Serenia Academy

La Serenia Academy est la plus prestigieuse école de magie qui soit. Nous vous attendions, entrez donc...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre sous la neige [Marisa, Eryn & Alcyone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une rencontre sous la neige [Marisa, Eryn & Alcyone)   Jeu 23 Déc - 19:31

[Donc je connais déjà Marisa (de loin) puisqu'elle est dans la même classe que moi.]

Un son strident résonna, déchirant le silence qui régnait dans la chambre. Iko se retourna dans son lit, agacé, et poussa un soupir étouffé, la bouche pâteuse, n'ayant pas l'envie de sortir du cocon chaud et confortable que représenté son lieu de somme. La maudite machine continua sur sa terrible lancée. Programmation technologique odieuse qui vit le son strident augmenter sur un crescendo des plus irritants. Le jeune neko se pelotonna un peu plus dans ses draps, la tête sous l'oreiller, mais ne parvint pas à échapper à son réveil. Il extirpa lentement son bras de sa couette et chercha du touché l'appareil. Lorsque sa main se posa dessus, il leva le bras et l'abatis sur le réveil dont la sonnerie s’étouffa dans un gargouillis électronique. Le mauvais dormeur sortit la tête de ses draps. Au point où il en était, il ne pourrait plus se rendormir. Il jeta un rapide coup d'œil à la pièce, toujours plongée dans la pénombre, les rideaux tirés sur la fenêtre. Aucun bruit, et Iko en déduit donc qu'il était le dernier dans la chambre. C'était d'ailleurs un soulagement de ne pas se savoir être la cause d'un réveil forcé de ses camarades. Il mobilisa ses forces pour s'assoir sur le bord du lit, et passa la main sur ses oreilles, caressant le duvet de poil blanc de craie qui les recouvrait. Après le choc violent que lui avait infligé le jeune homme, le réveil s'était bloqué et affichait dans les alentours de neuf heures et demi. Iko se leva, tourna en rond quelques instants puis s'approcha de la glace et passa une main sur son visage fatigué. Sur sa peau claire, les cernes étaient très visibles et ses cheveux désordonnés et emmêlés lui donnait l'air d'avoir passé une nuit blanche. Il poussa un soupir de mécontentement et se détourna de son reflet pour se diriger vers la salle de bain. Là, il se pencha et laissa couler un peu d'eau, en recueillit au creux de ses mains et la versa sur son visage. Il continua calmement sa toilette, terminant par une nouvelle tentative -en vain- de se peigner. Une touche de parfum et il se considéra, plutôt content du résultat. Il sortit donc et son attention fut détourné vers un détail de la fenêtre. Au travers d'une faible ouverture, on apercevait que la vitre était recouvert d'une fine couche blanchâtre qui la rendait opaque. Iko posa une main dessus et souffla sur le verre. Le givre fondit peu à peu, découvrant la vue magnifique de la cité universitaire et de la ville couverte d'un épais duvet de neige et de la chute de millier de flocon. Un sourire enfantin s'épanouit sur les lèvres du neko. La neige. Voilà si longtemps qu'il n'en n'avait pas vu ! Les élèves s'amusaient déjà dans la cour, et des boules de neige volaient de tout part. Iko se sentit soudainement revigoré d'une énergie nouvelle. Il se précipita vers ses affaires personnelles et sortit un tee-shirt à col de couleur gris clair, un grand jean noir, une veste blanche recouvert de fausse fourrure -Iko détestant la fourrure animal du fait qu'elle provienne d'animaux tués pour des besoins inutiles- et une paire d'épaisses chaussures également blanches. Des habits qui reflétaient une certaine sobriété et modestie, bien que de marque. Il enfila ses vêtement en toute hâte, saisit sa montre, son portable et son exemplaire de clé et fila dans les couloirs, refermant la porte dans le même mouvement. Couloirs qui, bien sur, étaient pratiquement vides. Il ne restait quelques élèves surexcités qui s'apprêtaient à descendre pour rejoindre leurs camarades.

Iko dévala les escaliers et se retrouva bientôt dans le hall. Il ne fit guère attention à ce qui se passait autours de lui et le traversa. Il poussa les portes et s'arrêta quelques mètres plus loin, les pieds enfoncés dans la neige. Ses yeux bruns balayèrent la cour. Deux garçons mois âgés que lui, certainement des collégiens, surgirent de derrière lui, manquant de le bousculer. Une forte aura de bonne humeur régnait. Et cette bonne humeur était contagieuse. Iko marcha, appréciant la sensation de la neige sous ses chaussures. Il esquiva une boule de neige qui fila s'écraser sur un carreau du réfectoire. Il sourit, ce n'était pas ça qui allait mettre fin à la joie qu'il ressentait. Il se stoppa au abord du bâtiment principal, près des distributeurs, inséra quelques pièces dans une des machines, composa une série de chiffre sur le clavier et s'offrit une maigre compensation pour son petit déjeuner. Un bruit sourd se fit entendre, et il glissa la main dans le réceptacle, retirant un emballage de barres chocolatés. Il répéta l'opération, et récupéra cette fois un petit paquet de bonbon. Il les foura dans la poche de sa veste et s'éloigna des distributeurs. Ses vêtements étant peu adaptés au froid qui régnait, le neko commençait à sentir son visage s'engourdir et le vent glacial lui bruler la peau. Plutôt que de rentrer dans la chambre, il se dirigea vers une toute autre direction : un petit bâtiment qui n'était pas rattaché à la structure principale. L'agora. Il en avait entendu parler, mais dans les quelques mois qui suivaient son arrivée, il ne s'y était jamais aventuré, soit par manque de temps, soit qu'il n'en ressentait pas vraiment l’utilité. Mais les vacances étaient un bon moyen pour découvrir les salles de l’établissement et il n'allait pas s'en priver. Il posa sa main sur la porte et l'ouvrit. Il franchit le seuil, un peu intimidé par les regards emplis de curiosité qui se posèrent sur lui, tantôt sur ses cheveux blanchâtres, tantôt sur ses oreilles félines. Il se passa nerveusement la main dans la nuque. Il parla d'un voix mal assurée, trahissant une certaine anxiété, et leva la main en signe de salut.

Bonjour...

Il observa attentivement la salle. Bien préparée, elle pouvait convenir à de nombreuses activités. Des tables de travail, des fauteuils, des étagères remplies de livre, des jeux de société, une télévision, du matériel informatique et beaucoup d'autres aménagements. La plupart s’amusant dehors, il y avait peu d'élèves. Iko s'assit au fond de la salle, sur un grand divan prenant la forme d'un demi-cercle. Il glissa sa main dans sa poche et sortit les barres chocolatés. Il ouvrit le paquet, mordit dans l'une d'elle, puis passa sa main dans son col et sortit une paire d'écouteurs qu'il enfila. Il alluma son baladeur, prit une nouvelle bouchée et posa la tête en arrière sur le divan, paisible, se laissant emporter par la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Marisa



Messages : 122
Points RP : 0
Date d'inscription : 16/08/2009
Age : 24
Localisation : charente-maritime(17)

Feuille de personnage
Race: Sirène
Classe: Université
Votre fiche: http://URL-DE-VOTRE-FICHE

MessageSujet: Re: Une rencontre sous la neige [Marisa, Eryn & Alcyone)   Jeu 23 Déc - 23:06

Marisa se retourna doucement dans son lit et ouvrit les yeux. Elle se recacha tout d'abord sous sa couette chaude, puis ressortit sa tête à l'extérieur et regarda devant elle. Il fesait noir, mais on pouvait devener les objets dans la chambre. La demoiselle savait que le sommeil ne viendrait plus. Elle se tourna sur le dos et regarda le plafond, écoutant la respiration de ses colocataires et la sienne. Elle finit par se redresser sur son lit et se leva sans bruit. Sur la pointe des pieds elle alla dans la salle de bains. Elle se regarda dans la glace et se sourit. Comme toujours elle était parfaite. Un teint frais, de grands yeux réveillés, un sourire éclatant et ses cheveux parfaitement en place ou presque, seules quelques mèches se la jouaient rebelles. Jamais elle n'avait eu ce problème dont beaucoup se plaignent, celle d'avoir une tête de déterré le matin. Non, elle n'était pas de ceux-là, elle quelle que soit l'heure on avait l'impression qu'elle était réveillée depuis lontemps. L'elfe bleue entreprit de faire sa toilette le plus doucement possible, elle était du matin, mais ce n'était pas la peine d'en faire pâtir ses camarades de chambre. Une fois ceci fait elle retourna dans la pièce principale. Pieds nus et seulement habillée d'une longue et légère chemise de nuit bleu pâle avec un noeud et quelques froufous en bas elle ne fesait guère de bruit; elle alla à la fenêtre et passa sa fine main pour enlever la buée. Dehors le parterre était blanc, tout couvert de neige. D'ailleurs quelques petits flocons tombaient encore...
Marisa aurait pû enfiler comme toujours son éternel robe, mais devant la froideur de l'hiver elle se fit plus sage. Elle mit un legging blanc avec par-dessus une longue jupe jaune qui lui arrivaient presque aux chevilles. Elle mit un sous-pull beige qu'elle surmonta d'un polo lui aussi dorée. Elle prit ses bottes fourrés dans ses mains avec son grand manteau d'hiver blanc. Elle ouvrit lentement la fenêtre en usant de ses povoirs sur l'air pour que le vent ne rentre pas et sortit sur la toiture.

Elle avait refermer habilement la fenêtre derrière elle et appréciait de sentir ses pieds nus dans le coton gelé. Elle sourit. Puis, l'elfe s'avança sur une partie du toit plus plate et moins dangereuse. Dehors il fesait encore nuit, mais le soleil n'allait pas tarder à faire son apparition, fesant disparaitre les étoiles et la lune dans son éclat dorée. Elle commençait à sentir ses pieds se gelés et devenir rouges, elle entrepit donc de les réchauffer avec ses mains, puis passa ses chaussettes et mit ses pieds dans ses bottes. Devant la fraicheur du matin elle mit aussi son manteau sur elle et le boutonna. De sa poche de blouson elle sortit son épaisse écharpe en laine blanche et cala son visage dans la chaleur du vêtement.

Marisa entendit quelques crissements sur la neige tout près d'elle et tourna la tête...Le petit animal s'avança et sauta sur ses genoux qu'elle tenait serrés entre ses bras. Ainsi elle voyait très bien l'écureuil roux. Elle lâcha ses jambes et attrapa la boule de poil qu'elle tint tout contre elle. Elle lui murmura alors en sortant d'une poche à l'intérieur de son manteau, une petit pochette en plastique qui contenait des fruits secs:

"Tiens ma petite...Allez mange Cerise...c'est pour te réchauffer..."

L'elfe bleue tendit au rongeur des fruits qu'il agrippa avec ses petites mains griffus et mangea rapidement, en demandant toujours plus. Lorsque le paquet fut presque vide, la jeune fille le rangea malgrès l'air malheureux de l'animal. A présent l'astre dorée avait entamé son ascension, il avait arrêté de neigé malgré les quelques flocons non fondus sur les vêtements de la demoiselle. Le ciel était bleu et les nuages se fesaient rares. Il n'y avait presque pas de vent, mais il était chaud, et la prêtresse de l'air sû l'apprécier à sa juste valeur. Au fur et à mesure que le temps passait les élèves dans la cour de l'école se fesaient de plus en plus nombreux, tant et si bien que l'elfe se décida à laisser Cerise, l'écureuil tranquille et utilisant ses pouvoirs se laissa tomber du toit jusqu'au sol dans un coin tranquille. Lorsque ses bottes touchèrent le sol un crissement significatif se fit entendre. Marisa se dirigea d'un pas tranquille à l'Agora; elle y avait été un jour...Elle y avait rencontré Raphaël le muet.

Marisa ouvrit la porte et la referma derrière elle, elle prit un jus d'orange dans le distributeur, une barre mutivitaminés et sortit la poche de fruits secs qu'elle finit assit sur un divan. Tout en buvant sa boisson, elle regarda autour d'elle et fut surprise de constater que son voisin n'était autre que le garçon-chat, Iko qu'il y avait dans sa classe. Elle continua de le devisager ainsi sans gêne pendant de longues secondes. Il était adorable comme cela, allongé avec sa musique tranquille. Elle tourna enfin les yeux vers le reste de la salle sans un mot...


[Iko: j'adooore ton post !!! En plus il m'a vraiment inspiré parce que d'habitude je ne fais pas autant de lignes !!! merci ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fandisneypocahontas.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre sous la neige [Marisa, Eryn & Alcyone)   Lun 27 Déc - 22:55

Il est tôt le matin et le soleil était lever depuis quelle minute, à ce moment Eryn se leva pour son entrainement. Il faisait noir dans la pièce mais aucun problème pour Eryn qui était nyctalope comme tous les elfes, en regardant un peu partout Eryn remarqua que Marisa et tous les autres n'était plus là. Eryn se demandait:

"Mais ils sont où tous les autres, qu'est qui peut bien se passer pour qu'il se réveille tous avant moi.

Quand Eryn se concentrant un peu entendu depuis sa chambre le bruit des élèves qui rire et le son des boules neige qui s'écrase sur un enfant, un mur ,un arbre ou sur le sol. Eryn regarda par la fenêtre et il n'en croyait pas ces yeux la neige était retour et là tout le monde à sa place crie "ouais" y a de la neige dehors, sauf que dans ce cas c'est quel poisse, faut toujours quelle vienne m'embêter celle là". Il ne pouvait s'entrainer car la neige l'affaiblissait, mais il ne pouvait pas non plus rester là il risquait de s'ennuyer. Quand l'idée lui vient d'aller voir à l'agora, je pourrais jouer au nouveau jeux vidéo ou faire un jeux de rôle ou de société et peut être que d'autres élèves voudront être plus calme ou son tout simplement accro à internet, au jeux vidéo et à la musique(se regarde bizarrement). Mais d'abord il faut se préparer, Eryn alla vers la salle de bains pour faire sa toilette, histoire de se brosser les cheveux et de se laver, de tous façon même y a personne et quand ils dorment , ça les dérangent pas. Après sa toilette il était question de s'habiller chaudement, Eryn enfila une veste et un pantalon de cuir recouvert d'une sorte de carapace de feuille, des bottes elfiques qui évite les ampoules et réchauffent les pieds, des gants de cuir toujours recouvert d'une carapace de feuille et pour finir car tous cela n'est pas très chaud une cape orné de fourrure de loup sur les bords et sur l'intérieur de la cape des plumes d'aigles royaux. Bien sur toujours avec son arc, son carquois et ses flèches.

Il ouvrit la porte, laissant la chambre vide. Descendit les escaliers jusqu'au hall sortit dehors mais à l'instant ou il était sortit, une boule de neige le rata de 10 cm. Encore quelqu'un qui ne sait pas viser, il regarda le chemin vers l'agora et vu les boules de neige volés par dizaines. Challenge: parcourir 50 mètres en esquivant toutes les boules de neiges, ready, steady, go! Et c'est partit Eryn parcours les trois premiers mètres sans encombre quand au quatrième une boule de neige lui fonce dessus, il se baisse, rattrape délicatement la boule de neige avec ses jambes et la renvoie sur son lanceur(+10points), Eryn continu sa course personne n'arrive à le toucher tandis qu'il a parcouru déjà 13 mètres. Attention quadruple tir de boule neige horizontal, Eryn saute esquive les quatre tirs et repart de plus belle , il se dirige vers son but l'agora. Il a déjà parcouru 29 mètres que la bataille s'intensifie des deux cotés, Eryn frappe les boules de neige car elles sont trop nombreuses, mais les boules de neige revienne tout le temps, Eryn se couche au sol et rampe sans souci jusqu'au 40 mètres où la bataille finale finale commence, l'agora est à porté de vue, Eryn se relève et commence à foncer vers l'agora en salto arrière continu esquivant les boules de neiges il est incroyable. Eryn arrive devant la porte de l'agora c'est réussi(+100points,+1 niveau), il ouvre la porte il y a du monde mais peut le regarde entré, il remarqua Marisa qui regardait un jeune homme avec des oreilles de chats, peut être ira t-il la voir mais d'abord, pour être sympathique il s'exprima d'une voix claire et net:

-Bonjour tout le monde.

Peu avait du l'entendre, Eryn marcha vers l'armoire des jeux de société l'ouvrit et sortit quelle que jeux de société du genre monopoly, bonne paye(pour être riche et faire payer au pauvres), cluedo(pour montrer mon intelligence), un risk fantasy avec des elfes, des nains, des sorciers...(pour dominer le monde MOUAHMOUAHMOUAH se calme et arrête son rire démoniaque.)et un jeux de rôle pour les amateurs(comme moi). Il les sorts et les pose sur une table et commence à demander haut et fort:

-Quelle qu'un veut faire un jeux de société ou un jeux de rôle?

La majorité des personnes n'avait pas entendu trop concentré sur leurs jeux vidéo(tiens mange mon laser protonique sale monstre)ou sur leurs musique(pas de commentaire) mais du monde allait venir.


[Mon super post, et désolé pour l'attente].
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre sous la neige [Marisa, Eryn & Alcyone)   Mer 29 Déc - 12:38

(Pardon pour le retard.)

Quelques flocons tombaient, doucement, les uns après les autres. Ces petites ballerines, dans leurs tutus en dentelle glacée, semblaient exécuter une lente et gracieuse danse en plein ciel. Au sol, une épaisse couche de neige, formée des flocons dont le ballet était terminé, attendait les acrobates. Ainsi, pendant la nuit, l'hiver avait tendrement drapé de le monde de sa délicate cape blanche, tapissant la terre durcie par le gel, habillant les arbres nus dont les frêles branches frissonnaient, déguisant silhouettes et reliefs, transformant le monde à sa guise en un grandiose bal masqué. Accoudée au bord de la fenêtre close, le rideau retombant sur son crâne, la jeune fille admirait en silence la poésie de cette matinée. Dans la chambre, ses colocataires dormaient encore. Lorsqu'elle avait ouvert les yeux, quelques instants plus tôt, elle avait été saisie par le silence. Ou plutôt, une impression de silence. Des bruits, des cris, même, lui parvenaient. Mais ils étaient étouffés, semblaient si lointains... La neige qui recouvre tout absorbe les paroles du monde, étouffe les bruits de la nature. Comme si, pour conserver la beauté éphémère des premières neiges, avait voulu capturer le temps lui-même, emprisonner la vie elle-même dans une sphère glacée, comme l'eau enferme le mouvement des feuilles souples du roseau, au moment de geler. La jeune fille avait repoussé la couette et posé ses pieds nus sur le sol de la chambre, guettant le souffle de ses camarades. Sans un bruit, elle s'était glissée hors de son lit et avait atteint la fenêtre, qu'elle avait discrètement dégagée pour admirer la magie de ce matin, un sourire aux lèvres. Au bout de quelques minutes, elle traversa la chambre, prit un pantalon en velours bleu glacier, à fines côtes, un col roulé noir, des chaussettes chaudes et ses bottes, puis elle pénétra dans la salle de bain, refermant doucement la porte derrière elle.

Dix minutes plus tard, elle courait dans les couloirs de l'internat, dévalait les escaliers d'un pas léger, poussait la porte qui donnait sur la cour et sortait. Après avoir fait quelques pas, la Louve écarta les bras en forme de croix, leva les yeux vers le ciel, et se mit à tourner sur elle-même, riant aux éclats. Des flocons s'accrochaient dans ses longs cheveux roses, lui caressaient le visage. Elle finit par se laisser tomber dans la neige, appréciant ce contact froid et doux à la fois. Elle jeta un coup d'oeil vers la fenêtre de sa chambre, et vit Noriko qui regardait dans sa direction. Elle lui fit un signe de la main, et finit par se relever. Traversant la cour sous la neige, elle se dirigea vers l'Agora. Elle commençait à avoir froid : elle n'avait même pas mis de pull, ni de gants. Sur le pas de la porte l'adolescente s'ébroua à la façon des chiens, puis frotta ses habits et ses cheveux pour en faire tomber la neige, puis elle pénétra dans l'agora, prenant soin de bien refermer la porte derrière elle pour éviter les courants d'air. Au moment où elle entra, elle entendit quelqu'un proposer un jeu de société. La salle était confortablement aménagée, et chauffée pendant l'hiver. Quelques élèves se trouvaient là, bien que la plupart fut dehors, à profiter de la neige. Alcyone esquissa un sourire chaleureux, ses grands yeux bleus allant d'un élève à un autre, et fit un petit signe de la main.

    « Bonjour ! »

Visiblement, elle ne connaissait personne. Peu importe, ce serait l'occasion de faire de nouvelles rencontres. Alcyone était arrivée à la fin du trimestre, le week-end précédant celui des vacances de Noël. Il lui restait tant à découvrir au sujet de cette école et des étranges créatures qu'elle abritait ! A cette perspective, la jeune fille était ravie. Elle se dirigea en quelques pas souples vers le garçon qu'elle avait entendu parler, toujours souriante.

    « Moi, je suis partante pour un jeu. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre sous la neige [Marisa, Eryn & Alcyone)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre sous la neige [Marisa, Eryn & Alcyone)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Royaume-Uni sous la neige vu d'en haut.
» Lyon ST Ex sous la neige ...
» Marseille sous la neige
» FOOTBALL AMÉRICAIN - PITTSBURGH STEELERS / GREEN BAY PACKERS
» Vol sur le Jura en F172 (21.10.2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Serenia Academy :: Corbeille : archives du forum :: RP terminés/abandonnés-
Sauter vers: