Serenia Academy

La Serenia Academy est la plus prestigieuse école de magie qui soit. Nous vous attendions, entrez donc...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La douceur de l'eau [Plume C. et Noriiko S.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naomi Owen
Fondatrice
avatar

Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: La douceur de l'eau [Plume C. et Noriiko S.]   Ven 1 Fév - 11:08



Caractéristiques du RP


Titre du RP : La douceur de l'eau

Lieu du RP : Piscine du gymnase, Miwashi School

Acteurs principaux : Plume Clélamie et Noriiko Shimazu

Type de RP : Privé

Statut : EN COURS




Presque un an… eh oui, j’étais arrivée dans l’école il y a presque un an. J’étais arrivée aux environs de Noël dernier. Noël se profilait de nouveau. Et dire que pendant un an, je n’avais pas eu droit d’avoir de nouvelles de lui… Mes ennemis n’étaient pas disposés à me communiquer des informations sur lui. J’avais juste le droit de continuer ma mission pour eux, sans rien demander en retour. La seule chose qui était sûre était qu’il était toujours emprisonné dans les Cryptes du Conseil. Je ne pouvais rien faire de plus pour lui, à part m’inquiéter. Il me tardait que le jour de sa libération vienne. Libération qui n’était sans doute pas pour demain pourtant… En attendant, je ne pouvais qu’espérer et continuer à faire ce qu’ils me demandaient.

Bref. J’en avais assez de tout ça. Mon bureau me répugnait aujourd’hui. Et puis, cela faisait très longtemps que je n’étais pas retournée dans mon milieu naturel : l’eau. C’est comme ça que je me décidai à aller à la piscine de l’école. Au moins, même si je me faisais surprendre là-bas, ça ne poserait aucun problème. Si j’allais à la plage en ville, je risquais de croiser des humains qui ne savaient pas que les créatures magiques existaient. Je ne pouvais pas courir ce risque. Si l’on venait à savoir en ville que la directrice de la Miwashi School était une créature de l’eau, cela risquait de faire du tort à l’école. Le Conseil n’attendait qu’une chose : pouvoir faire fermer cet endroit. Pourquoi, je l’ignorais. Mais ce genre d’évènement était tout à fait ce qu’il fallait pour prétexter la fermeture de la Miwashi School. Et surtout, ce serait un excellent prétexte pour éliminer Izaya, vu que ma mission prendrait fin si l'école venait à fermer.

Arrivée à la piscine de l'école, dans l'aile nouvellement construite du gymnase, je m'assurai qu'il n'y avait personne et retirai mes vêtements, que je posais à terre avec une serviette de bain. Je plongeai dans la piscine et mon corps se métamorphosa au contact de l'eau : une queue de sirène bleue vint remplacer mes jambes et ma poitrine se recouvrit d'un soutien-gorge en écailles du même bleu. Je restai sous l'eau un long moment, profitant de mon élément naturel. Cela faisait très longtemps que je n'étais pas retournée dans l'eau. En fait, depuis qu'Izaya et moi nous étions installés sur terre, nous n'étions pratiquement pas retournés dans l'océan. Nous y retournions de temps en temps, évidemment : pour rendre visite à sa famille en particulier. Izaya était le seul de sa famille à pouvoir se transformer en humain sur terre, de ce fait s'il voulait garder le contact avec ses proches, il devait retourner sous l'eau. De mon côté, j'avais gardé le contact avec ma famille d'accueil, mais je ne les voyais pas souvent. D'ailleurs, je ne préférais pas les revoir. C'était presque comme une auto-punition : à l'époque, j'étais très perturbée par ce que je venais de vivre et ils leur avaient fallu un sacré courage pour s'occuper de moi comme ils l'avaient fait. De ce fait, j'avais honte de mon comportement de l'époque et je n'osais pas affronter leur regard pourtant bienveillant, car il me rappellerait celle que j'avais été et je préférais l'oublier.

Depuis mon arrivée dans l'établissement, je n'étais pas retournée une seule fois dans l'eau. Mais aujourd'hui, l'appel de mon élément avait été irrésistible. Il me procurait un doux sentiment de réconfort. Je nageais de long en large sans jamais retourner à la surface. Cela eut pour effet de me détendre. L'eau m'enveloppait tel un cocon protecteur. Tout me paraissait tellement insipide ici...

Lorsque je me décidai à remonter à la surface et à sortir la tête de l'eau, je me sentis apaisée. Mais cet apaisement fit bien vite place à une énorme appréhension : je vis que Plume Clélamie, la plus jeune elfe de l'école, était présente au bord de la piscine. Je craignais qu’en ayant découvert ma véritable nature, elle prenne peur. Après tout, une guerre sévissait entre elfes et sirènes et de ce fait, ces deux races se détestaient. Je ne voulais pas effrayer Plume.

Je pris ma serviette de bain et sortit de la piscine tout en l’enroulant autour de moi. En sortant de l’eau, mon corps reprit sa forme humaine. Une seule chose prouvait encore que je venais d’aller dans la piscine : j’étais trempée.

Je me dirigeai doucement vers Plume, espérant ne pas l’avoir effrayée. Je lui dis, gênée qu’elle ait pu me voir sous ma forme aquatique :

«_ Bonjour Plume. Je… je ne savais pas que tu étais là. Je… J’espère que ça ne te pose pas de problème que je sois… enfin, tu comprends. »

_________________
"I only miss you when I'm breathing, I only need you when my heart is beating.
Without your love don't know how I survive, it's you that's keeping me alive..."




Dernière édition par Noriiko Shimazu le Mar 9 Juil - 13:19, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Plume Clélamie

avatar

Messages : 82
Points RP : 0
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans un grande forêt, si je le pouvais...

Feuille de personnage
Race: Elfe
Classe: Collège
Votre fiche: http://URL-DE-VOTRE-FICHE

MessageSujet: Re: La douceur de l'eau [Plume C. et Noriiko S.]   Dim 10 Fév - 17:04

Quelle matinée ! Cela ne faisait à peine quelques semaines que j'étais à Miwashi School. Et j'avais déjà remplis mon objectif. Retrouvée Nialème Wildfire, une professeure de l'école et un ancien membre de mon village. Je l'avais trouvée se matin, ou plutôt, c'était elle qui m'avait trouvait. Je passé devant la porte de sa classe grande ouverte quand ont m’avais bousculée et faite tomber. Elle m'avait interpellait peu après à cause du sert-tête que je porte sur ma tête. Elle m'apprit quelle avait fait se sert-tête pour Leila, l'elfe qui l'avais trouvait quand elle était enfant. Et moi, qu'il s'agissait de ma mère. Malheureusement nous furent interrompues par la cloche qui nous rappela à toutes les deux qu'il était temps de se quitter.

Après avoir finit tous mes cours et mangée au réfectoire. J'avais décidée de me rendre à la piscine pour me détendre. Une fois arrivais, j'enfilais mon maillot de bain d'une pièce, bleu avec une touche de violet. Je sortis de la cabine et m'assis près du bord de l'eau. J'observais les autres s'amusaient en se lançant de l'eau, en fessant quelques longueur entre amis. C'est la une sensation étrange m'envahis, un mélange de stresse et de peur car j'aperçus une sirène qui prenais plaisir à nager sous l'eau. C'était la 1ère fois que j'en voyais une et les elfes qui me les avaient décrites ne m'avaient pas menties. Les membres de leur espèce étaient splendides. Celle ci possédait une queue et un soutien-gorge bleu. Cette sensation bizarre devait venir de mon instinct car les sirènes et les elfes étaient en guerre. Je me repris et m'apprêtais à repartir. Quand la sirène que j’avais observée m'aperçut, sortit de l'eau, se recouvrit d'une serviette et repris sa forme humaine. Elle se dirigeait vers moi. Je comprenais quelle était aussi gênée que moi mais pourquoi se dirigeait-elle dans ma direction ?

Je me relevais, son visage me disait quelque chose. Une fois devant moi, elle me dit un peu effrayée :


«_ Bonjour Plume. Je… je ne savais pas que tu étais là. Je… J’espère que ça ne te pose pas de problème que je sois… enfin, tu comprends. »


Mais comment connaissait-elle mon prénom. Je réfléchis quelques secondes en prenant conscience de toutes les données que je possédais. Mais, oui ! Il s'agissait de Mlle Shimazu. La 1ère fois que je l’avais rencontrée, je l'avais jugée trop vite en pensant quelle était une humaine. Toutes les races ou presque incompris les sirènes possédaient une apparence humaine.

Je lui répondis de ma voix timide, un peu hésitante :


«Bonjour, Mlle Shimazu... euh, non, non. Pas du Tout.»


Je me sentais un peu bête d'avoir pensée quelle étais une humaine alors quelle étais une sirène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Owen
Fondatrice
avatar

Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: Re: La douceur de l'eau [Plume C. et Noriiko S.]   Sam 23 Fév - 18:29

Cela faisait un long moment que je n’avais pas mis les pieds dans mon élément naturel : l’eau. Aujourd’hui, la piscine de la Miwashi School m’avait tout particulièrement attirée. J’avais besoin de me détendre. Et j’avais eu raison de venir : l’eau avait fait des miracles sur la Sirène que j’étais. Enfin, j’étais relaxée, jusqu’au moment où j’avais sorti la tête de l’eau : voir que Plume, une Elfe, était là, m’avait fait paniquer. En effet, j’avais peur de sa réaction. Après tout, Elfe et Sirène ne s’entendaient pas. Plume était jeune et sa réaction aurait pu être celle que j’avais craint.

Alors que je sortais de l’eau en passant ma longue serviette autour de ma taille, je lui demandai si cela l’avait surpris. Je l’observai pendant qu’elle me répondit de sa voix timide habituelle, celle que je lui connaissais :

«Bonjour, Mlle Shimazu... euh, non, non. Pas du Tout.»

À première vue, elle n’avait pas l’air effrayée de m’avoir vu sous mon apparence primaire. Surprise n’était pas non plus le terme qui convenait : on aurait plutôt dit qu’elle ne m’avait pas reconnu sur le coup. Elle était tout au plus légèrement étonnée d’avoir vu une sirène. En fait, elle me paraissait comme d’habitude. J’étais soulagée. Et cela me rassurait sur un point : si elle était en mesure d’accepter les Sirènes, les ennemis jurés de sa race, alors elle parviendrait sans difficulté à accepter toutes les autres races. Si seulement tout le monde pouvait avoir la sagesse d’esprit de Plume… Cependant je ne devais pas me décourager : l’acceptation de tous par tous était mon but. C’était ce qui me tenait le plus à cœur, après Izaya. Et j’y parviendrai, même s’il me fallait toute une vie.

Je lui dis donc, rassurée :

«_ Tant mieux que ça ne te pose aucun problème. Tu dois savoir qu’un vieux conflit oppose les Elfes et les Sirènes. C’est pour ça que je pensais que tu aurais pu mal le prendre. Mais je préfère savoir que tu n’as aucun problème avec les Sirènes. C’est une bonne chose, tu es ouverte d’esprit et c’est une qualité rare. »

Certains élèves allaient et venaient. Cela me faisait drôle d’être aussi dévêtue face à mes élèves. Mais après tout, ils s’en fichaient pas mal : ils étaient là pour se baigner, alors une femme en serviette, c’était le dernier de leurs soucis. Il y avait plus intéressant pour les jeunes hommes : des jeunes filles en maillot de bain ! Je n’étais pas de leur âge. Et on ne pouvait pas leur donner tort : j’avais 27 ans, je n’étais pas encore leur mère, mais d’ici quelques années, on pourrait me considérer de cette manière !

Oui, en fait, je n’étais pas prête d’avoir mon propre enfant un jour. D’une, parce que celui que j’aimais était loin de moi, et ce pour très longtemps. De deux, parce que je n’étais pas prête à devenir mère. Je n’en aurai jamais les capacités. Je n’avais pas eu de modèle, je ne savais pas comment agir avec un enfant. Je ne préférais pas prendre de risques. Mais Izaya tentait de me convaincre que je serais une bonne mère depuis 2 ou 3 ans maintenant… Il rêvait de fonder une famille avec moi. Sauf que ça m’effrayait d’avoir un enfant et il le savait. Il ne voulait pas me brusquer, mais je m’en voulais de lui faire de la peine… Bref, de toutes manières, les élèves de l’école me suffisaient : ils me donnaient autant de soucis qu’un enfant !

Puis je m’aperçus que quelque chose avait changé chez Plume. Elle me semblait… contente. Un rapide tour dans ses souvenirs de la journée m’informa qu’elle avait retrouvé Nialéme Wildfire. Bien, elle avait donc pu avoir un premier contact avec celle qu’elle cherchait. Je lui demandai donc :

«_ L’autre jour, tu m’as demandé si je connaissais Nialéme Wildfire. Je suppose que tu la cherchais. Tu as pu la rencontrer ? »

Je n’allais tout de même pas lui dire que je savais qu’elle l’avait vu, ce serait d’une grande indiscrétion ! Et elle le prendrait mal, c’était évident. Mon but n’était pas de la brusquer, juste de l’amener à me faire confiance. Le meilleur moyen d’apprendre aux autres, c’était d’abord de les amener à nous faire confiance. En tout cas, c’est comme ça que je fonctionnais.

_________________
"I only miss you when I'm breathing, I only need you when my heart is beating.
Without your love don't know how I survive, it's you that's keeping me alive..."




Dernière édition par Noriiko Shimazu le Mar 9 Juil - 13:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Plume Clélamie

avatar

Messages : 82
Points RP : 0
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans un grande forêt, si je le pouvais...

Feuille de personnage
Race: Elfe
Classe: Collège
Votre fiche: http://URL-DE-VOTRE-FICHE

MessageSujet: Re: La douceur de l'eau [Plume C. et Noriiko S.]   Lun 15 Avr - 14:04

A la piscine de l'école, j'étais venu pour me détendre car il y avait à peine quelques heures, j’avais rencontrée celle que je cherchée, Nialème Wildfire. Ou c'était plutôt elle qui m'avait trouvée. La magicienne avait reconnu le sert-tête que je portais. Après avoir chacune appris qui était l'autre, nous avions discutées jusqu’à être interrompu par la sonnerie. Après un rapide passage au réfectoire, j'étais venu ici comme je l'ai dit précédemment, pour me détendre. Après avoir enfilée mon mayo de bain, je m'étais approchée du bord et assise. Je regardais les autres s'amusaient tout en essayant de me décidais si j'entrai dans l'eau ou pas. Toujours cette même épreuve, la timidité !

C'est la que Mlle Shimazu m’aperçus(j'avais mis un peu de temps à la reconnaître), sortit de l'eau et se dirigea vers moi. Elle était paniqué à l'idée que je sache qu'elle était une sirène, elle m'avait d'ailleurs demandée si cela me gênée. Je lui répondit que non et elle me répondu plus détendu que sa réponse précédente:

«_ Tant mieux que ça ne te pose aucun problème. Tu dois savoir qu’un vieux conflit oppose les Elfes et les Sirènes. C’est pour ça que je pensais que tu aurais pu mal le prendre. Mais je préfère savoir que tu n’as aucun problème avec les Sirènes. C’est une bonne chose, tu es ouverte d’esprit et c’est une qualité rare. »

Je sais que nos deux races ne s'appréciaient vraiment pas. Vous n'imaginez pas le nombre d'horreur que j'ai entendu sur elles dans mon village d'elfes. Moi, je n'y est jamais pris par. Pourquoi continuer un guerre alors que l'on en a oublié la cause ?


Puis pour continuer la conversation, me dit:



«_ L’autre jour, tu m’as demandé si je connaissais Nialéme Wildfire. Je suppose que tu la cherchais. Tu as pu la rencontrer ? »



Je me pétrifiais. Elle se rappelait de cela, alors que je ne l'avais pratiquement pas évoquée lors de notre précédente rencontre ?! Puis, je vis que fit une tête bizarre, surement parce que je m'étais du temps à répondre. Elle devait pensée m'avoir offensée en posant cette question.

Pour retrouver son visage souriant, je lui répondu avec enthousiasme :


"Oui, se matin même !"


Dans ma réponse, je n'avais pas évoquais que je devais la revoir se soir au centre équestre puisque en plus d'être professeur, elle en était la directrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Owen
Fondatrice
avatar

Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: Re: La douceur de l'eau [Plume C. et Noriiko S.]   Mer 17 Avr - 0:26

Plume la jeune elfe et moi nous trouvions au bord de la jolie piscine toute neuve de l’école. Lorsqu’il faisait beau comme aujourd’hui, la piscine était très fréquentée par les élèves. Et j’avais justement choisi un jour comme celui-ci pour me baigner, alors qu’en règle générale, j’évite de me montrer sous ma vraie forme aux autres. C’est une question de principe : je suis quelqu’un de naturellement discrète, qui essaie de se faire remarquer aussi peu que possible. Mais bon, de toutes manières, ce n’était pas un secret dans l’école : j’étais une Sirène. Et l’eau était si douce pour les Ondins et Sirènes comme moi…

Bref ! Après avoir paniqué à l’idée que Plume m’ait vue sous forme primaire, elle me fit comprendre qu’elle n’avait pas pris part au conflit entre Elfes et Sirènes. Elle avait été tout au plus surprise, mais elle n’était absolument pas en colère, ce qui eut pour effet de m’apaiser. Comme j’avais remarqué son air joyeux, je m’étais permise d’entrer dans son esprit une fraction de secondes, pour m’apercevoir qu’elle avait retrouvé celle qu’elle voulait voir depuis son arrivée ici : Nialéme Wildfire. C’est pour ça que j’avais lancé une discussion à ce sujet.

Cependant, elle mit un certain temps à me répondre. Elle semblait perplexe. Ma question anodine avait eu pour effet de la plonger dans un long abime de réflexion. Je me demandais bien pourquoi. J’étais sûre d’en savoir la cause si j’utilisais une nouvelle fois mon pouvoir de télépathie, mais j’avais pour habitude de ne m’en servir que très peu. À quoi bon utiliser mon pouvoir pour ce genre de chose ? Il y avait bien plus important, et puis chacun a droit d’avoir son petit jardin secret. En plus, je l’avais déjà utilisé une fois sur Plume aujourd’hui, je n’allais pas remettre ça !

Et puis la petite elfe me répondit d’un ton enthousiaste :

"Oui, se matin même !"

Ce qui confirmait bien évidemment ce que je savais déjà. Au moins, j’avais posé le sujet de la conversation, ce qui me permettait de continuer là-dessus le plus naturellement du monde. Bien sûr, je n’allais pas entrer dans les détails de leur conversation. J’allais juste la faire parler un peu. Je ne voulais pas m’immiscer dans sa vie privée, juste l’amener à me faire confiance. Parler, c’était le meilleur moyen que je connaissais. Il n’y a qu’en parlant qu’on peut accorder sa confiance aux autres. A-t-on jamais vu deux personnes se faire confiance tout en s’ignorant royalement ?

Je lui souris et répondis doucement :

«_ Je m’en doutais un peu, tu semblais joyeuse, donc je me suis dit que tu avais trouvé celle que tu cherchais. »

J’avais bien remarqué quelques changements chez Plume, ce qui me soulageait pour une chose : elle semblait parfaitement s’intégrer à l’école. En effet, elle me semblait un peu moins timide qu’à son arrivée. Elle paraissait plus épanouie aussi. J’étais d’ailleurs presque sûre que Nialéme Wildfire n’y était pas pour rien. Cela avait dû lui faire du bien de la rencontrer. Je savais qu’elles venaient toutes deux du même village d’elfes. Je savais que Plume voulait retrouver Nialéme pour qu’elle puisse l’aider. Maintenant qu’elles s’étaient rencontrées, Plume allait pouvoir obtenir l’aide qu’elle était venue chercher.

Et puis, même si elle n’avait pas encore pris conscience de ses pouvoirs, cela viendrait très bientôt. Peut-être même plus tôt que l’on ne pourrait le soupçonner. Et cela tombait bien : la Miwashi School était une école de magie dont le but était d’aider les créatures magiques à maitriser leurs pouvoirs. Elle était arrivée ici pile au bon moment. Cette ville pourrait l’aider en tout point de vue !

Puis je repris la parole et continuai notre discussion sur le sujet d’un ton posé et chaleureux :

«_ Ta rencontre avec Nialéme s’est bien passée ? Comment elle t’a semblé ? Elle était comme tu l’imaginais ? »

J’espérais ne pas trop en demander avec mes questions. Je ne voulais pas la brusquer en lui semblant trop indiscrète. Ce n’était pas mon objectif.

_________________
"I only miss you when I'm breathing, I only need you when my heart is beating.
Without your love don't know how I survive, it's you that's keeping me alive..."




Dernière édition par Noriiko Shimazu le Mar 9 Juil - 13:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Plume Clélamie

avatar

Messages : 82
Points RP : 0
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans un grande forêt, si je le pouvais...

Feuille de personnage
Race: Elfe
Classe: Collège
Votre fiche: http://URL-DE-VOTRE-FICHE

MessageSujet: Re: La douceur de l'eau [Plume C. et Noriiko S.]   Mer 17 Avr - 10:35

Ah, quel magnifique journée ensoleillé ! Il faisait même assez chaud pour la saison. Et quoi de mieux pour se rafraîchir et se détendre que la piscine de l'école. Récemment construite, elle venait à peine d'ouvrir ses portes aux élèves. Ils s'en donnaient à cœur joie, entre éclaboussures, longueurs et rires. Il faut dire que cette nouvelle piscine avait de quoi plaire. Elle était très grande avec différents niveaux de profondeurs. Il y avait de quoi s'amuser. La seule chose que j'avais à lui reprocher était cette odeur de chlore. J'étais habituée aux eaux claire et fraîche que l'on pouvait trouver dans les rivières et le lac que possédait la forêt de mon village natale. Comprenez que c'était assez dure pour la petite elfe, que j'étais, qui venait à peine de s'habituer au monde moderne.

Essayant de respirer par la bouche pour ne plus sentir cette odeur infecte. Je fini par mis habituer.

J'étais sur le bord de la piscine, je regardais l'eau qui semblait me tendre les bras pour que j'entre. Mais ma timidité faisait un dure barrage. Comment vous expliquez ? J'avais un peu honte d'entrer dans l'eau, seule.

Lorsque la balance pencha du côté "entre dans l'eau", on m'interpella. Il s'agissait de Mlle Shimazu qui craignait que je prenne peur car je l'avais vu sous sa forme de sirène. Cela me fit un petit choc puisque je pensais qu'elle était humaine mais je m'en remis en un éclat de seconde.

Après lui avoir dit que sa race ne me gênait pas, elle poursuivie la conversation en me demandant si j'avais rencontrée Mlle Wildfire. Cette question m’étonna un peu car je ne lui avait pratiquement pas parlée de cela lors de notre précédente rencontre. C'est d'ailleurs pour cela que je mis un peu de temps à lui répondre joyeusement que je l'avais effectivement rencontrée.

Elle me répondit en souriant:

«_ Je m’en doutais un peu, tu semblais joyeuse, donc je me suis dit que tu avais trouvé celle que tu cherchais. »

Puis continua, toujours souriante :

«_ Ta rencontre avec Nialéme s’est bien passée ? Comment elle t’a semblé ? Elle était comme tu l’imaginais ? »


Je lui répondit plus détendu que d'habitude :

«Oui, parfaitement. On va dire que c'est plutôt elle qui m'a trouvée grâce à mon sert-tête. »

J'eu un petit rire.

Puis, j'enchaîna totalement confiante :


«Elle s'est montrée très gentille avec moi »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Owen
Fondatrice
avatar

Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: Re: La douceur de l'eau [Plume C. et Noriiko S.]   Jeu 18 Juil - 23:26

[Désolée pour ce temps excessif de réponse !]


Plume et moi nous étions retrouvées au bord de la piscine, alors que j’en sortais et qu’elle semblait se demander si elle devait entrer dans l’eau ou pas. Nous avions engagé une conversation à propos de Nialéme Wildfire. Mon pouvoir m’avait révélé qu’elle l’avait croisée ce matin-même. Après tout, Plume était venue pour la rencontrer, et le campus avait beau être grand, il aurait été impossible qu’elles ne finissent pas par se croiser. Je savais pourquoi la jeune elfe recherchait Mlle Wildfire, mais je voulais gagner la confiance de la collégienne, et non la faire fuir en courant !

C’est pour cela que je fis attention à trouver un juste milieu en posant mes questions. Je ne voulais ni sembler trop curieuse, ni paraitre totalement désintéressée par sa situation. J’avais remarqué la timidité de la petite elfe et je voulais essayer de lui montrer qu’elle pouvait me faire confiance. Pour moi, c’était le seul moyen de l’aider à vaincre sa timidité : quand on fait confiance aux autres, on est moins réservé, on s’ouvre un peu à eux. Je n’étais pas psychologue, mais j’avais exploré suffisamment de têtes dans ma vie pour savoir comment fonctionnaient les relations humaines !

Je lui demandais donc si sa rencontre s’était bien passée. Et elle me répondit, plus détendue que d’habitude :

«Oui, parfaitement. On va dire que c'est plutôt elle qui m'a trouvée grâce à mon sert-tête. »

Il me semblait qu’elle commençait à s’ouvrir à moi. J’étais sur la bonne voie pour l’aider. Plume était une jeune fille charmante, elle était d’une nature douce. Il aurait été plus difficile de faire parler quelqu’un comme Rin par exemple ! Rin était le total opposé de Plume : elle était agressive, violente et plutôt vulgaire. Avec Rin, je n’arrivais à rien. Je ne faisais que la braquer, quoi que je fasse.

Après un petit rire cristallin, l’elfe enchaîna :

«Elle s'est montrée très gentille avec moi »

« Tant mieux alors, je suis contente pour toi. Elle t’a reconnu grâce à ton serre-tête ? Tiens, c’est étrange ! J’en déduis que vous vous connaissiez avant de venir toutes les deux ici alors. Oh, je ne te demande pas de tout me raconter, je sais que c’est personnel ! »

Lui répondis-je, en souriant de manière douce. J’en saurais plus tôt ou tard sur ce fameux serre-tête, quand j’utiliserais de nouveau mon don de télépathie. En attendant, je me passais très bien de la magie. Tiens, en parlant de magie, celle de Plume ne devrait pas tarder à s’éveiller. Ce que j’avais pris pour le pouvoir de l’air la dernière fois était en réalité autre chose. Un pouvoir assez unique en son genre… et qu’elle découvrirait tôt ou tard ! Peut-être allait-il falloir que je l’aide à prendre conscience de son don. Comment, pour l’instant je n’en savais rien en revanche. Mais qui sait, peut-être qu’elle n’aura pas besoin de moi pour s’en apercevoir. Elle ne me semblait pas bête, elle finirait par comprendre. Et si ce n’était pas moi qui l’aidais, il y avait d’autres professeurs à l’école qui étaient là pour épauler nos élèves.

Quoi qu’il en soit, je pensais que ce n’était pas le bon moment pour aborder ce sujet. Je décidai donc de le laisser mijoter dans un coin de ma mémoire et de passer à autre chose. Je lançai un regard autour de moi. La piscine était déjà très populaire, bien que nous soyons déjà en hiver. Il fallait dire qu’elle venait juste d’être construite, la nouveauté attirait toujours. Pour ma part, qu’il fasse froid ou pas m’était égal, j’avais vécu de nombreuses années dans l’océan, j’étais habituée aux variations de température dans l’eau et à la surface de l’eau, tant que j’étais sous ma forme de Sirène. Sinon, lorsque j’étais transformée en humaine, je devais bien admettre que je ressentais le froid.

Et puis je réalisais qu’avant de me voir, Plume se préparait à sauter dans l’eau. Que pouvait-elle bien en avoir à faire de moi ? Elle était là pour s’amuser, pas pour discuter avec la directrice ! Alors je repris la parole :

« Oh mais j’y pense ! Tu es là pour tester la nouvelle piscine, n’est-ce pas ? Tu dois avoir envie de te baigner et je te retiens. Je suis sûre que tu es une bonne nageuse, non ? »

Je pensais que son pouvoir lui serait utile pour la natation. Elle filerait dans l’eau, sans sentir la moindre gêne. Quand on est dans l’eau, on a toujours l’impression de se mouvoir plus difficilement. Mais à mon avis, le pouvoir de Plume lui permettrait de passer outre cette impression.

_________________
"I only miss you when I'm breathing, I only need you when my heart is beating.
Without your love don't know how I survive, it's you that's keeping me alive..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La douceur de l'eau [Plume C. et Noriiko S.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La douceur de l'eau [Plume C. et Noriiko S.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ACHAT pantalon en plume de cygne
» Avis sur : " La dernière plume du corbeau"
» [Blog] Poésie: "Au bord du lac" signé à la plume de TS
» Dark-Guigui, une plume dans la main, un baobab dans l'autre.
» La Plume Noire veut bien décliner son identité :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Serenia Academy :: Corbeille : archives du forum :: RP terminés/abandonnés-
Sauter vers: