allure royale devrais-je dire. Il a tout du démon parfait : grand, beau, gracieux, musclé. Il a l'attitude de quelqu'un très sûr de lui, cela augmente d'autant plus son charme. Tout chez lui est fait pour séduire, voila un trait commun entre lui et les vampires, même sa voix au timbre grave parfois mielleux et aux accents veloutés. Il a une aura qui l'entoure, une aura spéciale qui le rend impressionnant, et qui force le respect de ses sujets. Même si dans l'école, il tente par tous les moyens de cacher cette aura, afin de ne pas se faire remarquer.
Bon bref, passons maintenant à son délicieux visage, aux traits si parfaits. Son visage est fin, son nez est droit, ses lèvres sont fines. Sa peau est d'une couleur tout à fait normale. Ses yeux sont bleu pâle, à la teinte légèrement grise. Ces derniers sont légèrement étirés en amande. Son regard est du genre perçant, à déceler tout et parfois inquiétant pour les plus faibles. Ses cheveux sont de couleur grise argentée. Ils sont le plus souvent ébouriffés, comme s'il ne se coiffait pas. Ils sont mi-long, lui arrivant bas dans le cou. Seuls ses cheveux semblent être négligés, car il semble faire attention à sa personne.
Concernant son style vestimentaire, il est toujours habillé avec élégance, même s'il porte de tout et passe par des styles complétement différents. Ou plutôt, il est déjà tellement élégant et distingué au naturel qu'il peut se permettre de porter n'importe quoi, il aura toujours l'air aussi élégant. Mais peu importe, tout ce qu'il porte le met en valeur, même si ce n'était pas forcément le but recherché.

Caractère (et loisirs) : 5 lignes minimums complètes pour décrire le caractère et les loisirs de votre perso

[exemple de caractère, vous pouvez lui attribuer un autre caractère, tout en sachant qu'il est censé être le mal incarné]

Stephen est du genre très mystérieux. En effet, il est très secret vis-à-vis de lui-même et surtout de son passé. Il n'en parle jamais, et quand on aborde le sujet, soit il l'évite, soit il invente une histoire totalement bidon, soit il détourne la conversation. Il est donc capable de mentir et il le fait sans aucun scrupule et à merveille. Même concernant son caractère, il est mystérieux : rares sont les personnes qui peuvent se vanter de le connaître par cœur. En effet, il est très méfiant vis-à-vis des autres, et n'accorde pas facilement sa confiance. Il faut s'armer de patience pour qu'il cesse d'être méfiant avec vous. De par cette méfiance presque excessive pourrait-on dire, il semble distant par rapport aux autres personnes. Mais il n'en est pas froid pour autant, c'est simplement qu'il met un peu de distance entre lui et les autres. Bref, on peut dire que Stephen est un mystère pour tout le monde. Il déteste de toutes manières parler de lui et être au centre d'une conversation. Il est du genre jaloux et possessif, surtout quand il s'agit d'amour.
Il est libre et indépendant. Il ne demande jamais rien à personne. Il est très débrouillard, et déteste qu'on lui vienne en aide. Cela éveille sa méfiance. Ben oui, quand on vous vient en aide, c'est souvent qu'on attend quelque chose de vous en retour, non? Et il n'est pas du genre à rendre service. Il est très fort mentalement, et il ne se laisse jamais aller. Il préfère refouler ses sentiments au fin fond de lui-même. Il a horreur qu'on lui donne des ordres. C'est une tête de mule et il ne vous obéira pas de toutes façons. Il est du genre très déterminé, et n'abandonne que rarement ses objectifs. Il a fort caractère et déteste qu'on lui marche sur les pieds ou qu'on le provoque. Il ne se laissera pas faire et deviendra agressif et hautain. Il est très fier et jamais il ne laissera quiconque marcher sur ses plates-bandes.
Inutile donc d'essayer de le manipuler ou de le prendre par les sentiments, ça n'aura aucun effet sur lui. Il semble donc être un cœur de pierre. La solitude n'est pas une chose qui le gêne. Cela ne lui déplait pas de se couper de temps à autre du monde.
Il est toujours, ou presque, calme et réfléchi. Il en est même presque calculateur. Il est très rigoureux et aime la précision et la ponctualité, ce qui est tout de même étrange compte tenu de son statut d'immortel. La vue du sang et de la mort ne lui font ni chaud ni froid. Il adore les sensations fortes et l'aventure. Il déteste l'ennui, qui est son pire ennemi ou presque, et l'action est son amie.
Il est très intuitif, et bien souvent, ses intuitions se révèlent exactes. Il ne manque pas de confiance en lui, au contraire, il est sûr de lui mais sans l'être excessivement. Il se montre quelques fois calculateur et manipulateur, et c'est le plus souvent pour jouer des mauvais tours. Eh oui, ce n'est pas un gentil le Stephen! Mais il est généralement très discret et il est très rare(quasiment impossible même) qu'il se fasse prendre la main dans le sac. Il est donc sadique à ses heures, et particulièrement cruel. Il peut devenir une toute autre personne, lui qui semble si maitre de lui.
Il semble parfois étrange, passant du coq à l'âne en un instant. Je veux dire par là qu'il est capable de changer d'attitude envers vous en quelques secondes. Il peut passer par exemple d'un sujet tout à fait sérieux à une discussion plus banale ou même carrément au rire sans qu'on sache pourquoi. Il peut aussi par exemple avoir des attitudes ou des gestes bizarres inattendus. Et ne cherchez pas, il n'y a pas de raison particulière. Ça fait partie de son caractère xD! Il n'est pas vraiment lunatique, je dirai plutôt qu'il a un caractère instable et une humeur changeante. Il est même capable de se montrer quelque peu capricieux et hautain dans certains moments, ou alors doux et gentil, ou bien encore agressif et froid. ça peut être assez déconcertant quand on n'en a pas l'habitude.
Une dernière chose le concernant : il aime profiter des joies de la vie et s'amuser. S'amuser de diverses façons... comme par exemple, faire la fête ou manipuler des gens, bref, tout ce qui pour lui constitue une activité digne de ce nom.



Histoire : 10 lignes minimums complètes pour l'histoire de votre perso

[son histoire est liée à celle d'Alyss Beckerfield, à vous d'en créer une qui coïncide avec celle d'Alyss. Voici un exemple d'histoire non terminée possible]

Prologue
Le début de ma vie? Je ne sais même plus à quand ça remonte. Je vis depuis tellement longtemps, comment voulez-vous que je me souvienne de tout? De toutes manières, mes jeunes années n'ont rien d'intéressantes, et ce récit risquerait fort de vous ennuyer, vous autant que moi d'ailleurs. Tout ce que vous avez besoin de savoir, c'est que j'ai vu le jour bien avant la création du monde. Je suis un ange déchu, devenu le plus puissant des démons qui existe. Mon véritable nom est Lucifer, et je suis le maitre des enfers! Impressionnant, n'est-ce pas? J'ai également crée tous les autres démons, qui m'adulent et me craignent. Je suis le plus respecté de tous les démons, et les autres se plient à ma volonté parce qu'ils savent très bien que je suis capable de les tuer en une fraction de secondes s'ils ne m'obéissent pas. Les enfers sont mon monde, mon royaume! Je ne laisserai jamais personne me prendre ce qui me revient de droit, à savoir le titre de roi des démons...

Chapitre I : le Début d'une Vie
Passons maintenant au reste de ma vie. Je considère que ma vie a réellement commencé vers l'an 2000 avant JC. Après toutes ces années, ces décennies, ces siècles de règne tyrannique sur mes démons, je fis une rencontre qui allait changer toute mon existence. Mes hommes m'avaient bien averti qu'une démone s'apprêtait à venir me voir afin de me prendre mon trône. Je leur ai cependant ri au nez. Quelle plaisanterie! Une femme allait venir dans mon repère afin de diriger mon royaume! Il fallait être fou pour oser me défier! Elle ne savait apparemment pas de quoi j'étais capable. Qu'elle vienne donc me rendre visite! Cependant, à cette époque, jamais je n'aurai pu deviner l'effet que cette rencontre produirait sur moi.
Un soir, elle vint donc. Nos regards se croisèrent, et instantanément, ce fut comme si nous savions déjà qui était l'autre. Comme si on s'était déjà croisé... peu probable. Un beau brin de jeune femme comme celui-ci, avec une telle puissance, je m'en serais forcément souvenu. Je fus impressionné par l'aura de puissance qui se dégageait d'elle. Je fus même surpris de voir qu'elle égalait la mienne. Mes démons la contemplaient, et semblaient tétanisés par cette femme. Remarque, pour des démons de bas étage, c'était tout à fait normal. Je compris instantanément qu'elle ne repartirait pas sans avoir réussi à me détrôner. Mais j'avais ma fierté, et il était hors de question que je laisse quiconque prendre ma place, surtout devant ces démons faibles et peureux. Et puis, de toutes manières, je jugeais qu'elle n'était pas prête. Il lui manquait encore un petit je-ne-sais-quoi avant de pouvoir accéder à une telle place. Je lui dis alors, puisque j'avais très bien compris ses intentions :
{Lucifer}_Le temps n'est pas encore venu pour toi... Petite...
Et allez savoir pourquoi, cela la mit dans une rage folle. Elle me fonça dessus à une vitesses impressionnante, et malgré cela, je parvins à esquiver d'une manière fluide son coup de poing rageur. Elle m'avait cependant donné des sueurs froides, et j'admets à regret qu'elle m'a raté d'un poil. Elle était très forte je devais l'avouer. La surface vola en éclat sous la puissance de son poing. Il me sembla cependant qu'elle ne connaissait pas sa force et que par conséquent, elle en était elle-même étonnée. Pendant qu'elle ne prêtait plus attention à moi, je mis fin à cette première rencontre en disparaissant dans la noirceur des ténèbres... J'aurai encore l'occasion de m'amuser avec elle, c'était certain... Mais si elle ne voulait pas mourir, elle allait devoir m'éviter un moment : il lui manquait quelque chose pour me vaincre. Cela aurait été dommage de la tuer maintenant, surtout que j'aimais relever les défis, et celui que représentait cette jeune femme était à ma hauteur et promettait d'être intéressant.
Après cette première rencontre, nous nous sommes plusieurs fois croisés brièvement. Bien évidemment, ce n'était pas dû au hasard : j'avais décidé de jouer avec ses nerfs au départ. Mais bien vite, il y eut autre chose qui me motiva à la rencontrer souvent mais brièvement. Alors que comme cela, même les démons pouvaient ressentir ce genre de chose? Un doux sentiment, qui vous emplit de bonheur dès que vous êtes aux côtés de la personne aimée. Moi qui déteste les clichés... finalement, je me suis fait prendre au piège. Cette femme démone, du nom d'Alyss, m'avait complétement ensorcelé, j'étais tombé sous son charme et je ne pouvais pas m'éloigner d'elle.
C'est ainsi qu'en l'an 1000 av JC, nous nous rencontrâmes de nouveau. Mais cette fois-ci, j'étais piégé, aussi étrange que cela puisse paraitre. Personne aux alentours. Rien qu'elle et moi. Mais l'affrontement était inévitable : elle continuait de vouloir ma mort. La preuve étant qu'après avoir sourit victorieusement, elle commença à m'attaquer, de ses coups surpuissants, brisant les parois autour de nous. J'esquivai les coups, habilement et fluidement. Je ne voulais pas la blesser. Elle ne faisait que s'améliorer. Depuis notre dernier affrontement, elle était devenue encore plus forte. Elle était tout simplement époustouflante. Elle avait une telle détermination, une telle force de caractère. Et elle était tellement magnifique et gracieuse, même dans ses accès de colère et de coups rageurs. Mais la lutte ne pouvait pas continuer de cette manière éternellement. Elle devint beaucoup plus sérieuse, à tel point que je ne pouvais plus me contenter d'esquiver les coups. Je dus l'attaquer pour la repousser. Quelque part, cela m'attristait de voir qu'elle désirait me tuer, alors que je ressentais tellement de choses pour elle. Je tentai de lui faire entendre raison, en la prévenant du danger qu'elle encourrait en essayant de me tuer. Je ne cessais de répéter qu'elle allait se tuer, qu'elle ne devait pas me forcer à faire ça, à commettre l'acte irréparable... Je n'envoyai aucun coup mortel, je ne désirai pas la voir souffrir... même si de son côté, cela ne semblait pas réciproque. J'étais pourtant presque certain que je ne lui étais pas resté indifférent. Maintenant, j'en doutais...
Et le moment que je cherchai à tout prix à éviter arriva. Elle voulut m'asséner une attaque terminale, qui sonnerait l'heure de ma mort si je ne la tuais pas. Je n'eus pas le choix. Il ne me fallut pas longtemps pour choisir entre ma fierté et mon amour. J'utilisai la force destructrice de mon pouvoir des ténèbres et lui transperçait la poitrine. Mes yeux s'emplirent de peine et de chagrin, alors qu'elle s'effondrait au sol. Son visage pâlit, signe d'une mort imminente. Je me déplaçai dans sa direction et pris son corps dans mes bras. Je le serrai contre moi et appuyait mon menton sur sa tête. Je lui soufflai d'un ton où se mêlaient d'étranges sentiments, tels que de la colère, de la douleur, de la peine :
{Lucifer}_Pourquoi ne comprends-tu pas les émotions… Pourquoi n’as-tu pas compris les miennes?
“J’ai une émotions, je ne sais pas pourquoi à cause de toi elle est la… Mais je ressent de l’admiration…”, me souffla-t-elle dans un rire cour.
{Lucifer}_C’est maintenant que tu dois commencer à ressentir quelque chose, maintenant que tu pars…, lui dis-je en la serrant plus fort. Et toute trace de vie quitta son corps. Elle n'était plus. Mon Alyss n'était plus. Si seulement on avait pu me donner une seconde chance... si seulement ma fierté n'avait pas pris le dessus... Avec des si, elle serait toujours là, avec moi...

Chapitre II : Seconde Chance

A FINIR

Petit plus : La seule personne avec qui il montre de la tendresse est la démone dont il est tombé amoureux. Pour elle, il est prêt à se donner la mort tant que ça lui permet à elle de rester en vie. Elle est également la seule personne dont il ne se méfie pas. Devant elle, sa fierté disparait et laisse place à un tendre amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Naomi Owen
Fondatrice


Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: Noriiko Shimazu, professeur complétement tarée   Sam 10 Sep - 0:07

Noriiko Shimazu, 3ème du nom



Spoiler:
 


Informations générales

Nom : Shimazu, au titre de mademoiselle, ce n'est pas encore une madame xD

Prénom : Noriiko, mais la plupart des gens le prononcent tout simplement Noriko, sans le dédoublement de la voyelle

Âge : 24 ans

Date de naissance : 18 Novembre 1987

Classe : Toutes sections confondues : elle est Professeur d'anglais en matière principale et gère le club d'art musical pour dépanner. En effet, elle a des prédispositions naturelles pour la musique et la danse. Elle est également la nouvelle professeur principale du lycée, en remplacement de Valérian Ambrosius, son prédécesseur disparu.

Race : Humaine

Pouvoirs : *Noriiko possède le pouvoir du chant : elle peut modeler sa voix, c'est-à-dire qu'elle peut très bien changer de voix lorsqu'elle chante(par exemple, elle peut avoir une voix puissante, une voix rauque ou une voix douce...). Elle peut également imiter la voix d'une autre personne. Et puis, son pouvoir fait qu'elle a un énorme potentiel au chant. Son chant a un effet magique sur les gens, il lui permet de contrôler les émotions des gens, de leur faire ressentir ce qu'elle souhaite. Disons qu'elle manipule les émotions des gens par sa voix. Elle ne sert jamais de son pouvoir à mauvais escient. Elle essaie plutôt de faire ressentir de la joie ou de l'apaisement aux gens. Pour terminer avec ce pouvoir, elle a également un grand potentiel pour jouer des instruments.
*Noriiko possède le pouvoir de prémonition. Ses prémonitions portent sur le passé, le présent et le futur. Celles portant sur le passé sont fiables à 100%, celles sur le présent sont fiables la plupart du temps mais ne sont pas à l'abri d'erreurs. Quand à celles portant sur le futur, elles sont fiables à 50%, elle a une chance sur deux de se tromper. Le futur est incertain, une personne peut très bien changer son avenir en prenant une décision différente de celle annoncée par une vision. Ses prémonitions arrivent dans son sommeil, pendant ses rêves, ou bien en touchant un objet ou une personne. Le hic, c'est qu'elle a l'impression de réellement vivre ses visions : en fait, c'est comme si elle vivait la scène depuis le corps de son futur elle si ça la concerne, et depuis le corps de la personne dont il est question dans la vision. Donc elle ressent les émotions de ses visions et il n'est pas rare qu'elle craque après en avoir eu une. Il se peut même qu'elle soit réellement blessée à la suite d'une prémonition particulièrement violente.






Qui est vraiment votre personnage?

Description physique : Noriiko est une jeune femme de petite taille pour son âge : elle mesure 1m55, ce qui est en-dessous de la moyenne de taille chez les femmes japonaises(1m60). Son poids est dans la norme si on le compare à sa taille : 45 kg. Question poids, elle est donc assez fine, on pourrait même dire qu'elle a une taille mannequin. Sa taille et son poids lui permettent d'être relativement agile, souple et rapide.

Son physique n'a aucun défaut, mais aucun atout particulier, ce qui fait d'elle une femme dans la norme, tout à fait banale. Rien ne la démarque d'une Japonaise banale. Ses formes sont assez harmonieuses, n'étant ni disproportionnées ni trop petites. Tout dépend des goûts de chacun bien sûr, mais pour certains elle peut sembler jolie ou mignonne, et pour d'autres complètement banale et sans intérêt. Elle semble de faible constitution, ayant l'air d'une femme frêle et faible. Sa démarche est légère et assurée et elle possède une certaine grâce dans ses déplacements. Sa façon de marcher rappelle parfois des pas de danse de par sa grâce.

Ses cheveux sont d'une jolie couleur chocolat (brun foncé). Ils sont généralement laissés libres. Une mèche sur le devant de son front lui sert de frange. Il arrive aussi qu'elle se les attache en chignon, en une queue haute, en une tresse, etc...
Ses yeux sont de couleur marron ou noisette selon le point de vue. Ses cils sont naturellement légèrement allongés sans l'être de manière démesurée et mettent en valeur ses yeux. Son regard est assez attirant à cause de la jolie couleur sombre de ses yeux et de ses longs cils, qui donnent de l'impact à son regard.

Les traits de son visage sont plutôt fins et délicats, ce qui lui donne un aspect frêle et inoffensif. Son visage est enfantin, ce qui la rend très jolie. Il est de plus fin, visage parfait chez les Japonais. Son visage est typé asiatique : ses yeux sont légèrement bridé. Sa peau est douce comme la peau d'un bébé et son teint est plutôt pâle, teint tout à fait naturel chez une Japonaise. Ses doigts sont fins et ses mains sont douces et délicates. Ses jambes sont fines, sans l'être excessivement, et affine sa silhouette. Comme vous l'avez compris, elle a un grand côté femme-enfant.

Terminons avec son style vestimentaire. C'est compliqué... disons qu'elle n'en a pas vraiment. Elle s'habille généralement de manière décontractée, de telle sorte qu'elle soit libre de ses gestes et qu'elle se sente à l'aise. Mais elle aime rajouter une touche de féminité dans ce qu'elle porte, même une touche discrète, que ce soit une couleur féminine, une robe féminine, des chaussures féminines, etc. Vous ne la verrez pas habillée en bimbo, ni même avec des robes/des jupes courtes, ce n'est pas son style. Elle porte à la perfection n'importe quel vêtement, son physique lui permet de mettre ce qu'elle veut sans paraitre ridicule ou artificielle. Elle est toujours très naturelle. Elle porte très peu d'accessoires, voir pas du tout.



Caractère et loisirs : Noriiko n'est pas une professeur comme les autres : avec elle, les cours ne seront jamais ennuyeux! Elle est pour le moins originale, autant dire qu'elle a un sacré grain de folie. Elle aime rendre ses cours le plus amusant possible, afin de capter l'attention d'un maximum d'élèves. C'est pour elle le meilleur moyen pour qu'ils apprennent quelque chose. Elle est très dynamique, que ce soit en cours ou en dehors des cours. Elle est même hyperactive et déteste l'ennui, elle peut aller jusqu'à se surcharger de travail pour s'occuper et faire quelque chose d'utile. Elle fait tout ce qu'elle peut pour être une professeur digne de ce nom, une professeur qui permet à ses élèves de progresser. Elle est patiente et préfère expliquer plusieurs fois la même chose pour être sûr que ses élèves comprennent. Elle n'aime pas beaucoup les fouteurs de bazar qui la poussent à bout, mais au lieu de donner des punitions ou de distribuer des heures de colle, elle préfère employer d'autres méthodes. Par exemple, si un élève discute pendant son cours, elle peut lui faire faire le tour du campus en courant, ou bien elle peut lancer un effaceur à tableau plein de craie dans le visage de l'élève concerné. Enfin, ce ne sont que des exemples, il y a pire. Bon, il lui arrive aussi de distribuer des heures de colle. Il n'est pas rare qu'elle se laisse tutoyer par ses élèves, elle trouve cela plus convivial et moins formel. Et puis, c'est une pensée un peu tordue, mais le fait qu'on la vouvoie lui donne l'impression d'être vieille, c'est aussi pour cela qu'elle tient au "mademoiselle" et non pas "madame".

Bon, passons à son attitude en dehors des cours. Noriiko est une sacrée boute-en-train, elle est très dynamique et elle pète toujours la forme. Elle est pleine de vie donc. Elle est assez extravertie, voir très extravertie. On pourrait croire que tous les profs sont sages et calmes, eh bien pour elle, on ne peut pas dire que ce soit le cas : de par sa vitalité, on pourrait la croire encore adolescente. Elle est toujours joyeuse, gentille, chaleureuse et souriante. Si elle ne sourit pas, c'est qu'elle a un problème. Enfin, elle ne vous dira jamais quel est son problème car elle est plutôt renfermée et déteste que les autres s'apitoient sur son sort ou se fassent du souci pour elle. Alors elle aime régler ses problèmes toute seule, pour ça, elle est débrouillarde et pas pleurnicharde. Beaucoup la qualifie de tarée, dans le sens fo-folle. En effet, elle est toujours prête à déconner, à faire la fête, à s'amuser entre ami(e)s, etc. Elle est un peu espiègle et aime rire. Elle a toujours des idées de sorties "amusement", "détente", etc. D'ailleurs, elle se met souvent dans des situations ridicules rien que pour s'amuser. Mais le ridicule ne tue pas et elle se fiche pas mal que d'autres se moquent d'elle. Vous seriez surpris de ce qu'elle peut faire dans ce sens... et même devant ses élèves! Elle est téméraire et a un petit côté casse-cou, elle aime les sensations fortes et tente toutes sortes de choses pour s'amuser... comme du saut à l'élastique si l'occasion s'en présentait. Mais n'allez pas croire qu'elle ne fait pas son travail, elle est sérieuse quand il le faut et fait son travail comme il faut sans jamais s'en plaindre. Et puis, elle aime les choses bien faites, alors elle prend son temps. C'est pareil en amour, elle aime prendre son temps.

Ses relations amoureuses, parlons-en : elle est du style romantique et fleur bleue. Certes, c'est un peu vieux jeu le diner au restaurant pour déclarer sa flamme, mais c'est le genre de choses qu'elle apprécie. Elle aime les hommes fidèles, car elle est elle-même très fidèle et n'oserait jamais tromper l'homme avec lequel elle sort. Elle ne supporte donc pas l'infidélité et elle coupera les ponts à l'instant où elle l'apprendra. Elle est aussi plutôt jalouse et n'aime pas beaucoup qu'une autre femme tourne autour de son petit-ami. Elle est aussi un peu cœur d'artichaut sur les bords, elle peut très vite tomber amoureuse d'un homme. C'est en quelques sortes un coup de foudre, mais cela ne dure jamais très longtemps. Et puis, ce n'est pas parce qu'elle tombe vite amoureuse qu'elle déclare vite sa flamme! Elle préfère attendre d'être sûre de ses sentiments avant de commencer les choses sérieuses. Et généralement, elle sent au fond d'elle-même si ce ne sera qu'une amourette de passage ou une histoire plus longue. Elle se tournera d'ailleurs vers les histoires plus longues. Cependant, il lui est déjà arrivé d'avoir des aventures d'un soir car elle se sentait seule. C'était pour elle un moyen pour essayer de combler sa solitude.

Bon, après avoir parlé de sa vision de l'amour, passons à d'autres choses. Sa vision de l'amitié par exemple. Ses amis sont pour elle comme sa deuxième famille. Elle leur est très fidèle et loyale. Elle est aussi très protectrice envers ses proches et ne tolère pas qu'on leur fasse du mal. Elle aime voir ses amis heureux et ne peut s'empêcher de se sentir frustrée ou triste pour ses amis lorsqu'ils sont malheureux. Elle aime aussi les aider du mieux qu'elle peut lorsqu'ils ont des problèmes, que ce soit en leur donnant des conseils, en les réconfortant ou en les distrayant. Voir ses proches heureux est pour elle une source de bonheur. En revanche, s'il y a bien une chose qu'elle ne supporte pas de la part de ses amis, c'est la trahison : elle ne supporte pas que ses amis lui fassent une crasse, lui cassent du sucre sur le dos, etc. Elle a les plus grandes difficultés du monde à pardonner cela.

Ensuite, continuons avec son caractère. Hormis son côté fo-folle et pleine de vie, elle est aussi une personne digne de confiance. Elle est toujours à votre écoute, vous prêtant en permanence une oreille attentive, que vous soyez son ami ou qu'elle ne vous connaisse pas, qu'elle vienne de vous rencontrer ou non, etc. Et elle tentera de vous aider comme elle peut. Elle est très généreuse et serviable, et parfois, elle confond bêtise et générosité. Elle pense plus souvent aux autres qu'à elle-même. Elle est donc naïve, très naïve et ne se méfie pas des gens. Alors elle accorde sa confiance trop vite et parfois, cela peut se révéler être une mauvaise chose. Elle ne voit le plus souvent que les qualités des gens. Elle est très optimiste et c'est rare qu'elle broie du noir ou qu'elle soit pessimiste. Elle a une grande force de caractère et est très déterminée. Elle n'abandonne jamais et va toujours jusqu'au bout de tout ce qu'elle entreprend. Cependant, elle sait reconnaitre ses erreurs et ne s'entête pas lorsqu'elle se rend compte qu'elle fait une erreur. Elle peut faire preuve de maladresse, non pas dans ses paroles, mais plutôt dans ces actes. Il lui arrive souvent de glisser sur une peau de banane et de faire des bourdes car elle est un peu distraite et tête en l'air. Elle est extrêmement pacifique et déteste la violence. Elle estime qu'il existe d'autres moyens pour régler ses problèmes ou pour s'exprimer. Elle est assez franche et dit ce qu'elle a à dire, mais elle ne veut pas blesser les gens alors elle fait toujours attention avec les mots et à la manière dont elle va dire une vérité qui pourrait être blessante. Elle est très curieuse et n'hésite pas à poser des questions. Cependant, elle prend des gants lorsqu'il s'agit de questions personnelles. Ah, et pour finir, elle est une jeune femme naturelle et agit sans se poser de questions sur le "que va-t-on penser de moi?", etc.

Concernant ses passions, elle en a plusieurs. La première est sans aucun doute la musique. Elle ne peut pas vivre sans musique. Elle adore écouter de la musique à longueur de journée dès qu'elle peut, et a une voix magnifique, ce qui fait qu'elle chante divinement bien. Sa deuxième passion est l'écriture et l'invention d'histoire. Elle aime inventer des personnages et les faire évoluer au fil des histoires qu'elle invente. Sa troisième passion est la cuisine et elle se débrouille plutôt pas mal. Ensuite, elle voue une véritable passion à la langue anglaise et ne peut s'empêcher de vouloir transmettre cet amour de la langue à ses élèves, par le biais de l'enseignement. Voila pourquoi elle est devenue prof d'anglais. Et enfin, elle adore les animaux. Son truc, c'est de s'occuper des animaux, les soigner, les nourrir, les bichonner.



Histoire :
Prologue
Noriiko est née le 18 Novembre 1987 dans une famille tout à fait banale, ni pauvre ni riche. Elle est née à Miwashi, mais elle n'a pas vécu dans cette ville toute sa vie, à cause de drames familiaux. Son père, nommé Satoshi, était un homme d'affaire, ce qui fait qu'il était souvent en déplacement et donc qu'il passait très peu de temps avec sa famille. Sa mère, nommée Hana, était femme au foyer et s'occupait donc des enfants. Noriiko n'était donc pas enfant unique : elle avait un grand frère, de 6 ans son ainé. Seulement, le destin de son frère, Nobu, était déjà tout tracé : il est né avec la mucoviscidose, ce qui réduisait considérablement la durée de sa vie. Cela ne l'empêchait pas pour autant d'essayer de vivre une vie normale et d'être comme tout le monde, malgré les problèmes respiratoires que sa maladie entraînait. Il était d'un naturel très joyeux et aimait la vie. Lui et sa sœur étaient très proches, à tel point que Noriiko le suivait presque partout et ce dès qu'elle fut en âge de marcher. En apparence, la famille Shimazu semblait être une famille normale et heureuse. Mais ce bonheur apparent cache un secret en particulier...

Chapitre 1
Noriiko avait 10 ans et son frère 16. C'était l'un des rares jours où leur père était à la maison, entre 2 voyages d'affaire. Toute la famille semblait ravie, tout le monde souriait. Le soir, Satoshi alla se coucher plus tôt que les autres, car il était fatigué de sa journée, comme à chaque fois qu'il rentrait de voyage. Hana le suivit jusque dans la chambre, qui était réservée aux parents. Noriiko resta dans le salon afin de jouer aux jeux vidéo avec son frère. Lorsqu'ils firent une pause afin que la petite aille aux toilettes, Noriiko surprit une discussion houleuse entre ses parents. La porte de la chambre était légèrement entre-ouverte, ce qui permettait à Noriiko de voir les gestes que ses parents faisaient avec leurs bras et leurs mains. Celles de Hana tremblaient. Ils semblaient tout deux énervés.
{Hana}_Je sais très bien que tu me trompes ! Aie au moins le courage de me le dire en face !
{Satoshi}_Et qu'est-ce que ça peut te foutre, bon dieu ! Je fais ce que je veux de ma vie, tu n'as rien à dire !
{Hana}_Ah bon, parce que tu crois que ça ne me regarde pas ? Et tes enfants, tu y as pensé ? Quel exemple tu leur donnes ! Tu comptes leur mentir longtemps, à eux-aussi ?
{Satoshi}_Les gosses, parlons-en ! Tu m'as bien piégé il y a 16 ans, quand tu m'as annoncé que t'étais enceinte alors que j'allais te quitter ! Tu veux que je te dise ? Je t'ai proposé un mariage pour éviter que tu te retrouves seule avec ton gosse ! Parce que oui, j'ai fait une belle connerie quand j'ai couché avec toi, mais je l'ai quand même assumée !
{Hana}_Parce que tu crois que je ne m'en étais pas rendu compte ? Je savais très bien que t'en avais plus rien à foutre de moi ! Mais j'ai eu l'audace de penser que tu ferais un bon père ! La plus belle connerie que j'ai pu faire, c'est d'accepter ta demande !
{Satoshi}_ça t'a bien arrangé à l'époque ! Je te rappelle que tu m'as refait le même coup avec le deuxième gosse ! Tu m'as fait 2 gosses, 2 gosses que j'ai dû reconnaitre alors tu pourrais m'être plus reconnaissante et m'épargner tes scènes ! Tu me fais ch*** Hana, j'en ai marre de toi, de cette vie, de cette maison ! On a rien à faire ensemble, je m'en vais !
Et Satoshi se mit à entasser frénétiquement ses affaires dans une grande valise, alors que Hana tentait de l'en empêcher. Agacé par le comportement de sa femme, il se mit à la frapper. Sans raison apparente, Hana fut prise d'un fou rire, alors que sa situation n'avait rien de risible. Puis finalement, il l'attrapa par le maillot et l'envoya se cogner contre l'armoire aux vitres en verre contenant des poupées en porcelaine de collection...
Noriiko venait d'assister à une scène qu'elle n'aurait pas dû voir. Elle en était horrifiée et ne comprenait pas vraiment ce qui s'était passé à cause de son jeune âge. Ce n'est que plus tard, lorsqu'elle y avait repensé, qu'elle avait compris de quoi il retournait et quel était le sujet de leur discussion...

Chapitre 2
Dès que Noriiko vit sa mère allongée sur le sol suite au choc qu'elle avait reçu, du sang coulant de sa tête, elle accourut vers elle et se mit à pleurer. Son frère arriva et vit leur mère à terre et leur père complètement impassible... à croire qu'il se fichait de ce qui arriverait à sa femme. Nobu ne demanda même pas ce qui s'était passé et cria à son père d'appeler une ambulance. Il accourut vers le corps inerte de sa mère et fit reculer Noriiko. Quelques minutes plus tard, une ambulance arriva et emmena Hana à l'hôpital. Les enfants et leur père allèrent avec elle. Satoshi était toujours aussi impassible. Il devait expliquer aux médecins ce qui s'était passé. Bien sûr, il ne raconta pas la vérité et inventa un mensonge. Pendant ce temps-là, Nobu tentait de calmer sa sœur. Il feignait le calme, mais il ne l'était pas autant qu'il le laissait paraître. Noriiko lui raconta qu'elle les avait vus se disputer et que leur père avait frappé et poussé leur mère dans l'armoire. Avec un sourire rassurant et en même temps résigné, il lui dit en la serrant contre lui :
{Nobu}_Tu sais, papa et maman ne s'entendent pas très bien. Tu es trop jeune pour comprendre, ce sont des histoires d'adultes. Mais tu n'aurais pas dû voir ça. Tu ne dois rien dire aux médecins, ni à personne d'autre. Si les médecins et les voisins savaient, on aurait tous de gros problèmes. Par exemple, on serait séparés de maman et on devrait vivre avec des familles qui ne sont pas les nôtres. Il ne faut pas que ça arrive. Maman va vite guérir et on retournera à la maison, papa repartira en voyage et tout rentrera dans l'ordre, tu verras.
Plus tard, elle comprit que Nobu savait beaucoup plus de choses qu'elle sur le sujet. Il avait compris que sa naissance n'était pas souhaitée par son père. Il savait tout, mais ne disait rien...
Les Shimazu passèrent la nuit à l'hôpital. Comme convenu, Noriiko ne raconta pas ce qu'elle avait vu, tant et si bien que les médecins n'ont jamais rien su de la bagarre. Mais alors que les médecins firent un check-up complet à Hana afin de voir si tout était rentré dans l'ordre le lendemain matin, ils décelèrent une maladie grave. Ils expliquèrent à Satoshi et à sa femme que Hana avait une sclérose latérale amyotrophique, appelé maladie de Charcot ou SLA pour faire plus court. Les enfants n'étaient pas loin et avaient entendu le verdict du médecin. Il expliqua que la SLA était une maladie mortelle et qu'il n'existait aucun traitement pour la soigner. Il leur présenta également les symptômes : comportement anormal (comme la crise de fou rire qu'elle avait eu lorsqu'elle se faisait frapper), tremblements, paralysie d'abord temporaire de certains membres, puis au fur et à mesure de la progression de la maladie, paralysie définitive de tout le corps, jusqu'à ne plus pouvoir bouger. Le patient mourrait généralement étouffé car même les organes étaient touchés et il devenait impossible de respirer normalement. Il ajouta qu'il était impossible de prévoir l'avancée de la maladie et que la durée de vie qu'il restait à Hana était très aléatoire. Les Shimazu rentrèrent chez eux, ne sachant que penser de cela...


Chapitre 3
Finalement, Satoshi ne s'était pas séparé de sa femme, comme il comptait le faire le soir de la dispute. Mais depuis l'annonce de la maladie d'Hana, il était encore moins présent qu'avant. Lorsqu'il rentrait, ce n'était qu'un ou 2 jours et ses passages ne semblaient guère l'enchanter, même s'il n'en disait rien. Mais il était plus calme et il n'y eut plus de scènes comme celle du soir de l'accident. Cette situation perdura, pendant 4 ans. Quatre ans où Hana perdit peu à peu l'usage de ses membres. Ce fut d'abord les jambes et elle fut donc contrainte de se déplacer en fauteuil roulant. Puis son buste et son bras gauche. Elle avait désormais besoin d'une aide soignante, pour l'aider dans les gestes du quotidien.
Noriiko avait maintenant 14 ans et Nobu 20 ans. Mais Nobu semblait s'affaiblir, il avait de plus en plus de mal à respirer et à faire des efforts physiques. La mucoviscidose gagnait du terrain sur sa volonté. Hana redoutait ce que cette faiblesse présageait. Noriiko ne voulait pas y croire, alors elle se disait que ce n'était qu'un passage, que son frère retrouverait la forme bientôt. Elle se voilait la face et c'est sans doute à cause de cela qu'elle a beaucoup souffert ensuite. Et un jour, ce qui devait arriver arriva : Nobu décéda de la mucoviscidose un 14 février, il y a maintenant 8 ans de cela. Leur père n'en semblait pas affecté outre mesure, mais ce fut un choc pour Noriiko et sa mère. Noriiko était effondrée et ne voulait plus sortir de sa chambre.
Pour Hana, le décès de son fils fut catastrophique, autant pour son moral que pour l'évolution de sa maladie : en effet, moins d'un mois après cette terrible nouvelle, elle perdit l'usage de son bras droit et perdit donc toute mobilité. Elle demanda à ce qu'on l'euthanasie, même si c'était contre la loi, car elle n'avait plus la force de résister à la SLA, elle ne voulait plus vivre. Et c'est ce que fit son mari, sans état d'âme. Il n'y a que le jour de l'enterrement de sa femme qu'il laissa couleur quelques larmes, mais Noriiko se demande encore aujourd'hui si ce n'était pas une simulation.
Tout cela plongea la jeune adolescente dans une dépression grave, dont elle a eu du mal à se sortir. Satoshi l'envoya vivre chez sa tante maternelle, Nana, qui habitait à Los Angeles aux Etats-Unis, bien qu'elle soit née au Japon, et qui avait fait le déplacement lors de l'enterrement de sa sœur. Elle est restée quelques jours à Miwashi et elle a ensuite emmené sa nièce chez elle. C'est aux Etats-Unis que Noriiko a appris à parler anglais. C'est pour cette raison qu'aujourd'hui, elle a un si bon accent. Le fait de vivre chez sa tante devait représenter un nouveau départ et lui permettre de se changer les idées afin de soigner sa dépression. Noriiko souffrait énormément de la perte de ses proches et le fait que son père semblait se ficher de son existence n'arrangeait pas les choses. Il lui fallut plus d'un an, ainsi qu'un premier amour, pour tourner la page et continuer d'aller de l'avant...


Chapitre 4
C'est environ un an après le décès de sa mère qu'elle a eu son premier coup de foudre. C'était dans le lycée dans lequel elle allait. Le jeune homme en question était dans la même classe qu'elle. À cette époque, elle arrivait à comprendre l'anglais, mais ne le parlait pas encore très bien. Il s'appelait Evan Hykes. C'était un grand brun aux yeux bleus ciel. Il avait un côté un peu bad boy et beaucoup de filles lui tournaient autour. Au début, lorsqu'elle l'avait vu pour la 1ère fois, elle l'avait trouvé beau mais sans plus, elle ne s'était pas intéressée à lui plus que cela. Ses sentiments pour lui sont nés un soir comme les autres, à la sortie du lycée. Comme à son habitude, Noriiko trainait un peu avant de rentrer chez sa tante. Elle avait l'habitude de se rendre dans un parc de la ville, près d’un lac. Là-bas, elle repensait souvent à son frère et à sa mère. Mais ce jour-là, elle avait autre chose en tête : elle avait appris la veille que son père venait de se remarier. Elle le détestait : cela faisait un an qu'elle était ici et il n'avait pas daigné prendre de ses nouvelles une seule fois. C'est à ce moment-là que la conversation houleuse d'il y a 5 ans entre ses parents lui revint en tête. Et elle comprit enfin : son père n'avait jamais souhaité avoir d'enfants, elle n'était donc pas la bienvenue et il avait profité de la mort de Hana pour pouvoir se débarrasser d'elle. Nobu savait, c'était ça le sens de ses paroles à l'hôpital. Comment avait-il pu vivre en sachant qu'il n'était pas désiré? Comment avait-il pu être si joyeux tout le temps en sachant que son père le détestait? C'est à partir de ce moment-là qu'elle se mit à détester son père. Elle ne voulait plus entendre parler de lui, elle ne le considérait plus comme son père. Et pendant qu'elle s'empêtrait dans ses mauvais souvenirs, de gros nuages apparurent dans le ciel et il se mit à pleuvoir des cordes. Elle resta assise près du lac, ses genoux contre elle et sa tête entre ses genoux. Elle se fichait pas mal d'être trempée, plus rien n'avait d'importance pour elle. Lorsque l'averse commença, un groupe de garçons passèrent en courant dans le sable, afin de rentrer chez eux le plus vite possible. Parmi eux se trouvait Evan Hykes. Il s'arrêta en voyant quelqu'un près du lac, cria à ses amis de ne pas l'attendre et se dirigea vers Noriiko, qu'il n'avait pas encore reconnue... Quelles étaient ses motivations pour aller vers cette jeune fille qu'il pensait ne pas connaitre ? Encore aujourd'hui, c'est un mystère...

Chapitre 5
*Les italiques vertes foncées représentent les paroles prononcées en anglais par les personnages.
Noriiko ne remarqua pas qu'on s'approchait d'elle. Elle était tellement perdue dans ses pensées qu'elle ne faisait plus attention au monde qui l'entourait. Evan s'agenouilla à côté d'elle et lui demanda, remarquant en même temps qu'il parlait qu'il s'agissait de Noriiko Shimazu, une fille de sa classe :
{Evan}_Eh, tu devrais pas rester sous la pluie, comme ça... Noriko, c'est bien toi ? Qu'est-ce que tu fais assise là ?
Noriiko releva la tête vers Evan et honteuse, elle se tourna afin d'essuyer ses larmes. Elle ne voulait pas qu'on la voit pleurer, et surtout pas le garçon le plus populaire de sa classe. Comme d'habitude, on l'avait encore appelé Noriko. Ici, à Los Angeles, personne ne savait prononcer correctement les prénoms japonais, encore moins lorsqu'il s'agissait de prénoms atypiques comme le sien. Après avoir séché ses larmes, elle tourna de nouveau la tête vers Evan et lui répondit avec un accent encore incorrect, accompagné d'un sourire forcé, espérant qu'il s'en aille pour la laisser seule :
{Noriiko}_Eh bien, je ne pensais pas te rencontrer ici Evan. Je... je me promenais et j'ai décidé... de faire une pause.
{Evan}_Ah oui, une simple promenade tu dis ? Mais bizarrement j'ai l'impression que tu mens. Tu pleurais, je l'ai vu.
Mais pourquoi ne s'en allait-il pas ? Pourquoi lui posait-il tant de questions ? Qu'est-ce que ça pouvait lui faire de savoir si elle pleurait ou non ? Noriiko ne savait pas quoi lui répondre. Alors, tournant son regard vers l'eau qui était troublée par les gouttes de pluie qui s'écrasaient à sa surface, elle répliqua d'une voix incertaine :
{Noriiko}_Et alors, même si c'était le cas, je ne vois pas où est le problème...
{Evan}_Où est le problème ? Eh bien, tu t'isoles pour pleurer toute seule, tu restes sous la pluie au risque d'attraper froid...
{Noriiko}_Bon d'accord, mais... mais je vois pas en quoi mes problèmes t'intéressent. T'as sans doute mieux à faire que de rester là, non ?
{Evan}_Tu veux dire que j'ai mieux à faire et que je devrais te laisser seule ici donc. Mais j'en ai pas envie. Si je suis encore là à te parler, c'est parce qu'au lycée, je te vois souvent seule et tu sembles mélancolique. Tu ne t'es pas fait d'ami depuis que tu es arrivée. Et alors que tous les autres semblent si joyeux, si heureux de vivre, toi c'est l'inverse. Comme si la vie n'avait rien de joyeux pour toi... Il faut que ça change. J'aimerai devenir ton ami.
Noriiko écarquilla les yeux. Malgré toutes les filles qui lui tournaient autour, Evan Hykes, le garçon le plus populaire et le plus beau de sa classe, l'avait observée et aujourd'hui il semblait lui prêter une attention toute particulière ? Il était très observateur. Mais la jeune fille n'avait pas envie d'étaler sa vie devant lui. Elle détestait parler d'elle et gardait toujours tout en elle. Elle ne savait pas quoi répondre. Evan prit la parole à sa place :
{Evan}_J'ai visé juste. Mais sache que je ne te demande aucune explication. Mais si tu as besoin de parler, je suis là pour t'écouter.
Ces paroles touchèrent Noriiko. C'était la première fois que quelqu'un (en dehors de sa tante) se préoccupait d'elle à ce point. Cette attention lui donnait envie de pleurer. Il était beaucoup plus simple et plus gentil que ce qu'elle avait imaginé...

Chapitre 6
C'est à ce moment précis que Noriiko commença à développer des sentiments pour Evan. Ce jour-là, elle avait longuement hésité avant de parler de son histoire à ce dernier. Mais finalement, elle lui avait expliqué les grandes lignes : sa mère et son frère qu'elle aimait tant étaient morts, son père se fichait de savoir ce qu'elle devenait et c'était donc sa tante Nana qui s'occupait d'elle. Mais elle ne parvint pas à lui raconter les violences conjugales entre ses parents et n'avait dit que deux ou trois mots sur son père. Elle avait fini par se mettre à pleurer devant lui. Lui l'avait simplement regardée et avait posé sa main sur l'épaule de la jeune fille, rempli de gentillesse.
Puis ils sont devenus amis, il venait la voir tous les jours au lycée, ce qui ne déplaisait pas à Noriiko. Au contraire, plus le temps passait et plus elle l'aimait. Puis Evan avait fini par lui avouer ses sentiments et ils étaient sortis ensemble pendant plus d'un an. Ils faisaient des sorties en ville tous les deux, ils étaient très proches l'un de l'autre. Evan avait réussi à redonner le goût de la vie à Noriiko et c'est pour cette raison qu'elle n'a jamais pu l'oublier. Elle a découvert que ce dernier était un magicien assez puissant et c’est comme cela qu’elle a obtenu ses pouvoirs : c’est lui qui les lui a transmis. Mais ils ont fini par rompre, en raison d'une infidélité d'Evan. En effet, un jour, Noriiko l'a découvert dans les vestiaires du lycée après les cours, en train de faire l'amour avec une nouvelle conquête. La jeune fille l'a très mal pris et ils ont rompu après s'être longuement disputés. Noriiko aimait encore Evan, mais elle ne supportait pas l'infidélité et elle avait compris qu'elle l'avait perdu et qu'il ne l'aimait plus. Ce fut une véritable déception pour elle, elle en a souffert. Mais elle s’en est remise et est allée de l’avant
Le temps passait et la fin du lycée approchait. Cela faisait 4 ans qu'elle vivait à Los Angeles. Noriiko s'était découvert une véritable passion pour l’anglais et l’enseignement. En effet, elle aimait apprendre aux élèves curieux sa langue natale, à savoir le japonais. D’ailleurs, elle était plutôt douée et elle expliquait les choses clairement. Et puis, l’anglais, c’était une véritable histoire d’amour ! Elle aimait la langue, qu’elle trouvait magnifique, ses intonations, etc. C’est ainsi qu’elle se décida à intégrer une fac d’anglais. Elle avait pour projet de devenir professeur d’anglais et de retourner à Miwashi. C’est ainsi qu’elle fit 5 années d’études supplémentaires. Et l’année de ses 23 ans, juste après avoir obtenu son diplôme, elle décida de revenir au Japon. Lorsqu'elle arriva dans la maison où elle avait habitée étant enfant, elle tomba nez à nez avec son père, dont elle n'avait eu aucune nouvelle pendant près de 9 ans, et la nouvelle femme de son père. Elle ne pût s'empêcher de penser avec amertume que ce devait être avec elle qu'il avait trompé leur mère pendant des années. La cohabitation fut difficile, en particulier parce que la jeune femme refusait d'adresser la parole à son père, qui semblait étonnement gentil et doux avec elle, alors qu'il n'avait jamais prêté attention à ses enfants. Cette attitude cachait quelque chose... Et Noriiko ne tarda pas à découvrir quoi.


Chapitre 7
Au début, Noriiko logeait dans son ancienne maison, avec son père, qui était beaucoup moins absent qu'auparavant. Sans doute qu'il profitait de ses voyages d'affaire pour ensuite passer plusieurs jours chez sa maitresse. Et un jour, alors que sa belle-mère était absente, son père en profita pour lui faire des avances. S'il était si gentil avec elle, ce n'était pas par remords : c'était parce qu'il voyait désormais une vraie femme en Noriiko et non pas sa fille. La beauté et la jeunesse de sa fille semblaient l'attirer énormément. Mais c'était malsain, la jeune femme devait trouver un moyen de s'en aller au plus vite de cette maison. Plus les jours passaient, plus la pression de son père devenait étouffante. Il profitait de chacune des absences de sa nouvelle femme pour se rapprocher de Noriiko. Il tentait à chaque fois de poser ses mains sur le corps de sa fille, même si la jeune femme le repoussait vivement. Il lui faisait des milliers d'avances, sans jamais rien montrer devant sa femme. Si la situation restait tel quelle, il allait finir par laisser libre court à son désir pour elle... et Noriiko n'avait pas envie que cela arrive. Elle ne voulait pas qu'il la touche. La vérité, c'était qu'il commençait à lui faire peur et qu'elle s'était fait de faux espoirs.
Elle ne vit qu'une solution : partir de chez elle. Elle s'est alors inscrite dans une boite d'intérim, afin de trouver un emploi, n'importe lequel tant que ça lui permettait de vivre et de payer un loyer. Aucun travail digne de ce nom ne se présentait, et pourtant, elle avait postulé pour tout et n'importe quoi : Noriiko n'avait jamais les compétences requises, lui disait-on. Ou alors on lui disait qu’elle était trop diplômée. Elle avait envoyé son CV dans toutes les écoles environnantes, mais aucune ne cherchait de professeur d’anglais. Les mois passaient et elle était contrainte de rester chez son père. Elle ne pouvait plus supporter cette situation, alors elle a fini par s'enfuir avec le strict minimum, même si elle ne savait pas où aller. Les premières nuits, elle dormit à l'hôtel, en plein centre ville de Miwashi. Elle a fini par trouver un petit studio de 10m² valant une fortune tous les mois, trouvé par le plus grand des hasards un peu en périphérie du centre ville. Sa tante Nana lui envoyait un peu d'argent tous les mois, mais ce n'était pas suffisant. Sans travail, elle n’irait pas loin comme ça. Mais bon, tant qu’elle était loin de son père, ça lui suffisait.
Puis au bout de quelques jours seulement, elle a fini par tomber dans les bouches de l'enfer. Elle s'est rendue par hasard dans une boite de nuit... ou plutôt ce qu'elle croyait être une boîte de nuit, car c'était en réalité un club de strip-tease. Et coup de chance, ou de malchance, la boite recrutait une strip-teaseuse. Elle se disait qu'elle n'avait plus le choix, que ce ne serait pas si terrible et qu'elle s'en remettrait, alors elle s'est présentée au patron de la boite... et a été engagée le soir même. Voila comment elle en vint à s'exhiber pour gagner de l'argent. Elle se détestait de faire une chose pareille, mais elle n'avait pas le choix.


Epilogue
Après avoir passé presque un an dans son 10m² et avoir travaillé dans le club de strip-tease, une chance inespérée se présenta à elle. La boite d'intérim dans laquelle elle était inscrite depuis plusieurs mois la recontacta pour lui faire part d'une nouvelle offre d'emploi : la célèbre Miwashi School, réputée pour être très sélective aux yeux des humains(mais Noriiko avait compris qu’il s’agissait en fait d’une école de magie), recherchait un professeur d’anglais. Il y avait possibilité de loger dans l'établissement et de profiter du réfectoire scolaire pour se nourrir. Noriiko envoya son CV en espérant secrétement que cette fois-ci serait la bonne. Quelques jours plus tard, elle eut la bonne surprise de voir une lettre de la Miwashi School dans la boite aux lettres de son immeuble délabré. Ils voulaient lui faire passer un entretien d'embauche pour un CDI. Elle se présenta et au bout de quelques minutes d'entretien avec la directrice, elle signa un contrat d'embauche. Elle venait de décrocher son premier emploi de professeur. Elle allait enfin pouvoir exercer le métier qui la passionnait tant ! Et voila comment Noriiko est arrivée ici, un sourire aux lèvres…


Petit plus : Malgré tout ce qu'elle a vécu, Noriiko n'a jamais perdu le moral. Concernant le monde de la magie, elle est encore novice si l'on peut dire : elle ne connait pas grand chose, mais est très curieuse, donc elle a n'a pas peur de découvrir d'autres choses sur le monde magique. Et dernière petite chose : sa voix fétiche est celle de Tomoko, la chanteuse de The Brilliant Green(ou Tommy February/Heavenly6), bien qu'elle puisse imiter à la perfection toutes les voix qu'elle veut!





Informations personnelles

Prénom : Noëmie alias Nori ou Nono


Avez-vous déjà fait du RP? : Ben oui!


Comment avez-vous connu le forum : Hum... peut-être parce que je suis la fonda? xD


Code du règlement : Ok
Code du contexte : Ok
Code races : Ok


_________________
"I only miss you when I'm breathing, I only need you when my heart is beating.
Without your love don't know how I survive, it's you that's keeping me alive..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Invité
Invité



MessageSujet: Yuri Maeda (Fiche avec des scènes Hentaï ! Attention !)   Jeu 8 Nov - 13:33

! Attention ! Cette fiche contient des scènes hentai qui peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ! Je décline toute responsabilité si vous lisez en étant averti des risques !


Dossier du nouvel arrivant



Informations générales

Nom : Maeda

Prénom : Yuri

Âge : 20 ans lorsqu'elle a son apparence habituelle normale, celle d'une jeune adulte. Mais pendant la journée, elle a l'apparence d'une fillette de 12 ans.

Date de naissance : 15 Novembre

Classe : Si elle avait eu son apparence adulte le jour, elle aurait été Étudiante à l'Université. Cependant, le jour, elle a l'apparence d'une fillette de 12 ans... donc elle est au Collège.

Race : Louve. Sa forme animale est une louve noire à peine plus grande qu'un loup normal.

Groupe souhaité : Gens de l'Ombre

Pouvoir(s) : Sous sa forme animale, elle possède bien entendu les attributs du loup : rapidité, force, agilité, sens aiguisés. Hormis cela, elle a le pouvoir d'amplifier le pouvoir des autres. L'amplification est basé sur un échange : elle donne de son énergie pour amplifier le pouvoir de la personne désirée. Plus elle utilise longtemps son pouvoir, plus elle s'épuise.





Qui est vraiment votre personnage?

Description physique : 5 lignes minimum complètes pour décrire le physique de votre personnage

Yuri est un beau brin de jeune femme. Que dis-je, c’est une jeune femme super sexy et aux atouts physiques indéniables. Pour commencer, elle a de longs cheveux bruns foncés, noirs même, avec des mèches roses soyeux et doux au toucher, qu'elle laisse libres la plupart du temps. Elle a de grands yeux bleus ciel, qui sont soulignés par de cils assez fournis et naturellement allongés. Son regard est très attirant et assez envoûtant même. Elle sait que ses yeux attirent le regard, alors elle en joue et fait passer diverses émotions au travers de ceux-ci. Son visage est fin, ses lèvres sont pulpeuses sans l’être excessivement et son nez est droit et aquilin. Son visage est tout bonnement parfait.
Mais ce n’est pas tout ! Il n’y a pas que son visage qui soit parfait. Son corps l’est aussi. Déjà, elle a une taille et un poids dans la norme : 1m70 pour 55kg. Ensuite, si l’on s’attache aux détails… d’accord, aux gros détails, on remarque qu’elle est très bien « roulée » comme le dit l’expression. Elle a de jolies formes : sa poitrine est particulièrement développée et toujours mise en avant grâce à des décolletés vertigineux. Ses fesses sont rebondies sans être excessivement rondes. Ses cuisses et ses jambes sont assez fines, sans l’être excessivement. Elle a l’allure d’un mannequin.
Au niveau style vestimentaire, elle met en avant sa féminité. Déjà, elle porte pratiquement toujours des décolletés pour mettre en avant sa poitrine généreuse. Ensuite, elle aime porter des jupes, courtes ou longues… plutôt courtes la moitié du temps d’ailleurs. Elle aime porter des vêtements moulants. Et puis, elle porte très souvent des talons, qui affinent sa silhouette encore plus. Elle aime par-dessus tout se faire belle !


Caractère(et loisirs) : 5 lignes minimum complètes pour décrire le caractère et les loisirs de votre personnage

Yuri est une jeune femme sûre d’elle. Elle ne doute que très peu d’elle-même. Cela passe aux yeux des autres pour de l’arrogance et de la vantardise, mais elle sait très bien ce que les autres pensent d’elle… et elle s’en fiche complètement. Elle n’est pas du genre à essayer de changer de comportement parce que les autres disent du mal d’elle. Elle a également une grande détermination, elle est très obstinée : elle sait ce qu’elle veut et elle s’y tient. Elle a également une grande force mentale et n'est pas du genre à s’apitoyer sur son sort.
Mais la principale chose à savoir sur Yuri, c’est qu’elle aime attirer l’attention… des hommes. C’est une croqueuse d’hommes. Elle aime les charmer, elle aime qu’ils la regardent avec envie, bref, elle aime être la coqueluche de ces messieurs. Pire, elle est… disons-le clairement, c’est une obsédée du sexe qui prend énormément de plaisir dans les ébats sexuels sado-maso. Elle aime donc attirer les hommes dans son lit. Pour cela, elle use de ses atouts physiques, mais pas que. Une fois que l'homme l'a remarqué, elle commence par jouer la fille naïve et timide, car elle sait que beaucoup d'hommes raffolent de ce genre de filles, en pensant qu'elles sont des filles faciles. Ensuite, elle s'adapte aux circonstances et change de tactique en fonction de l'homme à séduire. Elle n'est pas du genre à être trop directe, au contraire, elle sait se montrer patiente car elle sait que certains hommes préfèrent attendre avant de passer à l'acte. Mais que fait-elle des hommes qu’elle charme ? Eh bien, après avoir obtenu ce qu’elle voulait, elle finit toujours par s’ennuyer et va donc voir ailleurs. C’est une jeune femme volage, qui ne se pose jamais en amour…
D’ailleurs, elle sait qu’elle s’attire les foudres des autres filles en agissant de la sorte, mais c’est une satisfaction supplémentaire pour elle : elle adore voir que les autres filles la jalousent ! Elle adore provoquer les filles et fait tout pour entretenir ce climat de jalousie et de haine à son égard. De toutes manières, elle voit les autres filles comme des rivales qu’il faut évincer pour les plus belles, ou comme de simples moustiques pour les autres. Elle est assez froide avec les filles, voire cruelle et sadique à ses heures perdues. Elle est du genre à rembarrer les filles et à les prendre de haut, histoire de les voir s'énerver contre elle.
Hormis cela, elle a une vision des choses bien particulière. Pour commencer, Yuri est quelqu’un qui déteste la banalité et l’ennui. D’ailleurs, attirer des hommes à elle et coucher avec eux est pour elle un moyen de combattre l’ennui. Mais bref, elle voit le bien comme quelque chose d’extrêmement ennuyeux, où on est toujours prisonnier de valeurs bidons. En fait, elle pense que le bien empêche de s’amuser convenablement, car quand on fait partie de ce camp, il faut constamment être généreux avec les autres, faire attention à ne pas les blesser, peser le pour et le contre à chaque fois qu'on fait quelque chose, se prendre la tête pour savoir si ce qu’on fait est bien ou mal, etc. Bref, il faut être un modèle de vertu qui répand la paix autour de soi. Et Yuri ne voit vraiment pas ce qu’il y a d’amusant là-dedans. Alors que quand on fait parti du camp du mal, on n’a aucune limite, on fait ce qu’on veut quand on veut, sans se poser de questions inutiles.
Elle a été habituée à voir le mal comme une source de bonheur et d’amusement, alors elle ne se pose même plus de question sur son alignement. En revanche, elle n'hésite pas à vanter les attraits du mal si on lui demande ce qui l'a poussé à entrer chez les Gens de l'Ombre.
Yuri est quelqu'un qui aime par-dessus tout la liberté, alors elle voit le camp du mal comme étant le seul camp capable de lui offrir la liberté. Et si elle ne s'attache jamais bien longtemps à son partenaire, c'est aussi parce qu'elle ne veut pas d'une relation contraignante qui la priverait de sa liberté. Elle pense que le vrai amour, au sens où l'entendent les gentils, c'est accepter d'être emprisonné avec quelqu'un, accepter de faire des compromis souvent injustes, ne pas être tenté d'aller voir ailleurs. Bref, des choses qu'elle est incapable de faire, puisqu'elle tient trop à sa liberté et à ses plaisirs sexuels.
Pour finir, Yuri est quelqu'un de débrouillard : elle se débrouillera toujours toute seule, car elle ne veut rien devoir aux autres. Par amour de sa liberté, elle déteste recevoir des ordres et n'y obéira que si elle obtient des faveurs de l'homme qu'elle convoite.
Ce qu'il faut savoir, c'est qu'elle agit de la sorte pour (se) prouver aux autres et à elle-même qu'elle a une existence propre. Privée de sa mémoire et de ce qui a fait son identité par le passé, elle n'a trouvé que ce moyen pour retrouver une identité. L'indifférence est pire que tout et c'est pour cette raison qu'elle préfère être détestée par les filles et aimée par les garçons : de cette manière, elle sait qu'elle existe aux yeux de tous.


Histoire : 10 lignes minimum complètes pour l'histoire/le passé de votre personnage

Yuri est un mystère pour elle-même : en effet, elle n'a aucun souvenir des 15 premières années de sa vie. Eh oui, elle est amnésique. Elle ne se souvient pas de qui elle était avant, ni de ses parents, ni de quoi que ce soit d'autre d'ailleurs. Les années ont beau passer, elle n'a aucun flashback de sa vie antérieure. En fait, pour elle, sa vie a commencé le jour où elle est arrivée dans cette drôle de maison où vivait deux hommes, des Loups comme elle. C'est son premier souvenir.

Elle s'est réveillée dans une chambre qu'elle ne connaissait pas. Elle s'assit dans le lit aux draps blancs et regarda autour d'elle. C'était une chambre tout ce qu'il y a de plus banal : une commode contre le mur gauche, le lit dans lequel elle se trouvait contre le mur droit. Il y avait une porte-fenêtre qui donnait sur un balcon, sur le mur du fond, entre la commode et le lit. Et puis, il y avait un miroir sur pied à côté de la commode. C'était là les seuls meubles de la pièce. Les murs étaient peints en beige. Le sol était constitué de parquet en bois de couleur claire. Cet endroit ne lui rappelait rien... et tout compte fait, elle ne savait pas comment elle était arrivée ici, et pire encore, elle n'arrivait pas à se rappeler de sa vie passée. Le seul vestige de son histoire, c'était une gourmette qu'elle portait autour du poignet droit. Dessus, il y avait écrit son prénom et sa date de naissance. Elle avait donc 15 ans et s'appelait Yuri. Mais même cet objet ne lui évoquait rien : qui avait pu le lui offrir ? Quand ? À quelle occasion ? Était-elle contente de l'avoir reçu ? Se l'était-elle acheté elle-même ? Autant de questions auxquelles elle ne trouvait pas de réponse. Ne pouvant rester dans ce lit alors qu'elle ne savait même pas comment elle était arrivée ici, elle se leva et constata qu'elle n'était vêtue que d'une simple chemise blanche bien trop grande pour elle, mais qui avait le mérite de cacher ses fesses. Dessous cette chemise, elle n'avait qu'un simple soutien-gorge et un slip. Elle avait un doute sur la provenance de cette chemise : elle semblait taillée pour un homme et non pour une femme. Enfin soit, c'était un vêtement comme un autre. Elle ouvrit la porte de la chambre jusqu'ici fermée. Elle entendait à présent des gémissements de femme et des mots incompréhensibles prononcés par une voix d'homme. Yuri entreprit alors de descendre les escaliers pour rejoindre le rez-de-chaussée, d'où provenaient les bruits. Le salon / salle à manger était situé en face des escaliers... et apparemment, c'est de là que provenaient les bruits. Yuri entra dans la pièce... et ce qu'elle vit était plutôt gênant pour quelqu'un d'étranger à cette ambiance. Un homme aux cheveux bruns faisait l'amour à une femme aux longs cheveux roses. Le pantalon de l'homme ainsi que son slip lui descendaient en bas des pieds. La femme était penchée en avant sur la table de la salle à manger. Sa jupe était relevée sur son ventre et son débardeur était remonté au-dessus de ses seins... et apparemment, elle ne portait pas de sous-vêtements. L'homme lui tripotait les seins en même temps qu'il faisait des mouvements de va-et-vient en elle. Ce qu'elle entendait d'en haut, c'était des gémissements de plaisir de la femme et des drôles de mots doux de l'homme. Lorsqu'ils entendirent quelqu'un approcher, ils s'arrêtèrent. Puis au même moment, un autre garçon entra dans la maison, un sac de courses à la main.

"_C'est moi, je suis rentré !"

Dit-il tout en se dirigeant vers la cuisine... Cependant, lorsqu'il vit Yuri sur le seuil de la salle à manger et l'autre garçon en train de faire l'amour à une autre fille, il posa son sac de courses à terre et entra dans la pièce. Les deux amants se rhabillèrent. La femme quitta la maison sans le moindre signe de gêne en leur lançant :

"_ Je vous laisse les garçons ! Rappelez-moi quand l'envie vous prendra !"

L'homme qui venait d'entrer posa ses mains sur ses hanches et commença à faire des reproches à l'autre garçon, sans réellement prendre un ton sérieux :

"_ Sasori, t'es incorrigible ! T'as encore remis le couvert avec Maya, je croyais que vous aviez rompu pourtant !
_ C'est plus fort que moi ! Et puis Maya a pas refusé non plus...
_ Je me doute bien. Mais quand même, t'aurais pu faire ça ailleurs. La p'tite a dû se sentir un peu conne, là."

La petite, c'était Yuri. Elle le comprit lorsque celui qui venait d'entrer s'approcha d'elle et lui dit :

"_Hey, petite... Yuri, c'est ça ? ça va, pas trop surprise ?"

Pas trop surprise... si quand même. À peine réveillée qu'elle tombait déjà sur une scène de ce genre. ça annonçait tout de suite la couleur. Et après, les gens s'étonneraient qu'elle soit si dévergondée... Elle répondit :

"_Euh... non ça va... Mais où je suis, là ? J'arrive pas à me souvenir qui vous êtes, ni même ce que je fais là...
_ C'est normal que tu ne te souviennes de rien. Et puis, on ne s'est jamais rencontré avant alors...
_ Oui, d'accord, mais... Pourquoi je ne me souviens de rien ? Où je suis ? Et vous êtes qui ?"

Elle les vit se regarder l'un l'autre. Puis celui qui s'était approché d'elle continua :

"_ La meute de Loups dans laquelle tu vivais a été attaquée par des Vampires. Tu es la seule survivante. Nous, on passait dans le coin et on t'a vu étendue au sol. Alors on t'a récupéré, on t'a soigné et te voila tirée d'affaire aujourd'hui. C'est tout ce qu'on sait de toi, on peut pas t'en dire plus.
_ Mais... mes parents... et puis... vous...
_ Ici, tu es dans la maison des frères Maeda, les deux Loups solitaires ! Moi, je suis Sasori, et lui c'est Hide. Comme tu n'as plus nulle part où aller, bienvenue chez nous !
_ Tu verras, ici c'est un peu comme un moulin : ça rentre et ça sort... dans tous les sens du terme. D'ailleurs, tu l'as bien vu avec cette fille, Maya. L'ex de Sasori... enfin, ex, ça reste à prouver. Enfin voila, fais comme chez toi. La chambre là-haut, où tu dormais, elle est à toi à partir d'aujourd'hui. On te l'a dit : tu es une Maeda maintenant."

Et voila. Elle faisait officiellement partie de la maison. La cohabitation entre les 3 jeunes gens ne fut pas difficile. Sasori et Hide étaient un peu déjantés et complétement accros au sexe. Sasori ne pouvait pas décrocher de ses parties de plaisir avec Maya : un autre jour, Yuri les avait trouvé en train de faire l'amour dans la cuisine contre le frigo. Enfin, il n'était pas accro qu'à Maya. Lui et son frère organisaient souvent des partouzes à 3 ou à 4 : ils se partageaient une même partenaire, l'un par devant et l'autre par derrière, ou encore l'un se laissant flatter l'outil et l'autre pénétrant la belle, ou alors une partenaire chacun, qu'ils s'échangeaient ensuite. Et puis, Hide et son frère avaient toujours des idées folles lorsqu'ils avaient des relations sexuelles, surtout Hide : ils jouaient souvent aux dominant-dominé. Évidemment, ils étaient plutôt les dominants, avec leurs fouets, attachant leurs victimes à la tête du lit avec des menottes. Et encore, il y avait pire... Je vous tais tous les détails ! Ainsi donc, Yuri fut habituée à ces jeux sexuels sado-maso et aux changements de partenaire, bien que n'y prenant pas part... du moins au début ! En plus de ce penchant pour le sexe, les frères Maeda soutenaient le Conseil Supérieur de la Magie. Vous avez bien compris leur côté libertin, adepte du "fais ce qu'il te plait". Eh bien, ils estimaient que les membres du CSM étaient les seuls à pouvoir garantir leur liberté, faite de plaisirs et de désirs. Alors ils transmirent leur vision des choses à Yuri. Voila comment est né le côté "je fais ce qu'il me plait" de la jeune fille.

Et puis vint le jour de l'initiation de Yuri aux joies du sexe, à peine quelques semaines après son arrivée. Elle était dans sa chambre, en train d'essayer des vêtements que Maya venait de lui apporter. Cette dernière venait souvent. L'histoire d'amour entre Sasori et Maya était difficile à suivre... Une fois, ils étaient ensemble, une autre fois, ils avaient rompu. Mais dans tous les cas, ils continuaient à coucher ensemble. Leurs relations sexuelles n'étaient jamais pareilles : lorsqu'ils étaient officiellement ensemble, ils faisaient l'amour tendrement. Et lorsqu'ils n'étaient plus ensemble, ça devenait une partie de jeu passionnée et sauvage. Comment Yuri le savait-elle ? Tout simplement parce qu'ils couchaient ensemble dans toutes les pièces de la maison, même les plus insolites ! Je vous laisse imaginer ce que ça fait quand on va aux toilettes et qu'on trouve un couple enfermé dedans !
Bref, Hide entra sans frapper dans la chambre de Yuri. En constatant que Maya était là, il lui dit que Sasori l'attendait en bas. Une fois Maya sortie, il s'approcha doucement de Yuri.

"_Eh ben, t'en fais une tête, Hide ! Qu'est-ce qui se passe ? On dirait que tu es en colère."

Lui dit Yuri. Et sans qu'elle s'y attende, il la plaqua contre le mur et l'embrassa sauvagement. Puis il la plaqua sur le lit et dans le même geste, lui attacha les mains à la tête de lit. Il lui arracha son t-shirt, lui retira sa jupe et sa culotte, qu'il lança à terre. Puis il descendit son pantalon en même temps que son slip, qui allèrent s'écraser sur le sol à côté du lit. Pour le coup, il n'y eut pas d'entrée en matière. Il lui maintint fermement les jambes écartées et la pénétra. Il lui embrassa les seins et le cou en même temps qu'il faisait des mouvements de va-et-vient de plus en plus rapides. Yuri tentait de se débattre, mais il lui tenait fermement les jambes et ses mains étaient toujours liées. Elle criait, mais personne ne vint : Hide avait prévenu Sasori de ne rien tenter. Il était dans le coup. Et puis, Hide changea de position : il lui mit son sexe dans la bouche, pendant qu'il s'occupait avec le sexe de Yuri. Il faisait des "petits jeux" de son côté, pendant que Yuri était forcée de lui faire une fellation. Et puis, tout prit fin aussi vite que ça avait commencé, après une dernière pénétration plus ou moins violente. Il lui défit les liens qui retenaient ses mains à la tête du lit. Puis il remit son slip et son pantalon.

"_ Alors, ça t'a plu ? Tu te sens prête à remettre ça un de ces quatre ? Désolée, hein, mais tu sais qu'on est des fous de ça dans la famille. Et puis là, j'avoue, tu étais trop tentante, j'ai pas pu résister."

Si elle avait aimé ça ? La première fois, non. Elle avait trouvé ça douloureux et pas du tout agréable comme manière de procéder. Et puis, ce qu'il venait de lui faire s'apparentait plus ou moins à un viol... elle n'était pas consentante et avait été prise au dépourvu. Voila comment s'était passé sa première fois. Elle n'a pas toujours aimé le sexe, contrairement à ce qu'on pourrait penser !

Et puis, la deuxième fois, elle réussit à prendre son pied. Encore une fois, ça se passa avec Hide, Sasori étant chez Maya puisqu'en couple avec elle officiellement à cette époque. Elle était dans la cuisine. Hide se mit derrière elle et plaça ses bras autour de la taille de Yuri. Il l'embrassa dans le cou, mais cette fois-ci, elle comprit où il voulait en venir, alors elle fit volte-face et fut catégorique :

"_ Pas question que tu recommences comme la dernière fois !
_ Mais je t'ai dit que j'étais désolé pour la dernière fois. Je sais, j'ai été un peu violent, mais tu me rends fou aussi ! J'suis qu'un homme, moi !
_ Et alors, je m'en fiche !
_ Et si je te promets d'y aller en douceur ? J'te jure, je vais être tendre, on va faire ça avec délicatesse !
_ J'ai dit non ! Pas question !
_ Putain, Yuri, faut que tu te dégourdisses ! Écoute, le sexe, c'est pas compliqué. Le secret, c'est de se laisser faire. Alors ok, c'est un peu douloureux, mais c'est une douleur qui procure du plaisir. C'est la nature, tes hormones réclameront du sexe à l'avenir ! Je te jure, c'est hyper agréable, surtout quand on pimente le truc avec toutes sortes de jeux ! Nan, franchement, essaie juste de te détendre, te crispe pas, parce que c'est comme ça que tu flingues ton plaisir. En étant ouvert, c'est trop bon ! Je te promets d'être doux, mais en échange, tu essaies de prendre ton pied, ok ? De toutes façons, je te lâcherai pas !
_ Bon ok, tu marques un point, c'est la nature. Mais j'ai du mal à comprendre ce qu'il y a d'agréable ! Tu m'as fait mal l'autre jour !
_ Bon, tu me fais confiance, non ? Donc laisse-toi faire. Juste une fois encore, et tu verras, tu pourras plus décrocher. Le sexe, c'est comme la drogue."

Et Yuri capitula, parce qu'il n'arrêtait pas de l'asticoter. Cette fois-ci, Hide fut beaucoup plus doux. Le canapé du salon leur fut utile. Il la déshabilla en douceur, embrassant son corps nu. La jeune fille laissa les doigts de Hide s'occuper d'elle. Elle eut du mal à se laisser aller. Hide se déshabilla entièrement aussi. Leurs corps étaient collés l'un à l'autre. Tout en embrassant délicatement Yuri dans le cou, il l'allongea sur le canapé en douceur, comme promis. Il la couvrit de caresses et de baisers, attendant qu'elle se détende pour la pénétrer le moins douloureusement possible. Et puis, il entama des mouvements de va-et-vient en elle. Au départ, Yuri retrouva la même sensation de douleur que la première fois. Et puis, elle se rendit compte que Hide avait raison : en fait, en étant détendue, c'était plutôt agréable. Elle commençait même à prendre du plaisir. C'est à ce moment-là qu'il arrêta. Il se rhabilla.

"_ Bon alors, c'était bien, non ? Si tu me dis que t'as rien ressenti, je te croirai pas !
_ Ben... Je te dis que non, j'ai rien ressenti !"

Répondit Yuri, de mauvaise foi. Elle avait déjà un sacré caractère à l'époque ! Hide marmonna dans sa barbe qu'elle était un cas désespéré et qu'elle finirait bonne soeur. Il alla dans sa chambre. Pendant ce temps, Yuri resta allongée sur le canapé, nue. En fermant les yeux, elle repensa au plaisir qu'elle avait eu à la fin de l'acte. Elle soupira de contentement à ce souvenir. Mais elle était restée sur sa faim ! Tout juste quand elle avait trouvé ça génial, il avait arrêté ! Alors, décidée, elle se releva et enfila uniquement sa jupe courte et son chemisier, sans prendre le temps de remettre ses sous-vêtements. Elle monta l'escalier et rejoignit Hide dans sa chambre. Elle se colla contre lui et l'embrassa, pendant que ses mains cherchaient à défaire le pantalon de son colocataire. Ayant saisi ce que Yuri attendait de lui, il l'aida et défit son pantalon et son slip. Il fit glisser sa jupe sur ses hanches et déboutonna le chemisier de Yuri. Il la plaqua contre le mur, souleva la jambe droite de Yuri, qu'il plaça derrière ses fesses à lui. Et il la pénétra dans cette position debout. Il y eut de nouveau les mouvements de va-et-vient. Et Yuri sentit le plaisir l'envahir entièrement. Elle attira la tête de Hide contre son cou avec sa main droite. Elle plaça sa main gauche sur les fesses de l'aîné Maeda et l'encouragea de cette manière à continuer. Elle ne put retenir des gémissements de plaisir et rejeta sa tête à l'arrière. Pour la troisième fois, elle avait fait l'amour avec Hide. Et cette fois-ci, elle avait atteint l'extase, le summum du plaisir.

Voila comment Yuri prit goût au sexe. Dans les années qui suivirent, elle recommença plusieurs fois avec Hide... et même avec Sasori. Et puis, elle piocha également dans tous les hommes de la ville, excepté les Vampires, race qu'elle détestait en raison de la tuerie qui avait provoquée son amnésie. Elle accrocha de nombreux hommes à son tableau de chasse. Elle adorait qu'ils la remarquent, qu'ils prennent soin d'elle pendant ce moment de jouissance extrême. Et puis, elle s'aperçut que de cette manière, en jouant les allumeuses, les femmes aussi la regardaient. Alors certes, leurs regards étaient différents, mais c'était agréable de provoquer autant de réactions chez tout le monde. La seule chose qu'elle refusa de faire, c'était de participer aux partouzes des frères Maeda. Elle préférait être en tête-à-tête avec les hommes.

Et puis, les années passèrent. Yuri habitait toujours chez les Maeda. Elle continuait d'harponner les hommes et de dégoûter les femmes. Sasori et Hide lui parlèrent d'une école de magie, qui avait grandement besoin d'animation : la Miwashi School. Et puis, il fallait des personnes capables de soutenir le CSM. Yuri se laissa convaincre : elle y vit une occasion de changer de territoire et de rencontrer de nouveaux hommes à séduire. Et puis, les frères Maeda lui enverraient de l'argent tous les mois. Alors elle s'inscrivit à la Miwashi School...


Petit plus : Vous n'êtes pas sans savoir que le Yuri désigne les relations amoureuses entre femmes. Yuri désigne aussi la fleur de lys. C'était la petite précision qui ne sert à rien xD
D'autre part, le petit surnom de Yuri Maeda, c'est Yuyu quelques fois.

Depuis quelques temps, Sébastian influence le temps pour que Yuri ait une apparence de gamine de 12 ans le jour et son apparence normale la nuit de 22h à 6h. Il fait ça pour que son maitre conserve son sujet d'expérience (Yuri) le plus longtemps possible. Plutôt que de décrire son apparence de jour, voici ce à quoi elle ressemble :
Spoiler:
 



Informations personnelles

Prénom : Vous le savez ! Mais si je vous dis Nono, ça vous aide ?

Avez-vous déjà fait du RP? : oui

Comment avez-vous connu le forum : Noriiko, tu réponds pour moi ? xD

Code du règlement : ok
Code du contexte : ok
Code races : ok
Code groupes : ok



Dernière édition par Yuri Maeda le Ven 24 Mai - 18:37, édité 29 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les anciens personnages de Noriiko Shimazu   Aujourd'hui à 16:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Les anciens personnages de Noriiko Shimazu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui a des noms pour ses personnages ?
» petite question : comment créer ses propres personnages?? [résolu]
» Personnages spéciaux
» Thèmes des personnages
» Nom occidental des personnages de Touhou?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Serenia Academy :: Corbeille : archives du forum :: Personnages n'existant plus-
Sauter vers: