Serenia Academy

La Serenia Academy est la plus prestigieuse école de magie qui soit. Nous vous attendions, entrez donc...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amour des équidés [Nialéme W. et Noriiko S.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naomi Owen
Fondatrice
avatar

Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: L'amour des équidés [Nialéme W. et Noriiko S.]   Lun 24 Sep - 20:59

Principales caractéristiques du RP

_Titre du RP_
_Acteurs principaux_
_Lieu du RP_
_Type de RP_
_Statut_
L'amour des équidés
Nialéme Wildfire et Noriiko Shimazu
Centre équestre
Privé
TERMINÉ



Nous étions vendredi soir, par un mois de Septembre plutôt frais pour la saison. Les cours venaient enfin de se terminer pour la semaine. Le week-end pouvait commencer, y compris pour moi. Depuis combien de temps n’étais-je pas sortie en ville ? Je passais tout mon temps dans l’établissement. Étant directrice et de surcroît professeur, je ne pouvais jamais m’absenter très longtemps. J’avais beaucoup de travail. Non pas que je m’en sois déjà plainte. Au moins, le travail m’accaparait l’esprit et m’éviter de penser à d’autres choses plus déplaisantes… comme à l’endroit où il se trouvait en ce moment même. Je ne savais pas quand je le reverrai… ni même si je le reverrai un jour.

En fait, je commençais à avoir de sérieux doutes sur la bonne foi du Conseil. Car je devais continuer à travailler pour eux mais ils ne me donnaient aucune nouvelle de lui. Je ne savais même pas comment il allait. Cela faisait 9 mois que je ne l’avais pas vu, 9 longs mois loin de lui, à m’inquiéter de ce qu’il devenait. Est-ce qu’il était nourri ? Pouvait-il boire à sa soif ? Est-ce qu’il était libre de ses mouvements dans sa cellule, ou était-il attaché par des chaînes ? Je sais, mes interrogations pouvaient paraître stupides, mais je pense que quand on aime réellement quelqu’un, on ne peut que s’inquiéter de ce genre de choses et craindre le pire. Et puis, je ne savais toujours pas quand ma mission prendrait fin. On ne m’avait même pas donné de durée approximative. J’avais l’impression qu’ils n’étaient pas prêts de me laisser repartir.

Bref, ce soir, j’avais décidé de m’accorder un droit de sortie. J’avais besoin de me détendre et de penser à autre chose qu’à la manière dont il était traité. L’autre jour, j’étais allée patiner une heure ou deux dans le complexe sportif. Alors pourquoi ne pas tester une autre installation sportive ? Je pensais notamment au centre équestre. M’occuper de ces animaux me calmerait l’esprit, sans doute. Et puis, avec des chevaux venant des 4 coins du globe, ça ferait comme si je n’étais plus à Miwashi. Le centre équestre de la ville était réputé pour être le plus grand de toute l’île, et il regroupait à peu près toutes les races possibles et imaginables.

J’arrivai au centre équestre vers 18h. Je me présentai à l’accueil, histoire de récupérer le matériel nécessaire pour faire une balade sur l’un des chevaux disponibles. La directrice du centre m’informa qu’un marwari femelle de robe isabelle était prête pour faire une balade si je le souhaitais. Elle m’indiqua où se trouvait son box. J’échangeai mes ballerines contre une paire de bottes d’équitation. Je pris une bombe que je calais sous mon bras et me dirigeai vers le box de Tama, la marwari. Je ne savais pas vraiment monter à cheval, mais j’avais déjà essayé de faire des balades lorsque j’étais venue vivre sur terre avec lui, il y a de cela plusieurs années. Mais la découverte de mon pouvoir m’avait fait arrêter les balades à cheval. À chaque fois que je sortais, j’en étais quitte pour une migraine. Alors j’avais tout simplement arrêté toutes mes activités. Je n’avais jamais essayé de monter à nouveau à cheval après ça.

Lorsque j’arrivai, je constatai qu’il y avait quelqu’un d’autre dans le box d’à côté. J’entendais une douce voix féminine parler. Le plus étonnant, c’est qu’un cheval semblait répondre à ses paroles : dès qu’elle s’arrêtait de parler, l’équidé hennissait, comme s’il acquiesçait aux paroles de la jeune femme. Je m’approchai du box voisin et m’arrêtai à l’entrée. J’observai attentivement la jeune demoiselle : c’était une jolie brune aux yeux verts, de grande taille et assez mince. Ses yeux semblaient rire en présence de cet animal. Ce qui me frappa de suite fut son affection débordante pour ce cheval. D’ailleurs, ce dernier me semblait assez particulier. Il cachait quelque chose : sans même utiliser mon pouvoir, je savais qu’il y avait de la magie dans l’air.

Puis je me souvins des derniers dossiers d’inscription que j’avais eus entre les mains. Cette jeune femme venait d’intégrer l’école en tant que professeur ! Donc elle avait forcément des pouvoirs magiques, ce qui expliquait la magie que j’avais sentie. Elle devait sans doute beaucoup aimer les équidés : elle rayonnait de bonheur en présence de ces animaux. Elle semblait passionnée et extrêmement douce avec eux.

Elle ne sembla pas remarquer ma présence, du moins au début. Alors je retournai dans le box de Tama, pour pouvoir la préparer pour la balade...

_________________
"I only miss you when I'm breathing, I only need you when my heart is beating.
Without your love don't know how I survive, it's you that's keeping me alive..."




Dernière édition par Noriiko Shimazu le Mer 21 Nov - 20:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Nialéme Wildfire

avatar

Messages : 88
Points RP : 0
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 24
Localisation : Au centre equestre de Esperantia bien sur

Feuille de personnage
Race: Magicien
Classe: Professeur
Votre fiche: http://URL-DE-VOTRE-FICHE

MessageSujet: Re: L'amour des équidés [Nialéme W. et Noriiko S.]   Mar 25 Sep - 13:28

Le vendredi soir est un moment que j'apprécie particulièrement car cela signifie que le week -end commence. Et pour moi cela veut dire que je vais pouvoir m'occuper de Nili autant que je le veux.

Alors, comme chaque jour, tout de suite après la fin du dernier cours de la journée, j'ai été dans ma chambre pour mettre mes vêtements d'équitation, comprenant bottes, pantalon et bombe. Puis j'ai filé vers le centre équestre avec Cheza, ma louve. Aujourd'hui elle avait réussi à se faufilé derrière moi lorsque j'avais refermé ma porte. Je ferrai plus attention la prochaine fois.

Dés mon arrivée au centre, j'ai été saluer la directrice du centre, prendre ma boite de pansage, ma selle et ma bride dans la sellerie et je me suis aussitôt dirigée, toujours avec Cheza sur les talons, vers le box de Nili. Celle-ci, comme d'habitude, guettait mon arrivé en mettant sa magnifique tête blanche hors de son box. Et comme tous les jours, elle hennit en me voyant. Je mis la selle et le filet sur le support prévu à cet effet, posai sur le sol ma boite de pansage et m'approchai enfin de mon amie. Je lui fis de longues caresses en partant du haut de sa tête vers ses naseaux fins et doux. Puis comme à chaque fois, à la fin de ces caresses, je déposai une légère bise sur le bout de son nez.

Elle recula pour me laisser entrer dans son box. Je pris alors ma boite et entra, avec Cheza, pour m'occuper de ma beauté blanche. Enfin, pour le moment je ne pouvais pas vraiment dire que la couleur de sa robe était vraiment blanche car "Mademoiselle Nili" avait dû se rouler au sol lors de la journée. Elle était couverte de poussière. Un bon moment de nettoyage en perspective. Je lui fis la remarque et elle émit un hennissement doux. Bon sang, elle se moquait de moi ! Mais plutôt que de la réprimander, je sourie et lui mis une petite tape amicale sur l'encolure. Je savais bien que ce doux hennissement ne signifiait pas qu’elle se moquait réellement de moi mais plutôt qu’elle jouait avec moi.

Mais bon, le fait est que je devais quand même la brosser et que j’allais en avoir pour un bon bout de temps. J’en profiterais pour lui faire une natte espagnole dans sa crinière et une tresse de queue. Après tout, ca lui fera plaisir et à moi aussi car j’adore lui faire des « coiffures ». Je lui proposai l’idée et elle acquiesça par un hennissement. Je me mis donc à brosser son corps pour retirer toute la poussière. Tout en faisant cela je lui racontais un peu ma journée. À un moment, elle me taquina en bousculant mon bras avec le bout de son nez. J’éclatai de rire en lui demandant d’arrêter. J’avais compris le message, elle voulait que je change de sujet.

Je lui ai alors demandé ce qu’elle voulait faire ce soir. Je lui proposai d’abord de faire du CSO, mais elle ne semblait pas avoir envie de sauter des barres d’après son hennissement. Peut-être voudrait elle faire du dressage, mais la encore la réponse fut négative. Une balade peut-être. Cette proposition lui plut. D’accord, ce soir nous irons faire une balade. Mais où ? En forêt, dans le parc, autour du lac ou à la plage ? Oh et puis zut, je verrais ca plus tard. Je venais de finir son brossage, non sans mal car Cheza s'amusait à me prendre les différentes brosses, je me mis donc à faire la natte puis la tresse de queue.

Soudain, je réalisai qu’il y avait quelqu’un dans le box d’à coté, celui de Tama, la marwari isabelle. Tama et Nili s’entendaient bien et c’est pour cette raison que j’avais demandé à mettre Nili dans le box à coté du sien. D’après ce que j’entendais, la personne qui était dans le box avait un peu de mal à faire quelque chose. Je sortis et allai à l’entrée du box de Tama pour voir ce qui se passait. Je vis une jeune femme, de taille moyenne, ayant environ le même âge que moi. Elle avait des cheveux noirs, coupé au carré et des yeux bleus. Elle semblait avoir du mal à mettre la selle.

Je peux peut-être vous aider ?

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Owen
Fondatrice
avatar

Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: Re: L'amour des équidés [Nialéme W. et Noriiko S.]   Mer 26 Sep - 21:08

J’étais retournée dans le box de Tama pour la préparer pour la balade. Je venais d’aller dans le box d’à côté car j’avais entendu la voix d’une femme parlant à son cheval. J’avais pu constater que c’était l’une des nouvelles recrues de l’école. Qui plus est, elle me semblait être passionnée par les chevaux. Après l’avoir observée un petit temps, j’étais repartie dans le box de la marwari isabelle, ne voulant pas la déranger dans son moment d’intimité avec son cheval.

Mais mon principal problème du moment, c’était de savoir comment je devais m’y prendre pour harnacher mon cheval. Cela faisait 6 ans que je n’avais plus pratiqué d’équitation. Les quelques petites choses que j’avais apprises à l’époque ne me revenaient pas. Déjà à l’époque, je n’étais pas très douée. C’était lui qui m’aidait à équiper mon cheval. Il était naturellement doué dans tout ce qu’il entreprenait. Je n’avais pas autant de réussite que lui.

Lorsque je tentai de serrer la selle de Tama, la jument s’ébroua quelque peu, signe que je m’y prenais mal. Je tentai à nouveau de mettre en place sa selle, mais elle protesta en hennissant. Sans doute lui faisais-je mal plus qu’autre chose… Je tentai alors de lui faire passer comme je le pouvais mes excuses pour ma maladresse :

« _Je suis désolée Tama, je ne sais pas comment faire… »

Finalement, je me demandais si j’avais bien fait de venir ici. Cela ne faisait que raviver mes souvenirs. C’était le bon vieux temps, celui où il était avec moi et me montrait comment faire. Je n’étais définitivement pas douée pour l’équitation. Cela tenait sans doute du fait que j’étais une Sirène : mon élément c’était l’eau, pas la terre. J’avais beau vivre comme une humaine depuis 6 ans, je continuais de ressentir une différence. Avec Izaya à mes côtés, la différence ne me dérangeait pas. Il était aussi à l’aise sur terre qu’en mer. Comme il m’aidait à m’intégrer, j’avais l’impression de me fondre dans la masse. Mais là, je me sentais comme une étrangère. En ville en tout cas, je n’avais pas ma place. À l’école, c’était tellement facile d’être normale ! Tous les élèves connaissaient l’existence de la magie, ils savaient qu’il n’existait pas qu’une seule race et ils connaissaient les différences entre chacune d’entre elles. Mais en ville, personne ne connaissait tout cela. Alors on se sentait parfois mal à l’aise ici.

J’avais décidemment un grand don pour me prendre la tête avec pas grand-chose. Voila que je me lamentais à cause d’une selle. Décidemment, je touchais le fond ces temps-ci… Il était vraiment temps que ma mission prenne fin. Me permettraient-ils de retrouver Izaya un jour ? Je n’étais pas sûre de pouvoir continuer longtemps dans ces conditions. L’amour avec un grand A, ça paraît stupide et tellement niais… Mais une fois qu’on l’avait trouvé, on ne pouvait pas nier que sans l’être aimé, impossible de se sentir bien. Je ne comprenais pas pourquoi ils ne me laissaient pas voir Izaya, au moins pour quelques minutes. Cette situation me pesait, à la fin… J’en avais assez de ne pas pouvoir le voir et de ne pouvoir parler à personne de ce qui se tramait. J’en avais assez de piétiner mes convictions.

Cependant, je ne pouvais pas dire que jouer la directrice dans cette prestigieuse école me déplaisait. En fait, j’adorais ce travail. Et j’aimais aussi être professeur. Tous ces élèves, bien que turbulents pour certains, étaient un peu comme mes enfants, comme la famille que je devais protéger. Il n’y avait qu’en pensant aux élèves que je trouvais la force de continuer ma mission. Je me disais que malgré tout, j’étais en mesure de leur éviter le pire. Cette seule pensée suffisait à me redonner de l’espoir.

Mais bref, Tama commençait à s’impatienter et elle me le faisait savoir en hennissant de nouveau. Cette brave bête devait elle-aussi sentir mon angoisse. Soudain, une voix m’interpella :

« Je peux peut-être vous aider ? »

Je me tournai vers l’entrée du box. C’était la jeune femme que j’avais vu tout à l’heure. Elle était suivie par son cheval. Elle avait sans doute entendu les plaintes de Tama et était venue voir ce qui se passait. À mon grand soulagement, elle m’avait même proposé de m’aider. Proposition que j’acceptais de suite :

«_ Votre aide ne sera pas de refus. Vous avez l’air de vous y connaître beaucoup mieux que moi. Vous pourriez me montrer comment harnacher Tama s’il-vous-plait ? Je lui fais plus de mal qu’autre chose…»

_________________
"I only miss you when I'm breathing, I only need you when my heart is beating.
Without your love don't know how I survive, it's you that's keeping me alive..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Nialéme Wildfire

avatar

Messages : 88
Points RP : 0
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 24
Localisation : Au centre equestre de Esperantia bien sur

Feuille de personnage
Race: Magicien
Classe: Professeur
Votre fiche: http://URL-DE-VOTRE-FICHE

MessageSujet: Re: L'amour des équidés [Nialéme W. et Noriiko S.]   Ven 28 Sep - 12:46

J’étais sortie du box de Nili pour voir ce qui se passait dans le box d’à coté car j’entendais Tama hennir. Une jeune femme brune avait du mal à mettre la selle sur la jument. Je lui ai donc proposé mon aide.

«_ Votre aide ne sera pas de refus. Vous avez l’air de vous y connaître beaucoup mieux que moi. Vous pourriez me montrer comment harnacher Tama s’il-vous-plait ? Je lui fais plus de mal qu’autre chose…»

La jeune femme semblait vraiment avoir toutes les peines du monde. Je demandais à Nili de retourner dans son box. Et à ma surprise, j’ai soudain remarqué que Cheza, contrairement à son habitude, était restée sagement dans le box de Nili.

J’entrais donc dans celui de Tama. Je fis une caresse sur la tête de la jument pour la saluer puis pris le tapis de selle, le posai sur le garrot puis pris la selle des bras de la jeune femme pour la poser doucement sur le tapis de selle. Je fis ensuite glisser délicatement le tout sur le dos de la marwari. Je fis tout cela en expliquant à la jeune femme ce que je faisais et pourquoi.

« Lorsque l’on met une selle, il ne faut pas oublier de dégarroter. C'est-à-dire mettre le tapis et la selle sur le garrot puis faire glisser le tout sur le dos. Ainsi on évite les frottements de la selle et du tapis sur cette partie »

Tout en lui parlant du garrot, je lui montrais la partie surélevée qui se trouve au dessus des épaules et à la base de l’encolure.

Je pris ensuite la sangle et attachai la selle sur le dos de Tama. Je serrai la sangle au maximum de ce que je pouvais mais je savais bien que Tama « dégonflerait » son ventre en marchant. J’en fis donc part à la cavalière.

« Lorsque Tama aura marché quelques minutes, son ventre sera moins gonflé, il faudra donc resserrer la sangle sinon la selle va glisser et vous aussi. Je vais vous mettre le filet.»

Je joignis le geste à la parole et pris le filet, présenta le mors devant la bouche de la marwari, elle le prit sans broncher. Je lui passai donc le filet sur la tête et l’attachai en veillant à laisser un peu d’espace sous la gorge pour que la jument puisse respirer sans problème.

« Tama est prête. Et je vous rassure, tout à l’heure je suis sûre que vous ne lui avez pas fais si mal que ca. C’est une bonne jument, elle n’a pas peur de grand-chose durant les balades et elle connait tous les chemins. Il est impossible de se perdre avec elle car quoi qu’il arrive, elle saura toujours rentrer au centre. Après tout, elle ne voudrait pas louper sa ration d’avoine quotidienne. »

Tama me bouscula avec sa tête pour me faire comprendre qu’elle n’était pas d’accord avec ce que je disais. Je m’empressai d’ajouter :

« Non, je plaisante, elle n’est pas très gourmande. Elle est idéale pour les balades. »

Sur ces paroles, je quittais le box pour retourner m’occuper de Nili. Soudain, une idée traversa mon esprit.

« Et si nous faisions une balade ensemble ? Il ne me reste plus qu’à harnacher Nili et je suis prête à partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Owen
Fondatrice
avatar

Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: Re: L'amour des équidés [Nialéme W. et Noriiko S.]   Ven 5 Oct - 16:05

J’étais donc venue me détendre au centre équestre. Je voulais faire une balade, mais je n’arrivais même pas à harnacher ma jument. C’est alors que la jeune femme que j’avais vu dans le box d’à côté était venue me proposer son aide. C’était l’une des nouvelles professeurs de l’école. Et puis, le box de sa jument respirait la magie. J’avais accepté son aide, car je crois que sans elle, je serais repartie sans faire ma balade équestre. Elle entra donc dans le box de Tama et m’expliqua, en joignant le geste à la parole :

« Lorsque l’on met une selle, il ne faut pas oublier de dégarroter. C'est-à-dire mettre le tapis et la selle sur le garrot puis faire glisser le tout sur le dos. Ainsi on évite les frottements de la selle et du tapis sur cette partie »

Elle posa le tapis de selle sur le garrot de la marwari, puis ensuite mit la selle sur le tapis et fit glisser le tout sur le dos de la jument. Elle me montra ce qu’elle appelait le garrot. Puis elle continua l’opération harnachement. Elle prit la sangle et la serra autant qu’elle le pouvait.

« Lorsque Tama aura marché quelques minutes, son ventre sera moins gonflé, il faudra donc resserrer la sangle sinon la selle va glisser et vous aussi. Je vais vous mettre le filet.»

Encore une autre chose que j’ignorais. Décidemment, le cheval n’était vraiment pas dans mes compétences. En revanche, la nouvelle professeur semblait s’y connaître. Quelle chance j’avais eu de tomber sur elle aujourd’hui ! Suite à ça, elle prit le filet et présenta le mors devant la bouche de Tama, qui l’accepta sans rechigner. Puis elle attacha le filet sur la tête de la marwari en laissant un peu d’espace sous la gorge.

« Tama est prête. Et je vous rassure, tout à l’heure je suis sûre que vous ne lui avez pas fais si mal que ca. C’est une bonne jument, elle n’a pas peur de grand-chose durant les balades et elle connait tous les chemins. Il est impossible de se perdre avec elle car quoi qu’il arrive, elle saura toujours rentrer au centre. Après tout, elle ne voudrait pas louper sa ration d’avoine quotidienne. »

Je ne lui avais pas fait si mal ? J’en doutais, je n’avais pas particulièrement le coup avec les chevaux. Quoi qu’il en soit, elle semblait bien connaître la jument. Fait plus étrange : elle semblait comprendre les chevaux. Tama la bouscula légèrement, signe de désapprobation suite aux paroles de la jeune demoiselle, qui s’empressa d’ajouter :

« Non, je plaisante, elle n’est pas très gourmande. Elle est idéale pour les balades. »

Sur ces paroles, elle quitta le box. Juste avant qu’elle n’en franchisse le seuil, je la remerciais :

« _Merci beaucoup pour votre aide. Sans vous, je n’y serais jamais arrivée. »

Nous aurions sans doute l’occasion de nous revoir. Elle enseignait les caractéristiques des créatures magiques à la Miwashi School, alors en tant que professeur, nous serions obligée de nous croiser. Et puis, je me disais qu’il serait bon d’organiser une réunion avec tous les autres professeurs pour décider de la reprise des cours.

D’ailleurs… la jeune femme revint me voir plus tôt que ce que je m’imaginais. Elle revint dans le box et me proposa :

« Et si nous faisions une balade ensemble ? Il ne me reste plus qu’à harnacher Nili et je suis prête à partir. »

« _Je veux bien. Ça sera plus agréable de se balader à plusieurs. Et puis, je crois que je risque encore de faire une bourde si je pars seule ! »

Elle termina d’harnacher sa jument, qui répondait au nom de Nili. Pendant ce temps-là, je terminais ma préparation et fis sortir Tama du box. Puis je montais sur elle une fois qu'elle fut arrêtée. Je ne savais pas comment j’avais réussi à la faire avancer. Je crois qu’elle avait lu dans mes pensées et qu’elle s’était décidée à avancer d’elle-même. Et j’avais l’impression qu’elle avait senti qu’elle devait s’arrêter pour attendre Nili et sa cavalière. Une fois que Mlle Wildfire et Nili furent prêtes, les chevaux décidèrent d’aller se balader en forêt. J’en profitais pour discuter avec la cavalière :

« _Dites-moi… Vous êtes bien professeur à la Miwashi School ? Il me semble avoir vu votre candidature dans mes dossiers. C’est bien vous, Mlle Nialéme Wildfire ? »

Au cours de la balade, je m’aperçus qu’elle aimait les chevaux. Je compris que c’était sa passion. D’autres questions me vinrent :

« _Nili est votre jument ? Vous semblez particulièrement bien vous connaitre. Vous semblez aimer les chevaux. Je me trompe ? Vous allez souvent au centre équestre ? »

_________________
"I only miss you when I'm breathing, I only need you when my heart is beating.
Without your love don't know how I survive, it's you that's keeping me alive..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Nialéme Wildfire

avatar

Messages : 88
Points RP : 0
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 24
Localisation : Au centre equestre de Esperantia bien sur

Feuille de personnage
Race: Magicien
Classe: Professeur
Votre fiche: http://URL-DE-VOTRE-FICHE

MessageSujet: Re: L'amour des équidés [Nialéme W. et Noriiko S.]   Mer 10 Oct - 12:26

Après avoir aidé la jeune femme brune à harnacher Tama, j'étais retournée dans le box de Nili pour finir de la préparer pour la balade. Mais j'ai soudain eu l'idée de proposer à cette jeune femme de faire la balade ensemble. J'étais donc revenue dans le box de la marwari pour poser la question à sa cavalière.

« _Je veux bien. Ça sera plus agréable de se balader à plusieurs. Et puis, je crois que je risque encore de faire une bourde si je pars seule ! »

Je lui souris puis retournais dans le box afin d'harnacher ma propre monture.

Je fis sortir Nili de son box et Cheza nous suivit (le contraire m'aurait surpris). Je me mis en selle et nous partîmes en direction de la forêt avec Cheza sur les talons (décidemment elle est toujours accrochée à mes bottes).

La forêt est si belle avec les arbres qui se parent de jaune, d'orange et de rouge tout en gardant certaines touches de vert. Et lors des balades, il n'est pas rare de voir des biches, des cerfs, des chevreuils ou tant d'autres animaux sauvages car ils n'ont pas aussi peur d'un cavalier que d'une personne à pied.

Cependant je ne suis pas certaine que je pourrais voir quelque animal que ce soit à cause de Cheza. Après tout c'est une louve et les autres animaux ont peur des prédateurs. De plus je ne peux pas dire que nous serions discrets car Cheza étant jeune, elle ne pense qu'à une seule chose : jouer. Et elle est suffisamment bruyante pour que toute la forêt soit au courant de notre présence.

Pendant que nous nous promenions, la cavalière de Tama en profita pour discuter avec moi et me poser quelques petites questions.

« _Dites-moi… Vous êtes bien professeur à la Miwashi School ? Il me semble avoir vu votre candidature dans mes dossiers. C’est bien vous, Mlle Nialéme Wildfire ? »

Je lui répondis, nullement déconcertée par ses questions.

"Oui c'est bien moi. Quand à vous, je présume que vous êtes Mlle Shimazu, la directrice de la Miwashi School."

J'en étais venue à cette conclusion car elle avait parlé de dossier en employant un possessif et la Miwashi School était le seul endroit des environs à avoir un dossier sur moi, mis à part, peut-être, le centre équestre.

Et tout à coup, mon esprit se mit en ébullition. Elle est la directrice de l'établissement, elle est donc en mesure de savoir si Loki est passé à la Miwashi School. Peut-être a-t-elle des informations à son sujet. Cependant je repris un peu mon calme. Je ne connais pas suffisamment cette femme pour lui parler de ma quête bien que dans ma tête je hurlais la question "Loki est-il venu ici ?".

Puis, plus tard, elle me posa d'autres questions, mais ces questions concernaient plutôt le milieu équestre.

« _Nili est votre jument ? Vous semblez particulièrement bien vous connaitre. Vous semblez aimer les chevaux. Je me trompe ? Vous allez souvent au centre équestre ? »

Face à cet afflux de questions je décidais de répondre dans l'ordre où elle les avait formulées.

"Oui, Nili est ma jument. Je la connais depuis toujours. Aussi loin que remonte mes souvenirs, elle est présente, donc oui nous nous connaissons très bien.
Cependant, vous vous trompez sur un point. Je n'aime pas les chevaux, je les adore. Et j'aime également tous les autres animaux bien que mes préférés soient effectivement les équidés.
Et pour répondre à votre dernière question, je vais au centre équestre tous les jours, dès la fin des cours. C'est d'ailleurs ici que l'on a le plus de chance de me trouver en dehors de l'établissement."


Sauf si vous avez d'autres questions, j'aimerais en savoir un tout petit peu plus sur vous. Par exemple, que faites vous lors de votre temps libre? Quel sont vos passe-temps et vos centres d'intérêts?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Owen
Fondatrice
avatar

Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: Re: L'amour des équidés [Nialéme W. et Noriiko S.]   Mar 23 Oct - 13:26

Après que Mlle Wildfire ait harnaché sa monture, nous partîmes en direction de la forêt. Ce qui m’étonna, c’est qu’un loup de petite taille (certainement encore un jeune loup) nous suivit. Il semblait suivre le cheval de Mlle Wildfire. Mais après mûre réflexion, je me souvins qu’elle avait précisé dans son dossier d’inscription qu’elle amenait un animal sauvage. En revanche, j’avais du mal à comprendre comment elle avait réussi à apprivoiser un animal réputé indomptable. Enfin bref…

Je profitais de la balade pour lui poser quelques questions, auxquelles elle répondit :

"Oui c'est bien moi. Quand à vous, je présume que vous êtes Mlle Shimazu, la directrice de la Miwashi School."

« _ Oui, vous avez deviné, je suis bien la directrice, Mlle Noriiko Shimazu. »

Et bien, ma réputation me poursuivait jusqu’ici ? Les élèves racontaient-ils des choses sur mon compte sans que je le sache… Ou alors, c’était peut-être tout simplement parce qu’un article était paru dans le journal de la ville lorsque j’étais arrivée il y a 9 mois de cela et qu’elle était tombée dessus par hasard. Bien sûr, l’article ne parlait en aucun cas de ma race et encore moins de pouvoirs magiques. En fait, même en ville, personne ne savait que l’on pratiquait la magie à l’école. Donc l’article ne faisait que mettre la ville au courant que l’école avait changé de direction suite à la défection de l’ancienne directrice. Et bien, sûr, le journaliste avait ajouté une phrase type à la fin : « souhaitons-lui bon courage pour diriger ce vaste établissement ! ». Du courage, j’allais en avoir besoin, au vu de tout ce qui se passait dans l’école…

Bon, de toutes manières, peu importe. Nous continuâmes la balade équestre et je lui posais d’autres questions à propos d’elle-même, sans entrer trop dans son intimité. Elle me répondit dans l’ordre où j’avais posé mes questions :

« Oui, Nili est ma jument. Je la connais depuis toujours. Aussi loin que remonte mes souvenirs, elle est présente, donc oui nous nous connaissons très bien.
Cependant, vous vous trompez sur un point. Je n'aime pas les chevaux, je les adore. Et j'aime également tous les autres animaux bien que mes préférés soient effectivement les équidés.
Et pour répondre à votre dernière question, je vais au centre équestre tous les jours, dès la fin des cours. C'est d'ailleurs ici que l'on a le plus de chance de me trouver en dehors de l'établissement.

Sauf si vous avez d'autres questions, j'aimerais en savoir un tout petit peu plus sur vous. Par exemple, que faites vous lors de votre temps libre ? Quel sont vos passe-temps et vos centres d'intérêts ? »

Je ne m’attendais pas à ce qu’elle me pose des questions à son tour. Bien sûr, je lui en avais posé plusieurs, alors ce n’était qu’un juste retour des choses… Mais ! Comment dire… Eh bien, je ne savais pas quoi répondre. Ce que je faisais de mon temps libre ? J’imaginais ce qu’il pouvait être en train de faire, je me demandais dans quelles conditions il vivait. Naturellement, je n’allais pas lui parler de ça. Je ne pouvais pas. Sinon, tout ce que je dirais pourrait se retourner contre nous. Enfin… il devait bien y avoir autre chose que je puisse dire. À bien y réfléchir, je passais beaucoup de temps à remplir mon rôle de directrice, mais lorsque j’avais un peu de temps libre, en dehors du fait que je pensais à lui, j’aimais faire certaines choses.

Après un petit temps de latence après qu’elle m’ait posé des questions, je répondis :

« _ Eh bien, mon rôle de directrice me prend pas mal de temps… Et puis, je ne peux jamais m’éloigner longtemps de l’école. Mais lorsque j’ai un peu de temps devant moi, j’aime aller à la patinoire. J’ai quelques notions de patinage, et j’aime la vitesse que l’on peut prendre sur la glace. En dehors de ça… j’aime écouter de la musique et lire. C’est la première fois que je viens au centre équestre depuis que je suis arrivée. Mais j’admets que c’est agréable… »

Les chevaux trottaient et avançaient habilement entre les branchages au sol. Le loup nous suivait, et il semblait très à l’aise en forêt. Nialéme semblait en osmose avec son cheval, comme si elle ne faisait qu’un avec sa monture. C’est alors que la Miwashi School me revint en tête. Le club d’équitation n’avait toujours aucun gérant. En tant que directrice, il m’incombait de résoudre ce problème. Et j’avais justement sous les yeux la personne idéale pour s’occuper du club. Comment je n’avais pas pu y penser plus tôt ? Il fallait être aveugle pour passer à côté de ça ! Et puis, ça me permettrait de changer de sujet, je n’étais pas particulièrement à l’aise lorsqu’on parlait de moi. J’estimais qu’il n’y avait pas grand-chose à dire.

Je lui proposai alors, un sourire aux lèvres :

« _ Mlle Wildfire, je change de sujet, mais j’ai un service à vous demander. Je vois que vous connaissez le monde équestre mieux que personne. Personne dans l’école n’est plus qualifié que vous. Alors voila… l’école dispose de son club d’équitation. L’ennui, c’est que nous n’avons personne pour assurer les cours d’équitation. Seriez-vous d’accord pour devenir la gérante du club d’équitation de l’école ? Je manque de temps pour m’en occuper, et je manque surtout de compétence dans ce domaine. Mais vous… vous seriez la personne idéale. »

_________________
"I only miss you when I'm breathing, I only need you when my heart is beating.
Without your love don't know how I survive, it's you that's keeping me alive..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Nialéme Wildfire

avatar

Messages : 88
Points RP : 0
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 24
Localisation : Au centre equestre de Esperantia bien sur

Feuille de personnage
Race: Magicien
Classe: Professeur
Votre fiche: http://URL-DE-VOTRE-FICHE

MessageSujet: Re: L'amour des équidés [Nialéme W. et Noriiko S.]   Mar 23 Oct - 16:28

Durant la balade, Mademoiselle Shimazu m’avait posé quelques questions sur moi et mes loisirs. Le fait d’apprendre que la jeune femme que j’avais aidé est la directrice de la Miwashi School avait déclenché dans ma tête une véritable ébullition. En effet, vu son poste elle était la personne la mieux placée pour me dire si Loki était venu dans cet établissement et si oui, ce qu’il était devenu. Mais je ne souhaite pas parler de ma quête à la première personne venue donc je voulais en savoir un peu plus au sujet de cette femme. Je lui demandais donc de me parler un peu de ses passe-temps et de ses centres d’intérêts.

Ma question sembla la surprendre et elle réfléchit quelques instants avant de me répondre ce qui me fit penser qu’elle aussi devait avoir des choses qu’elle ne voulait pas aborder avec le premier venu. Cependant, malgré le fait qu’elle ne semblait pas à l’aise de me parler d’elle-même, elle me répondit.

« _ Eh bien, mon rôle de directrice me prend pas mal de temps… Et puis, je ne peux jamais m’éloigner longtemps de l’école. Mais lorsque j’ai un peu de temps devant moi, j’aime aller à la patinoire. J’ai quelques notions de patinage, et j’aime la vitesse que l’on peut prendre sur la glace. En dehors de ça… j’aime écouter de la musique et lire. C’est la première fois que je viens au centre équestre depuis que je suis arrivée. Mais j’admets que c’est agréable… »

Le fait d’apprendre que c’était la première fois qu’elle venait au centre équestre me surprit légèrement puis je me dis que, au fond, j’aurais dû m’en douter un peu. Cependant j’étais persuadée que ce n’était pas la première fois qu’elle montait à cheval. Je veux pour preuve le fait que nos montures étaient au trot et que Melle Shimazu n’avait aucune peine à rester en selle. Cependant je ne voulus pas lui en parler. Si elle avait voulu me parler de sa pratique de l’équitation, elle l’aurait sans doute déjà fait. Et je ne voulais surtout pas m’immiscer dans sa vie privée.

Je détournai un instant les yeux de mon interlocutrice afin de regarder si Cheza arrivait toujours à nous suivre. Ca me gênerait beaucoup qu’elle se perde dans la forêt. Puis quand je me tournai à nouveau vers la cavalière de Tama, je m’aperçus qu’elle me regardait en souriant. Elle prit de nouveau la parole.

« _ Mlle Wildfire, je change de sujet, mais j’ai un service à vous demander. Je vois que vous connaissez le monde équestre mieux que personne. Personne dans l’école n’est plus qualifié que vous. Alors voila… l’école dispose de son club d’équitation. L’ennui, c’est que nous n’avons personne pour assurer les cours d’équitation. Seriez-vous d’accord pour devenir la gérante du club d’équitation de l’école ? Je manque de temps pour m’en occuper, et je manque surtout de compétence dans ce domaine. Mais vous… vous seriez la personne idéale. »

Cette proposition me prit totalement par surprise. En même temps, comment j’aurais pu m’attendre à une telle proposition. Je crois que si nous avions été à pied, je me serais arrêtée nette. Après les quelques instants nécessaires pour que je remette mes idées en ordre, je parviens tout de même à lui répondre.

« Je suis vraiment touchée que vous m’accordiez une telle confiance alors que nous nous connaissons à peine. Je ne savais même pas que ce club existait. Mais c’est avec plaisir que j’accepte de m’occuper du club d’équitation de la Miwashi School.»

Le fait de le formuler à haute voix me fit une drôle d’impression. Un mélange de fierté et de honte m’envahit. La fierté pour la confiance qui m’était accordée et pour le nouveau rôle que j’allais endosser. La honte pour le fait de ne pas faire encore faire suffisamment confiance à cette femme pour lui parler de Loki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Owen
Fondatrice
avatar

Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: Re: L'amour des équidés [Nialéme W. et Noriiko S.]   Ven 26 Oct - 12:23

Pendant notre balade équestre en forêt, une idée m’était venue en voyant Mlle Wildfire sur son cheval. Le club d’équitation de l’école n’était actuellement géré par personne. La jeune femme semblait être la personne idéale au vu de sa passion et de son expérience. J’étais persuadée qu’elle saurait gérer le club mieux que personne. C’est pourquoi je lui avais demandé si elle était d’accord pour prendre ce poste. Je savais que je la prenais par surprise, après tout, comment aurait-elle pu prévoir que je lui demanderai ce service ? À ma connaissance, elle ne possédait aucun pouvoir permettant de prédire l’avenir. Oh, à ce propos…

« Je suis vraiment touchée que vous m’accordiez une telle confiance alors que nous nous connaissons à peine. Je ne savais même pas que ce club existait. Mais c’est avec plaisir que j’accepte de m’occuper du club d’équitation de la Miwashi School.»

M’avait-elle répondu après un bref instant de réflexion, sans doute le temps pour elle de remettre en place ses idées suite à ma proposition surprise. Je lui répondis par un sourire, la remerciant d’avoir accepté :

« _ Je vous remercie, vous me rendez un immense service. J’avais bien peur de devoir fermer le club faute de gérant… Il est possible que j’assiste à quelques séances d’équitation. J’aimerai bien apprendre à monter seule à cheval. Ça ne vous dérange pas ? »

L’école… ma mission ! Me revint en tête l’intégralité de mon rôle. Je me rendis alors compte que je n’avais pas respecté les termes du contrat passé avec ces gens-là. Je devais lire les pensées de chaque personne présente dans la Miwashi School afin de repérer les opposants au Conseil. Je devais ensuite leur faire un compte-rendu de la situation si je trouvais des pensées suspectes. Ça ne me plaisait de m’infiltrer dans l’esprit des gens à tout bout de champ. Mais utiliser mon pouvoir même si je piétinais mes valeurs et mes convictions me permettait de le sauver.

J’allais devoir m’infiltrer dans l’esprit de Mlle Wildfire, même si je n’en avais pas particulièrement envie. Désolée, je vais devoir lire tes pensées… Pendant la suite de la balade, je profitai d’une pause dans la conversation pour utiliser mon pouvoir sur elle. Je lus en premier un mélange de deux sentiments à la suite de ma proposition. De la fierté pour la confiance que je lui accordais et pour le rôle qu’elle allait occuper. Mais aussi de la honte car elle ne me faisait pas assez confiance pour me poser une question qui la taraudait. Je fus surprise par ses pensées. Elle pensait à un certain Loki Kuronirky, un elfe qu’elle connaissait depuis son enfance. Elle avait été recueillie par des elfes qui l’avaient trouvé en forêt, seule avec une pouliche licorne ailée. J’en déduisis que le cheval qu’elle montait en ce moment était cette fameuse pouliche de l’époque.

Mais la suite était encore plus surprenante. Ce fameux Loki avait mystérieusement disparu il y avait 10 ans de cela. Suite à cet évènement, elle avait quitté le village d’elfe dans lequel elle avait toujours vécu pour partir à la recherche de son ami. Elle avait rencontré beaucoup de créatures magiques durant son périple. Cela ne m’étonnait donc guère qu’elle ait choisi d’enseigner cette matière à la Miwashi School. Ses pouvoirs étaient de plus tout à fait adaptés à sa matière. D’ailleurs, sa principale motivation en venant à l’école était de retrouver Loki, qui aurait pu devenir professeur au vu de sa passion pour l’enseignement. Et elle se demandait si j’avais des informations sur lui.

Malheureusement, il n’était jamais venu à l’école. Il ne figurait dans aucun dossier. Je ne pouvais donc pas l’aider, je n’avais aucune idée de l’endroit où il pouvait être en ce moment. En revanche… ce nom me disait quelque chose. Mais impossible de me souvenir où et quand j’avais bien pu l’entendre. Peut-être que cela me reviendrait. En attendant, je n’avais rien détecté de suspect dans la tête de Mlle Wildfire. Enfin, rien qui vaille la peine d’être rapporté.

La balade prit fin une heure après. Cela avait été agréable. Ça faisait si longtemps que je n’avais pas profité d’un temps de répit pour sortir en ville. Nous rentrâmes au centre équestre et nous nous mîmes à desseller les chevaux. Je lui demandai alors encore une fois son aide :

« _Excusez-moi Mlle Wildfire… pourriez-vous me montrer comment je dois m’y prendre pour desseller Tama ? »

Je ne voulais pas mettre la jeune femme mal à l’aise, alors je n’allais pas répondre à sa question silencieusement hurlée. J’allai attendre qu’elle me fasse suffisamment confiance pour oser enfin me poser cette question si importante à ses yeux…

_________________
"I only miss you when I'm breathing, I only need you when my heart is beating.
Without your love don't know how I survive, it's you that's keeping me alive..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Nialéme Wildfire

avatar

Messages : 88
Points RP : 0
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 24
Localisation : Au centre equestre de Esperantia bien sur

Feuille de personnage
Race: Magicien
Classe: Professeur
Votre fiche: http://URL-DE-VOTRE-FICHE

MessageSujet: Re: L'amour des équidés [Nialéme W. et Noriiko S.]   Ven 26 Oct - 18:53

Lors de notre balade en forêt, Mademoiselle Shimazu m’avait fait une proposition. Celle-ci m’ayant prise complètement par surprise, j’avais mis un peu de temps avant d’accepter.
Elle me regarda alors avec un sourire et me remercia.

« _ Je vous remercie, vous me rendez un immense service. J’avais bien peur de devoir fermer le club faute de gérant… Il est possible que j’assiste à quelques séances d’équitation. J’aimerai bien apprendre à monter seule à cheval. Ça ne vous dérange pas ? »

Le fait de savoir que le club avait failli fermer me remplit d’un sentiment de responsabilité. Je ferai mon possible pour qu’il ne risque plus la fermeture et qu’il ait une très bonne réputation. Je fis part de cela à Melle Shimazu.

« C’est moi qui vous remercie. Je ferai en sorte que ce club ait une excellente réputation, digne de la Miwashi School. Et bien entendu, je serais ravie de vous voir venir aux séances. Je pourrais même vous donner des « cours » particuliers durant les week-ends ou à un autre moment si vous le souhaitez. Cela ne me dérangerait absolument pas. »

La balade dura encore une heure. Pendant une partie de ce temps, mon esprit vagabonda du côté de mon enfance. Je me revoyais jouer avec Loki dans la forêt environnant le village en compagnie de Nili sous sa véritable apparence.

Je remarquai que je n’étais pas la seule à penser à autre chose. Melle Shimazu aussi semblait perdue dans ses pensées.

À la fin de la balade, de retour au centre équestre, je m’occupais de desseller Nili quand Melle Shimazu me demanda de l’aide.

« _Excusez-moi Mlle Wildfire… pourriez-vous me montrer comment je dois m’y prendre pour desseller Tama ? »

Je m’étais doutée qu’elle aurait besoin d’aide pour s’occuper de son cheval et je lui répondis aussitôt en souriant.

« Mais avec plaisir. Ça sera votre première leçon de soins aux chevaux. »

Je demandais à Nili de bien vouloir patienter et à Cheza de rester sagement dans le box, ce qu’elle fit. Puis je me rendis auprès de Tama pour montrer à sa cavalière comment lui retirer son harnachement tout en expliquant ce que je faisais.

« Tout d’abord, vu qu’il est préférable de desseller en dehors du box, il faut mettre le licol autour de l’encolure du cheval. Ainsi il ne pourra pas bouger beaucoup ce qui est plus facile pour retirer la selle et le filet. Bien sûr il ne faut pas oublier de ramener les rênes au niveau des oreilles pour qu’elles ne soient pas bloquées par le licol. On détache la « boucle » du filet qui se trouve sous la « joue » du cheval et celle qui est sous son « menton ». On prend ensuite le filet et les rênes en même temps au niveau des oreilles puis on le retire doucement en le faisant « glisser » le long de la tête. Il faut alors détacher brièvement la longe du licol pour libérer le filet que l’on pose sur le porte-filet qui se trouve à coté de la porte du box de son cheval. On passe ensuite le licol autour de la tête du cheval un peu de la même façon que l’on met le filet. Ce sont d’ailleurs deux choses qui se ressemblent. Ensuite, pour retirer la selle on détache la sangle que l’on rattrape de l’autre coté après avoir fait le tour de sa monture et on la pose sur la selle et on fait glisser le tout doucement sur le coté gauche du cheval. Donc il faut être revenu du bon coté avant de retirer la selle que l’on pose sur le porte-selle.

On doit alors détacher la longe de l’anneau et faire rentrer son cheval au box pour lui faire un bon pansage. Je m’occupe de Nili et je reviens pour vous aider après. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Owen
Fondatrice
avatar

Messages : 237
Points RP : 2
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 24
Localisation : Bureau de la directrice

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Directrice
Votre fiche: http://serenia-academy.myogame.net/t1605-naomi-owen-directrice-de-la-serenia-academy

MessageSujet: Re: L'amour des équidés [Nialéme W. et Noriiko S.]   Mar 30 Oct - 22:37

Pendant la balade, j’avais proposé à Mlle Wildfire de s’occuper du club d’équitation de l’école. À mon grand soulagement, elle avait accepté. Je l’avais remercié et lui avais demandé s’il était possible que j’assiste à quelques séances d’équitation… pour mon bien-être personnel et non pour surveiller les élèves, bien sûr ! J’avais envie d’apprendre à monter à cheval seule, pour me prouver que j’étais capable de me débrouiller sans lui… Je sais, c’est un peu puéril comme attitude. Mais jusqu’à il y a quelques mois, je comptais constamment sur lui pour m’aider. Il fallait bien que j’apprenne à me débrouiller seule, comme on me l’avait enlevé. Et puis, je pourrais lui montrer ce que j’allais apprendre si on le libérait un jour. Ce jour-là, je pourrais lui dire fièrement : «Eh, tu as vu, je sais le faire toute seule maintenant ! Je n’aurais plus besoin de t’embêter tout le temps maintenant ! »

« C’est moi qui vous remercie. Je ferai en sorte que ce club ait une excellente réputation, digne de la Miwashi School. Et bien entendu, je serais ravie de vous voir venir aux séances. Je pourrais même vous donner des « cours » particuliers durant les week-ends ou à un autre moment si vous le souhaitez. Cela ne me dérangerait absolument pas. »

Me répondit Mlle Wildfire. Elle était vraiment très généreuse et tendait la main pour aider son prochain. Il ne faisait aucun doute qu’elle avait toutes les compétences requises pour enseigner. Déjà, elle était patiente. Ensuite, elle aimait aider les autres. Si tous les professeurs avaient les mêmes qualités, le monde tournerait beaucoup mieux.

Je lui souriais en guise de remerciement. Je savais qu’elle était sincère et qu’elle pensait vraiment ce qu’elle disait. J’étais même sûre qu’elle donnerait le meilleur d’elle-même et qu’elle s’investirait corps et âme dans ce club. Sur ce point, je ne doutais pas de ses compétences. De plus, c’était vraiment très gentil de me proposer des leçons particulières, j’étais flattée d’une telle attention. Mais je pense qu’elle aurait sans doute beaucoup de travail à l’avenir, à cause de son métier de professeur et de ses nouvelles responsabilités au sein du club, alors je ne voulais pas lui en demander trop.

De retour au centre équestre, je lui demandais une nouvelle fois son aide pour desseller Tama. Elle me répondit aussitôt :

« Mais avec plaisir. Ça sera votre première leçon de soins aux chevaux.

Tout d’abord, vu qu’il est préférable de desseller en dehors du box, il faut mettre le licol autour de l’encolure du cheval. Ainsi il ne pourra pas bouger beaucoup ce qui est plus facile pour retirer la selle et le filet. Bien sûr il ne faut pas oublier de ramener les rênes au niveau des oreilles pour qu’elles ne soient pas bloquées par le licol. On détache la « boucle » du filet qui se trouve sous la « joue » du cheval et celle qui est sous son « menton ». On prend ensuite le filet et les rênes en même temps au niveau des oreilles puis on le retire doucement en le faisant « glisser » le long de la tête. Il faut alors détacher brièvement la longe du licol pour libérer le filet que l’on pose sur le porte-filet qui se trouve à coté de la porte du box de son cheval. On passe ensuite le licol autour de la tête du cheval un peu de la même façon que l’on met le filet. Ce sont d’ailleurs deux choses qui se ressemblent. Ensuite, pour retirer la selle on détache la sangle que l’on rattrape de l’autre coté après avoir fait le tour de sa monture et on la pose sur la selle et on fait glisser le tout doucement sur le coté gauche du cheval. Donc il faut être revenu du bon coté avant de retirer la selle que l’on pose sur le porte-selle.

On doit alors détacher la longe de l’anneau et faire rentrer son cheval au box pour lui faire un bon pansage. Je m’occupe de Nili et je reviens pour vous aider après. »

M’expliqua-t-elle tout en joignant le geste à la parole. Je suivis attentivement son cours particulier sur les soins des chevaux et tentais de mémoriser le maximum d’informations pour être en mesure de reproduire ce qu’elle faisait la prochaine fois. Elle alla s’occuper de son cheval, et revint ensuite me montrer comment panser son cheval.

La leçon touchait à sa fin. Et avec ça, je devais retourner à la Miwashi School. J’allai donc dans le box d’à côté. Nialéme était en train de s’occuper de son cheval. Je la saluai :

« _ Je rentre à l’école. Je vous remercie pour votre aide et votre patience. Et surtout, merci pour le club. Je suis sûre que vous ferez une excellente monitrice. Je sais que vous ferez de votre mieux et c’est la seule chose qui m’importe. Je vous laisse, au revoir Mlle Wildfire. Au revoir, Nili et petit loup. Au revoir, Tama. »

Je quittai donc le centre équestre en remettant en place ma bombe et mes bottes d’équitation. Sur le chemin du retour, je songeai à la manière d’amener Mlle Wildfire à me faire confiance. La question qu’elle se posait était très importante et elle avait besoin d’une réponse claire de ma part. Mais elle avait besoin de comprendre avant tout qu’elle pouvait me faire confiance. Cela viendra avec le temps…

[RP terminé ^^]

_________________
"I only miss you when I'm breathing, I only need you when my heart is beating.
Without your love don't know how I survive, it's you that's keeping me alive..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenia-academy.myogame.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour des équidés [Nialéme W. et Noriiko S.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour des équidés [Nialéme W. et Noriiko S.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apocalypse mon amour...
» 4e session : Pack Amour
» Exposez vos plus belles photos d'amour lbp ici
» Salle de déclarations... d''amour, d''amitié ou autres...
» Mes poèmes d'amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Serenia Academy :: Corbeille : archives du forum :: RP terminés/abandonnés-
Sauter vers: